Ligne du temps : 2012

28 juillet – 31 juillet

28 juillet – 31 juillet

C'est arrivé au Québec du 28 juillet au 31 juillet 2012

Voir aussi : semaine précédente du 22 juillet au 27 juillet 2012

28 juillet 2012 : On apprend que des chercheurs pensent avoir identifié un U-boat, un sous-marin allemand de la Seconde Guerre mondiale, au fond d’un fleuve, à quelque 100 km de l’océan. Des images de ce qui semble être un sous-marin allemand reposant par 18 mètres de fond dans le fleuve Churchill, dans le Labrador, avaient été prises avec un sonar en 2010 alors que les autorités recherchaient des noyés. Après avoir revu ces images, des chercheurs assurent qu'ils peuvent reconnaître le pont du sous-marin, et des câbles typiques de ce genre de submersible, ainsi que le support d’une mitrailleuse.Les sous-marins allemands croisaient le long des côtes canadiennes pendant la Seconde Guerre mondiale, où ils ont coulé plusieurs navires, entre Terre-Neuve et l'île du Cap-Breton, ainsi que dans le golfe du Saint-Laurent. Si cette découverte était avérée, la découverte d’un tel sous-marin à plus de 100 km de l’océan serait sensationnelle et inhabituelle.

28 juillet 2012 : Un agent du Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) a épinglé dans la nuit du 28 juillet cinq conducteurs en état d’ébriété, durant sa patrouille régulière. Il ne s’agissait pourtant pas d’une opération ni d’une campagne spéciale : tous ont été interceptés par le même agent, durant son quart de travail habituel. Le cas le plus grave est celui d’un récidiviste de 42 ans, dont le taux d’alcoolémie était trois fois plus élevé que la limite permise. L’individu, dont la voiture a été saisie sur place, comparaîtra devant le tribunal. Trois autres conducteurs ont été relâchés avec promesse de comparaître. Le cinquième automobiliste, d’âge mineur (17 ans), comparaîtra par voie de sommation. Le jeune garçon était au volant du véhicule de ses parents qu’il avait subtilisé et conduisait également sans permis.

28 juillet 2012 : Un chauffard a donné bien du fil à retordre aux policiers, dans la nuit de vendredi en samedi en causant une poursuite policière qui a débuté en Ontario pour se terminer près de Vaudreuil, en Montérégie. Les policiers de l’Ontario ont communiqué avec la Sûreté du Québec, en milieu de nuit, pour signaler qu’un véhicule en fuite se dirigeait rapidement vers le Québec. Une fois sur le territoire québécois, la SQ a pris la relève. Le véhicule a emprunté l’autoroute 20 Est en direction de Coteau-du-Lac. Le chauffard a poursuivi sa route jusque dans le secteur de Vaudreuil, où il a perdu le contrôle de son véhicule dans une bretelle de sortie menant à l’autoroute 540. Il a par la suite tenté de fuir à pied avant d’être rapidement rejoint par les policiers qui ont procédé à son arrestation. Le suspect légèrement blessé a été transporté à l’hôpital. Dès qu'il obtiendra son congé, il sera questionné par les enquêteurs et pourrait faire face à plusieurs accusations, dont conduite dangereuse et avoir engendré une poursuite policière.

29 juillet 2012 : Un homme de 26 ans a été brûlé sur 60 % de son corps dans l’arrondissement de Fleurimont, à Sherbrooke, alors qu’il se trouvait à proximité de son tracteur à gazon qui a pris feu. L’incident s’est produit peu après 13 h sur la rue du Vice-Roi au moment où l’homme s’affairait à installer son tracteur sur une remorque. «Une rampe d’accès a cédé et le tracteur s’est retrouvé sur le côté, a raconté le lieutenant Martin Lagueux de la police de Sherbrooke. L’essence a commencé à couler et ça a pris feu rapidement.» Des témoins de la scène seraient rapidement intervenus et ont prévenu les services d’urgence. La victime a été transportée à l’hôpital de Sherbrooke pour des brûlures au deuxième et au troisième degré. L’homme pourrait être transféré dans un hôpital de Montréal.

29 juillet 2012 : Un couple d’Ontariens dont le plafond avait commencé à craquer et d’où s’écoulait du miel a eu la surprise de sa vie en y découvrant une immense ruche d’environ 180 000 abeilles. «On ne les a pas entendu bourdonner, c’est seulement les craques dans le plafond qui nous ont alertés. Puis, j’ai eu du miel qui m’a coulé dans les cheveux alors que j’étais à la cuisine», a raconté Loretta Yates. Le couple a alors fait l'étonnante découverte de la ruche, qui se trouve dans le plafond au-dessus du rez-de-chaussée, sous le 2e étage, surplombant la cuisine et le salon. Un apiculteur, David Schuit, a alors été appelé à la rescousse. Il a détecté plus de 900 kilos (2000 livres) de miel et évalue la colonie à 180 000 abeilles. Les Yates, qui vivent dans la maison avec leur garçon de 22 mois, ne dorment plus très depuis, craignant que le plafond ne s’effondre et que les abeilles s’infiltrent à l’intérieur de la maison. L’apiculteur et son équipe vont démolir le plafond et recueillir le miel. Ils vont fouiller les deux ruches, séparées par une cloison, en vue de trouver les deux reines et de les mettre dans deux boîtes de bois. «Si leur reine quitte la ruche, les abeilles vont la suivre», a indiqué l’apiculteur. Le couple devra payer de sa poche pour tous ces travaux, leur compagnie d’assurance leur ayant indiqué qu’ils n’étaient pas couverts en cas «d’invasion d'abeilles». Il leur en coûtera au minimum quelque 3000 $ en frais de travaux, peut-être bien plus.

30 juillet 2012 : Le Québec et l’État américain du Vermont ont annoncé vouloir créer une «route verte» entre Montréal et Burlington équipée de bornes de recharge pour favoriser l’utilisation de la voiture électrique. Il s’agit d'une route de 155 km, empruntée par des milliers de Québécois qui vont faire leurs courses à Burlington pour profiter des prix américains, souvent inférieurs à ceux demandés au Canada. Le projet a été évoqué par le premier ministre québécois Jean Charest et par le gouverneur du Vermont, Peter Shumlin, lors d’une rencontre entre gouverneurs américains et premiers ministres de l’Est du Canada, consacrée essentiellement aux questions énergétiques.

30 juillet 2012 : Un « open house » organisé sur Facebook a dégénéré, à Beauport, alors que les policiers ont dû intervenir en grand nombre et procéder à plusieurs arrestations pour disperser près de 400 jeunes qui se trouvaient sur place et qui saccageaient les lieux. La petite maison du 169, rue Seigneuriale, a été gravement endommagée au cours de la nuit de dimanche à lundi, lorsqu’un groupe d’environ 400 jeunes a pris d’assaut l’endroit. C’est un appel lancé à 1800 amis Facebook par deux connaissances d’un des locataires de la maison qui aurait attiré autant de gens. Ce locataire, qui habite l’endroit depuis à peine deux semaines, a affirmé avoir eu la surprise de sa vie lorsqu’il est arrivé chez lui vers minuit, alors que son logement était bondé de fêtards et de policiers. « Je n'étais même pas là, je suis allé chercher mon ex à Montréal, six heures de route aller-retour », a raconté le résidant de 20 ans, qui n’a pas voulu être identifié. Le jeune homme s'en voulait d’avoir laissé un party s’organiser chez lui en son absence. « Il a profité de ma naïveté. Je lui ai dit d’organiser ça, mais pas d’inviter 1800 personnes. Je lui ai dit d'inviter 40 ou 50 personnes », a-t-il dit, avec colère et en pointant principalement l’un des deux organisateurs. Sur la page Facebook de l’événement, les initiateurs ont fait un lien entre leur « party épic » et le film Projet X, qui raconte l’histoire de lycéens organisant une fête qui dégénère. À l’aide de renforts, les policiers de Québec ont réussi à dégager les lieux vers 2 h. Douze constats d’infraction, notamment pour désordre public, ont été donnés, en plus d’une arrestation pour conduite avec les facultés affaiblies. Une enquête est présentement ouverte pour les méfaits commis sur la résidence. Le gérant du restaurant VooDoo Grill a pris la décision de renvoyer les deux initiateurs de l’« open house » de Beauport, après avoir appris qu’ils étaient impliqués dans cette fête qui a dégénéré. Indigné par les actes des deux hommes qui étaient serveur et commis-débarrasseur à temps partiel, le gérant du restaurant de la Grande Allée a pris la décision de les mettre à la porte. « C'est une émeute dans un quartier résidentiel. On ne peut pas endosser ça, a dit le gérant. On le fait par solidarité avec les résidents de Beauport », a ajouté le propriétaire, lui-même père de famille.

31 juillet 2012 : Deux résidents de Saint-Bruno-de-Montarville ont été arrêtés dans le cadre d’une enquête menée par la Gendarmerie royale du Canada sur des allégations de fraude de plus de 10 millions $ envers Industrie Canada. Bruno Ciaburro et Julie Paquette sont soupçonnés d’avoir trompé le programme de financement des petites entreprises d’Industrie Canada en utilisant de faux documents et des prête-noms pour expliquer l’obtention de ces prêts. Les deux accusés sollicitaient des individus afin qu’ils deviennent actionnaires d’entreprises qui déclaraient faillite peu de temps après que les prêts eurent été dépensés.

31 juillet 2012 : Les taux hypothécaires à cinq ans viennent de tomber sous la barre psychologique des 3%, mais les banques n’en parlent pas trop fort, inquiètes de voir leurs profits s’éroder. Une faible demande et des taux obligatoires en baisse expliquent cette aubaine.

31 juillet 2012 : Plusieurs petits feux se sont déclarés dans différents secteurs de Montréal, cette nuit, laissant croire aux autorités qu’un mauvais plaisantin était à l’œuvre. Quelques poubelles et des affiches d’agents immobiliers ont été incendiées dans l’arrondissement de LaSalle. Dans le Sud-Ouest, le feu a été mis à une pelouse. La façade du bâtiment de ce terrain a subi des dommages mineurs.

Voir aussi : la période du 1er août jusqu'au 7 août 2012.

Les sources d'infos pour cette semaine :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>