Ligne du temps : 2012

8 mai – 14 mai

8 mai – 14 mai

C'est arrivé au Québec du 8 mai au 14 mai 2012

Voir aussi : semaine précédente du 1er mai au 7 mai 2012

8 mai 2012 : Des citoyens fourbissent leurs armes en vue d'empêcher un promoteur immobilier de raser un boisé près du boulevard Pie-IX et de l'avenue Laurier Est, un terrain où on retrouve des arbres âgés d'une soixantaine d'années. La ville a cédé le terrain à la compagnie Mondev Construction pour y construire un complexe de 16 condos. Présenté sur le web sous le nom Le Laurier, le complexe nécessitera de faire disparaître un endroit où poussent des arbres depuis 1955. Certains atteignent maintenant plus de 10 mètres. «On a besoin de nos arbres » se sont  plaints environ 300 résidents de l’arrondissement de Rosemont-la-Petite-Patrie. «  On habite à deux pas de Pie-IX et c'est très pollué. » On ne peut croire qu'Alan de Sousa, qui siège au comité exécutif et qui se charge des dossiers d'environnement et des espaces verts, puisse laisser passer ça.» Cette parcelle de terre a appartenu durant des années à Hydro-Québec. La société d'État l'a vendue à la Ville en 1999 et celle-ci l'a ensuite vendue à son tour au promoteur.

8 mai 2012 : Un accident spectaculaire est survenu vers 7 h matin dans le secteur de Saint-Étienne à Lévis lorsqu'un véhicule s'est retrouvé sur le toit dans la rivière Beaurivage. Pour une raison encore indéterminée, le conducteur du véhicule a perdu la maîtrise de son véhicule sur la rue Principale qui longe la rivière Beaurivage au sud de Québec, avant de plonger dans l'eau. La voiture s'est retrouvée sur le toit, en bordure du cours d'eau emprisonnant l'automobiliste dans cette fâcheuse position. À l'arrivée des pompiers de Lévis, la victime était inconsciente, mais respirait encore. Elle a été transportée à l'hôpital en état d'hypothermie, mais on ne craignait pas pour sa vie.

8 mai 2012 : Plusieurs personnes ont été incommodées en raison d'une substance irritante présente dans l'air de la station de métro Honoré-Beaugrand, provoquant un arrêt de service durant l'heure de pointe, mardi après-midi. Peu après 16 h, les pompiers de Montréal ont reçu un appel signalant la présence d'une substance inconnue dans l'air à la station de métro Honoré-Beaugrand, ce qui causait des irritations au niveau de la gorge et des voies respiratoires aux usagers de la station. Une trentaine de pompiers et une équipe spécialisée en matières dangereuses ont été dépêchés sur les lieux afin d'obtenir un échantillon de l'air pour en faire l'analyse. Le service sur la ligne verte a été interrompu entre les stations de métro Honoré-Beaugrand et Pie-IX pendant une trentaine de minutes.

8 mai 2012 : Un homme de 24 ans a été grièvement blessé après avoir été poignardé à l'extérieur de la station de métro Lionel-Groulx à Montréal. La victime s'est ensuite réfugiée à l'intérieur de la station où elle s'est écroulée devant la cabine du changeur. Les policiers ont signalé être à la recherche d'un suspect mulâtre âgé entre 20 et 25 ans. La victime, qui a été blessée au cou, reposait toujours dans un état critique, en fin de soirée.

9 mai 2012 : Les automobilistes montréalais ont eu beau maugréer contre les manifestations étudiantes, ils en ont tout de même profité. Trop occupés à mâter les protestataires, les forces de l'ordre ont en effet distribué 27 000 contraventions de moins depuis le début de l'année L’envers de la médaille, c'est que cette baisse représente une diminution des revenus de 1,7 M$ pour la Ville de Montréal, comparativement au début de 2011. Les étudiants ont occupé la grande part de l’attention des policiers, qui ont distribué 132 000 contraventions aux automobilistes, en mars, comparativement à seulement 112 000, en avril, alors que les manifestations battaient leur plein.

9 mai 2012 : La Sûreté du Québec dispose de nombreuses bandes vidéo qui pourraient identifier les responsables des graves blessures à la tête subies par trois manifestants, à Victoriaville. Non seulement des policiers ont enregistré le déroulement de la manifestation ayant tourné à l'émeute, à l'aide de perches dotée de caméras, placées derrière la première ligne de l'escouade tactique, mais la SQ avait aussi installé de nombreuses caméras sur le site. Ainsi, les enquêteurs chargés de visionner les bandes pourraient être en mesure de préciser si les trois manifestants ayant subi des traumatismes crâniens ont été blessés par des projectiles lancés par des casseurs, ou par des balles de plastique utilisées par les policiers.

9 mai 2012 : Depuis mars dernier, les drones – ces petits avions téléguidés -, réalisent plusieurs vols à Alma. Des résidents avaient des craintes, mais elles se sont dissipées. L'engouement est tel, que plusieurs souhaitent désormais se faire photographier à côté de l'engin. «L'aspect que nous développons est le commercial», mentionne Marc Moffatt, gestionnaire en recherche et développement au Centre d'Excellence des Drones (CED). «Nous offrons nos services aux divers paliers du gouvernement, mais aussi aux agriculteurs, la SOPFEU, Hydro-Québec ou encore Rio Tinto Alcan». Dans les prochaines semaines, le CED souhaite avoir accès à l'espace aérien d'entraînement militaire de Bagotville ou encore dans le nord pour le développement du Plan Nord. Les partenaires sont nombreux: le Centre de recherches de Val-Cartier, les universités de Chicoutimi et de Laval travaillent sur des recherches au développement des drones.

9 mai 2012 : Le gouvernement fédéral va modifier son projet de loi controversé sur les réfugiés à la suite de critiques sur la durée de détention de la part d'experts juridiques et des partis d'opposition. Le ministre de l'Immigration, Jason Kenney, a annoncé que son projet de loi modifiant la Loi sur l'immigration et la protection des réfugiés limitera désormais à 14 jours la durée de détention des réfugiés lors de l'examen judiciaire de leur dossier. Le projet de loi initial aurait permis de détenir jusqu'à 12 mois des migrants clandestins sans examen judiciaire.

9 mai 2012 : Un homme de 51 ans et une femme de 45 ans de Lévis ont été arrêtés jeudi dernier concernant des vols de métaux survenus à Sainte-Croix dans la MRC de Lotbinière. Ils ont été arrêtés alors qu'ils étaient en route vers Sainte-Croix. «On avait au moins cinq dossiers de vols de fer en cours dans la MRC, qu'on a finalement résolus», a dit le Lieutenant Jérôme April de la Sûreté du Québec de la MRC de Lotbinière. Le couple semblait toujours fonctionner de la même façon, soit en mettant le fer volé dans un conteneur. Par la suite, un ferrailleur passait chercher les métaux. «Ils avaient été arrêtés à Lévis pour la même chose», a ajouté M. April.

10 mai 2012 : Deux Montréalais ont déposé une poursuite quelque peu inusitée contre l'entreprise de courtage en ligne eBay, qui les a empêchés de vendre pour près de 100 000 $ US, des espadrilles en édition limitée qu'ils avaient payées 270$. Un engouement monstre a été provoqué par la mise en vente de quelques centaines de paires d'espadrilles Foamposite One Galaxy de Nike dans une poignée de boutiques en Amérique du Nord, en février 2012.

10 mai 2012 : Le métro de Montréal a été complètement paralysé en raison de plusieurs bombes fumigènes lancées sur les rails de trois stations à partir de 8 h ce qui a semé le chaos autour des stations et de gros embouteillage dans la métropole. Personne n'a été blessé, mais les usagers ont dû faire preuve de beaucoup de patience pour se rendre au travail. Des services provisoires d'autobus ont été mis sur pied à Montréal, à Longueuil et à Laval, mais les files étaient longues pour pouvoir y entrer. De nombreux usagers ont dû marcher ou partager des taxis pour se rendre au travail. D'autres ont dû prendre leur véhicule, ce qui a causé des bouchons de circulation. Les stations Préfontaine, Lionel-Groulx et Jean-Talon ont été les premières touchées par le même nombre d'engins fumigènes. Le service a repris sur la ligne orange entre Côte-Vertu et Berri-UQAM, sur la ligne verte entre Angrignon et Berri-UQAM et sur toute la ligne jaune vers 9 h 15. Le service a repris graduellement sur la ligne bleue vers 10 h.

10 mai 2012 : L'usine de la mine Canadian Malartic de la Corporation Minière Osisko, en Abitibi-Témiscamingue, a été la proie des flammes. Le panache de fumée dégagé par le brasier était visible à partir de l'entrée de la ville au cours de la nuit. Une pièce d'équipement dans le procédé de l'usine de en cause. Les pompiers ont réussi à maîtriser le brasier vers 4 h 30. La responsable des communications de Corporation minière Osisko, Hélène Thibault, a indiqué que «l'incendie s'est déclaré dans la partie des cylindres de l'usine vers 23 h 50. À partir de là, nous avons mis en marche la procédure en cas d'incendie». La brigade de pompiers de la petite ville minière a appelé en renfort les pompiers du Service Sécurité Incendie de Val-d'Or, ainsi que ceux de Rivière-Héva.

10 mai 2012 : Un pilote québécois de 61 ans, dont l'avion Grumman AA5 était disparu des radars depuis trois jours a été retrouvé mort, à une centaine de kilomètres au nord-est de Toronto, dans la forêt de Ganaraska, dans le comté de Peterborough, à quatre kilomètres au nord-ouest d'Elizabethville en Ontario. Le capitaine Ken Millard, du 424e Escadron de transport et sauvetage, a déclaré que les efforts combinés des Forces canadiennes, de la Garde côtière canadienne et de l'Association civile de recherche et de sauvetage aérien ont permis de localiser l'avion disparu et le pilote «en s'appuyant en partie sur les pistes et les observations fournies par les résidants». L'homme, un résidant de l'arrondissement de Greenfield Park, à Longueuil, avait décollé de Saint-Mathieu-de-Beloeil, vers 18 h 30, lundi. Il se dirigeait vers l'aéroport Buttonville, de Toronto, où il devait arriver vers 21 h 40.

11 mai 2012 : L'une des icônes du soccer professionnel, David Beckham est de passage à Montréal pour la première fois depuis son arrivée avec le Galaxy de Los Angeles et il espère fouler le terrain, samedi, alors que la formation californienne se mesurera à l'Impact. La vedette du soccer est débarquée en ville il y a quelques heures et déjà, sa présence crée un engouement important, tant au sein de la presse sportive québécoise que des amateurs du ballon rond. Plusieurs dizaines de journalistes ont envahi la salle de conférence du Stade olympique pour interroger le joueur britannique, ainsi que son coéquipier Landon Donovan et son entraîneur Bruce Arena.

11 mai 2012 : La Ville de Mirabel investira 5 millions $ en 2012 pour la réfection d'infrastructures sous-terraines grâce aux subventions du gouvernement fédéral dans le Programme de la taxe d'accise sur l'essence. Ottawa a octroyé une subvention de 3,75 millions $ à la Ville de Mirabel pour aider à la réalisation de ses projets liés à la distribution de l'eau potable et au traitement des eaux usées. La municipalité défrayera pour sa part le 1,25 million $ supplémentaire. L'administration municipale compte s'attaquer à la réfection du réseau d'aqueduc et d'égout du côté est du boulevard Curé-Labelle dans le secteur de Saint-Janvier, en plus d'y réparer un poste de pompage sur la rue Charles qui date de 1968. Elle veut aussi acheter un groupe électrogène pour une station de pompage du Domaine-Vert Nord. Le maire de Mirabel, Hubert Meilleur, estime que la taxe d'accise est un excellent programme. Au total, Ottawa aura versé 8,8 millions $ entre 2010 et 2013 à la Ville de Mirabel. La subvention de 2,8 millions $ en 2010 a permis de construire un réservoir d'eau potable et de procéder à des réparations dans une station de pompage. Celle de 1,2 million $ en 2011 a rendu possible la construction d'un puits et l'aménagement d'étangs aérés. Mirabel identifiera les autres travaux à effectuer sur le territoire pour les réaliser en 2013.

12 mai 2012 : Les quatre jeunes qui étaient recherchés en lien avec l'explosion de bombes fumigènes en pleine heure de pointe, jeudi, dans le métro de Montréal, demeureront incarcérés jusqu'à leur comparution. Les quatre jeunes se sont présentés en compagnie de l'avocate Véronique Robert et ont été aussitôt arrêtés. Ils ont été soumis à un interrogatoire au cours des heures suivantes. Des perquisitions avaient été menées vendredi matin chez deux des quatre suspects, François-Vivier Gagnon et Vanessa L'Écuyer, dans leur logement situé à l'angle des rues Sainte-Catherine et Letourneux, dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve. Les policiers sont toujours à la recherche de complices potentiels puisque les incidents à la bombe fumigène ont eu lieu quasi simultanément, jeudi, dans trois stations de métro différentes. Le SPVM demande donc l'aide du public. Les quatre jeunes arrêtés font face à des accusations de complot, méfait sur des biens d'une valeur de 5000 $ et incitation à craindre des activités terroristes. Roxanne Belisle, 23 ans, François Vivier-Gagnon, 22 ans, Vanessa L'Écuyer, 22 ans, et Geneviève Vaillancourt, 25 ans, ont comparu par vidéoconférence, au palais de justice de Montréal. François Vivier-Gagnon fait aussi face à une accusation de possession d'une arme prohibée, soit un couteau papillon.

12 mai 2012 : Des étudiants portant le carré vert ont manifesté sur le campus de l'Université Laval pour souligner leur désaccord avec la grève étudiante. Sur l'invitation à l'événement lancée sur les réseaux sociaux, on pouvait lire : «Notre but : montrer qu'on existe, que des étudiants veulent retourner en classe. Ce Boycottage vient brimer le contrat qu'ont fait les étudiants avec leurs établissements scolaires. En plus, les grévistes font du piquetage devant les portes des écoles pour empêcher les étudiants d'assister à leurs cours. Ils disent prôner la démocratie! Est-ce vraiment un débat sur la démocratie québécoise ou sur la hausse des frais de scolarité?»

12 mai 2012 : La famille de Vanessa Lécuyer est sous le choc, à la suite des graves accusations déposées contre la jeune femme et trois autres suspects en lien avec les bombes fumigènes lancées dans le métro de Montréal, jeudi. Les parents de Vanessa, résidants de la petite municipalité de Saint-Michel-de-Napierville, en Montérégie, ont été fortement ébranlés par cette histoire qui a envahi les bulletins de nouvelles et les médias sociaux. Leur fille est passible d'une peine pouvant aller jusqu'à cinq ans de détention, en vertu d'une des trois accusations qui pèsent contre elle, soit incitation à craindre des activités terroristes. Le couple croit que certains groupes qui noyautent le mouvement étudiant auraient pu entraîner leur petite-fille à paralyser le métro de Montréal.

12 mai 2012 : Des étudiants du Collège Lionel-Groulx déposeront lundi, au palais de justice de Montréal une deuxième injonction interlocutoire incorporant celle de la semaine dernière et qui, si elle est obtenue, pourrait permettre à plusieurs centaines d'étudiants d'en bénéficier et d'assister à leurs cours s'ils le désirent. En incluant les 53 étudiants de l'injonction de la semaine dernière, celle qui sera déposée lundi comporte maintenant 308 signataires qui pourront en bénéficier directement, si celle-ci est accordée. Mais les dispositions ajoutées dans la nouvelle injonction par Me Claude Carignan, l'avocat des demandeurs, pourraient s'appliquer non seulement aux signataires, mais aussi à tous les étudiants officiellement inscrits aux cours visés par cette mesure. Si l'injonction est accordée par le juge, ce sont près de 2000 étudiants qui auraient la possibilité de réintégrer leurs salles de cours au Collège Lionel-Groulx. «Notre objectif est d'en faire bénéficier le plus grand nombre d'étudiants possible», a-t-il ajouté. Une autre disposition qui pourrait avoir elle aussi avoir beaucoup d'impact, a été ajoutée à l'injonction. «L'injonction interdit de perturber les cours à l'extérieur de l'établissement, mais aussi à l'intérieur de l'institution et de la salle de cours elle-même», a souligné l'avocat, qui dit souhaiter que toutes ces mesures permettront un déblocage de la situation. Toutefois, l'administration du Collège Lionel-Groulx, qui n'a pas contesté la demande d'injonction, aura besoin d'un délai pour organiser l'éventuel retour en classe d'un aussi grand nombre d'étudiants, selon Me Carignan.

13 mai 2012 : Le gouvernement Harper a déposé un nouveau règlement qui permettrait aux sages-femmes, aux infirmières praticiennes et aux podiatres de prescrire certains médicaments, tels que la codéine, le fentanyl et le diazépam. L'Association des infirmières et des infirmiers du Canada, de même que le Consortium canadien des ordres de sages-femmes, se sont réjouis de cette annonce.

13 mai 2012 : Près de deux cents personnes ont marché dimanche matin à Sainte-Foy pour sensibiliser les gens à la douleur que représente la perte d'un bébé avant même qu'il ne soit né. «La Marche des Perséides», organisée par le collectif Les Accompagnantes de Québec, est une première dans la région. Au Québec, une grossesse sur cinq ne se rend pas à terme. Un peu plus de 500 bébés décèdent de la 20e semaine de grossesse à un mois de vie.

14 mai 2012 : Line Beauchamp a annoncé  sa démission comme ministre de l’Éducation du Québec. Cette démission ne règlerait pas de sitôt le conflit. La remplace Michelle Courchesne qui a été nommée la nouvelle ministre de l'Éducation. Elle a convoqué les représentants étudiants ainsi que les dirigeants des cégeps et des universités. Les deux rencontres auront lieu séparément : l'une avec les représentants des quatre associations étudiantes, et l'autre avec les représentants de la Fédération des cégeps du Québec et de la Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec. Avant de remettre sa démission, Line Beauchamp s'était entretenue pendant deux heures en avant-midi, avec les quatre fédérations étudiantes, la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ), la Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ), la Coalition large de l'Association pour une solidarité syndicale étudiante (CLASSE) et la Table de concertation étudiante du Québec (TaCEQ), pour tenter de trouver une issue à ce conflit qui en est à sa 14e semaine. Ce conflit touche encore 155 000 étudiants de cégeps et d'universités.

14 mai 2012 : Le site de recrutement Jobboom vient de lancer sa nouvelle plateforme pour pigistes afin d'aider le développement des relations professionnelles au Québec. L'entreprise compte déjà près de 300 pigistes qui offrent leurs services dans différents domaines, mais elle effectue d'abord les vérifications de solvabilité auprès des entreprises qui veulent des mandats. Suzanne Montour, directrice des produits chez Jobboom, dit que la nouvelle plateforme fonctionne comme une agence en effectuant la prise en charge de la facturation ou l'approbation des feuilles de temps. Le service s'adresse aux quelque 550 000 travailleurs autonomes québécois, qui représentent 16 % de la population active actuelle. Pour en savoir plus : http://www.jobboompigistes.com/info/premiermember.htm

14 mai 2012 : La campagne Carrément Rose, mise sur pied au profit du programme de traitement et de recherche sur le cancer du sein de l’Hôpital général juif de Montréal, a pris fin avec la soirée-bénéfice «Carrément Rose/Trash Pink», qui se tenait à la Galerie MX, à Montréal. Le mouvement Carrément Rose a été lancé en septembre 2011 par Nathalie Claude, professeure d’art au collège Regina Assumpta. Désireuse de sensibiliser ses élèves aux ravages causés par le cancer du sein, la dame a entrepris d’imaginer un projet où tous pourraient mettre la main à la pâte pour amasser des sous directement destinés à la cause. C’est ainsi que 453 élèves de troisième secondaire se sont mobilisés et ont amassé, de spectacles scolaires en activités sur l’heure du dîner, 46 000 $ en sept mois. Ce réseau, c’est en fait une chaîne d’artistes qui, par le simple pouvoir du bouche-à-oreille, ont été amenés à s’impliquer en se faisant photographier dans une position saugrenue, dans un contexte éclaté. Une quarantaine d’œuvres, mettant notamment à l’avant-plan Fanny Mallette, Yann Perreau, Hélène Bourgeois-Leclerc, Mélissa Lavergne, Geneviève Brouillette, Marco Calliari, Antoine Gratton, Marianne Fortier, Étienne Drapeau, Catherine Major, Claude Rajotte, Claude Despins, Emmanuel Auger, Patrick Groulx, Dominic Arpin, Georges Laraque et l’équipe de la comédie « Une grenade avec ça? » étaient exposées, et les gens pouvaient se procurer l’une des photos au moyen d’un encan silencieux. Sur chaque tableau, une touche rose foncée prédominait, pour symboliser la lutte au cancer du sein. Des créateurs en arts visuels, comme Zilon, Lorie Hamel, Ian Gamache, Steve Lévesque, Caroline Jean, Nadine Samuel, Ann Smart, Cédric Taillon, Sébastien Gaudette, Melsa Montagne, Stéphane Pednò, Patricia Klimov et Homa ont aussi apporté leur contribution en concevant des tableaux inédits pour l’occasion. Le groupe musical Random Recipe a aussi composé une pièce spéciale, qui a servi à la conception d’une vidéo mettant en vedette les élèves du collège Regina Assumpta. La campagne Carrément Rose se poursuivra au cours des prochains mois. Ceux qui désirent en savoir plus peuvent s’informer en visitant le blogue de la campagne, au carrementrose.tumblr.com. Il est aussi possible de faire des dons en ligne au jghfoundationakaraisin.com/CarrementRose2012.

Voir aussi : la période du 15 mai au 21 mai 2012.

Voici nos sources d'infos pour cette semaine :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>