Ligne du temps : 2013

8 mars – 14 mars

8 mars – 14 mars

C’est arrivé au Québec du 8 mars jusqu’au 14 mars 2013

Voir aussi : du 1er mars au 7 mars 2013

8 mars 2013 : Les 10 jours de témoignage de Sandy, la jeune femme qui accuse ses agresseurs de l’avoir transformée en esclave sexuelle pendant des mois, auront été vains. Elle devra revenir à la barre, car le juge a ordonné l’avortement du procès d’Evgueni Mataev et de quatre coaccusés. Les accusations contre Evgueni Mataev, 39 ans, étaient graves. Traite de personnes, agressions sexuelles, proxénétisme et même tentative de meurtre auraient pu valoir une longue peine d’incarcération à l’accusé s’il avait été déclaré coupable. Pendant sept jours, une des victimes, originaire du sud des États-Unis, avait été durement contre-interrogée par les avocats de la défense. Ces derniers avaient soulevé chaque contradiction de son témoignage. Ce matin, le juge Marc David a déclaré l’avortement du procès, pour des points de droit. Une ordonnance de non-publication interdit cependant de révéler le contenu du jugement. C’est donc dire qu’un nouveau procès devra avoir lieu, avec un nouveau témoignage de Sandy. La date devrait être déterminée d’ici la fin du mois. Outre Evgueny Mataev, quatre individus sont aussi accusés à des degrés divers dans cette histoire. Il s’agit de Vasilios «Billy» Mastoropoulos, Benjamin Oswald «Chino» Hernandez, Danial «Dan» Youssefi et Harold «My Nigga» Benoît.

8 mars 2013 : Une vague d’intoxication alimentaire fait rage au Centre de détention de Québec, affectant plus de 250 détenus et 25 employés. Ce matin, plus d’une vingtaine d’agents correctionnels ne se sont pas présentés au boulot pour cause de maladie. Tous les détenus ont été forcés de demeurer en cellule, surtout parce que le nombre de cas d’infection a continué à croître durant toute la journée. Le ministère de la Sécurité publique a confirmé que plus de 60% des détenus et 5% du personnel ont des problèmes de diarrhée et des vomissements. «Toutes les activités prévues aujourd’hui au centre de détention ont été annulées, a souligné Clément Falardeau, relationniste du ministère. Aucune personne n’a dû être hospitalisée. Le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) a dépêché sur les lieux des inspecteurs afin de faire la lumière sur cette épidémie. De plus, la Direction de santé publique ainsi que le médecin de l’établissement ont été dépêchés sur les lieux pour analyser la situation. En fin de journée, le ministère de la Sécurité publique a confirmé qu’un lave-vaisselle défectueux, installé l’an dernier, avait causé l’intoxication. Pour éviter la propagation, les détenus mangeront de la nourriture provenant de l’extérieur pour quelques jours. Tous les ustensiles seront nettoyés.

8 mars 2013 : La présidente de l’Office québécois de la langue française (OQLF), Louise Marchand, quitte son poste quelques jours après le «pastagate». L’affaire des pâtes italiennes au restaurant Buonanotte aura eu raison de Mme Marchand, montrée du doigt depuis plusieurs mois pour sa gestion discutable du processus des plaintes à l’OQLF. C’est la ministre responsable de la Charte de la langue française, Diane De Courcy qui en a fait l’annonce, en même temps qu’elle a annoncé une restructuration de l’organisme. «Les pastas, on a tous trouvé la sauce aigre-douce», a commenté Mme De Courcy, soulignant ainsi que cette histoire avait fait couler beaucoup d’encre. Le restaurant visé, sur le boulevard Saint-Laurent à Montréal, s’était vu interdire l’appellation «pasta» parce qu’il ne s’agissait pas d’un terme en français. Il y a deux ans, le magasin de meuble Kif-Kif Import, sur le Plateau, s’était lui aussi vu harceler par l’OQLF sous prétexte que l’enseigne de son entreprise n’était pas en français. Les mots se trouvaient pourtant dans le dictionnaire.

9 mars 2013 : Plus de 2000 soldats des Forces canadiennes participent à des exercices d’entraînement dans diverses régions nordiques du Canada afin d’évaluer leurs performances et la fiabilité de leur équipement dans des conditions climatiques semblables à celles de l’Arctique canadien. «L’exercice de notre souveraineté dans l’Arctique canadien est une priorité de la Stratégie pour le Nord du Canada, a dit le ministre de la Défense nationale, Peter MacKay. Ces manœuvres améliorent l’efficacité opérationnelle de nos Forces dans des conditions hivernales extrêmes.» Trois exercices militaires majeurs ont déjà été complétés dans le nord de la Saskatchewan et de l’Ontario, ainsi qu’à Terre-Neuve-et-Labrador, et un autre se déroule actuellement dans le nord du Québec. La tenue de ces exercices militaires dans d’autres régions que le Grand Nord, mais qui présentent des conditions climatiques semblables permet de réduire les coûts de l’opération tout en assurant un niveau d’entraînement élevé.

9 mars 2013 : Une soixantaine de personnes ont répondu à l’appel du Regroupement des Québécois contre l’euthanasie et ont manifesté contre l’aide médicale à mourir devant l’Assemblée nationale à Québec. Les membres du Regroupement s’opposent au projet de loi que veut présenter le gouvernement du Québec sur l’aide médicale à mourir. Selon le porte-parole de l’association, le Dr Marc Bergeron, le projet de loi qui devrait légaliser l’euthanasie d’ici juin prochain contourne le Code criminel du Canada. Ce projet de loi est né de la Commission spéciale sur la question de mourir dans la dignité, ouverte en décembre 2009, et qui a fait appel une vingtaine d’experts en plus de tenir 29 jours de consultation dans tout le Québec sur les soins de fin de vie. Ce regroupement demande également des soins palliatifs de qualité, gratuits et disponibles pour tous les Québécois, en plus de services plus vastes. Selon le regroupement, à peine 30 % des Québécois ont accès à des soins palliatifs de qualité.

9 mars 2013 : Un corps a été retrouvé par des plongeurs de la Sûreté du Québec (SQ), dans la rivière Saint-Charles, à Salaberry-de-Valleyfield. Il s’agirait de la dépouille de Gérard Whitter, un homme de 71 ans disparu depuis le 1er décembre dernier. Depuis quelques années, M. Whitter était bénévole au sein de l’organisme «Ensemble, vainquons le cancer». De son côté, la SQ n’a pas été en mesure de confirmer l’identité de la victime. Le cadavre a été localisé à proximité des rues Victoria et des Muguets. La journée de sa disparition, M. Whitter avait notamment été aperçu dans une pharmacie située à quelques kilomètres de l’endroit où le cadavre a été repêché. Au cours des derniers mois, l’hélicoptère de la SQ avait survolé la rivière Saint-Charles afin de localiser le disparu et des pompiers avaient également arpenté les rives.

9 mars 2013 : Le gouvernement du Québec s’apprête à déclencher les hostilités avec le gouvernement fédéral, afin d’obtenir de nouveaux pouvoirs et «combattre les ingérences» d’Ottawa dans ses champs de juridiction. Le gouvernement Marois dévoilera dans les prochains jours son plan de match en matière de gouvernance souverainiste. Selon le Journal de Montréal, le plan de gouvernance se déclinera en trois axes majeurs. Le premier consistera à «freiner et combattre les ingérences du gouvernement fédéral dans les champs de compétence du gouvernement du Québec». Le second axe de la stratégie consistera à «assumer tous nos pouvoirs législatifs, réglementaires et même constitutionnels, et à repousser les limites de la souveraineté actuelle du Québec». Québec entend tester la légalité de la nouvelle Charte de la langue française inscrite dans le projet de loi 14, de la future Charte de la laïcité, du Registre des armes à feu, de la Banque de développement économique projetée et d’une future Agence québécoise de solidarité internationale qui serait le pendant de l’Agence canadienne de développement international (ACDI). Le troisième élément de la gouvernance souverainiste consistera à «agir pour acquérir de nouveaux pouvoirs» en matière culturelle, de formation de la main-d’œuvre et pour les infrastructures municipales. L’entente Canada-Québec sur les infrastructures viendra à échéance en 2014 et le gouvernement Marois réclame que les fonds lui soient transférés en bloc plutôt que de voir Ottawa négocier des projets à la pièce.

10 mars 2013 : Pour la deuxième fois en moins de deux semaines, une pizzeria de Repentigny, dans Lanaudière a été le théâtre d’un incendie causé par un cocktail Molotov. Cette fois, c’est une pizzeria du boulevard Iberville qui a été visée. Vers 3 h 30, un appel a été logé à la centrale 9-1-1 pour de la fumée qui se dégageait de la pizzeria Lo Dico, qui était fermée. En se présentant sur place, les policiers ont constaté que la vitrine avant avait été fracassée et qu’un cocktail Molotov avait été lancé à l’intérieur. Les policiers ont éteint le feu qui a tout de même eu le temps de causer des dommages. Personne n’a été blessé. «C’est la deuxième fois en deux semaines qu’un événement du genre survient durant la nuit. La dernière fois, c’est le restaurant Domino Pizza qui avait été ciblé», a rappelé le sergent Bruno Marier, du Service de police de la Ville de Repentigny, faisant référence à un événement survenu le 27 février. Une enquête a été ouverte par les policiers qui n’excluent pas que les deux événements puissent être reliés.

10 mars 2013 : Un homme de 28 ans a perdu la vie à la suite d’une agression à l’arme blanche, dans le stationnement d’un restaurant du secteur de Chomedey, à Laval. La police de Laval a procédé à l’arrestation d’un homme de 19 ans en lien avec ce meurtre, plus tard en après-midi. Peu avant 4 h, les policiers se sont rendus au 378, boulevard Curé-Labelle. Arrivés sur place, ils ont trouvé un homme ensanglanté dans le stationnement. Il a été transporté aux soins intensifs d’un hôpital où il a rendu l’âme, au cours de la nuit. Il s’agit du premier meurtre de l’année à survenir à Laval. «Selon les témoins rencontrés, il s’agirait d’une dispute verbale qui a débuté à l’intérieur du restaurant pour ensuite se déplacer à l’extérieur», a expliqué Franco Di Genova, porte-parole de la police de Laval. Le suspect aurait alors sorti une arme blanche avant de poignarder la victime au thorax, à au moins une reprise. Un homme de 19 ans, un résident de Laval connu des policiers, a été arrêté vers 14 h. Il a ensuite été longuement interrogé par des enquêteurs.

10 mars 2013 : L`Association des victimes de prêtres (AVP), qui réclamait il y a quelques semaines l’abolition complète du Vatican, appuie dorénavant «très sérieusement» la candidature du cardinal Marc Ouellet pour succéder à Benoît XVI. Accompagnée de dizaines de victimes de prêtres et d’anciens élèves de l’Institut des sourds de Montréal et du Séminaire Saint-Alphonse, la fondatrice et présidente de l’AVP, France Bédard, a accordé sa confiance à Mgr Ouellet, en «espérant sincèrement» qu’il succède à Benoît XVI comme chef de l’Église catholique. «Nous le faisons de très bonne foi, a expliqué celle qui souhaitait jusqu’à tout récemment la fin de la papauté. Quand on y pense, un jour, il sera assis sur la chaise à Rome et il aura le pouvoir de résoudre des dossiers très importants.» Ce changement radical de position est survenu jeudi dernier, lorsque Mme Bédard a appris à la télévision que le Québécois en lice aurait rencontré en privé plusieurs victimes d’agressions sexuelles. Elle s’est dite «surprise et impressionnée» par l’ouverture de Marc Ouellet. «Il y a une belle évolution depuis qu’il est parti, a dit la présidente de l’AVP, devant l’Église Saint-Viateur d’Outremont. C’est intéressant comme développement et je suis confiante qu’on sera capable de s’asseoir ensemble et d’aller vers une demande de médiation.»  Si le cardinal Marc Ouellet est nommé pape, les recours collectifs exercés par les élèves du Séminaire Saint-Alphonse et ceux de l’Institut des sourds de Montréal ont de fortes chances de se résoudre, a estimé France Bédard.

11 mars 2013 : Conduisant à vive allure un véhicule qu’il venait de voler à Carignan, Alexandre Boulanger Jalbert, un résidant de Blainville âgé de 19 ans, a perdu la vie lors d’une sortie de route suivie de plusieurs tonneaux sur l’autoroute 10 près de Chambly. Son décès a été constaté après son admission à l’hôpital. L’accident est survenu pendant la nuit de dimanche à lundi dans ce qui a toutes les apparences d’une course entre deux véhicules – tous deux rapportés volés -, a indiqué le sergent Daniel Thibodeau, de la SQ. Des manœuvres dangereuses du conducteur expliqueraient la perte de contrôle du véhicule qui a terminé sa course, à l’envers, dans un fossé rempli d’eau creusé dans le terre-plein central de l’autoroute. Deux hommes de Blainville prenaient place à bord du second véhicule qui s’est immobilisé sur l’accotement routier après la perte de contrôle du premier véhicule. Les occupants du second véhicule ont été rencontrés par les policiers. Le conducteur, âgé de 19 ans, doit comparaître mardi, alors que son passager âgé de 20 ans a été libéré sur promesse de revenir en cour pour répondre d’une accusation liée au recel d’un bien volé.

11 mars 2013 : La liste des favoris s’est finalement précisée, moins de 24 heures avant l’ouverture du conclave papal. Ils sont trois cardinaux à former le groupe le plus sérieux à la succession de Benoît XVI, selon les observateurs crédibles. Il s’agit d’Angelo Scola, archevêque de Milan, du cardinal Marc Ouellet, du Québec, et d’Odilo Pedro Scherer, archevêque de Sao Paulo. Spécialiste du Vatican respecté, le journaliste américain John L. Allen, du «National Catholic Reporter, explique de cette façon pourquoi les cardinaux pourraient voter pour l’un ou l’autre de ces trois candidats : «Angelo Scola est appuyé par plusieurs cardinaux européens et certains américains, qui voient dans ses positions le meilleur équilibre entre les préoccupations internes et externes du Vatican, ce qui permettrait, croient-ils, d’entreprendre des changements réels dans l’Église ; Le cardinal Marc Ouellet est un disciple intellectuel de Benoît XVI, reconnu pour ses liens profonds aussi bien avec l’Amérique du Nord que l’Amérique du Sud ; Le cardinal Odilo Pedro Scherer, du Brésil, rallierait plusieurs cardinaux vétérans de l’Amérique latine ainsi que les cardinaux du Vatican qui se souviennent (favorablement) de son passage à la tête de la Congrégation pour les évêques (poste qu’occupe actuellement Mgr Ouellet).» Par contre, John Allen estime que ces trois choix sont valables seulement pour les premiers jours du conclave. Si aucun de ces cardinaux n’arrive à dégager une majorité de votes pendant cette période, la place sera libre pour d’autres candidats et, là, la liste des possibilités est longue, croit le journaliste. Dans le quotidien italien La Stampa, le journaliste Andrea Tornielli, un autre spécialiste du Vatican reconnu, ajoute à la liste des principaux favoris le cardinal américain et archevêque de New York, Timothy Dolan, reconnu pour sa personnalité charismatique. Mais les experts et les observateurs ont beau spéculer, les principaux intéressés sont beaucoup plus prudents. Ainsi, le cardinal français, Philippe Barbarin, connu pour son franc-parler, n’est pas d’accord avec cette liste de favoris. Il estime que personne ne détache aussi clairement qu’on ne le prétend.

11 mars 2013 : Le ministère des Affaires étrangères a confirmé qu’un citoyen canadien avait été retrouvé mort au Panama, en Amérique centrale. Le gouvernement n’a pas révélé l’identité de la victime, mais a précisé que les agents consulaires étaient en contact avec sa famille. Selon les médias locaux, il s’agit d’Ed Moynan, un ancien homme d’affaires de 68 ans qui était porté disparu depuis quatre mois. Il n’avait plus donné signe de vie depuis le 8 novembre. Les restes de son corps auraient été retrouvés le 1er mars dans une valise par des employés du parc national Altos de Campana. L’ADN prélevé sur ses os aurait permis de l’identifier avec certitude, puisqu’il correspond à celui de sa sœur, Ruth Alchemy. Ed Moynan vivait avec sa famille dans une cité balnéaire du Panama depuis le début de sa retraite, il y a deux ans.

11 mars 2013 :
La Commission d’enquête sur l’octroi et la gestion des contrats publics dans l’industrie de la construction (CEIC) – la commission Charbonneau – demande une prolongation de son mandat de 18 mois. Au rythme où vont les travaux, la juge France Charbonneau estime que la Commission n’aura pas terminé son travail d’ici octobre, date à laquelle elle devait remettre son rapport et ses recommandations. Un prolongement signifierait que la Commission déposerait son rapport au plus tard le 19 avril 2015. Dans un communiqué publié par le cabinet de Pauline Marois, on indique que la première ministre a bel et bien reçu cette demande officielle qui serait soumise au Conseil des ministres pour analyse et décision.

13 mars 2013 : La Régie de l’énergie accordera à Hydro-Québec une hausse de 2,4 % de ses tarifs à compter du 1er avril prochain, soit l’équivalent d’une augmentation de la facture d’électricité de 30 $ par année en moyenne pour un client résidentiel. Hydro-Québec avait d’abord demandé une hausse tarifaire de 2,9 % pour l’année 2013-2014, pour ensuite hausser la demande à 3,3,% à la suite du dépôt budget du gouvernement Marois en novembre dernier, et qui demandait à la Régie de contribuer à l’atteinte d’un équilibre budgétaire. Le gouvernement Marois avait émis un décret qui fixait à Hydro-Québec d’atteindre un bénéfice net à 2,7 milliards $ et des charges d’exploitation de 1,5 million $. La décision de la Régie est donc inférieure aux demandes et représente un peu de souffle pour les consommateurs d’électricité résidentielle.

13 mars 2013 : Alors que plusieurs rivières du Québec étaient sous surveillance à la suite des fontes de neige et de la pluie des derniers jours, les craintes se sont confirmées. Certains cours d’eau sont légèrement sortis de leur lit et ont provoqué des inondations mineures. La Vallée du Richelieu, la Montérégie et l’Estrie, dans le sud de la province, étaient particulièrement touchées par ces faibles débordements. Dans la municipalité de Saint-Pierre-de-Véronne-à-Pike-River, en Montérégie, la rivière aux Brochets est sortie de son lit. De gros blocs de glace et une bonne quantité d’eau se sont retrouvés sur les routes et les terrains résidentiels, mais personne n’a été évacué pour le moment. Au Centre-du-Québec et en Estrie, l’eau continue de monter dans les rivières, mais une stabilisation est prévue en fin de matinée. La rivière l’Acadie, à Carignan, en Montérégie, a d’ailleurs inondé une partie du chemin Bellerive pendant la nuit. De nombreuses rivières du Centre-du-Québec, de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches étaient également sous haute surveillance, puisque le niveau de l’eau continuait à monter, ce matin. La rivière Chaudière, à Saint-Georges, avait d’ailleurs elle aussi légèrement inondé la chaussée. La rivière des Hurons, à Saint-Mathias-sur-Richelieu, aussi placée sous surveillance mardi, a connu une crue importante mais aucun dégât n’a été signalé. Mercredi, elle ne figurait plus dans la liste des rivières sous surveillance. La rivière Châteauguay a atteint le niveau «jaune», mais les risques de débordement restaient faibles.

13 mars 2013 :
Confrontée à une instabilité de son réseau informatique, et craignant une panne majeure, la STM a volontairement redémarré son système informatique du métro pendant l’heure du midi. «On voulait éviter qu’il y ait un problème majeur pendant l’heure de pointe, s’est justifiée Amélie Régis, porte-parole de la STM. Mais le redémarrage a été plus long que prévu.» Le système informatique du métro avait montré des défaillances similaires à trois reprises l’année dernière, en juillet, en novembre et en décembre, et que la STM était en train de modifier le logiciel qu’elle utilise. La STM estime le nombre de déplacements quotidiens dans le métro à 900 000. Environ 25 000 personnes ont été touchées aujourd’hui pendant l’heure de lunch.

14 mars 2013 : L’ex-felquiste Paul Rose est décédé, à l’âge de 69 ans, d’un accident vasculaire cérébral. Chef de la cellule Chénier du Front de libération du Québec (FLQ), il a été condamné pour le meurtre en responsabilité collective du ministre Pierre Laporte en octobre 1970. Il était le frère d’un autre membre du FLQ, Jacques Rose. Après sa libération en décembre 1982, Paul Rose a poursuivi son militantisme à L’Aut’Journal, à la CSN comme conseiller syndical et, en politique, au Parti de la démocratie socialiste, à l’Union des forces progressistes et à Québec solidaire. Il est décédé à l’hôpital Sacré-Cœur, à Montréal, entouré de ses proches. Il laisse dans le deuil sa conjointe Andrée Bergeron, son fils Félix, sa fille Rosalie, son frère Jacques, ses sœurs Suzanne, Claire et Lise.

14 mars 2013 : Après 14 années passées à la tête de l’entreprise fondée par son père, Pierre Karl Péladeau a annoncé qu’il se retirait et laissait la place à Robert Dépatie, actuel président de Vidéotron.  Pour sa part, le fournisseur de télécoms accorde une promotion à Manon Brouillette, présidente, Services consommateurs, qui prend la relève de M. Dépatie. Les changements seront effectifs le 8 mai, lors de l’assemblée annuelle de Québecor. Pierre Karl Péladeau va concentrer une bonne partie de son attention aux filiales Québecor Média (QMI) et Groupe TVA, dont il présidera les conseils d’administration. Il sera aussi vice-président du conseil de la maison-mère Québecor. Ses nouvelles priorités incluent le conseil stratégique pour l’entreprise, les missions philanthropiques ainsi que sa famille, qui compte trois enfants.

La semaine suivante : 15 mars – 21 mars 2013.

8 mars

8 mars

Le 8 mars, la journée internationale de la femme. Photo : GrandQuebec.com

Les sources pour cette semaine :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>