Ligne du temps-2016

8 mai – 14 mai 2016

8 mai – 14 mai 2016

C’est arrivé au Québec entre le 8 mai et le 14 mai 2016

Voir aussi : les événements qui ont eu lieu du 1er mai jusqu’au 7 mai 2016

8 mai 2016 : Un automobiliste est mort à la suite d’une embardée survenue tôt dimanche matin à Charlemagne, dans Lanaudière. La victime circulait sur le boulevard Céline-Dion lorsqu’elle a perdu le contrôle de son véhicule près de la rue Notre-Dame, vers 00 h 30. La voiture a terminé sa course devant une station de pompage avant de prendre feu. Les autorités n’ont pu sauver l’automobiliste. «Les flammes étaient trop fortes pour pouvoir dégager la personne du véhicule», a expliqué le sergent Jean-Claude Roch, de la police de Repentigny. De nombreux témoins, rencontrés par TVA Nouvelles, ont assisté à la scène, impuissants. Les personnes qui étaient présentent sur place n’ont pu secourir l’occupant. Certains éléments de la scène ne mentent pas quant à la violence de l’impact. Le moteur de la voiture a été éjecté et s’est retrouvé derrière des arbres situés à proximité. La vitesse pourrait être en cause dans cet accident. Des enquêteurs vont tenter de faire la lumière sur cet incident au cours des prochains jours.

9 mai 2016 : Des ouvriers ont découvert un corps enveloppé dans un sac de plastique, vers 15 h, lundi après-midi, à Saint-Eustache, dans la couronne nord de Montréal. Le corps a été trouvé dans un secteur boisé et isolé. «Le sac se trouvait en bordure d’un chemin non pavé, non loin de l’autoroute 13», a précisé Daniel Thibodeau, porte-parole de la Sûreté du Québec (SQ). Aucune information sur le sexe et l’âge approximatif de la victime n’a été divulguée. Les travailleurs ont rapidement alerté les autorités et l’enquête a été confiée à l’escouade des crimes contre la personne de la Sûreté du Québec. Un périmètre de sécurité a été érigé afin de permettre aux techniciens en identité judiciaire, dépêchés sur place, de faire leur travail. Une fois cette étape complétée, le corps sera envoyé au laboratoire de sciences judiciaires et de médecine légale pour différentes expertises.

9 mai 2016 : Une personne se trouvait inconsciente et prisonnière de son véhicule à la suite d’un violent face-à-face avec un camion, dans le village de Tourville, au sud de Saint-Jean-Port-Joli, dans Chaudière-Appalaches. L’accident est survenu vers 8h45 sur la route 204 près de l’entrée du village de Tourville. La Sûreté du Québec (SQ) confirme qu’une personne était coincée dans son auto et qu’elle était inconsciente. Cette personne serait gravement blessée. Le conducteur du camion a subi un choc nerveux.

9 mai 2016 : Un automobiliste d’une soixantaine d’années est mort mardi, à Montréal, après avoir embouti un véhicule stationné. L’accident s’est produit vers 11 h 35, sur la rue Rachel Est, entre les rues Hogan et Bercy, où la limite de vitesse permise est de 50 km/h. Pour une raison encore inexpliquée, le conducteur qui circulait sur la rue Rachel Est a soudainement bifurqué et foncé violemment dans une voiture stationnée. L’une des premières personnes à s’être arrêtées pour porter assistance à la victime a senti une forte odeur d’alcool en ouvrant la porte de son véhicule. Toutefois, il est encore trop tôt pour déterminer si l’alcool est en cause dans le drame. D’après les autorités, l’automobiliste pourrait également avoir été victime d’un malaise cardiaque quelques instants avant l’impact. « Plusieurs hypothèses sont envisagées à ce stade-ci de l’enquête », a indiqué l’agent Abdullah Emran, porte-parole de la police de Montréal. Des manœuvres de réanimation ont été tentées, mais sans succès. Le décès de l’homme a été constaté sur les lieux de l’accident. Personne d’autre n’a été blessé lors de la collision. La rue Rachel Est a été fermée à la circulation entre les rues Frontenac et Hogan pour la durée de l’enquête policière.

10 mai 2016 : Le jeune hockeyeur devenu tétraplégique à cause d’une mise en échec par-derrière pourrait bien recevoir rapidement les 8 millions $ que la cour lui a consentis, puisque l’appel de la défense a finalement été rejeté. «La Cour est d’avis que les appels ne présentent aucune chance raisonnable de succès», ont tranché trois juges de la plus haute cour de la province. C’est donc dire qu’à moins que la Cour suprême ne soit saisie, Andrew Zaccardo pourra enfin être dédommagé après un combat judiciaire long de six ans. Le drame du jeune hockeyeur est survenu le 3 octobre 2010. M. Zaccardo évoluait avec les Patriotes de Laval et ce jour-là, son équipe jouait contre le Royal de Montréal dans le Midget AA. Lors de la partie, Ludovic Gauvreau-Beaupré, qui évoluait pour l’équipe adverse, l’a solidement mis en échec par-derrière. Les conséquences ont été fatales. M. Zaccardo, qui n’avait que 16 ans, est devenu tétraplégique. « Une patinoire de hockey n’est pas une zone de non-droit », a rappelé le juge Daniel W. Payette avant de condamner le fautif et sa compagnie d’assurance à dédommager M. Zaccardo de 8 millions $, du jamais vu. Il n’a toutefois pas fallu de temps pour qu’une demande d’appel ne soit déposée à la cour. La compagnie d’assurance a également tenté de ne pas payer, mais la Cour d’appel l’a déboutée. Malgré son handicap, M. Zaccardo est tout de même parvenu à terminer son secondaire et son cégep. Il étudie maintenant en sciences politiques à l’université.

10 mai 2016 : La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a porté un grand coup contre la mafia montréalaise, ce matin, lors d’une opération pour démanteler un réseau de trafic de cocaïne. Près de 220 kg de cocaïne et deux millions $ ont été saisis par les autorités américaines et canadiennes. Quinze personnes étaient visées, dont Liborio «Poncho» Cuntrera, le fils d’Agostino Cuntrera, un haut gradé de la mafia assassiné devant son entreprise de Saint-Léonard à l’été 2010. Liborio Cuntrera se trouve présentement en Italie, mais devrait se rendre aux autorités dès son retour. Une autre arrestation importante est celle du mafioso Marco Pizzi, 46 ans (photo), de Montréal-Nord, soupçonné par la GRC d’être un important importateur de cocaïne pour la mafia montréalaise. Marco Pizzi se trouvait avec un autre membre influent de la mafia, Tony Callocchia, dans un restaurant d’Anjou lorsque ce dernier a été assassiné en décembre 2014. Le meurtre avait été commis alors que Pizzi venait de quitter la table pour aller aux toilettes. Un seul suspect était toujours recherché par la police dans cette affaire. Il s’agit de Riccardo Preteroti, 48 ans, dont l’adresse est inconnue. Ces suspects feront l’objet d’accusations en lien avec l’importation et le trafic de cocaïne. Le groupe aurait importé un total de 1,4 tonne de cette drogue au Canada au cours des dernières années. Le réseau était actif depuis les États-Unis. « Il utilisait ses contacts liés à des compagnies de transporteurs commerciaux par voies terrestres », a indiqué la GRC par communiqué. Les arrestations et perquisitions ont eu lieu à Montréal, Laval, Ottawa, Saint-Jean-sur-Richelieu, Kirkland, Repentigny et à L’Île-Bizard. « L’impact de ces arrestations au sein du crime organisé est significatif et affectera les opérations d’importation de drogue dans la grande région de Montréal », a mentionné la GRC par communiqué. Les accusés, âgés entre 36 et 62 ans, devaient comparaître mercredi par vidéoconférence au palais de justice de Montréal. Cette opération est le troisième et dernier volet de l’enquête Clemenza, qui a été amorcée en 2010.

11 mai 2016 : Au moins 90 résidents du secteur Vimont à Laval ont été évacués mardi après-midi en raison d’un bris d’aqueduc qui a causé des inondations dans le coin de l’autoroute 440 et de la rue Bédard. Une conduite maîtresse d’aqueduc a été percée vers 15 h lors de travaux effectués par un fournisseur de la Ville sur la desserte de l’autoroute 440 ouest, juste avant la sortie vers le boulevard des Laurentides, selon un communiqué de la Ville. Une trentaine de maisons ont été touchées par les inondations, la plupart se trouvant sur la rue Bédard, a indiqué le lieutenant Jean-François Roussel du Service de police de Laval. Plusieurs résidences n’ont également plus d’électricité. Les citoyens n’ont toujours pas pu retourner chez eux. Ceux qui n’avaient aucun endroit où aller ont été pris en charge par les autorités, a précisé M. Roussel. La situation a également causé des entraves à la circulation durant l’heure de pointe de l’après-midi. Le Service de sécurité incendie a été appelé sur place. «Nous sommes en assistance aux travaux publics qui sont maître-d’oeuvre dans le dossier et pour assurer la sécurité», a indiqué le chef aux opérations Michel St-Jean. Au départ des pompiers vers minuit, la fuite n’était toujours pas colmatée. Ils devaient retourner sur place dès mercredi matin. «Les travaux d’excavation et de réparation sont en cours», a précisé M. St-Jean. Les employés municipaux s’occupent donc de colmater la fuite. «Ces travaux pourraient se poursuivre jusqu’à demain (mercredi), privant d’eau certains secteurs ciblés», a précisé la Ville. Cette dernière ne prévoyait aucune diminution de la pression sur le réseau de l’eau potable en soirée mardi. Si des citoyens constatent la présence d’eau colorée, il leur suffit de la laisser couler jusqu’à ce qu’elle redevienne claire, a indiqué la municipalité, soutenant que l’eau est propre à la consommation. Un périmètre de sécurité a été établi dans le secteur. L’accès au boulevard des Laurentides a été fermé à la circulation.

11 mai 2016 : La police de la MRC des Collines de l’Outaouais enquête sur une noyade survenue dans le secteur Wakefield de la municipalité de La Pêche, en Outaouais. Selon le sergent Stéphane Forget, les policiers se sont rendus dans une résidence peu avant 15 h pour une disparition. « Un homme de 65 ans, résident de Wakefield, a quitté son domicile pour faire de la marche, a souligné le porte-parole. Considérant la durée de l’activité de marche inhabituelle, la conjointe a signalé son absence à notre service. » Le corps du disparu a finalement été localisé puis repêché, dans la rivière Gatineau, non loin du secteur de la disparition. Son décès a été constaté à l’hôpital. Les autorités ont ouvert une enquête afin d’établir les causes et circonstances de la noyade.

12 mai 2016 : Les parents d’un enfant d’à peine 13 mois ont vécu leur pire cauchemar mercredi puisque leur garçon est mort après s’être étouffé avec de la nourriture dans un Centre de la petite enfance (CPE) de Gatineau. La tragédie est survenue au diner, vers 11h45, sur la rue des Thuyas. Malgré les manœuvres d’une éducatrice, ainsi que des services d’urgence après un appel au 911, le décès du bambin a été constaté à l’hôpital. Le jeune avait été transporté d’urgence par ambulance sous escorte policière. «Tout porte à croire qu’il s’agit d’un tragique accident», a affirmé la police de Gatineau par communiqué. Une aide psychologique a été offerte au CPE, et les parents des autres enfants ont été prévenus, afin de venir les chercher. La police de Gatineau mène une enquête concernant cette tragédie, une procédure normale lorsqu’un enfant de moins de six ans rend l’âme, même si aucun acte criminel ne semble en cause. Le coroner se penchera également sur cette affaire. Une autopsie sera pratiquée dans les prochains jours pour déterminer les causes exactes de ce triste événement.

12 mai 2016 : Un homme et sa fille ont eu toute une frousse lorsque le pare-brise de leur voiture a été fracassé par un couteau alors qu’ils circulaient mardi soir sur l’autoroute 20 ouest dans la région de Drummondville. À la hauteur de Notre-Dame-du-Bon-Conseil, ils ont aperçu un individu au beau milieu de l’autoroute sur le terre-plein. Au même moment, leur pare-brise a été fracassé par ce qu’ils croyaient être une roche. Lorsqu’ils ont immobilisé leur véhicule un peu plus loin, ils ont vu un couteau de chasse dentelé avec une lame d’environ 25 centimètres dans l’habitacle aux pieds du conducteur. Heureusement, Pierre Mackrous, âgé de 64 ans, et sa fille âgée de 31 ans, une mère de trois enfants, n’ont pas été blessés. «J’ai paniqué, ma fille aussi. J’étais habité par un sentiment de colère et de vengeance. C’est impensable!» a-t-il dit. La Sûreté du Québec a rapidement repéré l’étui du couteau. Un maître-chien a mené les policiers vers l’hôtel Quatre Saisons près du lieu de l’agression. Jocelyn Lamonde 50 ans de Québec a été appréhendé. Il fait face à des accusations de méfaits et de voie de fait armée. L’individu subira une évaluation psychiatrique. «Nous sommes traumatisés. Je n’ose pas imaginer ce qui aurait pu arriver, a indiqué M Markrous. J’ai toujours les images en tête. C’était un geste gratuit.»

13 mai 2016: Alors que Philippe Couillard affirme que le PLQ est «toujours de son temps», les jeunes libéraux accusent son gouvernement de tourner le dos à l’innovation et à l’économie du partage avec son projet de loi sur l’industrie du taxi. «Le parti libéral est toujours de son temps, et même un pas en avant», a lancé le premier ministre lors du discours d’ouverture du Conseil général du PLQ à Drummondville vendredi. Or, la commission jeunesse de son parti estime que la pièce législative déposée jeudi par le ministre des Transports, Jacques Daoust, attaque de front «l’économie du partage», portée par les nouvelles technologies. Son président, Jonathan Marleau, va jusqu’à dire qu’elle «ne respecte pas toutes les valeurs libérales». Le PLQ doit «laisser le choix au consommateur» tout en s’assurant d’une saine compétition, ce qui entre en contradiction, selon lui, avec la décision de M. Daoust, a-t-il expliqué. Les membres de la commission croient que plusieurs militants libéraux sont mécontents et qu’ils réussiront à faire adopter une résolution forçant le gouvernement à faire une place à «l’économie du partage» et à la multinationale Uber. Le projet de loi 100, déposé jeudi à l’Assemblée nationale, pousse Uber dans ses derniers retranchements et obligerait l’entreprise à posséder elle-même sa flotte d’automobiles alors que son modèle repose sur l’usage des véhicules personnels de ses chauffeurs. Elle devra louer des permis de taxi et ses conducteurs devront avoir des permis de conduire de classe C. Les ministres du gouvernement Couillard ont répliqué en affirmant qu’ils étaient solidaires du projet de loi, inévitable. «Il respecte les valeurs libérales. Les valeurs libérales, c’est l’équité», a lancé Gaétan Barrette. Sa collègue ministre de l’Innovation, Dominique Anglade, prise à partie par des militants qui veulent la battre dans sa circonscription lors d’une investiture, a ajouté que la solution choisie est la seule qui était possible dans les circonstances. «On ne pouvait pas payer un milliard pour racheter des permis de taxi», a expliqué Dominique Anglade aux médias. Elle affirme qu’il n’était pas réaliste d’avoir un système à deux vitesses, où Uber continuerait d’opérer sans permis.

14 mai 2016 : Le violent accident entre une voiture et un autobus scolaire à Mont-Saint-Hilaire, en Montérégie, vendredi en fin d’après-midi a fait un mort, en plus de nombreux blessés à divers degrés. La personne décédée est une femme de 18 ans qui était dans la voiture entrée en collision avec le véhicule scolaire, a rapporté TVA Nouvelles. L’autre personne présente dans la voiture, un homme de 19 ans, était toujours dans un état critique et luttait pour sa vie vendredi soir. L’accident a aussi fait plusieurs blessés légers parmi la quarantaine d’élèves du Collège Saint-Hilaire qui étaient dans l’autobus. Six ont subi des blessures plus sérieuses. L’accident est survenu vers 16 h 45 à l’intersection du chemin Authier et du boulevard Sir-Wilfrid-Laurier, qui porte également le nom de route 116. L’autobus, qui quittait le collège et s’engageait sur Sir-Wilfrid-Laurier, a été heurté de plein fouet par une voiture qui roulait en direction ouest sur Sir-Wilfrid-Laurier. L’autobus, qui transportait une quarantaine d’élèves, s’est renversé sur le côté sous la force de l’impact. L’accident est survenu alors que plusieurs autobus se suivaient à la fin de la journée d’école. Le Collège Saint-Hilaire est une institution privée offrant des cours de niveau secondaire. Au total, 27 personnes, blessés légers comme blessés plus graves, ont été transportées à l’hôpital de Saint-Hyacinthe.

14 mai 2016: Baba Hardev Singh, leader du mouvement spirituel indien de la Mission Sant Nirankari, a perdu la vie dans la nuit de jeudi à vendredi après une sortie de route survenue sur l’autoroute 30, à Beauharnois, en Montérégie. Le mouvement a annoncé vendredi sur sa page Facebook la nouvelle à tous ses fidèles. «C’est avec douleur et une profonde tristesse que nous vous informons que sa sainteté Nirankari Baba Hardev Singh Ji Maharaj a fusionné dans le Dieu Tout-Puissant. Il voyageait dans une voiture au Canada, qui a eu un grave accident», peut-on lire dans le message. Le premier ministre indien, Narendra Modi, lui a rendu hommage vendredi. «La disparition de Baba Hardev Singh est tragique et c’est une grande perte pour le monde spirituel. Mes pensées sont avec ses innombrables disciples dans cette triste période», a-t-il dit sur Twitter. L’accident s’est produit à la hauteur du kilomètre 22, vers 19 h 15 jeudi. Le conducteur du véhicule se dirigeait vers l’ouest dans la voie de gauche de l’autoroute lorsque pour une raison inconnue, il a perdu le contrôle de son auto. La voiture a ensuite fait un capotage. L’automobiliste et le passager à côté de lui ont été traités pour choc nerveux. Les deux hommes qui étaient sur les sièges arrière ont été éjectés du véhicule. Le leader a finalement succombé à ses blessures durant la nuit. L’autre homme, un Indien de 28 ans, se trouvait toujours dans un état critique vendredi matin. Selon les premiers éléments d’enquête, ni l’alcool, la vitesse ou l’utilisation du cellulaire au volant ne seraient en cause dans cet accident. «Il va y avoir une inspection mécanique, entre autres du véhicule», a indiqué Ingrid Asselin, porte-parole de la SQ.

14 mai 2016 : Deux motocyclistes de la région de Québec ont perdu la vie samedi à la suite d’une violente collision entre leur engin et une camionnette, à Saint-Nazaire-de-Dorchester, dans Bellechasse. L’accident est survenu vers 14 h sur la route 216. Les deux occupants de la motocyclette, un homme dans la soixantaine et une femme dans la cinquantaine, étaient à la tête d’un convoi de cinq motos qui se dirigeaient vers l’est quand la camionnette les a percutés de plein fouet. Leur décès a été confirmé en soirée alors qu’ils luttaient pour leur survie depuis l’impact. Selon la porte-parole de la Sûreté du Québec, Christine Coulombe, le conducteur de la camionnette aurait dévié de sa trajectoire dans une courbe pour foncer droit sur le groupe de motos qui circulait dans l’autre voie. Le conducteur a été transporté au centre hospitalier et il sera rencontré par les policiers lorsqu’il obtiendra son congé de l’hôpital. Un autre motocycliste a été blessé en tentant d’éviter la collision devant lui, subissant des blessures mineures, selon la SQ. La route 216 a été fermée de nombreuses heures pour permettre aux experts en reconstitution de la SQ de comprendre ce qui s’était passé. Elle a été rouverte en soirée. Tard en soirée, l’enquête de la police se poursuivait toujours. Toutes les hypothèses étaient envisagées, y compris celle de l’alcool et de la vitesse.

14 mai 2016 : Une octogénaire a été gravement blessée après avoir été heurtée par un véhicule qui a pris la fuite dans le quartier Saint-Michel, à Montréal, vendredi soir. L’accident s’est produit vers 22 h 30. La piétonne de 84 ans traversait le boulevard Saint-Michel à la hauteur de l’avenue Charland lorsqu’elle a été heurtée par un automobiliste qui circulait en direction nord. Le conducteur ne s’est pas arrêté pour lui porter assistance. La victime a subi une blessure importante à la tête. Elle a été transportée dans un centre hospitalier où les médecins ont d’abord craint pour sa vie, mais son état s’est stabilisé par la suite. Le Service de police de la Ville de Montréal a interrogé des témoins afin d’obtenir une description du véhicule. Il s’agit d’une Hyundai rouge de modèle sport, deux portes, dont le miroir côté passager est manquant.

jardin_montreal_notre-dame

Jardin de la Croix. Image : GrandQuebec.com

Voici les sources que nous avons consultées pour ces nouvelles :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>