Ligne du temps : 2015

8 novembre – 14 novembre 2015

8 novembre – 14 novembre 2015

C’est arrivé au Québec entre le 8 novembre et le 14 octobre 2015

Voir aussi : les événements qui ont eu lieu du 1er novembre jusqu’au 7 novembre 2015

8 novembre 2015 : Un automobiliste a tenté de prendre la fuite à pied, après avoir percuté un dépanneur Boni-Soir avec sa voiture, dans l’arrondissement de Saint-Hubert, à Longueuil, dimanche matin. L’homme a été arrêté pour conduite avec les facultés affaiblies. Il aurait perdu le contrôle de son véhicule lorsqu’il circulait sur le boulevard de la Grande-Allée, près de l’intersection de la rue Holmes, vers 3 h 30. L’accidenté avait été intercepté par les policiers non loin de la scène de l’accident, selon l’agente Mélanie Mercille, porte-parole de la police de Longueuil. Il avait été transporté à l’hôpital pour des blessures superficielles au haut du corps. Le conducteur de la voiture a reçu son congé de l’hôpital quelques heures plus tard et les policiers l’ont tout de suite conduit au poste de police. Le dépanneur dans lequel l’homme a foncé n’a pas été trop endommagé, car la voiture a terminé sa course dans un mur de pierre. Seule une partie de la fondation du commerce a été abimée, selon la police. Puisque des rénovations avaient lieu à l’extérieur du bâtiment, le véhicule aurait percuté plusieurs clôtures de métal et matériaux de construction avant de terminer sa course.

9 novembre 2015 : La police de Montréal est à la recherche d’un homme ayant roué de coups un chauffeur d’autobus de la Société de transport de Montréal (STM) pour une raison tout à fait banale, à la mi-septembre 2014, dans l’ouest de Montréal. Les événements se sont produits le 18 septembre 2014, vers 18 h 50, dans l’arrondissement de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce. Le suspect est monté à bord de l’autobus numéro 90 à la station Vendôme, mais serait demeuré debout tout près de la porte avant du véhicule. À plusieurs reprises durant le trajet, le chauffeur aurait demandé à l’individu de se diriger à l’arrière de l’autobus afin de libérer son champ de vision. Refusant d’obtempérer, l’homme est devenu enragé lorsque l’employé de la STM a immobilisé l’autobus pour lui demander de sortir. Le suspect a alors frappé le chauffeur à coups de poing avant de prendre la fuite à pied dans une ruelle aux alentours de la rue Belgrave. Au moment du crime, l’individu d’environ 30 ans portait une tuque noire, une veste de cuir noire, un pantalon de camouflage et un sac à dos noir. L’homme, qui s’exprimait en anglais, portait une barbe et ses cheveux, de couleur noire, étaient tressés.

9 novembre 2015 : Des accusations de meurtre prémédité et de tentative de meurtre ont été portées contre Philippe Gloutney, 42 ans, en lien avec la dispute sanglante survenue au cours de la fin de semaine, dans l’arrondissement de Lachine. Le drame a eu lieu dans la nuit de vendredi à samedi, à l’intérieur d’un immeuble à logements de la rue Sherbrooke. Pour une raison encore inexpliquée, une violente dispute a éclaté à l’intérieur de l’un des appartements. Une femme de 55 ans et son fils de 38 ans ont été poignardés au cours de l’altercation. L’homme a succombé à ses blessures peu de temps après l’attaque, tandis que sa mère a survécu. Sa vie ne serait pas menacée. Le présumé meurtrier serait un ami des deux victimes. Selon les autorités, l’alcool pourrait être en cause dans cette affaire. Il s’agit du 25e meurtre de l’année à être commis à Montréal depuis le début de l’année.

10 novembre 2015 : Un jeune homme près de la vingtaine a été retrouvé ensanglanté par la police sur la rue Saint-Denis, dans l’arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie, à Montréal. Il aurait été poignardé au haut du corps. Une personne a alerté les autorités vers 18 h 45 parce qu’elle était témoin d’une bagarre entre plusieurs jeunes près de la rue de Bellechasse. Lorsque les agents du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) sont arrivés, tout le monde était parti, mais le jeune gisait au sol, a rapporté Abdullah Emran, porte-parole du SPVM. Le jeune homme a été transporté à l’hôpital dans un état critique, a ajouté le porte-parole, qui a indiqué qu’un large périmètre de sécurité avait été mis en place sur la rue Saint-Denis, entre la rue de Bellechasse et le boulevard Rosemont.

un gros chat

Un gros Chat

Un gros chat. Photo : GrandQuebec.com

11 novembre 2015 : La policière Marie-Pierre Tremblay a plaidé coupable à de lourdes accusations, ce qui devrait mettre un terme définitif à sa carrière dans la Sûreté du Québec (SQ). C’est en juin 2013 que la femme originaire d’Alma a été arrêtée après une enquête interne menée par la SQ à Québec. À l’époque, un certain Keven Harvey-Maltais (qui s’avérera, plus tard, être le petit ami de Marie-Pierre Tremblay) était dans la mire des policiers de Montréal qui le soupçonnait d’être «le passeur» pour un gang de trafiquants. Alors qu’il vérifiait les informations sur Harvey-Maltais au Centre de renseignements des policiers du Québec (CRPQ), l’enquêteur s’est aperçu qu’un des membres de l’équipe de filature à Québec l’avait aussi vérifié et il a d’abord pensé que «le passeur» faisait aussi l’objet d’une enquête à Québec. Il a alors contacté le supérieur à la filature qui lui a mentionné qu’aucune enquête n’était en cours sur Keven Harvey-Maltais, a mentionné le procureur aux poursuites criminelles et pénales, Me Guillaume Michaud. Une enquête interne a donc été déclenchée et les soupçons se sont rapidement tournés vers la femme de 35 ans. Le femme qui a plaidé coupable à des accusations d’utilisation frauduleuse d’un ordinateur, d’entrave à la justice, d’abus de confiance, de trafic de GHB et de possession de GHB et de cocaïne reviendra en cour le 29 février prochain pour les représentations sur la peine. Pour sa part, Kevin Harvey-Maltais, qui avait lui aussi plaidé coupable à une kyrielle d’accusations a écopé, en mars, d’une peine d’emprisonnement de 42 mois.

12 novembre 2015 : Un automobiliste est entre la vie et la mort après avoir chuté d’un viaduc dans son véhicule tôt mardi dans l’arrondissement de Saint-Laurent, à Montréal. L’accident a eu lieu vers 2h40 sur le viaduc du boulevard Henri-Bourassa surplombant l’autoroute 40. L’homme de 32 ans a perdu la maîtrise de son véhicule pendant qu’il roulait en direction nord. Il a alors percuté le muret de béton du viaduc avant de tomber sur la voie de desserte de l’autoroute 40 en direction est. Après plusieurs minutes de travail, les pompiers appelés sur les lieux ont réussi à sortir le conducteur, a expliqué le porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal, Jean-Pierre Brabant. L’automobiliste a été transporté à un centre hospitalier, où son état a été jugé critique. L’homme était conscient pendant son transport. En matinée, son état s’est dégradé. Une quantité de cannabis a été retrouvée dans le véhicule. Une analyse sanguine pour de la drogue et l’alcool a été demandée, a expliqué Manuel Couture, porte-parole de la police de Montréal. «Il y a aussi une possible utilisation du cellulaire et la vitesse pour expliquer cet accident», a-t-il ajouté. En conséquence, la voie de desserte en direction est et le viaduc ont été fermés à la circulation jusqu’en milieu de matinée mardi.

13 novembre 2015 : Ce n’est pas tout le monde qui est d’accord avec la demande de libération conditionnelle anticipée du délateur Stéphane «Godasse» Gagné. Le syndicat des agents de la paix en services correctionnels du Québec croit qu’il devrait purger la totalité de sa peine, «étant donné la gravité des gestes posés» et s’est dit «étonné» que son opinion n’ait pas été sollicité, puisque les victimes de «Godasse» Gagné étaient des agents de la paix des services correctionnels. Le syndicat a rappelé dans un communiqué que Gagné avait tué l’agente Diane Lavigne en juin 1997 et qu’il avait tenté d’assassiner Robert Corriveau, un agent qui était en fonction en septembre 1997, pendant que son complice abattait l’agent Pierre Rondeau. Gagné est admissible à une libération conditionnelle après 25 ans de prison, soit en 2023. Il a déjà passé 17 ans derrière les barreaux. Il a été condamné en 1998 pour le meurtre de la gardienne de prison Diane Lavigne. Des juges, des policiers et même la Couronne souhaitaient la libération de Stéphane Gagné, en raison de sa collaboration exemplaire avec la justice. Cette collaboration avait permis la condamnation de l’ancien chef des Hells Angels, Maurice «Mom» Boucher, pour le meurtre de deux gardiens de prison en 1997. « Ce n’est pas une pratique habituelle, mais notre position est exceptionnelle, parce qu’il s’agit d’un dossier exceptionnel », a mentionné Me François Lanthier de la Couronne aux 12 jurés qui doivent se pencher sur la demande de Gagné.

13 novembre 2015 : Onze véhicules ont été interceptés sur l’autoroute 55 dans les secteurs de Sainte-Eulalie, Saint-Wenceslas et Saint-Célestin, dans le Centre-du-Québec, dans le cadre d’une opération de surveillance policière aérienne de la circulation. Les policiers de la Sûreté du Québec du poste autoroutier du Centre-du-Québec ont opéré entre 6 h 30 et 10 h, a fait savoir la SQ. Neuf conducteurs ont reçu une amende de 168 $ et deux points d’inaptitude pour ne pas avoir respecté les distances de sécurité entre les véhicules sur l’autoroute, et deux autres conducteurs ont reçu une contravention de 310 $ et trois points d’inaptitude pour avoir effectué un dépassement sur une ligne continue. La SQ a souligné qu’elle utilisait des aéronefs comme outils de détection d’infractions au Code de la sécurité routière qui autrement seraient « difficilement observables par les policiers à partir de leur auto-patrouille ».
14 novembre 2015 : Patrice Bernard a été trouvé coupable du meurtre non prémédité de son oncle Alain Bernard, au palais de justice de Granby. Le richissime homme d’affaires avait été atteint mortellement de projectiles d’arme à feu dans sa résidence de Granby en 1987. L’arrestation des trois suspects était survenue en mai 2009, 22 ans après les évènements. Patrice Bernard a été condamné à la prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle avant 10 ans. Une ordonnance de non-publication nous empêche toutefois d’en dévoiler davantage sur cette histoire. Il y a deux ans, un premier accusé, Alain Béliveau, a été trouvé coupable de meurtre prémédité. Le procès du troisième suspect et fils de la victime, Anthony Tristan Bernard, doit avoir lieu au printemps à Sherbrooke.

14 novembre 2015 : Le maire Coderre a annoncé sur son compte Twitter qu’une marche de solidarité aura lieu dans les rues de Montréal dimanche pour honorer la mémoire des victimes des attentats de Paris survenus vendredi. De plus, un rassemblement de solidarité était prévu samedi à 15 h, devant le consulat de France à Montréal. Dimanche, le départ de la marche est prévu au quartier des spectacles à 10 h et la marche devrait se conclure devant le consulat général de France sur l’avenue McGill College. De nombreuses personnes étaient attendues samedi après-midi devant le consulat de France pour honorer la mémoire des victimes des attentats de Paris survenus la veille. La page Facebook de l’événement a précisé qu’il s’agit d’un rassemblement pacifique qui cherche à redonner espoir. Vendredi soir, quelques centaines de personnes se sont réunies au même endroit pour rendre hommage aux victimes. Malgré la pluie, les citoyens ont déposé bougies et fleurs en plus d’entonner l’hymne national français à plusieurs reprises. Samedi matin, plus de 3000 personnes avaient indiqué sur Facebook avoir l’intention de participer au recueillement de l’après-midi. La police de Montréal a été tenue au courant du rassemblement. Elle compte y déployer des effectifs pour s’assurer du bon déroulement de l’événement. Le maire de Montréal, Denis Coderre, s’était rendu à la cérémonie pour faire part de sa solidarité envers la France. Ce soir, nous sommes tous Paris, a-t-il dit. Il n’y a pas de mots pour qualifier l’horreur. […] Comme l’a mentionné [le président de la France] François Hollande, il faut garder notre sang-froid. […] On ne cédera pas à l’intimidation. La consule générale de France, Catherine Feuillet, a souligné l’importance d’être « forts et unis dans l’adversité » et a dit qu’il « fallait lutter contre le terrorisme pour que la démocratie l’emporte ».

14 novembre 2015 : Une fillette a subi des blessures au bas du corps lors d’une collision entre un camion-benne et la voiture dans laquelle elle se trouvait, vendredi après-midi, dans l’arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, à Montréal. L’accident est survenu à l’angle des rues Hochelaga et de Boucherville vers 12 h. Selon les informations de la police, l’automobile circulait en direction sud sur la rue de Boucherville et a entrepris un virage à gauche sur la rue Hochelaga. La voiture a toutefois été percutée par un camion-benne qui se dirigeait vers le sud sur la rue Curatteau avant de pouvoir compléter son virage. Les conducteurs des deux véhicules impliqués s’en sont tirés indemnes.

La croix

La croix

Le 13 novembre, attentats à Paris font 130 victimes. Photo de Megan Jorgensen

Les sources de nouvelles pour cette semaine :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>