Ligne du temps : 2012

22 septembre – 30 septembre

22 septembre – 30 septembre

C'est arrivé au Québec du 22 septembre au 30 septembre 2012

Voir aussi : semaine précédente du 15 septembre au 21 septembre 2012

22 septembre 2012 : Les plaines d’Abraham ne doivent pas servir qu’à « quelques bourgeois qui promènent leur chien », clame le maire Labeaume, choqué des propos de la nouvelle présidente de la Commission des champs de bataille nationaux (CCBN), Margaret Delisle. « On est étonnés et très déçus de la sortie de Mme Delisle », a déclaré d’entrée de jeu le maire Labeaume, après avoir convoqué tout spécialement les médias. Régis Labeaume a été surpris d’apprendre dans les journaux que la CCBN avait l’intention de mettre fin à l’utilisation gratuite du site pour les grands événements, en plus d’en permettre moins.  « Les plaines d’Abraham, c’est un bien public, a souligné le maire Labeaume… Je ne connais pas personne à Québec qui est propriétaire des Plaines. » « Nous devons utiliser les plaines d’Abraham le plus possible pour faire rayonner Québec à l’échelle de la planète », a-t-il ajouté. Le maire Labeaume comprend aussi bien mal pourquoi la commission semble être réfractaire au projet d’ouvrir la côte Gilmour en hiver. La Ville a payé 260 000 $ pour commander un rapport sur la possibilité d’ouvrir cette côte pendant l’hiver. La réfection préalable à son ouverture hivernale coûterait 6 millions de dollars, et non 9 millions, comme le prétend Mme Delisle, a expliqué le maire Labeaume.

22 septembre 2012 : C’est en imposant une hausse d’impôts rétroactive aux plus riches et aux entreprises que Pauline Marois compte pallier le manque à gagner causé par l’abolition de la taxe santé. La directrice des communications de Pauline Marois, Shirley Bishop, a confirmé que Québec ira chercher dans les poches des plus nantis les 845 millions $ dont se privera l’État en abolissant la taxe santé adoptée par le gouvernement de Jean Charest. « Cinq millions de Québécois n’auront plus à payer la taxe santé de 200 $ », a rappelé Mme Bishop, mais en contrepartie, « les personnes gagnant plus de 130 000 $ et les entreprises devront payer davantage d’impôts », une hausse rétroactive au 1er janvier 2012. Pour ce faire, Québec compte créer deux nouveaux paliers d’imposition; un premier pour les personnes ayant un revenu supérieur à 130 000 $ par année et un second pour les personnes gagnant plus de 250 000 $ annuellement. Le pourcentage de la hausse, qui touchera aussi les entreprises, reste à déterminer. Le gouvernement réfléchira, au cours des prochaines semaines, sur les modalités entourant ce changement fiscal. Même si cette surtaxe s’appliquera aux revenus touchés depuis le 1er janvier 2012, Mme Bishop estime qu’on ne peut parler de « rétroactivité ». « La notion de rétroactivité semble semer un peu de confusion. La hausse ne s’appliquera qu’à la prochaine déclaration de revenus, que les Québécois rédigeront au printemps 2013, et non à l’impôt déjà payé », s’est-elle défendue.

23 septembre 2012 : Un Américain de 48 ans a péri, en faisant une chute d'au moins 300 pieds (91 mètres) sur le mont Royal, à Montréal. Il était environ 1h lorsque l'homme qui marchait sur le belvédère Camilien-Houde avec un ami s'est éloigné un peu du sentier. Il a perdu pied avant de faire une chute évaluée à environ 300 pieds, sur le versant Est de la montagne, selon Urgences-santé. Les pompiers-araignées ont mis une vingtaine de minutes avant de localiser le corps de la victime, qui était au pied d'un arbre. Urgences-santé a tenté des manœuvres de réanimation, mais il était malheureusement trop tard pour le sauver. Le Service de police de Montréal a ouvert une enquête pour tenter de comprendre ce qui a pu arriver, mais rien ne portait à croire, en matinée, qu'il s'agissait d'un geste criminel. La thèse de l'accident était la plus plausible.

23 septembre 2012 :
La métropole a été envahie par les 27 000 coureurs qui ont pris le départ du 22e Marathon de Montréal, dimanche matin. Le départ a été donné vers 8h30 sur le pont Jacques-Cartier. Joseph Chirlee l'a emporté. Les coureurs professionnels et amateurs, un record pour l'événement, sont encouragés tout au long du parcours au son de la musique Rock'n'Roll provenant de groupes musicaux qui se produisaient sur les 22 scènes en plein air aménagées spécialement pour l'événement. Même des cheerleaders ont été de la partie. Les organisateurs ont choisi de tester un nouveau parcours, cette année, dans l'espoir de plaire tant aux coureurs amateurs qu'à ceux qui prennent part au volet compétitif. Dame nature doit également être du côté des coureurs pour l'événement, cette année. Le thermomètre affichait 10 degrés Celsius en matinée et le mercure devait grimper jusqu'à 15 degrés. Rappelons qu'en 2011, de nombreux coureurs avaient été contraints à l'abandon en raison de la chaleur accablante.

23 septembre 2012 : Des résidents de l'arrondissement Montréal-Nord se sont mobilisés pour créer un espace vert là où se trouvait un stationnement. Le projet de la Voisinerie, en plus de faire la lutte aux îlots de chaleur dans la métropole, comporte un important volet social. Les locataires de cinq complexes de logements abordables se sont réunis dans leur cour arrière désormais transformée en espace de jeu et jardin communautaire. «L'approche de la Voisinerie s'intègre dans notre mouvement de mobilisation de lutte à la pauvreté et à l'exclusion sociale. C'est grâce au soutien de nos partenaires et à l'engagement des résidants de Montréal-Nord que la Voisinerie est ce qu'elle est aujourd'hui, soit un foyer accueillant où toutes et tous sont es bienvenus pour échanger, se connaître et se reconnaître», a souligné Patrice Rodriguez, coordonnateur général de Paroles d'excluEs. Le groupe, qui combat l'exclusion sociale dans Montréal-Nord, est un des instigateurs de cette initiative. Dans son ensemble, le projet aura permis la plantation de 27 arbres et l'implantation d'un jardin collectif formés de 74 bacs, d'une superficie de 58 mètres carrés et offrant six cultures différentes aux locataires. Le potager ainsi que l'espace commun seront entretenus par les résidents. Au total, ces 3570 mètres carrés permettront de combattre des étés suffocants, ce qui était grandement nécessaire dans le secteur.

24 septembre 2012 : La première rencontre Marois-Harper, qui aura lieu en Afrique dans quelques semaines, s'annonce relativement courtoise malgré les contentieux Québec-Ottawa et les demandes du nouveau gouvernement péquiste. La nouvelle première ministre du Québec n'a pas l'intention de déclencher les hostilités avec le premier ministre du Canada, Stephen Harper, à l'occasion de ce premier rendez-vous qui aura lieu entre les 10 et 14 octobre en marge du XIVe Sommet de la Francophonie, à Kinshasa, en République démocratique du Congo. «C'est une première rencontre de travail et c'est un premier contact. Alors, on n'arrivera pas là avec la liste d'épicerie », a fait savoir l'attachée de presse de Pauline Marois, Marie Barrette, évoquant une « attitude de gouvernement responsable». Pas question donc, à ce stade-ci, de demander le rapatriement de la gestion du programme d'assurance-emploi ou encore des budgets fédéraux en matière de culture, comprend-on, même si un volet des discussions sera forcément consacré aux modalités de fonctionnement entre le Québec et Ottawa. On s'en va là-bas dans le contexte du Sommet de la Francophonie. Alors, on va parler d'enjeux internationaux. Mme Marois poursuivra ensuite sa mission outre-Atlantique en France, du 15 au 17 octobre. Elle doit s'entretenir avec le président français, François Hollande, qui devrait renouer avec le principe de « non-ingérence, non-indifférence », tradition mise à mal par l'ancien président Nicolas Sarkozy, qui avait provoqué un tollé en associant la souveraineté à du «sectarisme» et un «enfermement sur soi-même».

24 septembre 2012 : Sept alpinistes français, dont trois légèrement blessés lors de l'avalanche meurtrière survenue dimanche au Népal, sont revenus mardi en France alors que des recherches se poursuivent sur place pour retrouver un Canadien et deux Français. Selon le syndicat français des guides de montagne, des alpinistes européens contribuent aux recherches menées au Népal pour trouver leurs corps par cinq sherpas munis de pelles à neige, de piolets et de bâtons en bambou. Il y a très peu de chances de retrouver les disparus car, compte tenu du terrain et de l'ampleur de l'avalanche, il est possible qu'ils aient été projetés dans une crevasse. L'avalanche dimanche à l'aube près du sommet du Manaslu (8.156 m) a fait au moins neuf morts, dont quatre Français, un guide de montagne népalais, un Espagnol, un Allemand et un Italien.

24 septembre 2012 : Un accident de pendulaire a fait un blessé tout près du petit aéroport de Saint-Ambroise-de-Kildare, dans la région de Lanaudière. «Le pilote du pendulaire, un genre de deltaplane à moteur, a subi des blessures ouvertes à la tête et à la jambe», a indiqué le sergent Gino Paré, porte-parole de la Sûreté du Québec. La gravité des blessures n'a toutefois pas été précisée par les autorités, mais selon elles, la vie de l'homme qui était aux commandes de l'appareil ne serait pas menacée. Selon la Sûreté du Québec, l'incident s'est produit au bout de la piste, mais «on ignore si ça s'est passé au décollage ou à l'atterrissage», a dit le sergent Paré.

25 septembre 2012 : Certaines universités n'ont pas attendu le résultat des élections du 4 septembre avant d'appliquer la hausse des droits de scolarité. Par conséquent, plus de 85 000 étudiants ont payé jusqu'à 127 $ en trop pour leur session d'automne. C'est donc un montant maximum de 10,8 millions $ qui devra être remboursé ou crédité au cours des prochaines semaines. La situation touche principalement les universités Concordia, McGill et l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC). Dans ces universités, on offrira aux étudiants deux options : un remboursement immédiat des droits de scolarité payés en trop ou un crédit sur les frais d'une prochaine session. Les porte-parole des universités concernées ne croient pas que ces manipulations administratives deviendront insoutenables. «Inévitablement, ça fait une tâche de plus, a dit le directeur des affaires publiques de l'UQAC, Jean Wauthier. Est-ce qu'on aura besoin de payer du temps supplémentaire? Je ne pense pas, mais s'il le faut, on le fera. C'est sûr que l'on a 6800 étudiants et non pas 45 000, mais je ne pense pas que ça devienne réellement problématique.» De son côté, l'Université de Montréal (UdeM) a plutôt choisi de repousser la date de facturation en attendant l'issue des élections. L'annulation de la hausse des droits de scolarité pour les 270 000 étudiants universitaires de la province va créer un manque à gagner de 48 millions $ dans les coffres des universités québécoises.

26 septembre 2012 : Pierre Mailloux a été radié de l'Ordre des médecins pour une période de 24 mois pour avoir prescrit des doses de médicaments dépassant considérablement les limites recommandées. Il devra aussi payer 33 000 $ d'amende pour des «commentaires indignes» à la radio. Le psychiatre aurait prescrit à quatre patients des doses de médicaments antipsychotiques six fois supérieures aux doses maximales recommandées. Il a agi ainsi même si l'un de ces patients présentait des symptômes évidents de surdosage.  Le Conseil de discipline du Collège des médecins avait pris la décision en 2011. La décision a été confirmée par le Tribunal des professions, qui a avancé que M. Mailloux n'avait pas été en mesure d'avancer un «argument soutenant que les sanctions comportent des erreurs manifestes et dominantes».

26 septembre 2012 : Un autre bris d'aqueduc s'est produit sur la Rive-Sud de Montréal, cette fois à Brossard, forçant la fermeture d'une école secondaire. La conduite d'environ 30 cm s'est rompue sur l'avenue Sorbonne, tout près du boulevard Pelletier. Inondé, le boulevard a d'ailleurs dû être fermé à la circulation pour une partie de la nuit, a indiqué Michel Huguerot, chef de division au Service de sécurité incendie de l'agglomération de Longueuil. Une semaine plus tôt, un autre bris d'aqueduc, sur le boulevard Roland-Therrien, avait causé d'importants dommages à des résidences, perturbé le fonctionnement de l'Hôpital Pierre-Boucher et créé de fortes congestions routières.

logo syndicats nationaux

Logo de la Confédération des syndicats nationaux. Photo : © GrandQuebec

26 septembre 2012 : Le président de la Confédération des syndicats nationaux, Louis Roy, a annoncé sa démission en raison de rumeurs ayant entaché sa crédibilité. «Étant toujours publiquement au front, c'est extrêmement difficile de travailler avec des rumeurs qui reviennent constamment, a dit M. Roy lors d'une conférence de presse. J'ai considéré que le mieux pour la confédération, c'était de démissionner.» Le Conseil du patronat du Québec a déploré le départ de M. Roy. «J'ai eu l'occasion de discuter et de débattre fréquemment avec M. Roy sur différents enjeux liés aux relations du travail au Québec, a déclaré le président du Conseil du patronat, Yves-Thomas Dorval. Ces échanges se sont toujours déroulés de façon franche et courtoise.» M. Roy, qui a succédé à Claudette Carbonneau à la tête de la CSN, a été en poste durant 16 mois.

26 septembre 2012 : Le député Stephen Woodworth, parrain de la motion 312 sur le statut juridique du fœtus, a perdu sa bataille aux Communes. Sa motion a été défaite par le compte de 203 à 91. À la surprise générale, la ministre des Travaux publics et ministre responsable de la Condition féminine, Rona Ambrose, s’est rangée dans le camp de M. Woodworth. Excédée, la bloquiste Maria Mourani, a laissé entendre que Mme Ambrose n’était pas digne de ses fonctions et qu’elle devait abandonner son portefeuille de la Condition féminine. «C’est hypocrite au maximum», a ajouté pour sa part sa collègue néo-démocrate Niki Ashton. Chez les conservateurs, plus de 80 députés ont voté en faveur de la motion de M. Woodworth y compris huit ministres, dont Peter Van Loan, Julian Fantino et Jason Kenney. Quatre députés libéraux se sont également rangés derrière cette motion et un député indépendant. Le premier ministre Stephen Harper a voté contre cette motion de même que les ministres Maxime Bernier, Denis Lebel et Christian Paradis. Bloquistes et néo-démocrates ont voté en bloc contre cette motion qu’ils ont décriée comme un recul pour le droit des femmes. La motion proposait de créer un comité parlementaire qui serait chargé d'examiner les dispositions du Code pénal selon lesquelles un foetus devient un être humain «seulement lorsqu'il est complètement sorti du sein de sa mère».

27 septembre 2012 : La policière Katia Hadouchi est décédée lors d'une sortie de route survenue mercredi à Saint-Ambroise-de-Kildare. La jeune femme de 23 ans est décédée à l'hôpital des suites de ses blessures. L’agente Katia Hadouchi a perdu la maîtrise de son auto-patrouille sur le rang Kildare, à Saint-Ambroise-de-Kildare, dans Lanaudière. La Sûreté du Québec (SQ) a indiqué que son directeur général, Richard Deschênes, a décidé de mettre de côté une centaine de véhicules de marque Chevrolet Impala Police Pack, ciblés par un rappel de General Motors (GM).

27 septembre 2012 : Richard Bergeron, le chef de Projet Montréal, deuxième opposition à l'Hôtel de Ville de Montréal, est outré que son équipe, malgré son peu de moyens, ait mis seulement 48 heures à découvrir un stratagème entre des entrepreneurs en construction alors que le maire Gérald Tremblay, en poste depuis 2001, n'a rien vu.  « Ça nous a pris même pas deux jours pour constater qu'il y a eu un partage des contrats entre les entreprises de Tony Accurso et de Paolo Catania, l'un prend l'usine d'eau de Pierrefonds, l'autre l'usine de filtration Atwater. Dans un cas, 75 millions $ de revenus, dans l'autre, 59 millions $ », a assuré Richard Bergeron. Gérald Tremblay s'est dit «choqué» jeudi de ne pas avoir été informé par la GRC de vidéos montrant des entrepreneurs faisant des affaires à Montréal au café Consenza, repaire du clan Rizzuto, filmés avec des membres de la mafia. Ces images captées en 2004, 2005 et 2006 dans le cadre l'opération antifia Colisée permettent entre autres d'apercevoir Nicola Milioto, propriétaire de Mivela Construction jusqu'en janvier dernier. Son entreprise a obtenu des contrats publics de plusieurs dizaines de millions de dollars auprès de la Ville de Montréal ces dernières années.

28 septembre 2012 : Un homme de 31 ans a été arrêté au terme d'une chasse à l'homme qui a débuté à la suite d'un vol de véhicule, survenu au cours de la nuit précédente, à Saint-Paul, dans la région de Lanaudière. Vers 4 h 35, un camion de marque Ford F-350 avec une remorque a été volé sur la 3e rue Est. Possédant une bonne description du véhicule, les policiers de la SQ du poste de la Matawanie ont croisé le camion à quelques kilomètres de Rawdon, moins d'une trentaine de minutes après le vol. Une poursuite de plusieurs kilomètres a eu lieu avant que le camion volé ne percute deux autres véhicules stationnés au coin des rues Vincent-Massey et du chemin Val-Loyal. Au terme d'une courte poursuite à pied, les policiers ont procédé à l'arrestation d'un suspect de 31 ans de Crabtree, bien connu des policiers. Une dizaine de policiers, accompagnés du maître-chien de la SQ, ont par la suite continué à ratisser un boisé jusqu'aux environs de 10 h vendredi matin, à la recherche d'un possible deuxième suspect dans cette affaire. Le suspect devrait faire face à des accusations de vol de véhicule, fuite et possession de stupéfiants.

28 septembre 2012 : Le juge Denis Jacques a pris en délibéré ce matin la cause de Gabriel Nadeau-Dubois, après avoir entendu les plaidoiries des deux parties. L'ancien chef étudiant est poursuivi pour outrage au tribunal par Jean-François Morasse, cet étudiant de l'Université Laval qui a obtenu une injonction au printemps pour assister à ses cours en arts plastiques. Morasse prétend que Nadeau-Dubois a incité les étudiants en grève, dans une entrevue diffusée à RDI, à ne pas respecter les injonctions du tribunal, incluant la sienne. L'avocat de Nadeau-Dubois, Me Giuseppe Sciortino, a plaidé qu'il n'y a pas de preuve hors de tout doute raisonnable que son client avait connaissance de l'injonction avant de faire sa déclaration. «Il n'y a même pas l'ombre d'une preuve à l'effet qu'il a eu connaissance», a dit Me Sciortino. Dans sa plaidoirie, Me Sciortino a également affirmé que l'injonction du juge Jean-François Émond obtenue par Morasse est ambiguë et manque de clarté. L'avocat de Morasse, Me Maxime Roy, a affirmé dans sa plaidoirie que Nadeau-Dubois avait bel et bien connaissance de la teneur de l'injonction du juge Émond, car il fait référence aux injonctions rendues durant le conflit étudiant dans sa déclaration. «C'est carrément un encouragement à ce qu'on ne respecte pas l'autorité des tribunaux», a dit Me Roy. Il soutient également que M. Nadeau-Dubois est visé par l'ordonnance du juge en sa qualité de porte-parole de la CLASSE, à laquelle appartenait l'Association des étudiants en arts plastiques de l'Université Laval (AsÉTAP), ciblée par Morasse. S'il est reconnu coupable, Nadeau-Dubois s'expose à une amende maximale de 50 000 $ ou une peine d'emprisonnement.

29 septembre 2012 : Dans un rapport qui vient d'être déposé sur le bureau de la nouvelle ministre des Ressources naturelles, Martine Ouellet, Hydro-Québec recommande rien de moins que la fermeture de la centrale nucléaire Gentilly-2. Selon ce que rapporte le quotidien « Le Devoir », dans son édition de samedi, Hydro-Québec en vient à la conclusion que « le projet de réfection n'est pas justifié au plan financier pour Hydro-Québec ». La société d'État estime maintenant que les coûts de réfection s'élèveraient à 4,3 milliards de dollars, soit 2,4 milliards de plus que l'estimation faite en 2008 par Hydro-Québec. On peut également lire, dans le document que « la fermeture est préférable au niveau financier et donc recommandée par Hydro-Québec à son actionnaire le gouvernement ». Il s'agit d'une importante volte-face de la société d'État qui, jusqu'à tout récemment, recommandait de poursuivre la réfection déjà entamée.

29 septembre 2012 : Un homme de 28 ans lutte toujours pour sa vie, ce soir, après avoir été poignardé sur l'Esplanade de la Place des Arts, au cours de la nuit, à Montréal. Trois suspects étaient recherchés en lien avec cette tentative de meurtre. L'agression à l'arme blanche est survenue vers 3 h 30, samedi matin, près de l'intersection des rues Sainte-Catherine et Jeanne-Mance. La victime déambulait avec des amis lorsqu'ils ont croisé trois autres individus. Un conflit verbal a éclaté entre les deux groupes et un homme a sorti un couteau pour poignarder la victime au haut du corps. Blessé sérieusement, le jeune homme a été transporté à l'hôpital dans un état critique. Des images des trois suspects, qui ont pris la fuite à pied, ont été captées grâce à des caméras de surveillance. La police était toujours à leur recherche samedi soir.

29 septembre 2012 : La Blanche de Chambly, qui célèbre ses 20 ans cette année, a remporté le titre de meilleure bière blanche de type belge (witbier) au monde au prestigieux World Beer Awards (WBA) en Angleterre, parmi près de 600 bières inscrites provenant de 32 pays lors d'une dégustation à l'aveugle. C'est la troisième fois que la Blanche de Chambly reçoit des honneurs lors du WBA. Elle avait été déclarée meilleure bière de blé épicée au monde en 2011 et meilleure bière de blé épicée d'Amérique, en 2010. La Unibroue 17 avait AUSSI remporté le prix de meilleure bière brune au monde en 2010. La compagnie Unibroue a remporté plus de 185 médailles internationales au cours de son histoire, entre autres pour la Fin du Monde, la Quelque Chose, la Terrible, la Maudite, la Trois Pistoles, la Unibroue 17 et l'Éphémère Pomme. Avec ses 14 titres, Unibroue est d'ailleurs la brasserie québécoise ayant récolté le plus grand nombre de prix au World Beer Awards.

30 septembre 2012 : Des centaines de personnes ont manifesté dimanche matin à Bécancour, dans le Centre-du-Québec, pour demander la tenue d'une commission parlementaire sur l'avenir de la centrale nucléaire Gentilly-2. Ils protestent contre la décision du gouvernement Marois de fermer la centrale nucléaire Gentilly-2. Les manifestants ont même bloqué l'autoroute 30 sur quelques kilomètres avant de se regrouper devant l'entrée du site de la centrale. Dans la foule, il y avait plusieurs des 800 travailleurs de la centrale et leurs proches. Beaucoup devront déménager de la région pour être relocalisés au sein d'Hydro-Québec si le gouvernement maintient sa décision. Plusieurs élus locaux, représentants de la chambre de commerce et des délégués syndicaux étaient aussi de la partie. La mairesse de Bécancour, Gaétane Désilets, s'est adressée à la foule en fin de parcours. Selon le maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque, qui a aussi participé à la marche, cette décision de fermer la centrale s'apparente à de « l'improvisation ». Tous les syndicats des travailleurs de Gentilly-2 se sont prononcés en faveur de la réfection, a aussi rappelé Richard Perreault, président du syndicat des employés de métier. «Le Parti québécois s'est fait du capital politique à partir de la méconnaissance du public envers le nucléaire, a-t-il déploré. On demande des faits.»

30 septembre 2012 : De nouvelles marques de bœuf haché vendu au Québec font l'objet d'un rappel par l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) parce que cette viande pourrait être contaminée par la bactérie E. coli. Dans un nouvel avis publié dimanche, l'Agence prévient que les marques de bœuf haché Tendero, Pasquier, Délectable, Viandes VP Meats provenant de la compagnie XL Foods sont visées par un rappel. Ce bœuf a été produit le 24, 27, 28, 29 août, ainsi que le 5 septembre dernier. De plus, du boeuf haché ainsi que des produits à valeur ajoutée faits de bœuf vendus du 27 août au 28 septembre chez IGA, IGA extra, Les Marchés Tradition et Bonichoix Omni sont rappelés par l'Agence. Finalement, plusieurs types de coupes de bœuf vendues chez Loblaws, Maxi, Presto, Club Entrepot et Provigo sont aussi visés par ce rappel. Toute cette viande a été produite par XL Foods, une compagnie de l'Alberta. Plusieurs rappels ont eu lieu depuis deux semaines, surtout dans l'Ouest du pays, mais aussi au Québec, notamment chez Super C, Métro, Richelieu, AMI, l'Entrepôt de Viandes et Walmart. Jusqu'à présent, quatre personnes ont été infectées par la bactérie E. coli après avoir consommé du bœuf de XL Foods, a affirmé l'ACIA par communiqué. Une viande contaminée par la bactérie E. coli ne présente pas nécessairement d'altération visible ni d'odeur suspecte, selon l'Agence.

30 septembre 2012 : Montréal, Québec et Sherbrooke ont vibré sous les pas des marcheurs dès 10h dimanche matin, alors que s'est tenue la Course à la vie CIBC qui visait à amasser des fonds pour la lutte contre le cancer du sein. Au Québec, 5500 femmes recevront un diagnostic de cancer du sein au cours de la prochaine année. Bien que ce soit plus rare, la maladie touche également les hommes. Avec la Course à la vie CIBC, la Fondation du cancer du sein du Québec souhaite amasser la somme de 2,5 millions $ pour la recherche et l'amélioration des traitements de cette maladie.

30 septembre 2012 : Quatre jeunes hommes, âgés entre 17 et 19 ans, ont été arrêtés dimanche soir à la suite d'une fusillade qui a éclaté entre membres de gangs de rue près d'un secteur résidentiel de l'arrondissement de Montréal-Nord en fin d'après-midi. Selon les premières constatations, des suspects qui se trouvaient dans deux voitures distinctes auraient échangés plusieurs coups de feu. Des citoyens ont rapidement avisé la centrale 911 et des policiers ont été dépêchés sur les lieux pour retracer les véhicules impliqués. L'une des voitures, une Buick Regal de couleur grise, a été interceptée près de l'intersection de l'avenue Georges-Pichet alors qu'elle se dirigeait vers l'est sur la rue de Castille. Les quatre occupants du véhicule, dont trois sont connus des policiers, ont été arrêtés. L'un d'entre eux, âgé de 18 ans, était blessé par balle à la hanche. Il a été transporté à l'hôpital pour y soigner des blessures qui ne mettaient pas sa vie en danger.

Voir aussi : la période du 1er octobre jusqu'au 7 octobre 2012.

Les sources d'infos pour cette semaine :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>