Ligne du temps : 2013

29 juillet – 31 juillet

29 juillet – 31 juillet

C’est arrivé au Québec entre le 29 juillet et le 31 juillet 2013

Voir aussi : la semaine du 22 juillet jusqu’au 28 juillet 2013

29 juillet 2013 : Deux arrêts de services survenus à moins d’une heure d’intervalle dans le métro de Montréal ont perturbé l’heure de pointe matinale. Vers 7 h, la Société de transport de Montréal (STM) a annoncé sur son compte Twitter que le service devait être interrompu sur la ligne orange entre les stations Henri-Bourassa et Berri-UQAM. Selon Isabelle Tremblay, porte-parole de la STM, de la fumée qui se dégageait d’un train a forcé les services d’urgence à intervenir sur ce tronçon. Les trains ont pu recommencer à rouler une trentaine de minutes plus tard, vers 7 h 30. Puis, peu avant 8 h, une panne de train a forcé la STM à interrompre le service sur une partie de son réseau. Cette fois, la ligne verte entre la station Lionel-Groulx et Berri-UQAM était paralysée. La situation est finalement revenue à la normale à 8 h 25. Le 30 mai dernier, lors d’un briefing technique, Carl Desrosiers, le directeur général de la STM, avait assuré que le réseau du métro de Montréal n’avait pas de problèmes de fiabilité à long terme. Selon lui, il n’y avait pas de tendance «généralisée» de baisse de fiabilité du métro.

29 juillet 2013 : Battue à coups de poing et à coups de pied sans raison par un parfait inconnu, une femme de 67 ans est morte, à Montréal. Le meurtre sauvage est survenu un peu après minuit en face du Kingdom, un bar de danseuses nues situé sur le boulevard Saint-Laurent, tout près de l’intersection de la rue Sainte-Catherine. Selon des témoins, la pauvre victime, une femme d’origine asiatique, a eu le malheur de se trouver à la mauvaise place, au mauvais moment. La sexagénaire traversait le boulevard Saint-Laurent avec des sacs dans les mains lorsque le suspect s’en serait pris physiquement à elle. «L’homme aurait frappé la dame une première fois au haut du corps de façon tout à fait gratuite, a expliqué l’agent Daniel Lacoursière, porte-parole de la police de Montréal. Celle-ci serait tombée au sol et le suspect aurait continué de la frapper.» L’intervention d’un témoin a permis de mettre fin à l’agression. Il était cependant trop tard. La victime a été transportée à l’hôpital dans un état critique et a succombé à ses blessures quelques heures plus tard. L’individu, un Ontarien de 38 ans, venait tout juste d’être chassé du bar d’effeuilleuses après s’être montré agressif envers d’autres clients et des membres du personnel. Fou de rage, il aurait frappé au moins un autre passant à la tête avant de s’en prendre à la pauvre femme. Celui-ci aurait toutefois poursuivi son chemin. Dans son élan de colère, le suspect aurait également endommagé des voitures garées en bordure du boulevard Saint-Laurent. Le suspect de 38 ans devait être rencontré par les enquêteurs des crimes majeurs. «Il s’agit d’un homme connu des milieux policiers», a dit le porte-parole de la police. L’homme aurait été arrêté à quelques reprises en Ontario pour avoir conduit avec les capacités affaiblies par l’alcool.

29 juillet 2013 : Un avion ultraléger s’est écrasé, au nord de Val-d’Or, dans le quartier Vassan, faisant au moins une victime. Selon la Sûreté du Québec, l’appareil de type ultraléger a pris feu à la suite de l’écrasement, survenu près de la route 111. La sergente Marie-Josée Ouellet a confirmé un décès. Il s’agit vraisemblablement du pilote. La SQ ne savait pas encore si d’autres passagers se trouvaient dans l’appareil, en soirée, mais les premières indications laissent croire qu’il n’y avait qu’une seule personne à bord. Les autorités n’ont pas pu s’avancer non plus sur l’identité, ni sur le sexe de la victime, le corps retrouvé étant calciné. Les causes possibles de l’écrasement restent indéterminées. «On parle d’une scène qui est difficile», a évoqué Mme Ouellet. Les enquêteurs du Bureau de la sécurité du transport viendront sur place pour tenter de faire la lumière sur cet accident.

maison en bois

Une maison en bois au centre-ville de Montréal, avenue Viger. Photo : © GrandQuebec.com

30 juillet 2013 : Un automobiliste est décédé dans un face à face impliquant un fardier et un VUS sur la route 138 à la hauteur de Saint-Tite-des-Caps. Un incendie a immédiatement embrasé le véhicule à la suite de l’impact qui s’est produit vers 8 h 40. Les pinces de désincarcération ont été demandées sur place, mais les services d’urgence qui sont arrivés sur les lieux ont dû éteindre l’incendie avant de débuter d’autres manœuvres. L’occupant du véhicule, prisonnier de la carcasse en feu, est décédé alors que le conducteur du poids lourd transportant du bois a été transporté à l’hôpital en raison d’une légère blessure au dos. L’accident a provoqué la fermeture de la route 138. Le détour se fait par le chemin Lamontagne de Saint-Tite-des-Caps.

30 juillet 2013 : La population en sera toutefois informée à l’avance. Le mandat de grève a été adopté dans une proportion de 93% par les membres du Syndicat national des salariés de la Société zoologique de Granby, dont la convention de travail est échue depuis décembre dernier. Les négociations achoppent notamment sur les horaires de travail. «Nous sommes rendus là. Les demandes de l’employeur risquent carrément de changer nos vies. Des employés seront obligés de travailler davantage les fins de semaine. L’employeur tente aussi de nous imposer des changements importants pour l’attribution des vacances», a expliqué Caroline Aubuchon, porte-parole du syndicat.  Si le Syndicat, qui est affilé à la Fédération du Commerce de la CSN, décidait de déclencher la grève, il assure que les journées de grève seront communiquées à la population dans des délais raisonnables, alors que la saison touristique bat son plein.

30 juillet 2013 : La Ville de Lac Mégantic a fait parvenir une deuxième mise en demeure à la Montreal Maine & Atlantic Railway (MMA), a annoncé la mairesse Colette Roy-Laroche lors d’un point de presse. Son administration demande à la MMA la totalité du remboursement des frais engagés depuis le début de la catastrophe entre autres pour couvrir les travaux de nettoyage, soit près de 7,8 millions $. La compagnie a 48 h pour y donner suite. La MMA n’avait pas répondu à la première mise en demeure, envoyée la semaine dernière, qui demandait près de 3,7 millions $. «À ce jour, aucun remboursement n’a été reçu à la Ville de Lac-Mégantic», a affirmé Mme Roy-Laroche, précisant que la compagnie avait fait savoir qu’elle consultait ce mardi ses avocats.
30 juillet 2013 : Le ministre de l’Environnement, Yves-François Blanchet, promet de tout faire, et rapidement, pour éliminer toutes les traces de déversement de pétrole dans la rivière Chaudière à la suite du déraillement de train qui transportait des millions de litres de pétrole à Lac-Mégantic, en Estrie. On croyait jusqu’à récemment que le pétrole brut léger était resté à la surface de l’eau et qu’il avait été entièrement récupéré puisque, normalement, il flotte. Mais un citoyen de Frontenac a constaté qu’il y avait également du pétrole au fond de l’eau, ce qui a été ensuite confirmé par SIMEC, la firme chargée de récupérer le pétrole déversé. Informé de cela, le ministre Blanchet a assuré que le ménage sera fait et bien fait. «Nous garantissons l’exécution de la totalité des travaux sans délai. Il n’y aura plus d’interruption dans les travaux. Par la suite, la loi établit clairement que les responsables de ça sont les propriétaires du pétrole et les transporteurs du pétrole», a-t-il répété. Le ministère de l’Environnement ne sait pas encore quelle quantité de pétrole se trouve au fond de la rivière Chaudière et du lac Mégantic. Les municipalités qui puisent leur eau dans la rivière Chaudière sont inquiètes par la présence au fond de l’eau de ce pétrole et s’interrogent sur la nature même de ce pétrole et la présence possible de produits chimiques qui l’auraient empêché de flotter.

aeroport PET

Aéroport Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal. Photo : © GrandQuebec

31 juillet 2013 : Le coroner Martin Sanfaçon a dévoilé l’identité du travailleur qui a perdu la vie à l’Abattoir Saint-Germain, à Saint-Germain-de-Grantham, dans le Centre-du-Québec. Il s’agit de Danny Bilodeau. «Le haut du corps de l’homme de 33 ans est resté coincé par un équipement hydraulique alors qu’il procédait à son nettoyage», a indiqué le sergent aux communications de la Sûreté du Québec (SQ), Daniel Thibaudeau. Selon la Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST), le travailleur a accidentellement actionné la commande de mise en mouvement de l’équipement alors qu’il se trouvait dans la zone de coincement. Malgré une intervention rapide des secours d’urgence, le travailleur est décédé à l’hôpital. Une enquête conjointe de la SQ, du coroner Martin Sanfaçon et de la CSST est ouverte pour établir les causes de cet accident. Chaque année, au Québec, les machines tuent ou mutilent des milliers de travailleurs. «Des histoires d’horreur qui sont aussi déplorables que nombreuses, avec 3670 accidents et 10 décès recensés en 2012. La plupart du temps, le drame aurait pu être évité», a-t-on pu lire dans un communiqué fourni par la CSST.

31 juillet 2013 : Les familles canadiennes devraient augmenter de 4 % les dépenses liées à la rentrée scolaire par rapport à l’an dernier, ce qui serait la plus forte hausse depuis la crise financière. «Les indicateurs économiques positifs et la confiance accrue des consommateurs incitent les parents non seulement à acheter à leurs enfants ce dont ils ont besoin, mais aussi ce qu’ils veulent pour la rentrée scolaire», explique Daniel Baer, associé et leader du secteur national Commerce de détail et produits de consommation chez Ernst & Young (EY). EY n’a pas fourni de chiffres pour chacune des provinces, mais a indiqué que les attentes pour le Québec sont plus près de la moyenne que celles en Alberta, en Saskatchewan et à Terre-Neuve-et-Labrador, qui devraient enregistrer le plus grand volume de ventes. Les articles habituels, comme les vêtements, les chaussures et la papeterie, devraient stimuler les ventes, et les magasins de rabais, à rayons et à un dollar seront une fois de plus les grands gagnants de la rentrée scolaire. Ernst & Young est cependant d’avis que les dépenses vont demeurer stables ou diminuer pour les achats d’appareils électroniques, d’ordinateurs ou de tablettes électroniques, du fait que les fabricants ne proposent pas cette année de nouveaux produits incontournables. L’an dernier, les dépenses moyennes par enfant étaient de 284 $, selon des chiffres du Conseil québécois du commerce de détail. De plus, les ménages dont au moins un enfant est inscrit à l’école privée dépensent en moyenne 42% de plus pour chacun. Gaston Rioux, de la Fédération des comités de parents, a indiqué que les parents peuvent réduire la facture de la rentrée. Il propose notamment aux parents de participer aux coopératives d’achat qu’on retrouve dans plusieurs écoles. «Ils permettent des achats de groupe et d’avoir de meilleurs prix, a dit M. Rioux. On peut aussi récupérer ce qui est encore utilisable des années précédentes.»

Voir aussi la semaine du 1er août jusqu’au 7 août 2013.

Nos sources pour cette semaine :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>