Ligne du temps : 2015

15 décembre – 21 décembre 2015

15 décembre – 21 décembre 2015

C’est arrivé au Québec entre le 15 décembre et le 21 décembre 2015

Voir aussi : les événements qui ont eu lieu du 8 décembre jusqu’au 14 décembre 2015

15 décembre 2015 : À l’approche des Fêtes, des fraudeurs en profitent pour s’en prendre à des personnes âgées. La police recherche un criminel sans scrupule qui vole les personnes âgées en se faisant passer au téléphone pour un membre de la famille. Il explique qu’il est détenu par la police et qu’il lui faut de l’argent pour sortir de prison. Il envoie son complice récupérer l’argent. Lois Read a reçu ce genre d’appel et elle a cru que c’était son neveu. «Il a dit: « Je ne peux pas passer le chercher. Je vais envoyer mon ami à Montréal. Il va aller le chercher, vous pouvez lui faire confiance »», raconte la femme de 82 ans qui a eu un doute. Elle a appelé le neveu en question et s’est rendu compte qu’elle avait été ciblée par un fraudeur. Contrairement à Mme Read, beaucoup de personnes âgées se font prendre. «C’est très, très crapuleux. On s’attaque à la vulnérabilité de ces personnes-là, qui veulent juste aider leur famille», a dit Tommy Lacroix du Service de police de l’agglomération de Longueuil. Le fraudeur qui a tenté d’extorquer Lois Read a appelé sa soeur la même journée. À l’approche des Fêtes, «l’arnaque des grands-parents» prend des allures d’épidémie. Ce type de fraude a un taux de succès important, selon les policiers, ce qui témoigne de la vulnérabilité de beaucoup d’aînés. Le conseil aux personnes âgées est simple, mais important: vérifiez toujours auprès d’une personne de confiance avant de donner de l’argent.

15 décembre 2015 : Jean-François Fortier, ce quinquagénaire diabétique originaire de Lévis disparu il y a plus de trois semaines, a été retrouvé sans vie dans son véhicule lundi soir dans le secteur de Saint-Nicolas. Sa fille Stéphanie avait lancé un véritable cri du cœur dans les pages du Journal de Québec la semaine dernière afin d’aider à retrouver son père, dont elle était sans nouvelles depuis le 16 novembre dernier. L’homme de 57 ans avait quitté son domicile de Charny la veille pour aller travailler et devait se rendre dans la région de Montréal dans le cadre de son travail. M. Fortier avait été vu pour la dernière fois à l’Hôtel Motel Bernières, à bord de son véhicule. À l’exception d’un retrait important de 1000 $ dans la nuit du 15 au 16 novembre, il n’y avait plus aucune trace de l’homme. C’est un appel d’un citoyen vers 18 h 30 lundi au Service de police de la Ville de Lévis qui a permis de localiser le véhicule de M. Fortier. Sur place, les policiers ont pu confirmer qu’il s’agissait bien de l’homme disparu. Bien que la cause du décès soit toujours inconnue pour l’instant, le corps de Jean-François Fortier ne portait aucune trace de violence. L’homme, qui souffrait de diabète, devait recevoir des injections d’insuline quotidiennement. L’enquête suit son cours pour éclaircir les circonstances entourant son décès.

16 décembre 2015 : Six jours après que les ossements de Cédrika Provencher eurent été découverts, la Sûreté du Québec (SQ) a poursuivi ses recherches mercredi, à Trois-Rivières, pour une quatrième journée consécutive. Le camp de base est installé depuis dimanche près du terrain boisé où sont effectuées les fouilles. Celui-ci est situé en bordure de l’autoroute 40 est. Près de 200 agents ont recommencé leur travail mercredi matin vers 7 h, malgré la neige qui a commencé à recouvrir le sol. Cette mince couche ne semble toutefois pas nuire aux recherches. Une cinquantaine d’enquêteurs seraient affectés au dossier, selon TVA Nouvelles. La police de Trois-Rivières a détaché deux de ses enquêteurs pour les adjoindre à ceux de la SQ. «Deux enquêteurs sont présents et collaborent au dossier», a indiqué le chef de la Sécurité publique trifluvienne Francis Gobeil. Des patrouilleurs ont aussi été assignés le soir et la nuit à la surveillance du périmètre de sécurité. Des groupes de chercheurs bénévoles formés aimeraient également participer à l’effort de recherche. Mardi, des objets auraient été récupérés par le corps policier, mais leur importance n’a pas été précisée. Selon le propriétaire du terrain, Gérald Adam, le reste du corps de la fillette pourrait être ailleurs et le crâne retrouvé vendredi aurait pu avoir été déplacé par un animal. Le site serait difficile d’accès, dense, humide et boueux.

17 décembre 2015 : L’Unité permanente anticorruption (UPAC) a arrêté jeudi l’entrepreneur Gilbert Leizerovici, soupçonné d’avoir participé à un système de fausse facturation entre 2008 et 2013. Il fait face à 65 chefs d’accusation en lien avec de présumés cas de fraude fiscale concernant des travaux effectués à l’extérieur de l’hôpital, selon l’UPAC. L’entrepreneur s’expose à des amendes minimales totalisant près de 310 000 $ et à une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à deux ans moins un jour. La compagnie de Gilbert Leizerovici est accusée pour les mêmes infractions et des amendes totalisant plus de 120 000 $ lui sont réclamées. Gilbert Leizerovici, et sa compagnie R.A. Rénov-Action, est le cerveau présumé d’un groupe de six personnes et trois entreprises qui auraient enfreint la Loi sur la taxe d’accise. On reproche principalement à Gilbert Leizerovici et son groupe d’avoir obtenu des remboursements de dizaines de milliers de dollars en taxes et crédits d’impôt grâce à de fausses déclarations.

17 décembre 2015 : Un camion-citerne contenant un produit liquide s’est renversé sur l’autoroute 20 est mercredi soir à Vaudreuil-Dorion, en Montérégie. L’accident s’est produit vers 21 h 30, à la hauteur du kilomètre 29 près de la bretelle en direction de l’autoroute 30. Pour une raison inconnue, le chauffeur a perdu le contrôle de son véhicule, a heurté une glissière de sécurité ainsi qu’une structure en métal pour ensuite se renverser sur le côté, a expliqué la porte-parole de la Sûreté du Québec, Geneviève Bruneau. Le contenu du camion serait possiblement une colle faite à base de polymère, a indiqué Mme Bruneau. Cette colle rendrait la chaussée glissante, mais ne serait pas toxique. Des équipes ont été déployées sur les lieux pour nettoyer la voie et également le fossé qui se trouve sur le bord de l’autoroute. Le conducteur, un homme de 30 ans, a subi de graves blessures et a été transporté dans un centre hospitalier. Sa vie ne serait pas en danger. Une structure où sont installés les panneaux d’indications routières a été endommagée et devait être réparée durant la nuit. La bretelle de l’autoroute 20 est pour rejoindre l’autoroute 30 en direction est et ouest a été complètement fermée à la suite d’un «accident avec déversement» pour une durée indéterminée, a indiqué Transports Québec via son fil Twitter. Un détour via le chemin Saint-Féréol est prévu.

18 décembre 2015 : Une trentaine de Hells Angels devront patienter encore quelques mois en prison puisque la Cour d’appel n’entendra leur cause qu’en 2016. C’est ce qu’ont décidé les juges Yves-Marie Morissette, Nicolas Kasirer et François Doyon, vendredi matin, quant aux requêtes de 35 motards ayant plaidé coupable à un chef de complot pour meurtre dans le cadre des procédures découlant de l’opération SharQc. Ces Hells Angels souhaitent avoir la permission de retirer leur plaidoyer de culpabilité, après que le mégaprocès SharQc ait avorté en octobre dernier. Le juge de la Cour supérieure James Brunton avait alors ordonné l’arrêt des procédures contre cinq motards accusés de meurtres, en blâmant sévèrement la Couronne qui avait tardé à remettre des éléments de preuves aux avocates de la défense. «Le requérant-accusé n’a jamais eu la communication de cette preuve dans le cadre de son dossier et ce, avant son plaidoyer de culpabilité», invoque-t-on dans une des 35 requêtes déposées en Cour d’appel en novembre. Les avocats reviendront devant la Cour d’appel en janvier pour déterminer une date où ils pourront faire valoir leurs arguments.

19 décembre 2015 : Une vigile à la mémoire de Cédrika Provencher a eu lieu samedi après-midi, au parc Chapais, à Trois-Rivières, où la petite fille a été aperçue pour la dernière fois, le 31 juillet 2007. Sur place, une centaine de personnes étaient déjà présentes vers 16 h. Des grandes photos de Cédrika étaient apposées sur des arbres. Des scouts, un mouvement dont faisait partie la jeune fille, ont aussi pris part à la célébration. Son grand-père, Henry Provencher, était sur place. «Je venais ici pour prier et me recueillir avec tout le monde, a-t-il dit. C’est elle qui mérite d’être honorée, et non pas le grand-père. Je pense que c’est elle qui va faire en sorte que les choses vont changer.» En entrevue à TVA Nouvelles, les deux organisatrices de l’évènement, Chantale Béland et Claire Lefebvre ont invité la population à venir soutenir la famille «dans l’amour et dans la lumière». Les deux femmes ont aussi faire part de leur intention de demander à la ville qu’on rebaptise le parc au nom de la petite fille. «Le parc de Cédrika, c’est là qu’elle est disparue, mais c’est aussi là qu’elle a joué, ont-elles indiqué. Il y a des enfants qui jouent dans ce parc-là et on veut que ça les sensibilise aussi.» Après la vigile, l’activité «une bougie pour un ami» avait lieu à la Basilique Notre-Dame-du-Cap entre 18 h et 21 h. Une intention de prière pour Cédrika Provencher et sa famille était proposée aux participants. Environ une cinquantaine de policiers ont été déployés dans le boisé de Saint-Maurice, près de l’autoroute 40, afin de poursuivre les recherches pour une septième journée consécutive. Au fil de la semaine, jusqu’à 200 policiers par jour ont été dépêchés sur place afin de couvrir le plus de terrain possible, malgré la neige et la pluie.

19 décembre 2015 : Au moins huit personnes ont été arrêtées par la police de Montréal vendredi soir, dans une manifestation contre l’austérité houleuse, qui a débuté au parc Émilie-Gamelin, au centre-ville de la métropole. Au cours de la manifestation, des pierres et des éléments pyrotechniques ont lancé sur les agents, qui ont répliqué. Quelques autopatrouilles ont subi des dommages mineurs. Les personnes arrêtées ont été conduites au poste de police pour des motifs variant entre l’entrave au travail des policiers, l’agression armée, l’intimidation, la profération de menaces de mort et les voies de fait, selon Manuel Couture, porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM). La manifestation, à laquelle quelques centaines de personnes ont pris part, avait d’ailleurs été déclarée illégale plus tôt en soirée, car aucun itinéraire n’avait été fourni. Une personne a été dépêchée à l’hôpital et quelques autres personnes ont été traitées sur place, par des intervenants d’Urgences-Santé. La foule a été complètement dispersée un peu avant 21 h. Le cortège s’était mis en route vers 20 h.

danser

Danse

Défilé du Père Noël à Montréal. Photo : GrandQuebec.com

20 décembre 2015 : Un homme de 60 ans est décédé dans la nuit de dimanche à lundi à la suite d’une double collision survenue dimanche soir à Warwick, non loin de Victoriaville. Quatre autres personnes ont été gravement blessées, dont une femme qui se trouverait entre la vie et la mort, a indiqué la sergente Audrey-Anne Bilodeau de la Sûreté du Québec (SQ). Deux autres individus n’ont pas été blessés. L’alcool pourrait avoir joué un rôle dans l’événement. Le conducteur de 60 ans, originaire de la région, aurait tenté un dépassement sur la route 116, vers 19 h 15. Il serait alors entré en collision avec un automobiliste venant en sens inverse. Une autre voiture a ensuite percuté les autres véhicules, a expliqué la porte-parole de la SQ, Ann Mathieu. Pendant sa manœuvre de dépassement, il a aussi accroché la voiture qu’il tentait de dépasser. Selon les premières informations des policiers, «il n’est pas impossible que l’alcool ait joué un rôle», a dit Mme Mathieu. L’enquête permettra de déterminer si c’est bien le cas. La route 116 était fermée en soirée pendant le travail des services d’urgence.

21 décembre 2015 : Trois personnes ont perdu la vie et deux autres ont été gravement blessées, dimanche matin, après avoir été impliquées dans un violent face à face. L’accident s’est produit vers 23 h 30 samedi, sur la route 138 à la hauteur de Saint-Cuthbert, à Lanaudière. Selon les informations préliminaires de la Sûreté du Québec (SQ), l’accident a été causé par une perte de contrôle de la conductrice d’une petite voiture. Lou Désilets-Corey, âgée de 18 ans et originaire de Berthierville, a dévié de sa voie et est allée foncer dans un véhicule utilitaire sport, dans lequel se trouvaient quatre personnes. «La jeune femme est malheureusement décédée», a indiqué Audrey-Anne Bilodeau, porte-parole de la SQ. Dans le VUS, le conducteur et le passager avant ont tous deux perdu la vie. Il s’agit de deux hommes de Sorel-Tracy, Raymond Robidas et Claude Caplette, âgés respectivement de 60 et 55 ans. Deux femmes se trouvaient à l’arrière de la voiture. Elles ont toutes deux survécu à l’impact, mais elles ont été gravement blessées. Après l’impact, le VUS s’est retrouvé à l’envers dans un profond fossé, en bordure de la route. Les enquêteurs de la Sûreté tenteront de déterminer la cause de l’accident, afin de pouvoir donner des réponses aux familles des victimes. C’est l’incompréhension chez les proches de la jeune victime. «Je ne peux même pas comprendre que ça se passe pour vrai», a dit une amie. «C’est inconcevable», a ajouté une autre copine de la résidente de Berthierville. Dans le VUS, le conducteur et le passager avant ont tous deux perdu la vie. Deux femmes se trouvaient à l’arrière de la voiture. Elles ont toutes deux survécu à l’impact, mais elles ont été gravement blessées.

21 décembre 2015 : Une famille dont plusieurs membres ont été blessés à Las Vegas quand une femme a foncé avec sa voiture sur des piétons était de retour à Montréal, lundi soir. Ceux qui ont échappé de peur à la mort réalisent à peine tout ce qui s’est passé. Anthony Hamel et ses parents sont arrivés au bercail moins de 24 heures après avoir été happés par le véhicule de Lakeisha Holloway. La femme de 24 ans a fait un mort et 35 blessés lorsqu’elle a foncé sur la foule. Légèrement blessé dans l’accident, Anthony n’a pas vu ce qui s’est passé. Il n’a pas réalisé sur le coup ce qui venait de se passer. «Je pensais juste à la douleur et à ma famille. Ma mère a rampé jusqu’à moi», raconte le jeune homme qui se compte très chanceux. Sa mère, Rosa Forino, a également été blessée par la conductrice. C’est vraisemblablement sa soeur qui l’a sauvée. C’était une tradition pour le clan Forino de se rendre à Las Vegas pour fêter pratiquement chaque année. Ce n’est pas certain s’ils retourneront dans cette ville qui risque de laisser des souvenirs plutôt malheureux.

Dur hiver québécois

Dur hiver québécois

Photo : GrandQuebec.com

Les sources de nouvelles parues cette semaine :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>