Ligne du temps : 2012

8 juin – 14 juin

8 juin – 14 juin

C’est arrivé au Québec du 8 juin au 14 juin 2012

Voir aussi : semaine précédente du 1er juin au 7 juin 2012

8 juin 2012 : La commission Charbonneau a entendu le premier témoin d’une longue liste de personnes qu’elle entend interroger au cours des prochains mois, pour faire la lumière sur les allégations de corruption dans le domaine de la construction. Jacques Lafrance, ancien secrétaire associé aux marchés publics au secrétariat du Conseil du trésor, a été à la barre. Ayant passé 35 ans dans la fonction publique, il doit tracer l’historique des processus d’attribution des contrats publics au Québec. Retraité mais considéré comme un spécialiste dans le domaine, M. Lafrance a notamment été l’un des signataires du rapport Coulombe sur l’octroi des contrats municipaux.  «Des problèmes de collusion, Il y en a à travers le monde. Il y a des recettes qui sont essayées. Il y a du travail à faire, mais Il y a surement des pistes [de solution] qui pourront être données par la Commission», a-t-il affirmé. C’est Sylvain Lussier, le procureur en chef de la Commission, qui mène l’interrogatoire.

8 juin 2012 : Un ancien procureur de la Couronne, Jean-François Morency, a écopé d’une peine de trois ans de pénitencier. Il avait reconnu sa culpabilité à trois accusations de corruption et d’abus de confiance dans le cadre de ses fonctions. De 2004 à 2008, l’ancien procureur de la Couronne a délibérément orchestré la perte du dossier d’ivresse au volant d’un ami. Il a par la suite accepté une somme de 6000 $ de ce dernier. Morency a été arrêté en mai 2008 après avoir encaissé une avance de 2000 $ provenant d’une agente double qui prétendait vouloir éviter la justice dans un dossier de même nature. Lors de son témoignage, Jean-François Morency avait déclaré avoir pris conscience des fautes commises. Il s’était décrit comme un homme détruit qui a choisi de faire face à l’opinion publique plutôt que de quitter la région.

8 juin 2012 : La vague de colis suspects a encore frappé avec deux enveloppes contenant de la poudre envoyée à Bécancour, dans le Centre-du-Québec et une autre à Louiseville, au bureau du député libéral Jean-Paul Diamond. Une quatrième enveloppe a été acheminée au bureau du ministre délégué aux Transports, Norman MacMillan, à Gatineau. Des employés du bureau de poste du secteur Sainte-Angèle-de-Laval de Bécancour ont manipulé deux enveloppes contenant de la poudre blanche. En constatant la présence de cette poudre, ils ont immédiatement alerté les autorités. Policiers, pompiers et ambulanciers se sont rendus sur les lieux. Selon le sergent Benoit Richard de la Sûreté du Québec, il s’agirait des mêmes enveloppes qui ont été retrouvées aux quatre coins du Québec dans les deux derniers jours. La SQ a confirmé que le député de Maskinongé, Jean-Paul Diamond, a lui aussi reçu une enveloppe contenant de la poudre blanche. Le colis est arrivé à son bureau de comté situé à Louiseville. Une quatrième enveloppe suspecte a été acheminée au 564, avenue de Buckingham à Gatineau, soit le bureau du ministre délégué aux Transports, Norman MacMillan. Depuis mercredi, une cinquantaine d’enveloppes contenant de la poudre ont été livrées dans divers endroits à travers la province, principalement dans des bureaux de politiciens ou des entreprises médiatiques. Les Forces armées révolutionnaires du Québec avaient revendiqué les premiers envois.

8 juin 2012 : Les 15 millimètres de pluie qui sont tombés en l’espace de 15 minutes dans la métropole en fin de journée ont donné lieu à un début de fin de semaine plutôt intense pour certains Montréalais. Le tout s’est produit vers 16 h, alors que plusieurs Montréalais quittaient le travail. De nombreuses personnes étant parties en véhicule ont dû se ranger sur le côté de la route, le temps de laisser passer l’orage. On a observé des refoulements d’égouts et des puisards bloqués. L’accumulation de pluie a forcé l’évacuation du Complexe Les Ailes, au centre-ville, vers 16 h 30. L’entrée Saint-Laurent de l’autoroute Métropolitaine, en direction est, a été fermée pendant une brève période en raison d’une accumulation d’eau sur la voie. Malgré la réouverture rapide de cet accès, la circulation sur l’autoroute est demeurée difficile par la suite. Quelques rues de la ville, notamment les rues Saint-Dominique, Querbes et Durocher, ont également été affectées par la grande quantité de pluie tombée. En plus de la pluie, des vents violents ont brassé la métropole pendant le court orage. Les abris temporaires du Grand Prix de Formule 1, qui se tient ces jours-ci à l’île Notre-Dame, se sont d’ailleurs agités sous la force des vents. Par ailleurs, dans la municipalité de Huntingdon, en Montérégie, des vents violents ont causé de lourds dommages à la station-service Pétro HAP du Chemin New Erin.

9 juin 2012 : Au moins 471 lits seront fermés dans les hôpitaux de la région métropolitaine du Québec cet été, dont plusieurs sont la conséquence directe de la grève étudiante. La pénurie de main-d’œuvre infirmière cause des maux de tête à certains gestionnaires d’hôpitaux de la région de Montréal.

9 juin 2012 : Un homme et une femme transportant des pièces pyrotechniques ont été interpellés par les policiers, à la station de métro Jean-Drapeau, non loin d’où se tenaient les qualifications du Grand Prix du Canada, au circuit Gilles-Villeneuve. C’est en fouillant leurs sacs à dos que les agents ont trouvé les feux d’artifice. Les deux individus portaient des carrés rouges sur leurs vêtements. Dès 7 h samedi, des milliers d’amateurs de Formule 1 ont convergé vers le circuit Gilles-Villeneuve, sur l’île Sainte-Hélène. Rappelons qu’une menace de perturbations plane sur les activités du Grand Prix en raison du conflit étudiant. Des protestataires ont perturbé les activités mondaines entourant le Grand Prix, manifestant en grand nombre sur la rue Crescent à Montréal.

9 juin 2012 : Un hydravion s’est écrasé dans la rivière Saint-Maurice, au nord de la réserve de Wemotaci, en Haute-Mauricie. Les Forces canadiennes se sont occupées du sauvetage des deux personnes qui se trouvaient dans l’avion. «On ne connaît pas la nature des blessures des deux victimes, mais on ne craint pas pour leur vie», a expliqué Anne Mathieu de la Sûreté du Québec.

9 juin 2012 : Un concours anodin entre deux amis a viré au drame, au lac Kingsmere, dans le Parc de la Gatineau, en Outaouais. Selon la police, deux hommes se seraient lancé un défi dans le but de déterminer lequel pourrait nager sous l’eau le plus longtemps. «À un certain moment, l’un des hommes n’est simplement pas remonté à la surface», a fait savoir Martin Fournel, porte-parole de la Sécurité publique de la MRC des Collines. Les services d’urgence se sont rapidement rendus sur les lieux du drame. Ce n’est qu’un peu plus de deux heures plus tard que le corps inanimé d’Alexander Drury a été localisé sous l’eau par les pompiers et les policiers. Selon les statistiques de la Société de sauvetage, en date du 6 juin, on dénombrait 22 noyades depuis le début de l’année au Québec, comparativement à 14 à pareille date en 2011.

9 juin 2012 : Des milliers de curieux ont parcouru les différents ponts des navires militaires à l’occasion du 3e Rendez-vous naval de Québec. Le port de Québec était bondé de monde, les intéressés pouvant visitant la dizaine de navires ouverts au public. Cette activité marque le 50e anniversaire de la Garde côtière canadienne. Le monstre d’acier flottant américain, le USS Whidbey Island, a été le navire le plus populaire. Plus de 300 militaires américains ont accueilli les visiteurs après que ceux-ci soient passés par le détecteur de métal. Le navire servant au débarquement des troupes peut accueillir jusqu’à trois gros aéroglisseurs dans sa cale, qui peut également se remplir d’eau pour abriter de petits bateaux. Conçu pour être en mer pendant six mois sans revenir au quai, le Whidbey Island peut héberger jusqu’à 850 hommes comme ce fut le cas lors de sa dernière mission au large de la Libye. Une exposition marquant les 200 ans de la guerre anglo-américaine de 1812 est aussi présentée. On y présente l’évolution technologique des navires depuis deux siècles, notamment le passage de la voilure aux bateaux à hélices.

10 juin 2012 : L’ex-chef du Bloc Québécois Gilles Duceppe rejette la proposition du député indépendant Pierre Curzi, qui a suggèré de former une alliance des partis souverainistes en vue du prochain scrutin. Rencontré lors de la consultation régionale des États généraux de la souveraineté, à Longueuil, M. Duceppe estime que le Québec ne possède pas le système politique favorisant la formation d’une telle coalition. Il a plutôt lancé un appel aux militants à s’unir derrière le Parti Québécois et Pauline Marois.

10 juin 2012 : Deux élections provinciales partielles se sont déroulées dans les circonscriptions de LaFontaine et Argenteuil pour élire un successeur aux libéraux démissionnaires, Tony Tomassi et David Whissell. Des accusations avaient été déposées contre M. Tomassi, notamment pour fraude et abus de confiance. L’ancien ministre libéral avait démissionné dans la tourmente ce printemps. Marc Tanguay tentera de garder cette circonscription, située dans Montréal-Nord, aux mains des libéraux. Frédéric St-Jean représente le Parti québécois dans ce comté, Sébastien Rivard porte les couleurs de Québec solidaire et Domenico Cavaliere tentera de se faire élire sous la bannière de la Coalition Avenir Québec.

10 juin 2012 : La consigne des canettes de bière et de boissons gazeuses ainsi que les contenants en plastique et en verre passeront de cinq cents à 10 cents, ont annoncé le ministre de l’Environnement, Pierre Arcand et les responsables de l’organisme RECYC-QUÉBEC. Depuis 30 ans, le prix de consignation n’avait jamais augmenté. Cette augmentation vise à encourager les citoyens à recycler davantage, selon le ministre. L’Association des marchands, dépanneurs et épiciers du Québec a salué la décision du gouvernement (AMDEQ). Le brasseur Molson Coors Canada a également réagi positivement. Pourtant, l’Association des embouteilleurs de boissons gazeuses du Québec (AEBGQ) recommande que plus d’options soient considérées avant d’ajouter des frais additionnels aux consommateurs de boissons. «Cette annonce inattendue, n’est pas dans le meilleur intérêt des consommateurs, de l’industrie ou de l’environnement et va à l’encontre de la Politique sur la gestion des matières résiduelles du Québec dévoilée l’an dernier», a dit Marc Coulombe, président de l’AEBGQ, dans un communiqué. En 2008, au Québec, 1,5 milliard de cannettes ont été venues (taux de récupération 68%). En 2011, ce nombre a été de 1,7 milliard avec un taux de récupération de 69 %. Au Québec, 75 % des matières résiduelles sont générés par l’industrie.

10 juin 2012 : Un chevreuil a causé tout un branle-bas de combat à Lévis, ce matin, quand la bête perdue a pénétré dans un centre commercial. Les policiers ont reçu plusieurs appels, au cours de la matinée, puisque deux chevreuils égarés se baladaient au centre-ville de Lévis. Vers 10h, une des bêtes, affolée, a subitement traversé le stationnement du centre commercial Place Mont-Marie avant de foncer directement dans la vitrine d’un commerce. L’animal s’est alors retrouvé prisonnier à l’intérieur du bâtiment, dans un local en rénovation. Outre la vitrine, le chevreuil n’a donc pas brisé de marchandise à l’intérieur du commerce. Les policiers ont fait appel aux agents de la faune qui ont endormi la bête dans le local à l’aide d’une fléchette. Le chevreuil, qui n’a pas été blessé, a été relocalisé en forêt par les agents du ministère. L’autre animal identifié dans le même secteur semble avoir regagné son habitat naturel par lui-même.

11 juin 2012 : Un groupe d’amis s’est fait surprendre cet arès-midi en train de pratiquer du «rope swing» sur le pont ferroviaire qui enjambe la rivière Saint-Maurice à Trois-Rivières. Les trois ou quatre jeunes auraient sauté avec une corde en descendant par paliers. Ils feraient beaucoup d’escalade et possédaient l’équipement requis pour pratiquer ce sport. Ce sont des employés du chemin de fer Québec-Gatineau qui ont appelé les policiers. Or, le pont est la propriété de l’entreprise et ils se trouvaient donc dans une propriété privée, interdite au public. Les jeunes sauteurs ont dit qu’ils étaient conscients du danger que représente le «rope swing» et ont précisé qu’ils ne recommandent pas cette activité à n’importe qui.

11 juin 2012 : Le ministère de l’Environnement a annoncé l’octroi d’une subvention de près d’un million de dollars à l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue afin qu’elle puisse étendre son projet d’acquisition de connaissances sur les eaux souterraines en Abitibi-Ouest, à Rouyn-Noranda et au Témiscamingue. L’octroi de la subvention de 960 000 $ a été annoncé au campus d’Amos. Il s’agit de la deuxième subvention d’importance reçue par l’UQAT pour la recherche sur l’eau souterraine. En 2009, un octroi de 1 million $ avait permis d’entamer la cartographie des MRC d’Abitibi et de la Vallée-de-l’Or, un projet qui est toujours en cours et qui devrait se terminer en 2013. La nouvelle aide financière gouvernementale est une excellente nouvelle pour le campus d’Amos qui a annoncé l’embauche d’un deuxième docteur en hydrogéologie, Éric Rosa. Le directeur scientifique du Groupe de recherche sur l’eau souterraine (GRES), Vincent Cloutier, semblait pour sa part très heureux de l’annonce et conscient des nouveaux défis qui s’annoncent. L’élargissement de la recherche vers l’ouest de la région représente un financement total d’environ 1,2 million $. Le GRES pourra ainsi compter sur l’aide financière d’autres partenaires qui investiront une somme de 30 000 $ chacun. Il s’agit de la Conférence régionale des élus et des MRC d’Abitibi-Ouest, Rouyn-Noranda et Témiscamingue.

12 juin 2012 : L’ex-lieutenante-gouverneure, Lise Thibault, invoque le principe de l’immunité de la reine d’Angleterre pour échapper à son procès pour fraude à l’endroit des gouvernements québécois et canadien. Dans une requête déposée devant la Cour supérieure, son avocat, Marc Labelle, demande l’annulation de la citation à procès, prononcée le 1er mai dernier par le juge Michel Auger. Pour appuyer sa cause, l’avocat de Lise Thibault invoque le vieux principe voulant que « The Queen can do no wrong » (La Reine ne peut pas se tromper), qui se trouve dans la common law britannique sur lequel se fondent en partie les lois canadiennes. Dans la monarchie constitutionnelle qui prévaut en Grande-Bretagne, au Canada, c’est la reine qui, via ses représentants, intente des poursuites. Puisqu’elle ne pourrait pas se poursuivre elle-même, elle n’est donc pas soumise à la justice criminelle.

12 juin 2012 : La jeune femme dont le bébé a été tué par un chien husky en juin 2010 à Saint-Barnabé-Sud, en Montérégie, devra purger une peine de six mois de placement sous garde et de surveillance différée à la suite d’un jugement rendu ce matin au palais de justice de Saint-Hyacinthe. La sentence signifie qu’elle est maintenant assignée à résidence et qu’elle purgera sa peine dans la communauté plutôt que dans un foyer d’accueil. Accusée d’homicide involontaire en lien avec la mort de son bébé, mordu mortellement par le chien, la mère de l’enfant avait plaidé coupable à une accusation de négligence criminelle causant la mort. La jeune femme ne peut être identifiée puisqu’elle était mineure le 7 juin 2010 quand l’un des chiens huskies a mordu fatalement la tête de son poupon d’une vingtaine de jours.

12 juin 2012 : La poche de hockey contenant des répliques d’armes saisie dimanche par le SPVM, appartenait à un étudiant en théâtre. L’étudiant en question, qui était parti de la station de Longueuil, avait été arrêté à son arrivée à la station Berri-UQAM. Les policiers avaient saisi son sac, qui contenait les répliques d’un lance-grenades et d’autres armes, le temps qu’un des parents de cet étudiant d’âge mineur vienne le récupérer. «Il s’agissait peut-être d’un étudiant en théâtre, mais nous ne pouvions pas prendre de chances», a expliqué l’agent Ian Lafrenière, du SPVM, soulignant que le Grand Prix avait fait l’objet de «menaces réelles» de la part de manifestants étudiants. En ce qui concerne l’imitation d’AK 47, elle a été retrouvée par la police de Laval dans le sac d’un jeune homme qui se dirigeait vers l’avenue Mont-Royal pour aller travailler. Il s’agissait finalement d’une arme à air comprimé.

12 juin 2012 : Une importante organisation juive estime que le salut nazi, utilisé par des étudiants lors des manifestations pour dénoncer « la brutalité des interventions du Service de police de la Ville de Montréal », qu’ils ont renommé «SSPVM», «souille la mémoire de l’Holocauste». B.nai Brith Canada affirme que le salut a causé «bouleversement et indignation au sein de la communauté juive». Plusieurs jeunes manifestants ont notamment fait le salut nazi alors qu’ils se tenaient en face du Centre de commerce mondial de Montréal, situé au cœur du centre-ville, lundi soir. «Les actions de ces manifestants, que ce soit aux fins de se moquer de la police de Montréal ou d’attirer l’attention sur leur cause, souillent la mémoire de l’Holocauste et nous rappellent à quel point les manifestations de haine peuvent faire leur chemin rapidement dans notre discours public.»<

13 juin 2012 : Dany Villanueva, le frère de Fredy Villanueva qui avait été abattu par la police lors d’une banale intervention qui avait mal tourné à l’été 2008, dans Montréal-Nord, a de nouveau été arrêté. Des policiers qui patrouillaient sur le belvédère du Mont-Royal ont été attirés par un groupe de jeunes qui consommaient de l’alcool près d’une voiture. L’un des patrouilleurs a reconnu Dany Villanueva, qui leur aurait donné une fausse identité. Les policiers ont également retrouvé sur lui une petite quantité de stupéfiants. «Les policiers qui patrouillaient sur la voie Camilien-Houde ont effectivement arrêté un jeune homme. Celui-ci sera accusé de bris de conditions, possession de stupéfiants et entrave au travail des policiers», a indiqué l’agent Simon Delorme de la police de Montréal. Villanueva, qui a passé la nuit au poste, a comparu au palais de justice de Montréal. La Couronne s’est alors objectée à sa remise en liberté, et l’enquête sur cautionnement a été fixée à jeudi matin. Sous les yeux de sa mère présente dans la salle, c’est la tête basse qu’il est retourné en détention. Dany Villanueva pourrait être extradé vers le Honduras pour cause de «grande criminalité». En 2006, il avait été condamné à 11 mois de prison pour vol qualifié et possession d’une arme de calibre 22. Le jeune homme de 25 ans avait aussi été accusé de vol qualifié en juin 2008. Ce soir-là, un appel avait été logé au 911 pour un médaillon volé.

13 juin 2012 : Le Canada est mal parti pour atteindre sa cible de 2020 en matière de réduction des gaz à effet de serre (GES), selon le dernier rapport de la Table ronde nationale sur l’environnement et l’économie (TRN). La Table ronde nationale sur l’économie et l’environnement, qui ne recevra plus de fonds fédéraux une fois le budget des conservateurs adopté au Parlement, affirme que le Canada n’est pas sur la bonne voie pour atteindre son objectif de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 17 % par rapport au niveau de 2005. L’agence dit que «des mesures d’envergure» doivent être prises au niveau politique, y compris un travail de collaboration entre le gouvernement fédéral et les provinces et les territoires, si le Canada veut atteindre ses objectifs avec son plan de réduction. Le rapport indique également que les provinces et les territoires sont responsables des trois quarts des réductions des gaz à effet de serre.

14 juin 2012 : Une opération policière est en cours sur le territoire métropolitain, afin de démanteler un réseau d’importation et de trafic de stupéfiants, ainsi que de prêts usuraires. Les suspects auraient importé de grandes quantités de cocaïne, a indiqué Simon Delorme, porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM). Il a ajouté qu’ils seraient bien établis dans le milieu et qu’ils seraient connus des milieux policiers. L’opération a débuté aux alentours de 6 h. Au total, dix perquisitions et neuf arrestations étaient prévues par les forces de l’ordre. Le SPVM, la Gendarmerie royale canadienne, la Sûreté du Québec, le Service de protection des citoyens de Laval et le Service de police de l’agglomération de Longueuil sont tous impliqués dans ce démantèlement.

14 juin 2012 : Le controversé groupe Mise en demeure a décidé d’annuler le spectacle qu’il devait présenter au Party Clandestin sur les plaines d’Abraham, lors des festivités de la Fête nationale le 23 juin. Le maire Labeaume a demandé à l’organisme Envol et Macadam de rayer le spectacle du groupe de sa programmation, mais le groupe s’est finalement désisté de lui-même. M. Labeaume a affirmé que ce n’était pas une question de censure ou de liberté d’expression, mais bien de gros bon sens. Le groupe musical voit la situation d’un autre œil. «On s’est fait appeler ce matin par les organisateurs du Party clandestin, Envol et Macadam, qui nous ont demandé de nous désister parce que le maire les a menacés de couper toutes subventions si jamais on jouait, a dit Bananarchiste, une des membres du groupe, en conférence de presse jeudi après-midi. On trouve ça absolument déplorable.» Le groupe devait interpréter lors des festivités des titres comme Mon gun, L’antiémeute arrive et Matraque-moi.

14 juin 2012 : Le gouvernement Charest annonce la création d’un comité de juristes experts afin d’établir le cadre juridique pour légaliser l’euthanasie balisée, rebaptisée l’«aide médicale à mourir» par la Commission «Mourir dans la dignité». Les ministres Jean-Marc Fournier et Yves Bolduc veulent ainsi donner suite aux recommandations de la Commission spéciale qui a dévoilé son rapport très attendu il y a près de deux mois, au terme de consultations menées dans plusieurs villes du Québec. Les membres de la commission (des élus de tous les partis politiques) avaient unanimement recommandé de s’inspirer du modèle belge en légalisant l’euthanasie dans des circonstances bien précises. Seule une personne souffrant d’une maladie grave et incurable et dont la condition ne présente «aucune perspective d’amélioration» pourrait demander qu’un médecin mette fin à ses jours dans un environnement contrôlé. Le comité d’experts sera présidé par Me Jean-Pierre Ménard, un avocat spécialisé en droit médical. Deux autres juristes externes, dont le criminaliste Jean-Claude Hébert, participeront aux travaux du comité qui devra soumettre son rapport au plus tard en octobre 2012. Des juristes du ministère de la Justice appuieront également le comité.

molson

Le siège social de la compagnie Moslon à Montréal, vue depuis le parc Jean Drapeau

Voir aussi : la période du 15 juin jusqu’au 21 juin 2012.

Voici nos sources d’infos pour cette semaine :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>