Ligne du temps : 2015

29 octobre – 31 octobre 2015

29 octobre – 31 octobre 2015

C’est arrivé au Québec entre le 29 octobre et le 31 octobre 2015

Voir aussi : les événements qui ont eu lieu du 22 octobre jusqu’au 28 octobre 2015

29 octobre 2015 : Une poursuite policière a tenu les autorités en haleine ce soir à Lévis. La chasse a pris fin un peu avant 22 h par un capotage près de la route Germain et du chemin Filteau. Les policiers ont d’abord ciblé deux voitures qui circulaient à haute vitesse vers l’ouest sur l’autoroute 20. Le premier véhicule s’est arrêté, mais l’autre conducteur a refusé de s’immobiliser, selon la Sûreté du Québec. L’idée de fuir n’était pas la bonne et sa tentative a pris fin abruptement. Le suspect a été transporté à l’hôpital par mesure préventive. Son état n’inspire aucune crainte. Les policiers ont protégé la scène de l’accident afin de permettre aux enquêteurs de faire leur travail.

29 octobre 2015 : Un incendie a complètement détruit une ferme laitière située au 865 du 2e Rang à Sainte-Sophie-d’Halifax près de Plessisville dans les Bois-Francs en fin de journée jeudi. Des dizaines de vaches laitières ont péri dans un embrasement généralisé. Tout laisse croire que c’est un appareil servant à couper de la paille utilisée comme litière qui serait à l’origine du brasier. Selon plusieurs producteurs agricoles, il faut se méfier de ce genre d’appareil. Il suffit d’une petite pierre insérée dans un ballot de paille qui, au contact d’un couteau hachoir, peut provoquer des étincelles. Les pompiers de Plessisville, Saint-Ferdinand, Laurierville, Lyster et Princeville ont été appelés sur les lieux. À leur arrivée, il ne leur restait qu’à limiter le feu pour éviter les risques de propagation à un garage ainsi qu’à un bâtiment qui abrite une fosse à fumier. Une rivière à proximité a permis le ravitaillement en eau dans ce rang isolé de tout service d’aqueduc. Quelques bêtes ont pu être épargnées du brasier. Le propriétaire, Clément Beaudoin, un octogénaire qui exploite la ferme avec son fils Gilbert, a subi un choc nerveux et il a dû être pris en charge par des ambulanciers.

Une main

Une main

Le Halloween s’en vient. Photographie : GrandQuebec.com

29 octobre 2015 : Le wagon d’un train de marchandises circulant sur une voie du CP dans le secteur Hochelaga-Maisonneuve a défoncé une clôture pour heurter légèrement un immeuble résidentiel à la suite d’un déraillement, jeudi, en avant-midi. Selon les premières informations du Service de police de Montréal, personne n’a été blessé dans l’incident qui serait somme toute mineur. La situation a créé une certaine confusion, la confirmation de l’impact du wagon sur l’immeuble étant difficile à obtenir. Le déraillement est survenu un peu avant 10 h 30, près de l’intersection des rues Lespérance et Ontario. «Les wagons du train étaient vides et lorsque des travailleurs ont voulu déplacer ces wagons, le train a légèrement déraillé, ce qui a eu un effet d’entraînement sur quelques wagons», a indiqué l’agent Manuel Couture, porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM). Tout au plus une dizaine de ces wagons auraient quitté les rails, et l’un d’entre eux a défoncé la clôture qui borde la voie ferrée. Après des examens plus approfondis, les autorités ont confirmé que le wagon avait légèrement heurté le mur de côté de l’immeuble résidentiel. « Il s’agit de l’arrière d’une résidence de la terrasse Thomas-Valin, qui se trouve tout près des voies », a ajouté l’agent Couture. Par précaution, des pompiers ont été dépêchés sur les lieux, mais la situation n’a pas nécessité leur intervention. Des spécialistes faisaient en après-midi des vérifications au niveau de la structure de l’édifice pour s’assurer qu’il était toujours sécuritaire. Un porte-parole du Canadien Pacifique a confirmé qu’une enquête était en cours afin d’établir les causes et circonstances précises du déraillement, tandis que le Bureau de la sécurité des transports du Canada mènera également la sienne. Une portion de la rue Lespérance a été fermée pour une partie de la journée, sans toutefois causer d’entrave à la circulation dans le secteur, a assuré le SPVM. Pour le maire Denis Coderre, qui s’est rendu sur les lieux du déraillement, jeudi après-midi, chaque incident du genre doit être pris en considération. À la suite de ce déraillement, il veut aussi savoir ce qui se transporte dans les wagons de trains qui traversent la métropole. Sur les lieux de l’accident, Denis Coderre a rencontré quelques résidents qui ont craint de vivre une tragédie comme celle de Lac-Mégantic.

30 octobre 2015 : Des médicaments pour soigner des problèmes de bipolarité se sont retrouvés par erreur dans un plat de bonbons distribués à des enfants dans une épicerie de Québec. Le Service de police de la Ville de Québec a émis un communiqué de presse en fin de soirée comprenant des photos des médicaments en question et invitant « les parents ayant visité le commerce entre 17 h et 20 h 30 ce (samedi) soir à faire une vérification des bonbons reçus par leurs enfants ». L’épicerie est située au 1050, avenue Larue. Les médicaments en question sont des comprimés de divalproex 125 mg et de quetiapine 50 mg. Sept comprimés au total se seraient retrouvés dans le plat à bonbons. « Une vérification de ces médicaments a été effectuée auprès de la pharmacie et ils ne représentent pas de danger pour la santé des enfants, a précisé la police dans son communiqué. Toutefois, des effets secondaires sont possibles, soit des tremblements, nausées et somnolence.

30 octobre 2015 : Le corps sans vie d’un homme de 56 ans, porté disparu depuis dimanche par la police de Laval, aurait été retrouvé dans le coffre de sa voiture, dans l’arrondissement de Montréal-Nord. Domenico Lacono a quitté son domicile le 25 octobre à bord de sa voiture, une Mercedes SLK 250 rouge, et n’avait jamais été revu depuis. Jeudi midi, les policiers de Montréal ont reçu un appel au sujet d’un véhicule stationné depuis plus de 24 heures sur l’avenue Désy, près de la rue Farly. Peu de temps après, les enquêteurs de la police de Laval se sont présentés sur les lieux et ont pu confirmer hors de tout doute, en vérifiant le numéro d’immatriculation, qu’il s’agissait de la Mercedes de M. Lacono. N’ayant pas les clés pour déverrouiller les portes, les agents ont été limités à une inspection visuelle de l’habitacle par les fenêtres du véhicule. Ce n’est qu’une fois au quartier général de la police de Laval que les policiers ont ouvert le coffre de la voiture de luxe. Le corps d’un homme se trouvait à l’intérieur et selon toute vraisemblance, il s’agirait de celui de Domenico Lacono. « Il faudra attendre les résultats de l’autopsie pour confirmer l’identité de la personne et la cause de sa mort », a précisé l’agent André Leclerc, porte-parole de la police de Montréal. Il s’agit du 24e homicide à survenir sur le territoire de la police de Montréal depuis le début de l’année. La section des crimes majeurs pilotera l’enquête. La police de Laval offrira également son entière collaboration.

La sorcière de Montréal

La sorcière

La sorcière de Montréal. Photographie : GrandQuebec.com

30 octobre 2015 : Le bris d’une conduite d’aqueduc a causé la fermeture d’un large périmètre dans l’arrondissement de Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension, à Montréal, en plus de forcer la Ville à émettre un avis d’ébullition. Le tuyau de 48 pouces a éclaté vers 5 h sur le boulevard Pie-IX, près de l’intersection de la rue Villeray, et une bonne quantité d’eau s’en est échappée. Selon le service de sécurité incendie, quelques sous-sols ont été inondés. Les immeubles touchés sont principalement situés sur le côté ouest de la rue. Un important quadrilatère a été fermé à la circulation, situé entre le boulevard Crémazie et la rue Jean-Talon et entre le boulevard Pie-IX et la 17e avenue. En fin d’avant-midi, le service des travaux publics a été en mesure de colmater la fuite. L’intersection de la rue Villeray et du boulevard Pie-IX demeurera fermée pour la fin de semaine. « On ne trouve pas ça drôle. Je vais attendre les résultats de l’enquête pour voir ce qui s’est passé », a indiqué en matinée le maire de Montréal, Denis Coderre. Un avis d’ébullition est également entré en vigueur pour les résidents qui habitent à l’intérieur d’un large quadrilatère, soit entre les boulevards Crémazie et Rosemont et Saint-Michel et Pie-IX. Dès 18 h, l’arrondissement de Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension a procédé à une distribution d’eau jusqu’à 22 h. Les citoyens étaient invités à se présenter au clos de voirie de l’arrondissement, situé au 3699, boulevard Crémazie Est, entre la 16e avenue et 17e avenue. Par ailleurs, deux écoles ont été affectées par ce bris aqueduc, a indiqué le porte-parole de la CSDM, Alain Perron : l’école primaire Leonard de Vinci et le centre pour adultes Yves-Thériault.

31 octobre 2015 : Un homme en crise qui s’est barricadé dans son appartement a forcé une imposante intervention policière dans l’arrondissement de La Cité-Limoilou, à Québec. Une personne a appelé les policiers vers 9 h 20 pour qu’ils interviennent dans un logement de l’avenue Nicolet. Elle était «inquiète pour un membre de sa famille en crise» et seul chez lui. À leur arrivée sur les lieux, les policiers ont érigé un périmètre de sécurité et évacué l’immeuble de six logements, a indiqué Mélissa Cliche, porte-parole du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ). La dizaine de policiers ont tenté durant plusieurs heures de communiquer avec l’homme connu des policiers, afin de le faire sortir de son logement où se trouvaient des armes. Devant son refus de collaborer, ils ont déclenché une opération «Filet II» à 12 h 24 et un poste de commandement mobile a été dépêché sur place, a précisé la porte-parole du SPVQ. L’homme est finalement sorti sur son balcon dans un «état d’intoxication» vers 14 h 45. Un groupe tactique d’intervention de la police de Québec l’a alors pris en charge et il a été transporté dans un centre hospitalier pour vérifier son état de santé, a indiqué Mélissa Cliche. Des enquêteurs devaient rencontrer l’homme et déterminer si des accusations seront portées contre lui.

31 octobre 2015 : Une cycliste a perdu la vie samedi matin dans une collision frontale avec une voiture à Neuville, dans la région de la Capitale-Nationale. L’accident s’est produit vers 7 h 15 sur la route 138. La cycliste d’environ 50 ans circulait en direction de Québec, lorsqu’une voiture qui circulait en sens inverse, vers Donnacona, a dévié de sa trajectoire et a traversé les deux voies pour aller la heurter de plein fouet a indiqué Éloïse Cossette, porte-parole de la Sûreté de Québec (SQ). «L’impact a été assez violent pour que j’aie entendu le bruit et que je me sois demandé s’il ne tombait pas quelque chose de la maison», a indiqué un témoin de l’accident. La cycliste, qui ne portait pas de casque, a fini sa course dans le fossé en bordure de la route, selon la porte-parole de la SQ. «Elle est décédée sous le coup de l’impact», a-t-elle précisé. Le conducteur, qui a terminé sa course plus loin dans le fossé contre un poteau, a dû être extirpé de son véhicule avec des pinces de désincarcération. L’homme d’une quarantaine d’années a été traité pour des blessures mineures et un choc nerveux. La route 138 a été fermée dans les deux sens à la hauteur de Neuville afin de permettre aux policiers de faire enquête sur les circonstances de l’accident. Ils ont été sur les lieux pendant plus de 5 h. En matinée, les autorités privilégiaient l’hypothèse de la fatigue au volant. La cycliste et le conducteur étaient tous les deux originaires de la région.

Le Halloween

Le Halloween

Le Halloween, photographie de GrandQuebec.com

Les sources de nouvelles pour cette semaine :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>