Ligne du temps : 2013

22 mars – 28 mars

22 mars – 28 mars

C’est arrivé au Québec du 22 mars jusqu’au 28 mars 2013

Voir aussi : du 15 mars au 21 mars 2013

23 mars 2013 : Pour la deuxième fois en 24 heures, un incendie a fait un mort à Montréal. Un corps calciné a été retrouvé à l’intérieur d’un immeuble à condos du secteur de Rivière-des-Prairies. L’incendie a éclaté peu après 2 h, au 7870 du boulevard Perras, près de l’avenue Élie-Beauregard.  «À l’arrivée des pompiers, les flammes sortaient par la porte-patio et par la fenêtre d’un condominium du sous-sol. Quand les pompiers ont pénétré à l’intérieur, ils ont retrouvé un corps calciné», a indiqué Benoit Brouillard, chef aux opérations pour le Service de sécurité incendie de Montréal. Il était impossible de confirmer le sexe et l’âge de la victime, sur place. Il a également mentionné que le système d’alarme du bâtiment fonctionnait lorsque les sapeurs se sont présentés sur les lieux. Le brasier était maitrisé vers 3 h 30. Les autres occupants de l’immeuble à condos de trois étages sont parvenus à évacuer sans problème. On ne signale aucun autre blessé. Hier matin, une fillette de quatre ans est décédée lors d’un autre incendie survenu sur l’avenue Matte, près de la rue Pascal, à Montréal-Nord. Les pompiers sont intervenus en moins de cinq minutes après avoir reçu l’appel, mais le feu était déjà très violent à leur arrivée. Aucun avertisseur de fumée n’a été retrouvé sur les lieux des deux incendies. Les dommages étant très importants, les pompiers n’ont pas réussi à les localiser dans les débris. Les appareils peuvent avoir fondu dans les flammes, mais peut-être qu’il n’y en avait tout simplement pas. Les deux incendies accidentels ont été causés par la cuisinière de l’appartement.

velo neige

Montréal, le 24 mars 2013. Photo : © Mariska

24 mars 2013 : François Legault croit que l’État québécois doit décontaminer les terrains pollués en bordure du fleuve Saint-Laurent afin d’attirer les investisseurs. Il propose une «grande corvée nationale» en commençant par la métropole. «Faut que la ville soit hot, faut que la ville soit belle. Des terrains sur l’île de Montréal, il n’y en a pas donc ça a une valeur énorme, mais il faut que quelqu’un prenne l’initiative. Actuellement, il n’y a rien qui se passe à Montréal», a-t-il déploré, dimanche, en clôture du Conseil général de la Coalition avenir Québec, à Boucherville. Sur la Rive-Sud de Montréal, il y a «plus de 500 terrains contaminés», selon le chef de la CAQ. ¸ «C’est un vrai gâchis ! Les entrepreneurs cherchent des terrains pour s’établir. Si on attend, il n’y a rien qui se passe puis les gens vont investir ailleurs», a-t-il dit, rappelant les déménagements d’Electrolux et de MABE aux États-Unis. Cette entreprise de décontamination s’inscrit dans son «Projet Saint-Laurent», dévoilé en fin de semaine, visant à faire de la vallée du Saint-Laurent, de Montréal à Québec, une «zone d’innovation d’envergure internationale» avec de nouveaux parcs technologiques. Une telle opération commanderait inévitablement des investissements de plusieurs milliards de dollars. Les coûts de décontamination des terrains dans l’Est de Montréal, à eux seuls, ont été évalués entre 350 millions $ et 550 millions $ par la chambre de commerce de l’endroit en 2007. François Legault ambitionne aussi de dépolluer le fleuve Saint-Laurent. Citant en exemple la Ville de Québec, avec sa promenade Samuel-De Champlain. Toute la stratégie de la CAQ s’articule désormais autour du Saint-Laurent, dont le potentiel pétrolifère est inexploité. François Legault se désole que le potentiel touristique du fleuve soit lui aussi sous-exploité.

24 mars 2013 : Le gouvernement Marois s’inquiète de l’abolition de l’Agence canadienne de développement international (ACDI) par le gouvernement fédéral, annoncée lors du dévoilement du budget. «Le gouvernement conservateur semble conforter sa volonté de subordonner la politique d’aide au développement aux intérêts proprement canadiens, a regretté dimanche le ministre des Relations internationales, de la Francophonie et du Commerce extérieur (MRIFCE), Jean-François Lisée. L’aide au développement, qui constituait la mission première de la défunte ACDI, pourrait désormais devenir un objectif de second niveau.» Ni le Québec, ni les autres provinces, ni les organismes de coopération internationale n’ont été informés, a déploré dans le même communiqué Alexandre Cloutier, ministre délégué aux Affaires intergouvernementales canadiennes, à la Francophonie canadienne et à la Gouvernance souverainiste. L’ACDI devrait, selon le communiqué, être intégrée au ministère canadien des Affaires étrangères et du Commerce international (MAECI).

24 mars 2013 : Alors que la région de Québec s’inquiète des effets de la poussière de nickel, les déchargements se poursuivent au port de Québec. Des représentants de la Ville de Québec et du gouvernement provincial ont pu assister à un transbordement de nickel visant à prouver que la compagnie Arrimage Québec n’est pas en cause dans la crise actuelle. Arrimage Québec a assuré ne pas être à l’origine du nickel détecté dans l’air du quartier Limoilou, à Québec, et souhaite le prouver. «On va contribuer tant qu’on peut à identifier la source du nickel qui se retrouve à Limoilou. On est confiants que ce n’est pas nous», a déclaré Johanne Lapointe de la compagnie Arrimage Québec. Mme Lapointe a également tenu à souligner que les visites prévues pour les citoyens de la capitale ne seront «pas sur invitation», mais bien «pour tous les gens qui veulent venir». Des transbordements de nickel se font tous les 20 jours au port de Québec. La démonstration ouverte au public se fera donc d’ici la fin du mois d’avril. Plusieurs résidents rencontrés dans les rues de Québec ont indiqué qu’ils ne prévoient pas assister aux visites libres d’Arrimage Québec. Certains croient ne pas avoir l’expertise nécessaire pour conclure si oui ou non, ces transbordements sont la cause du nickel se trouvant dans l’air. Par ailleurs, «TVA Nouvelles» a appris qu’Arrimage Québec a envoyé une mise en demeure au ministère de l’Environnement dans le dossier de la poussière rouge (oxyde de fer). L’entreprise reproche au ministère de n’avoir rien fait pour rassurer la population de Québec. «Vous êtes mis en demeure d’intervenir publiquement pour informer la population que la poussière rouge résultant de l’incident du 26 octobre dernier ne représente pas un danger pour la santé», peut-on lire dans le document transmis au ministère de l’Environnement.

25 mars 2013 : Le gouvernement Marois a annoncé que le consortium devant être choisi pour construire le nouvel échangeur Turcot à Montréal ne pourra pas dépenser plus que prévu. «Un plafond budgétaire sera imposé au consortium, après une revue indépendante des estimations qui sont actuellement de l’ordre de 3,7 milliards $, ce qui l’obligera à une gestion serrée autant du budget que de l’échéancier», a affirmé le ministre des Transports, Sylvain Gaudreault. Cinq consortiums internationaux composés de firmes du Québec, du Canada et de l’étranger sont toujours en lice pour le contrat principal de conception-construction. Québec doit choisir trois candidats pour la dernière étape du processus d’appel d’offres. Ils devront tous montrer patte blanche à l’Autorité des marchés financiers. Chez tous ces consortiums, on compte au moins une entreprise ou firme de génie-conseil mise en cause à la commission Charbonneau. En 2007, le ministre des Transports libéral à l’époque, Sam Hamad, avait annoncé que le projet coûterait 3 milliards de dollars et que les travaux s’échelonneraient de 2013 à 2017. Il en coûtera finalement 3,7 milliards et les travaux se termineront 3 ans plus tard, soit en 2020. L’échangeur Turcot est emprunté quotidiennement par 300 000 véhicules, dont pas moins de 30 000 camions. Les travaux majeurs d’infrastructure commenceront en 2015.

25 mars 2013 : Un médecin québécois est décédé au Costa Rica dans des circonstances inconnues. Ce n’est que plusieurs jours plus tard que ses proches ont appris la nouvelle. Christian Legault, 38 ans, était cardiologue au CSSS Pierre-Boucher à Longueuil. Dans le cadre d’un voyage personnel, il s’était rendu au Costa Rica. Il serait décédé une semaine environ, vraisemblablement des suites d’une chute alors qu’il faisait de l’escalade. Toutefois, la famille de M. Legault n’a été avisée de son décès que samedi sans connaître les circonstances de la mort du cardiologue. Au Costa Rica, on explique que ce délai est lié au fait que M. Legault voyageait seul et qu’il se trouvait en forêt au moment de son décès.

25 mars 2013 : Deux criminalistes de Jonquière font l’objet d’une enquête de la police de Saguenay après avoir été impliqués dans une bagarre dans un bar de Jonquière en fin de semaine. Charles Cantin et Julien Boulianne étaient au palais de justice lundi matin, mais pour exercer leur profession, comme prévu. L’imprévu, c’est que leur soirée de samedi s’est déroulée au poste de police. Là-dessus, ils ont refusé de témoigner devant la caméra. Les deux hommes se trouvaient au Bar L’Imprévu, dans le secteur Kénogami en fin d’après-midi samedi. Pour une raison encore inconnue, la discussion de l’un d’eux avec la serveuse a mal tourné. Le copain de la serveuse, qui se trouvait sur place, est intervenu. Des coups de poing auraient été échangés. Les policiers ont été dépêchés sur les lieux. Ils ont jugé que l’état d’ivresse de l’un d’eux justifiait qu’on lui passe les menottes, ce que l’avocat en question n’aurait pas apprécié. Les deux criminalistes ont signé une promesse de comparaître. L’enquête policière n’est pas encore complétée et il faudra encore plusieurs jours avant que le dossier soit soumis à un procureur de la Couronne, fort possiblement de Québec.

26 mars 2013 : Un bouchon de circulation monstre de plusieurs kilomètres a paralysé le secteur du pont Champlain à Montréal pendant environ trois heures, en milieu de journée. Un camion semi-remorque s’est renversé sur la chaussée du pont peu avant 11 h, forçant le retranchement de deux des trois voies en direction de la Rive-Sud de Montréal. Une opération de remorquage et de nettoyage s’est avérée nécessaire jusqu’à 14 h, pendant laquelle une seule voie demeurerait ouverte en direction sud. Cette fermeture de voies a causé un bouchon de circulation monstre sur plusieurs kilomètres. Au total, trois véhicules ont été impliqués dans l’accident, mais personne n’a été blessé. Toutes les voies ont été rouvertes à la circulation vers 14 h.

26 mars 2013 :
L’opération déneigement ayant lieu ces jours-ci dans les rues de Montréal aurait été repoussée sur certaines rues de l’arrondissement de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce, apparemment pour des motifs religieux. Le report du déneigement, notamment sur les rues Draper, Saint-Jacques et Côte-Saint-Luc, serait un cas d’accommodement raisonnable destiné à la communauté juive, qui tient des célébrations religieuses, selon plusieurs cols bleus. Le répartiteur aurait d’abord confirmé vendredi le déneigement des rues, avant d’annuler l’opération quelques heures plus tard, provoquant des conséquences directes sur les employés. En effet, plusieurs s’étaient préparés à faire de longues heures de travail, dont l’embauche de gardiennes pour leurs enfants. Michel Parent, le président du Syndicat des cols bleus de la Ville de Montréal, partage la frustration de ses membres. «Je pense qu’on ne devrait pas négliger le service à l’ensemble des citoyens de Montréal sur la base d’une fête religieuse, a dit M. Parent. Tous les citoyens qui circulent sur l’île de Montréal devraient s’attendre à avoir le même type de service. Ils payent tous les mêmes taxes. Ça devrait aller au-delà des Fêtes religieuses.» Selon le porte-parole du maire de l’arrondissement, Lionel Perez, la suspension de l’opération de déneigement ne servait qu’un but économique. En reprenant les opérations lundi, l’arrondissement évitait de payer des heures supplémentaires à ses cols bleus. Pourtant, plusieurs secteurs de Montréal sont desservis par des entreprises privées, dont les secteurs habités par la population juive. Les coûts opérationnels sont donc fixés à l’avance et l’arrondissement ne paie pas plus cher, peu importe le nombre d’heures travaillées.

26 mars 2013 : Postes Canada fermera les comptoirs postaux Victoria, Snowdon et Notre-Dame-de-Grâce le 27 avril 2013. Les employés des comptoirs concernés avaient été informés le 15 janvier. Les effectifs aux comptoirs de Westmount, du Parc, succursale «B», Anjou, Saint-Michel, Desjardins, Saint-Martin et Pointe-aux-Trembles seront également réduits. Le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) s’oppose fermement à cette décision. Selon lui, cela aura pour effet de réduire les services au profit des franchisés privés. «C’est une privatisation déguisée», a lancé Alain Duguay, président du STTP section de Montréal.  Depuis janvier 2012, il y a eu 31 fermetures, dont 17 au Québec, et 11 dans les environs de Montréal. En 2011, 50 % des réductions d’heures ou des fermetures étaient au Québec. D’après les propos du président du STTP, Postes Canada évoque la non-rentabilité des comptoirs postaux qu’il ferme.

27 mars 2013 : La Sûreté du Québec a épinglé un réseau de fraudeurs aux ramifications internationales qui auraient floué le gouvernement d’une somme totalisant 14,5 millions $, au moyen d’un stratagème inédit d’encaissement de fonds de retraite. Les policiers du Service des enquêtes sur la criminalité financière organisée (SECFO) de la SQ ont frappé et ont appréhendé simultanément des suspects dans les régions de Montréal, de Laval, de la Rive-Sud et de Québec, au terme d’une enquête qui a duré deux ans. Onze arrestations sont prévues dans cette affaire. Les policiers doivent aussi effectuer 14 perquisitions, notamment dans des centres d’encaissement, des comptoirs postaux, des bureaux d’affaires et des résidences privées. Les inspecteurs de l’Agence du revenu du Québec et de l’Autorité des marchés financiers participaient également à cette enquête. En tout, une centaine de représentants de la loi prenaient part à l’opération.

27 mars 2013 : Des jeunes qui auraient participé à un concours de beuverie la semaine dernière durant toute une nuit dans le métro de Montréal sont recherchés par la police. La SPVM mène l’enquête en collaboration avec la STM, qui parle d’actes illégaux et irresponsables. Les personnes recherchées auraient vomi et uriné sur les bancs, les rails et les quais du métro. Ils auraient également arraché des publicités et marché sur les rails. Une vingtaine de jeunes se seraient présentés à la station de métro Côte-Vertu pour prendre part à ce qu’ils avaient nommé le Montreal Metro Drinking Marathon. Chaque participant devait absolument boire une bière dans chacune des stations de la ligne orange avant le passage du prochain train, sans quoi ils étaient éliminés du jeu. La quantité de bière ingurgitée serait d’environ 30 bières toutes les trois ou quatre heures. Parmi les méfaits commis, l’un des jeunes serait même monté sur le dessus d’une cabine dans laquelle se trouvait un contrôleur. Un récit et des photos de la soirée mis en ligne sur internet en attestent. Ils ont été supprimés depuis. La STM et le SPVM visionnent en ce moment les bandes vidéo enregistrées par les caméras de surveillance du métro afin de trouver des indices qui permettraient de retracer les contrevenants.

28 mars 2013 : Une intervention policière majeure a mal tourné et une fusillade a fait plusieurs blessés sur la rue Bouvier, à Québec. De nombreux policiers en civil à bord de plusieurs voitures banalisées surveillaient un ou des individus à proximité du stationnement du restaurant McDonald’s, près de la station-service Shell à la sortie de l’autoroute Félix-Leclerc et du boulevard Pierre-Bertrand. Selon des témoins, les policiers étaient armés, mais ne portaient pas leur uniforme. Pour une raison inexpliquée, l’opération ne s’est pas déroulée comme prévu et des coups de feu ont été tirés. Le nombre de balles reste à déterminer. Les ambulanciers paramédicaux ont transporté trois personnes à l’hôpital. Au moins trois balles ont touché un véhicule de marque Infiniti. Les traces des impacts étaient bien visibles sur le côté droit de la carrosserie du véhicule de luxe. La vitre du passager était également fracassée. Le conducteur aurait peut-être tenté de prendre la fuite, ce qui a forcé les autorités à réagir. Le stationnement est muni de caméras de surveillance. Un immense périmètre de sécurité a été érigé.

28 mars 2013 : Un travailleur du Zoo sauvage de Saint-Félicien a miraculeusement survécu à l’attaque d’Amurskaya, une tigresse de 150 kilos. Vers 8h30, le gardien animalier Antoine Tremblay s’est présenté à l’enclos extérieur abritant les trois tigres de l’Amour, appelés ainsi en raison de la région d’où ils proviennent, en Russie. «Le soir, les tigres sont placés dans leurs quartiers de nuit. Comme ça, le matin, le gardien peut aller dans leur habitat pour faire l’entretien des lieux», a expliqué Lauraine Gagnon, directrice générale du Zoo sauvage de Saint-Félicien. Mais voilà, ce matin, pour une raison encore inconnue, la tigresse Amurskaya s’y trouvait avec ses deux petits, Kouma et Bakya, âgés d’un peu moins d’un an, lorsque le gardien animalier de 51 ans s’est présenté dans l’enclos. «Notre employé s’est retrouvé seul avec eux, sans aucun témoin», a raconté Mme Gagnon. Difficile, donc, de savoir ce qui s’est réellement passé, mais la tigresse s’en est pris à M. Tremblay, lui infligeant de sévères blessures sur tout le corps, dont des lacérations au cou. Fait étrange, alors que la tigresse aurait pu achever M. Tremblay, elle a préféré se retirer dans un coin et lâcher prise. Gravement blessé, mais conscient, le gardien a alors pu demander de l’aide et avoir ainsi la vie sauve. La direction du Zoo a donc pu laisser Amurskaya en vie ; celle-ci fait partie d’une espèce en voie d’extinction. En tout, il ne reste que 500 tigres de l’Amour à l’état sauvage dans le monde. À la suite de ces événements, une enquête conjointe de la Sûreté du Québec (SQ) et de la CSST a été ouverte. D’abord transporté à l’hôpital de Roberval, Antoine Tremblay, qui est également le président du syndicat du Zoo, a été transporté au centre hospitalier de l’Enfant-Jésus, à Québec. On ne craint pas pour sa vie.

La semaine suivante : 29 mars – 31 mars 2013.

Les sources pour cette semaine :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>