Ligne du temps : Nouvelle France

Ligne du temps : 1700 – 1725

Ligne du temps : 1700 – 1725

Ligne du temps : 1700 – 1725

1700 : François Dollier de Casson, supérieur des Sulpiciens, seigneurs de l’île de Montréal, charge l’ingénieur du roi Gédéon de Catalogne de creuser le canal de Lachine. Le manque de financement mettra fin aux travaux.

12 janvier 1700 : Décès à Montréal de Marguerite Bourgeoys, fondatrice de la Congrégation de Notre-Dame est décédée. Elle sera canonisée en 1982.

13 janvier 1700 : L’artiste Pierre Le Ber réalisé le portrait post-mortem de Marguerite Bourgeoys, décédée le 12 janvier dernier. Il s’agit de la première toile connue réalisée par un peintre canadien.

8 septembre 1700 : Signature du traité préliminaire de la paix entre les Iroquois et les Français. Ce traité sera confirmé le 4 août 1701.

4 août 1701 : Traité de la Grande Paix de Montréal entre les cinq nations iroquoises et les Français. La signature de la Grande Paix de Montréal met fin à la troisième guerre iroquoise, déclenchée en 1684. Le gouverneur Callière accueille 1300 ambassadeurs amérindiens lors de grandioses festivités qui ont lieu à la mission iroquoise de Sault-Saint-Louis (aujourd’hui Kahnawake). Ce traité permet le développement de nouvelles paroisses et de villages sur l’île de Montréal.

1701 : Lamothe-Cadillac fonde Détroit, un poste militaire français à l’intérieur des terres vierges.

1702 – 1712 : Construction à Montréal de l’ensemble conventuel des Récollets sur la rue Notre-Dame.

16 septembre 1701 : Jacques II meurt en France. Louis XIV reconnaît pour roi d’Angleterre le fils du monarque détrôné et ce geste mène finalement à la guerre de Succession d’Espagne.

15 mai 1702 : Début de la guerre de Succession d’Espagne. Elle est portée immédiatement aux colonies d’Amérique. Cette guerre durera jusqu’à 1713. N’étant que 16.000 contre 260.000, les Français reprennent leur tactique de frapper d’épouvante les populations anglaises et iroquoises dont ils peuvent avoir à craindre les attaques.

1703 : Une épidémie de variole tue plus de 250 personnes dans l’île de Montréal.

1703 : Philippe Rigaud de Vaudreuil devient gouverneur général de la Nouvelle-France et il le restera jusqu’en 1725.

1703 : Le Conseil souverain de la Nouvelle-France devient le Conseil supérieur.

1704 : Jacques Levasseur de Neré dresse un plan de Montréal. Ce plan remarquable par la qualité des détails, est le premier plan disponible aujourd’hui qui représente la ville depuis la construction de la palissade.

1704 : Claude de Ramezay est nommé gouverneur de Montréal.

1705 : Construction par Pierre Couturier d’un hôtel particulier pour Claude de Ramezay, gouverneur de Montréal depuis l’année précédente.

1706 : Construction à Montréal de l’église des Récollets sur la rue Notre-Dame.

1707-1709 : Pierre Couturier construit des cachots à Montréal.

6 mai 1708 : Décès à Québec de Mgr François de Laval, premier évêque de Québec.

1709 : Second prolongement de la palissade de Montréal vers l’est afin d’intégrer le fortin du coteau dans l’enceinte de la ville.

1709 : Selon un témoignage, plusieurs femmes noires et amérindiennes servent comme domestiques non payées dans certaines familles, c’est-à-dire, sont des esclaves.

1709-1719 : Pierre Janson dit Lapalme érige à Montréal une église pour les Jésuites.

1 janvier 1709 : Philippe Pasteur de Costebelle (1661-1717) attaque et prend la ville de Saint-Jean, sur l’Île-Royale (aujourd’hui, Cape Breton, en Nouvelle-Écosse).

Mai 1709 : Les malheurs qui se succèdent mettent les efforts des premiers habitants de l’île Jésus (actuelle ville de Laval) à rude épreuve : un feu dévastateur emporte le manoir seigneurial, l’église et le moulin, l’église reconstruite sera à nouveau la proie des flammes en 1721.

1710 : Michel Bégon de la Picardière devient intendant de la Nouvelle-France. Il occupera ce poste jusqu’en 1726.

13 octobre 1710 : Capitulation de Port-Royal : le commandant britannique Francis Nicholson somme le gouverneur Daniel d’Auger de Subercase de lui remettre le fort, situé sur la baie de Fundy (aujourd’hui, Nouvelle-Écosse). Il y a 3 400 Anglais contre 300 Français, la défense alors étant impossible, le gouverneur négocie la capitulation. Port-Royal passe définitivement aux Anglais et est renommé Annapolis-Royal.

reconstruction histoire

L’histoire est le total des choses qui auraient pu être éviter (Konrad Adenauer). Photo : © GrandQuebec.com

2 septembre 1711 : Sept navires de la flotte de l’amiral Hovenden Walker coulent sur la côte nord du golfe Saint-Laurent lors d’une tentative de s’emparer de Québec. Lorsque l’imposante flotte pénètre dans le Saint-Laurent, huit navires heurtent des récifs et coulent, causant la mort de 900 personnes. Le conseil de guerre anglais décide de rebrousser chemin. Pour célébrer l’événement, l’église Notre-Dame-de-la-Victoire en l’honneur de la résistance de Frontenac en 1690, est rebaptisée et devient Notre-Dame-des-Victoires.

5 janvier 1713 : Le premier palais de l’intendant de la Nouvelle-France est brûlé à Québec. L’incendie fait quatre victime.

11 avril 1713 : La signature du traité d’Utrecht mettant fin à la guerre de Succession d’Espagne. L`Acadie, la Terre-Neuve et la Bay d’Hudson sont cédées à l’Angleterre. Les autorités françaises incitent les Acadiens à quitter Plaisance (à l’extrémité sud-est de Terre-Neuve, aujourd’hui Placentia) pour le Cape Breton (île au nord-est de la Nouvelle-Écosse), mais sans succès.

1713 : Les premières familles juives s’installent en Acadie, en provenance de l’Angleterre.

1 janvier 1714 : Philippe Pasteur de Costebelle est nommé par le roi Gouverneur de l’Île-Royale (aujourd’hui Cape Breton).

20 septembre 1714 : Le gouverneur Vaudreuil propose à l’intendant Bégon un projet de munir Montréal et Québec de fortifications pour se protéger de nouvelles attaques des Anglais. On décide d’entourer la ville de Montréal d’un mur de pierre de 14 pieds de hauteur (4,25 m) flanqué de bastions sur le site de Faubourg-Québec.

1715 : La population de la Nouvelle-France est évaluée à 18 500 âmes. La population de la Nouvelle-Angleterre est de 435 000 habitants.

1715 :
Le système de congés pour la traite dans les pays d’en haut est rétabli (la traite des fourrures a été interdite en 1696).

1er septembre 1715 : Décès de Louis XIV. C’est son arrière-petit-fils Louis XV, âgé de 5 ans qui lui succède sur le trône. Le duc Philippe d’Orléans assume l’intérim, jusqu’au 2 décembre 1723.

1717 :
Début des travaux de la construction des remparts de pierre pour fortifier Montréal. Les travaux, dirigés par Joseph-Gaspard Chaussegros de Léry, seront réalisés aux frais des citoyens montréalais. Ce n’est qu’en 1744 que Montréal sera ceinturée d’un authentique mur de pierre muni de huit portes et d’un fossé profond de sept pieds (2,13 m). Québec sera fortifiée dès 1720 aux frais du roi de France lui-même.

1717 : Établissement de la Compagnie d’Occident dotée d’un monopole sur l’exportation de la fourrure de castor. Cette société deviendra la Compagnie des Indes en 1719.

1717-1721 : Construction d’une salle d’audience et d’une petite prison à Montréal.

1718 : Fondation de la Nouvelle-Orléans.

21 janvier 1721 : Naît à Ballencrieff (Lothian, Écosse) James Murray, officier britannique et administrateur colonial. Gouverneur militaire de Québec après la Conquête, désigné gouverneur civil de Québec le 10 août 1764, rappelé en avril 1766 (quitte Québec le 28 juin 1766). Décédé le 18 juin 1794 à Beauport House, près de Battle, dans le Sussex, en Angleterre.

19 juin 1721 : Incendie majeur à Montréal dans le quartier de la place du Marché et de l’Hôtel-Dieu, 171 maisons sont détruites, soit la moitié de la ville.

1721 : Ordonnance de l’intendant de la Nouvelle-France Michel Bégon stipulant que toute nouvelle maison construite dans les villes de la Nouvelle-France sera de pierre. Parce qu’une telle construction coûte plus cher, plusieurs familles moins fortunées vont s’établir à l’extérieur des fortifications des villes, là où ils peuvent construire des maisons de bois. Ainsi, à Montréal, les faubourgs Québec, Saint-Laurent et des Récollets se développent autour de la ville.

1723 : Débute la reconstruction de l’Hôtel-Dieu de Montréal.

1723 : Le moulin et la digue de l’île Jésus (Laval) cèdent sous le poids des glaces et sont emportés par les eaux.

1723-1724 : Construction pour Philippe de Rigaud, marquis de Vaudreuil, gouverneur général de la Nouvelle-France, d’un hôtel particulier à Montréal sur la rue Saint-Paul. Cet édifice sert de résidence au gouverneur général lorsqu’il se rend à Montréal.

10 octobre 1725 : Décès à Québec de Philippe Rigaud de Vaudreuil, gouverneur de la Nouvelle-France.

28 décembre 1725 : Le second palais de l’intendant de la Nouvelle-France, situé à Québec, subit de grands dommages lors d’un incendie.

hisypore des personnes et des maisons

Il suffit d’une guerre dans un pays pour avoir aussitôt les meilleures informations sur sa géographie (Jean-Paul Richter). Photo : © Grandquebec.com

Pour compléter la lecture :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>