Ligne du temps-2016

29 janvier – 31 janvier

29 janvier – 31 janvier

C’est arrivé au Québec entre le 29 janvier et le 31 janvier 2016

Voir aussi : les événements qui ont eu lieu du 22 janvier jusqu’au 28 janvier 2016

29 janvier 2016 : Les pompiers de L’Île-Perrot sont à la recherche d’un pêcheur qui manque à l’appel sur le lac Saint-louis, au sud-ouest de Montréal. Le pêcheur s’est rendu sur le lac jeudi vers 17 h et n’a pas été revu depuis. Toutefois, il n’est pas encore sûr que l’homme ait sombré dans les eaux glacées, selon le directeur adjoint du service de sécurité de L’Île-Perrot, Benoit Leclair. En milieu de journée vendredi, une douzaine de pompiers ont été déployés sur les glaces dans des bateaux de sauvetage. Ils avaient pour mission d’aller vérifier les environs de l’emplacement de pêche.

29 janvier 2016 : Coupables de négligence criminelle causant la mort de Chantal Lavigne, Gabrielle Fréchette, Ginette Duclos et Gérald Fontaine écopent de peines d’emprisonnement fermes. Chantal Lavigne est décédée au terme d’une expérience de sudation corporelle en juillet 2011. La femme de 35 ans, mère de deux jeunes enfants, est morte d’asphyxie et d’un coup de chaleur après avoir passé plus de sept heures allongée au sol, enrobée de boue et d’une pellicule plastique, recouverte de plusieurs édredons, une boîte de carton sur la tête. La séance s’était tenue en pleine canicule de juillet, dans le cadre du séminaire intitulé «Mourir en conscience» organisé par Gabrielle Fréchette. Au sujet de cette dernière, âgée de 57 ans, la juge Hélène Fabi a insisté sur le fait qu’elle ne présentait aucun sens autocritique. « Maitre d’œuvre de l’activité pour laquelle elle n’avait pas les compétences, Gabrielle Fréchette a volontairement ignoré les dangers potentiels, ce qui constitue une insouciance déréglée» a expliqué la juge avant de la condamner à trois ans de pénitencier.

30 janvier 2016 : Deux jeunes adolescentes de Saint-Jean-sur-Richelieu qui venaient de sombrer dans les eaux glaciales de la rivière Richelieu, mercredi dernier, ont été renvoyées à la maison après avoir été sévèrement sermonnées par la direction de l’école Docteur-Alexis-Bouthillier. Or, les jeunes filles auraient présenté des signes d’hypothermie. Sarah-Maude Guérard et Judith Dubuc ont décidé de se rendre à pied sur la rivière Richelieu qui se trouve à environ 500 mètres de leur école située à Saint-Jean-sur-Richelieu. En raison du temps doux, la glace a soudainement cédé sous leurs pieds et les deux adolescentes sont tombées dans l’eau glacée. Heureusement, elles ont réussi à s’extirper de la rivière et, trempées jusqu’aux os, elles sont revenues à pied à l’école. Après s’être rendues au bureau de la directrice de l’école, les deux adolescentes affirment qu’elles y sont restées environ 15 à 20 minutes, grelottant dans leurs vêtements mouillés, leurs cheveux détrempés. Puis, racontent-elles, la directrice les a sermonnées et a appelé leurs parents. À aucun moment, la directrice ou un membre du personnel n’a cru bon d’appeler une ambulance afin de vérifier l’état de santé des deux élèves qui venaient de tomber dans des eaux glacées.

30 janvier 2016 : La Commission des valeurs mobilières de la Colombie-Britannique a accusé un frère et une sœur d’avoir commis une fraude de plus de 60 millions $ US, notamment en émettant illégalement des titres financiers par l’entremise de deux entreprises. Winter Huang était le directeur et contrôlait les destinées des compagnies Pegasus Pharmaceuticals Group Inc. et Careseng Cancer Institute Inc., alors que sa sœur, Vicky Dancho, était la directrice, chef de direction et présidente de Careseng Cancer. La Commission allègue que Pegasus Pharmaceuticals a commis une fraude en émettant des titres pour des investisseurs de Taiwan pour une valeur de 36,4 millions US, supposément pour différents projets d’affaires sous son contrôle, comprenant des garanties de la part de Careseng Cancer. Ces garanties étaient fausses, car l’entreprise Careseng Cancer ne comptait aucun employé, n’était pas opérationnelle, n’avait aucun revenu et avait des actifs de moins de 50 000 $. La compagnie Pagasus aurait aussi frauduleusement recueilli 15,4 millions $ en vendant des obligations pour des projets en République de Géorgie et 11,1 millions $ pour un projet en Chine, dont seulement 2 millions $ ont été effectivement investis dans des projets.

31 janvier 2016 : La clinique juridique Juripop offrira à nouveau aux usagers du métro de Montréal des consultations personnalisées pendant lesquelles des notaires et des avocats donneront de l’information juridique à la population. Pour les cinq lundis du mois de février, une vingtaine de juristes seront à la station Berri-UQAM et offriront des séances de 15 minutes aux usagers du métro. Ils auront alors l’occasion de donner de l’information juridique personnalisée. L’an dernier, l’activité avait connu «un succès monstre», a mentionné l’organisme. Ces consultations ont lieu dans le cadre du premier mois de la justice qui a lieu en février. La Chambre des Notaires du Québec, la Société de transport de Montréal, l’arrondissement de Ville-Marie, la chaîne MAtv, la Caisse de la Culture Desjardins, l’Université du Québec à Montréal (UQAM) et plusieurs organismes juridiques de la région de Montréal se sont associés pour cet événement. « L’idée est de donner à la justice son momentum annuel, de stimuler les juristes à s’impliquer dans leur organisme et leur communauté, et de s’offrir, en tant que société, un temps de réflexion alloué à l’amélioration de l’accès à la justice », a déclaré Me Marc-Antoine Cloutier, président de la Clinique juridique Juripop, dans un communiqué. Pendant ce mois, des conférences et ateliers adressés au public ainsi qu’un colloque sur la justice au 21e siècle seront organisés, tout comme des cliniques destinées aux artistes et artisans. Une émission sur l’état de la justice sera diffusée sur les ondes.

31 janvier 2016 : Deux motoneigistes ont perdu la vie durant la fin de semaine sur les sentiers du Centre-du-Québec et de la Beauce. Samedi soir, un motoneigiste de 29 ans a perdu le contrôle de sa motoneige dans une courbe d’un sentier, près de Saint-Isidore, en Beauce. L’homme, qui circulait avec un groupe de motoneigistes en direction du rang Saint-Laurent, a été éjecté lors de l’accident et a subi de graves blessures. Il a été transporté dans un centre hospitalier de la région, où son décès a été constaté. La Sûreté du Québec poursuit son enquête pour éclaircir les circonstances de l’accident, mais l’alcool et la vitesse ne seraient pas en cause, selon les premières informations. Plus tôt samedi, un autre motoneigiste est entré en collision avec un arbre près de Saint-Pierre-Baptiste, une municipalité située à une vingtaine de kilomètres de Thetford Mines. En avant-midi, l’homme de 63 ans a perdu la maîtrise de son véhicule près de la route Roy. Après l’accident, le motoneigiste a été conduit à un centre hospitalier de la région. Son décès y a été constaté, a indiqué le porte-parole de la Sûreté du Québec, Daniel Thibodeau. Des enquêteurs du corps policier se sont rendus sur les lieux pour analyser la scène. Dimanche soir, leur enquête sur les causes de l’accident mortel se poursuivait.

la forêt de coaticoak

La forêt

Forêt Lumina. Crédit photo : Marina Yakovina

Sources des nouvelles parues cette semaine :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>