Ligne du temps : 2015

15 février – 21 février

15 février – 21 février

C’est arrivé au Québec entre le 15 février et le 21 février 2015

Voir aussi : les événements qui ont eu lieu entre le 8 février et le 14 février 2015

15 février 2015 : Une automobiliste a été gravement blessée ce matin dans une collision entre son véhicule et une déneigeuse sur l’autoroute 25 sud, à Saint-Roch-Ouest, dans la région de Lanaudière. «La déneigeuse circulait dans la bretelle d’accès et au moment d’embarquer sur l’autoroute, une voiture qui arrivait derrière l’a emboutie», a expliqué Mélanie Dumaresq, porte-parole de la Sûreté du Québec. L’accident est survenu à 0h45 et les services d’urgence ont dû utiliser les pinces de désincarcération pour secourir la femme de 25 ans. Transportée à l’hôpital pour des blessures sérieuses, la victime était entre la vie et la mort. «Des enquêteurs en scène de collision se sont déplacés sur les lieux pour débuter l’enquête, et à première vue, la vitesse et la chaussée glissante pourraient être en cause», a ajouté Mme Dumaresq. La circulation n’a pas du tout été entravée.

15 février 2015 : Un homme a été retrouvé sans vie ce matin dans un véhicule stationné au coin des rues Saint-Hubert et Ontario, dans l’arrondissement de Ville-Marie, à Montréal. «C’est un passant qui a fait la découverte peu après minuit», a indiqué Daniel Lacoursière, porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM). Le décès de la victime a été constaté sur les lieux par les services d’urgence. «Il est encore impossible de déterminer les causes de la mort, a poursuivi le porte-parole. Une autopsie devrait être réalisée en début de semaine.»

16 février 2015 : Près de 300 passagers de Via Rail sont demeurés coincés et immobilisés à Pointe-Claire pendant plus de trois heures à bord d’un train qui devait les mener à Montréal, en fin de journée. Le train avait quitté Toronto à 11 h 30 et son arrivée était prévue pour 17 h. «Ils ont commencé à avoir des problèmes avec le système de carburant entre Kingston et Cornwall, donc ils avaient déjà perdu deux heures», a indiqué Malcom Andrews, porte-parole de Via Rail. Le train a dû s’immobiliser complètement à la hauteur de Pointe-Claire, vers 19 h, pour les mêmes ennuis rencontrés un peu plus tôt. Les 280 passagers sont finalement arrivés à la gare de Montréal à 22 h 30. Ils ont été nombreux à partager leur expérience négative sur les réseaux sociaux, en insistant sur la température très froide à l’intérieur des cabines. Un remboursement de 100 %, sous forme de crédit, sera accordé à tous les passagers du train, a confirmé Via.

16 février 2015 : Un homme de 57 ans a été retrouvé mort, dans l’entrée d’un appartement de la rue Manning, près du boulevard LaSalle, dans l’arrondissement de Verdun, à Montréal. Il a succombé à des blessures causées par une arme blanche, selon le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM). «Les enquêteurs sont en train d’arriver sur les lieux, mais la mort est considérée comme suspecte», a indiqué vers 20 h 30 le porte-parole du SPVM Danny Richer, soulignant que la victime était connue des autorités. Les premiers policiers arrivés sur place ont effectué des manœuvres pour le ranimer, mais en vain. Son décès a été constaté sur place, d’après M. Richer. L’homme habitait a priori dans l’immeuble où il a été retrouvé sans vie. La rue Manning a été bouclée entre le boulevard LaSalle et la rue de Verdun. Il pourrait s’agir du cinquième meurtre de l’année sur le territoire du SPVM.

17 février 2015 : La septuagénaire retrouvée dans un état «très critique» lors d’une excursion de ski de fond à Matane est décédée. Comme la femme n’était pas rentrée à l’heure prévue, ses proches ont contacté les autorités, qui ont déclenché une opération de recherche dans la neige et le froid. C’est un bénévole du club l’Igloo de Matane qui a retrouvé la femme inanimée dans un sentier. Elle a été conduite à un centre hospitalier, où son décès a été constaté, a mentionné la porte-parole de la Sûreté du Québec, Mélanie Dumaresq. Des patrouilleurs en motoneige et un enquêteur de la Sûreté du Québec ont aussi pris part aux recherches. Une autopsie sera pratiquée afin de déterminer la cause exacte de son décès.

17 février 2015 : Les policiers de la Sûreté du Québec ont érigé un périmètre de sécurité dans un quartier commercial du boulevard Sacré-Cœur à Saint-Félicien, au Saguenay-Lac-Saint-Jean, mardi soir à la suite d’un appel rapportant un objet suspect. Mais un homme s’est rendu à la police pour dire qu’il s’agissait en fait d’un mauvais canular. «Dans ce genre de cas, il y a automatiquement des mesures de prévention qui sont prises, comme l’établissement d’un périmètre de sécurité, l’évacuation du voisinage et la demande d’intervention des techniciens en explosifs», avait indiqué dans le courant de la soirée la porte-parole de la SQ Audrey-Ann Bilodeau. «Vers 21 h, un individu s’est présenté à nos services pour dire que c’était une mauvaise blague qu’il avait faite avec son chum», a raconté Jean Tremblay, un autre porte-parole de la Sûreté, soulignant que l’homme en question travaille dans un commerce près de l’endroit où l’objet suspect avait été rapporté. Le plaisantin pourrait être accusé de méfait public, selon les autorités, mais il était trop tôt mardi soir pour le confirmer.

18 février 2015 : Les policiers de Québec ont conclu une rafle contre un réseau de trafic de stupéfiants avec de nombreuses arrestations d’individus liés aux motards criminalisés, plusieurs perquisitions et un imposant butin. Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) a mis toute la gomme pour son opération de mercredi soir dans le secteur de Beauport avec la participation de l’unité des stupéfiants, de l’unité des fraudes, de l’unité canine, des enquêtes jeunesse, de l’identité judiciaire et de nombreux patrouilleurs. Sept lieux ont été visités et pas moins de 17 personnes ont été arrêtées. Une dizaine d’autres pourraient se faire passer les menottes prochainement. On peut s’attendre à une kyrielle d’accusations liées au trafic de drogue lorsque les suspects vont comparaitre, au palais de justice de Québec, cet après-midi. Quatre mineurs font partie des personnes appréhendées. Le porte-parole Pierre Poirier du SPVQ n’était pas en mesure de dire si les jeunes vendaient de la drogue dans les écoles. Les présumés trafiquants faisaient partie des Dark Souls, a poursuivi M. Poirier, un groupe criminalisé sympathisant des Hells Angles. Une veste des Dark Souls, chapitre de Montréal, fait partie des diverses pièces saisies chez les suspects. D’autres objets faisaient également état de leur soutien aux Hells Angles. En plus de sept véhicules, de sept ordinateurs, de 16 téléphones cellulaires, de 44 480 $ en argent, d’une liste de comptabilité, des items d’ensachage d’une arme, de munitions et d’une veste pare-balle, les policiers ont saisi une impressionnante pharmacie.

18 février 2015 : La police de Lévis menait une opération jeudi matin au cours de laquelle elle a arrêté de quatre personnes concernant une violation de domicile qui s’est déroulée le 3 juillet dernier et un vol qualifié qui a eu lieu le 14 décembre. Durant l’été, des suspects armés s’étaient introduits illégalement dans une résidence privée du secteur Saint-Étienne-de-Lauzon, où ils avaient ligoté les deux occupants de la maison, pour ensuite y voler différents objets et des armes à feu. Et en décembre, dans le secteur Saint-Nicolas, un individu s’était fait voler son véhicule, une Honda CRV de couleur grise, et le contenu de ses poches par des malfaiteurs. Dans le cadre de cette opération, des perquisitions avaient lieu à Lévis, à Val-Alain, à Saint-Agapit et à Longueuil. La Sûreté du Québec et la police de Longueuil sont aussi impliquées dans cette intervention policière. D’autres arrestations étaient prévues dans cette affaire.

18 février 2015 : Un conducteur impliqué dans un accident avec deux autres véhicules à Québec était recherché par les policiers, jeudi soir, après avoir fui les lieux et abandonné deux enfants en bas âge dans sa voiture. L’accident s’est produit en fin d’après-midi au coin de la 10e Avenue et du boulevard Louis XIV, dans l’arrondissement de Charlesbourg. En début de soirée, le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) a confirmé qu’une enquête avait été ouverte et que le suspect était toujours recherché. La police ignorait s’il s’agissait un homme ou d’une femme. Des policiers et un maître-chien ont été mobilisés. Quant aux deux enfants, ils ont été transportés à l’hôpital, mais n’auraient subi que des blessures mineures, comme les autres personnes impliquées dans l’accident. Un signalement sera fait à la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ), a confirmé le SPVQ.

19 février 2015 : Les conditions météo ont rendu la circulation difficile à Québec ce matin. Plusieurs accidents et sorties de route ont été répertoriés tant sur la Rive-Sud que sur la Rive-Nord. Un violent face-à-face est survenu vers 16 h 45, sur la route 116 dans le secteur de Saint-Étienne-de-Lauzon, à la hauteur de Saint-Gilles. Les pinces de désincarcération ont été nécessaires pour extirper les conducteurs de leurs véhicules. Malgré la force de l’impact, ils auraient été conduits à l’hôpital pour soigner des blessures mineures. La circulation a été fortement perturbée dans le secteur en fin d’après-midi. Plus tôt jeudi, un carambolage impliquant trois véhicules a forcé la fermeture de l’avenue des Affaires à Val-Bélair. L’accident n’a fait aucun blessé. Au total, près d’une quarantaine de sorties de routes avaient été signalées sur le territoire desservi par la police de Québec, jeudi après-midi.

20 février 2015 : La Sûreté du Québec enquête actuellement sur un possible cas d’infanticide dans la région du lac Saint-Jean: une femme aurait jeté son nouveau-né dans les poubelles. Selon les informations obtenues par Le Journal de Québec, la dame en question se serait présentée dans un hôpital de la région pour se plaindre de maux de ventre. Les médecins auraient alors constaté qu’elle avait en elle… un placenta. Ils l’auraient alors questionnée à savoir où était le bébé. Des patrouilleurs de la Sûreté du Québec auraient alors été envoyés près du domicile de la femme, au 172 de la rue St-André, à Métabetchouan-Lac-à-la-Croix. C’est là qu’ils auraient découvert le bambin, dans une poubelle. Ce qui avait des allures de fausse couche s’est toutefois rapidement transformé en mort suspecte. L’équipe des Crimes contre la personne et le Service d’enquête régionale de la Sûreté du Québec sont à pied d’œuvre. La femme – dont l’âge n’a pas été révélé – serait encore à l’hôpital. Les enquêteurs devraient la rencontrer sous peu. «L’enquête débute. Les personnes impliquées vont être rencontrées», a commenté Jean Tremblay, porte-parole pour la Sûreté du Québec.

20 février 2015 : Un chauffeur de taxi a été blessé à la tête lorsqu’il a été volé dans son véhicule tôt vendredi matin dans l’arrondissement de Ville-Marie, à Montréal. L’agression a eu lieu vers 4 h 50 à l’intersection des rues Notre-Dame et de la Montagne. En s’emparant d’un montant inconnu d’argent, le suspect a violemment battu le chauffeur de taxi. L’homme n’a toutefois subi que des blessures mineures, a indiqué le porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal, Éric Labad. Les policiers sont à la recherche d’un suspect dans ce secteur, mais aucune description de l’agresseur n’était disponible. Les enquêteurs du SPVM étaient en direction des lieux tôt matin.

21 février 2015 : La Sûreté du Québec a poursuivi samedi son enquête à Métabetchouan-Lac-à-la-Croix pour établir les causes précises du décès d’un bébé retrouvé sans vie vendredi, dans une poubelle près d’une résidence située au 172, de la rue Saint-André. Un technicien en scène de crime s’est présenté sur les lieux samedi et a procédé à des fouilles à l’intérieur du périmètre de sécurité, soit autour de la résidence en question. Un autre policier, en auto-patrouille cette fois, a effectué de la surveillance. La SQ a refusé de préciser s’il s’agissait d’un garçon ou d’une fille, et quel âge avait le poupon. Aucune accusation n’a encore été portée, a indiqué samedi le sergent Ronald McInnis. L’autopsie du nouveau-né doit avoir lieu lundi, afin de déterminer s’il est mort-né ou s’il est décédé faute de soins ou pour une autre raison.

21 février 2015 : Un soldat québécois a reconnu sa culpabilité d’avoir négocié, produit et fait le trafic d’armes de grandes puissances par l’entremise d’internet. Le soldat David Thériault, 37 ans, de Lyster, dans le Centre-du-Québec, faisait face à 21 chefs d’accusation. Il continue à faire face à plusieurs autres accusations aux États-Unis. M. Thériault avait déménagé à Borden en Ontario en 2011, où il avait suivi une formation en technologie de l’aérospatiale. Il a attiré l’attention des autorités en 2012 lorsqu’un agent américain a découvert plusieurs vidéos mis en ligne sur YouTube, montrant David Thériault faisant une démonstration sur la manière de convertir des armes en mitrailleuses. Dans une vidéo, il fait même feu avec un pistolet Glock pour montrer comment il sonne lorsqu’il est muni d’un silencieux. L’agent américain s’est ensuite procuré une mitrailleuse au coût de 500 $ en payant par l’entremise de PayPal et M. Thériault a ensuite été observé par une équipe de surveillance de la Police provinciale de l’Ontario, en train de poster le paquet au bureau de poste de Borden. Lors d’une perquisition de sa chambre et de son casier, on a découvert des mitrailleuses, des silencieux, des armes d’assaut, des pièces pour transformer des armes semi-automatiques et mitrailleuses, de même qu’une liste de clients et une liste de créances. La police a aussi trouvé des dessins et des plans conçus par ordinateur par le soldat Thériault sur la fabrication d’armes. Plusieurs autres armes ont aussi été trouvées dans un appartement et dans la maison de ses parents, au Québec. Le tribunal a appris qu’il avait fait appel à une entreprise d’usinage de précision de la région de Québec du nom de Megatech, qui fabrique des pièces pour l’armée et l’aérospatiale. La police a identifié certains de ses clients en Géorgie, en Ohio, en Louisiane et en Floride. On a aussi découvert des courriels et des textos de Thériault adressés à un client québécois, Nick Savage, précisant que «vos jouets sont prêts». Les jouets en question comprenaient quatre silencieux utilisés pour étouffer le bruit d’une arme à feu au coût de 6000 $. M. Savage a ensuite été arrêté et a fait une déclaration à la police. David Thériault sera de retour en cour le 25 février.

Toiture en hiver

Toiture en hiver

Québec en hiver. Photo : Marina Y.

Voir aussi les événements les plus importants qui ont eu lieu entre le 22 février et le 28 février 2015

Nos sources pour cette semaine :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>