Ligne du temps : Nouvelle France

Naissances avant le XVIIIe siècle

Naissances avant le XVIIIe siècle

Naissances en Nouvelle-France avant le XVIIIe siècle

1491

1491 (probablement, entre le 7 juin et le 23 décembre) : Naissance à Saint-Malo de Jacques Cartier, découvreur du Canada, navigateur et explorateur. Il épouse Catherine, fille de Jacques des Granches, connétable. Il décède à le 1er septembre 1557. Voir aussi : Biographie de Jacques Cartier.

Entre 1567 et 1580 : Naît probablement à Brougage, en Saintinge (Charente-Maritime), Samuel de Champlain. Géographe, explorateur, fondateur de Québec en 1608, lieutenant du lieutenant général Pierre Du Gua de Monts de 1608 à 1612, du lieutenant général Bourbon de Soissons en 1612, du vice-roi Bourbon de Condé de 1612 à 1620, du vice-roi de Montmorency de 1620 à 1625, du vice-roi de Ventadour de 1625 à 1627; commandant à Québec en 1627 et 1628, entre la démission de Ventadour et la création de la Compagnie des Cent-Associés; « commandant en la Nouvelle-France en l’absence du cardinal de Richelieu » de 1629 à 1635 ; membre de la Compagnie des Cent-Associés. Il meurt à Québec le 25 décembre 1635. Voir aussi : Biographie de Samuel de Champlain.

1603

Mai 1603 (possiblement, 1600 ou 1604) : Naissance de Jean de Quen. Né à Amiens, Picardie, il arrivera en Nouvelle-France en 1635, il sera chargé de différentes missions religieuses et c'est lui qui découvrira le lac Saint-Jean. Il mourra le 8 octobre 1659, à Québec.

1606

12 novembre 1606 : Naît à Langres (Haute-Marne, en France) Jeanne Mance, cofondatrice de Montréal en 1642, fondatrice de l’Hôtel-Dieu, le premier hôpital de Montréal (1645). Elle embarque à La Rochelle le 9 mai 1641. Le 18 mai 1642, elle débarque à l’île de Montréal et elle soigne les constructeurs du fort. Le 8 octobre 1645, elle ouvre le premier hôpital de la future métropole. Elle agit 41 fois comme marraine des enfants. En 1672, elle pose la cinquième pierre angulaire de la première église de Montréal. Elle est décédée le 18 juin 1673, à Montréal. Plusieurs rues au Québec portent son nom. Un monument lui est dédié à Montréal et son effigie apparaît sur le monument à Paul de Maisonneuve, sur la Place d’Armes, à Montréal. Voir sa biographie détaillée : Biographie de Jeanne Mance.

1607

6 août 1607 : Naissance de Robert Drouin à Pin-la-Garenne, commune du département de l’Orne, arrondissement de Mortagne-au-Perche, en France. Fils de Robert Drouin-père, tuilier (fabricant de tuiles et briques) et de Marie Dubois. Briqueteur de métier, il débarque en Nouvelle-France en 1634. Le dimanche 27 juillet 1636, il signe à Beauport le tout premier contrat de mariage célébré au Canada (au moins, c’est le plus ancien conservé dans les archives du pays), épousant Anne Cloutier fille de Zacharie Cloutier et Xainte Dupont. Il est décédé en 1685 (date exacte du décès inconnue).

1610

Vers 1610 : Naissance à Niort (Deux-Sèvres, Poitou, en France) de Jacques Gourdeau, seigneur de Beaulieu et de la Grosardière, greffier de la Sénéchaussée de Québec (de 1637), notaire de Québec (1662-1663). En 1652, il épouse Éléonore de Grandmaison. Il est père de la lignée Gourdeau/Grandmaison d’Amérique. Assassiné au début de juin 1663, dans son manoir seigneurial de l’île d’Orléans par son valet, Nicolas Duval, qui sera condamné à avoir les mains coupées et à être pendu, puis brûlé sur la place publique le 8 juin 1663.

1612

15 février 1612 (baptême) : Naît à Neuville-sur-Vanne, province de Champagne, Paul de Chomedey de Maisonneuve, fondateur de Ville-Marie (Montréal), premier gouverneur de la ville de 1642 jusqu’en 1665. Gentilhomme, officier, membre de la Société Notre-Dame de Montréal. Décédé à Paris en 1676.

1612 (date approximative) : Naît Ancy-le-Franc, dans la province de Champagne, Louis d’Ailleboust de Coulonge et d’Argentenay, fils d’Antoine d’Ailleboust, conseiller ordinaire du prince de Condé, et de sa seconde femme, Suzanne Hotman, veuve de Jean de Manthet d’Argentenay. Ingénieur militaire, gouverneur intérimaire de Ville-Marie (gouverneur en l’absence de Paul de Maisonneuve, lieutenant général de la Nouvelle-France. Décédé à Montréal en mai 1660.

1613

Vers 1613 (ou 1616) : Naissance du père Charles Albanel, en Auvergne, France. Il est entré au noviciat des Jésuites à Toulouse, en 1633. Il débarque à Québec le 23 août 1649. Il est nommé curé de Cap-de-la-Madeleine et il évangélise les Amérindiens, il les défend contre les abus. Il est accusé par les autorités de « dissuader les sauvages de participer à la guerre » et nommé aumônier militaire. Il organise des expéditions vers la Baie d’Hudson et il décrira le Nord du Québec dans ses rapports. Il décède le 11 janvier 1696, au Sault Sainte-Marie.

1614

1614 : Naissance à Amiens de Claude François, mieux connu sous son nom en religion de Frère Luc, artiste peintre français. En 1670, il se rend à Québec, où il séjourne quinze mois. Il fait des portraits des personnages de renom, il peigne plusieurs tableaux religieux et œuvre, comme architecte, à la construction de quelques bâtiments du culte. Il est mort le 17 mai 1685 à Paris.

1623

30 avril 1623 : Naît à Montigny-sur-Avre, en France, François de Montmorency-Laval, futur Monseigneur, le premier évêque de Québec et le fondateur du Séminaire de Québec. Il est le fils d’Hugues de Montmorency-Laval, seigneur de Montigny1, et de Michelle de Péricard. Il fréquente le collège des Jésuites de La Flèche. Le 8 décembre 1658, il est nommé vicaire apostolique de la Nouvelle-France et sacré évêque in partibus de Pétrée en l'abbaye de Saint-Germain-des-Prés à Paris, et arrive à Québec le 16 juin 1659. Il met sur pied le Séminaire de Québec en 1663. Il ouvre en 1668 une résidence pour les futurs prêtres, le Petit Séminaire de Québec. En 1674, le diocèse de Québec est créé et il en devient le premier évêque. Il meurt à Québec, le 6 mai 1708. Sa dépouille est inhumée dans la cathédrale. Le 24 septembre 1890, a lieu l’intronisation de la cause de sa béatification à Rome. Il est déclaré bienheureux par le pape Jean-Paul II le 22 juin 1980. Son nom porte la ville de Laval, au Québec, l’Université Laval, l’Hôpital Laval à Québec. Lire aussi : Biographie de Mgr de Laval.

1626

19 janvier 1626 : Naît à Saint-Jean, Mortagne-au-Perche, Mortagne-au-Perche, Orne, France, Anne Cloutier (connue également sous le nom de Marie-Anne Cloutier), fille de Zacharie Cloutier et Xainte (parfois écrite comme Sainte) Dupont. Elle immigre au Canada en avril 1634 avec ses parents. Elle épouse Robert Drouin le 27 juillet 1636 et ce mariage est le premier mariage conclu au Canada. Elle décède le 2 février 1648 à Québec.

1645

1645 (date exacte inconnue) : Naît en Normandie ou en Champagne Pierre de Troyes, Chevalier de Troyes ou Sieur de Troyes, capitaine de la Marine. Fils de Michel de Troyes, procureur au Parlement de Paris et de Madeleine Alard. Il débarque à Québec le 1er août 1685. En 1686 il dirige les troupes françaises dans la Baie d'Hudson. En 1687, il détruit plusieurs villages iroquois lors d’une expédition punitive contre les Sonontonces (Tsonnonthouans, Sonnontouans, Sonnontonnans ou Sénécas). Il est nommé commandent du Fort Niagara, où il succombe à cause du scorbut, le 8 mai 1688.

1637

1637 : Naît à Vendômois, en France, Hugues Pommier, prêtre, missionnaire, premier curé de Boucherville, bâtisseur, artiste-peintre de la Nouvelle-France. Ordonné prêtre des Missions Étrangères. Il débarque en 1663 à Plaisance, Terre-Neuve et il arrive à Québec en 1664 4. Il s’éteint le 1er mai 1682 à Québec.

1645

1645 (date exacte inconnue) : Naît en Normandie ou en Champagne Pierre de Troyes, Chevalier de Troyes ou Sieur de Troyes, capitaine de la Marine. Fils de Michel de Troyes, procureur au Parlement de Paris et de Madeleine Alard. Il débarque à Québec le 1er août 1685. En 1686 il dirige les troupes françaises dans la Baie d'Hudson. En 1687, il détruit plusieurs villages iroquois lors d’une expédition punitive contre les Sonontonces (Tsonnonthouans, Sonnontouans, Sonnontonnans ou Sénécas). Il est nommé commandent du Fort Niagara, où il succombe à cause du scorbut, le 8 mai 1688.

1648

12 novembre 1648 : Naît à Thorigny-sur-Vire, en Normandie, Louis-Hector de Callière (Callières). Chevalier, gouverneur de Montréal de 1684 à 1699, gouverneur général de la Nouvelle-France de 1699 à 1703, chevalier de l’ordre de Saint-Louis. Décédé à Québec le 26 mai 1703. Voir aussi : Biographie de Louis-Hector Callières.

1650

Vers 1650 : Naît dans la paroisse Sainte-Anne, au diocèse de Montpelier, en France, Antoine Planiol, fils de Barthélemy Planiol et de Marie Bisard. Entré dans l’armée en 1668, il prend part à trois campagnes sur mer, est fait prisonnier des Turcs pendant cinq ans et, à son retour, est versé dans les Gardes du Corps. En 1678, il devient lieutenant dans le régiment d’Anjou. Choisi par le roi pour servir en Canada, il arrive au pays au printemps de 1687. Il combat contre les Iroquois et en 1693, il est nommé commandant du fort de Saint-François-du-Lac. En 1693, il se marie à Chalotte Giguère, veuve de Laurent Philippe. En 1696, il obtient la permission de passer en France pour essayer de se guérir d’une surdité et d’une disposition à l’hydropisie, mais il ne peut profiter du congé accordé et il demeure à Saint-François, où il décède et est inhumé le 4 avril 1705.

1656

10 décembre 1656 : Naît à Ville-Marie (Montréal) Charles Lemoyne – fils aîné du célèbre Charles Lemoyne et de Catherine Thierry. Il sera le seul Canadien d'origine à recevoir le titre de baron. En 1703, il est fait chevalier de Saint-Louis. Il occupe le poste de lieutenant du roi de France durant l’intérim après le décès du gouverneur de Vaudreuil, jusqu'à l’arrivée du nouveau gouverneur. De 1724 à 1729, il est nommé gouverneur de Montréal. Il meurt le 7 juin 1729.

1656 : Naît Kateri Tékakwitha (ce mot signifie en langue iroquoise Celle qui avance en hésitant, connue également comme Le lys des Mohawks ou le Lys des Agniers, une figure importante de l'histoire catholique canadienne. Née à Ossernenon sur les rives de la rivière Mohawk, aujourd'hui située dans l'État de New York, son père est agnier et sa mère algonquine. Il se convert au christianisme. À l’âge de quatre ans, elle perd sa famille suite à une épidémie de petite vérole, sa vue est alors affaiblie et sa figure demeurera « grêlée » des suites de cette maladie. Ses parents adoptifs (oncle et tante) l'obligent à choisir un mari mais elle souhaite conserver sa virginité afin de se consacrer à Jésus. Son refus de mariage la réduit à l'esclavage. Elle est baptisée le jour de Pâques 1676. Arrivée à la mission Saint-François Xavier, à La Prairie, en 1677, elle désire se faire religieuse. Elle ne vit toutefois que trois années sur les bords du Saint-Laurent mais on lui attribue néanmoins d'avoir sauvé la colonie des attaques autochtones, la vue de sa tombe ayant effrayé et ainsi découragé les envahisseurs. Elle rend l'âme le 17 avril 1680. Sa réputation se répand à travers le monde catholique, notamment grâce aux écrits dits relations des Jésuites. Tout au long de sa vie, elle pratique le jeûne ainsi que la mortification, parfois même excessive par une naïve ignorance et réprouvée par son confesseur, souvent sous forme de sévices corporels. Son tombeau est exposé à l'église St. Francis Xavier à Kahnawake. En 1884, ont lieu les premières démarches pour la canoniserElle a été déclarée vénérable le 3 janvier 1943. Elle a été béatifiée le 22 juin 1980. Sa fête figure au calendrier liturgique de l'Église catholique le 17 avril. Sa canonisation a eu lieu à Rome par le pape Benoît XVI, le 21 octobre 2012 et elle devient ainsi la toute première amérindienne d'Amérique du Nord à être canonisée.

1657

25 février 1657 : Naissance à Montréal (Ville-Marie) d’Agathe de Saint-Père-Le Gardeur de Repentigny, première femme d’affaires, fondatrice de la première manufacture d’étoffes au Canada. Décédée en 1747 ou en 1748 (date exacte inconnue), à Montréal.

1659

5 septembre 1659 : Naît à Nuits-sous-Beaune, en Bourgogne, Michel Sarrazin, docteur en médecine de l'Université de Reims et membre de l'Académie des Sciences de Paris. Ce savant médecin débarque au pays en 1685 comme «naturaliste et médecin du Roy». Il pratique à l'Hôtel-Dieu de Québec. Venu dans l'Ile de Montréal avec les troupes en 1692, il y est blessé grièvement et doit passer près d'une année à l'Hôpital St-Joseph de Ville-Marie. C'est au fameux docteur Sarrazin que revient le mérite d'avoir enseigné aux premiers colons la manière de faire du sucre d'érable. Il mourut à Québec, le 8 septembre 1734. Son nom a été donné au Prix Michel-Sarrazin. La Maison Michel-Sarrazin, spécialisée en soins palliatifs, perpétue son souvenir. Le sarracenia, une plante carnivore, de la famille des Sarracédiacées, est nommé en son honneur.

1661

16 juillet 1661 : Naît à Ville-Marie (aujourd’hui Montréal) Pierre Le Moyne D’Iberville, navigateur, officier, explorateur, fondateur de la Louisiane. Il est le fils de Charles Le Moyne, sieur de Longueuil et de Catherine Thierry dit Primot, originaire de Rouen, en France. Il devient cadet de la marine royale en 1882 et obtient le patent d’officier en 1686. En 1887, il devient capitaine de la frégate Le Soleil d'Afrique. En 1689, il se rend avec  son navire, le Pélican, au Fort Severn, la plus vieille ville européenne de l’Ontario et la capture après un court siège. Il s’attaque à plusieurs fortifications anglaises en Amérique du Nord. En 1697, il est chargé d’explorer l'embouchure du Mississippi et de coloniser la Louisiane. En 1706, il prend l’île anglaise de Nièves dans les Caraïbes. Il meurt le 9 juillet 1706, à bord du Juste, à la Havane, Cuba. Voir aussi sa biographie : Pierre Le Moyne D'Iberville.

1671

14 janvier 1671 : Naissance à Bordeaux, en France, de Jacques Leblond de Latour, peintre et sculpteur qui enseigna à l’école des Arts et Métiers de Saint-Joachim, curé de Baie-Saint-Paul. Fils d’Antoine Leblond de Latoure, artiste peintre. Il arrivé en Nouvelle-France le 24 mai 1690, à l’âge de 19 ans.  Il exécute de nombreuses œuvres religieuses et dirige l’École des Arts et Métiers. Il est décédé à Baie-Saint-Paul le 29 juillet 1715.

1690

28 novembre 1690 : Naît à Québec Pierre-Noël Levasseur, sculpteur, arpenteur. Il est le fils de Pierre Levasseur, maître menuisier, et de Madeleine Chapeau. Il se situe dans cette grande famille d’artisans du bois qui a marqué de façon particulière la production artistique canadienne au cours du XVIIIe siècle. Il épouse le 7 janvier 1719, à Québec, Marie-Agnès de Lajoüe, fille de François de Lajoüe, architecte-entrepreneur et ingénieur. On peut supposer qu’il apprit les rudiments de son métier en travaillant soit avec son père, soit avec Noël, un cousin éloigné, qui exerçait le métier de maître sculpteur à Québec. D’autre part, vers 1705, l’école des Arts et Métiers de Saint-Joachim connaissait une période féconde, il est donc possible qu’il ait fait un stage à cette école. En 1723, il habitait la région de Montréal, où il exécutait des travaux pour des églises. Il réalise aussi des sculptures sur des navires. (Les navires l’Imprévue, Saint-Louis, l’Union, le Centaure, l’Expérience, l’Astrée). Vers 1742, il exécute des travaux de sculpture pour les fabriques de la région de Québec. En 1750-1751, il sculpte et fait dorer un tabernacle, un retable et un dais pour une confrérie appelée la congrégation de l’Immaculée-Conception de Notre-Dame. Il est décédé à Québec, le 12 août 1770.

naissances en nouvelle-france

Donner la vie à un enfant, n'était-ce pas tuer les espérances de son égoïsme ? (Honoré de Balzac ; Eugénie Grandet, 1833). Photo : © GrandQuebec

À lire également :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>