Ligne du temps : 2012

15 juin – 21 juin

15 juin – 21 juin

C'est arrivé au Québec du 15 juin au 21 juin 2012

Voir aussi : semaine précédente du 8 juin au 14 juin 2012

15 juin 2012 : Des dizaines de milliers de touristes, des millions de téléspectateurs et les représentants de plus de 150 médias ont assisté ce soir à la traversée des chutes du Niagara par Nik Wallenda, funambule de 33 ans. Ses trois enfants de 9, 11 et 14 ans figuraient parmi les spectateurs. À 22 h 17, le funambule a débuté sa traversée de 550 mètres des États-Unis vers le Canada sur un fil de cinq centimètres de diamètre, à une hauteur de 60 m au-dessus des chutes bouillonnantes. Le câble était tendu entre deux grues, dans le parc Niagara du côté canadien et sur Goat Island dans l'État de New York. Tout le long, Nik Wallenda était relié par oreillette à son père, funambule retraité. Personne n'avait tenté la traversée des chutes les plus puissantes d'Amérique du Nord depuis la fin du XIXe siècle, alors que 14 acrobates avaient tenté et parfois réussi le pari, jusqu’à ce que toute traversée soit interdite. Mais ils l’avaient fait en contrebas des chutes, dans un secteur beaucoup plus calme. Septième génération d'une famille d'artistes de cirque, dont certains sont morts en exerçant leur art, Wallenda, Américain résidant en Floride, était parfaitement décontracté à quelques heures de l'événement. Pour la première fois de sa carrière, il portait un harnais de sécurité, à la demande de son principal commanditaire, la chaîne de télévision ABC. En autorisant Nik Wallenda à marcher sur un fil de fer à travers la gorge des chutes du Niagara, la Commission des parcs du Niagara était allée à l’encontre d'une politique qui interdit les cascades aux chutes Niagara. La commission des parcs permettra désormais «une cascade qualifiée» tous les 20 ans. De son côté, l’État de New York avait adopté l’an dernier une exemption à son interdiction des cascades pour permettre au funambule d’utiliser Goat Island du côté américain comme un des points d’extrémité de la traversée.

15 juin 2012 : Trois présumés pédophiles ont été arrêtés et doivent comparaître pour faire face à des accusations de possession, distribution et production de pornographie juvénile. Les accusés, Gervais Côté, âgé de 53 ans et originaire de Baie-Comeau, Daniel Giard, 54 ans, de Granby et Luc Lavallée, 63 ans, de Longueuil, faisaient l'objet d'une enquête entamée en janvier dernier par la Sûreté du Québec (SQ). «Ce sont nos experts en cybersurveillance qui se sont aperçus qu'ils les suspects échangeaient du matériel pornographique ou le rendaient disponible, a indiqué le sergent Ronald McInnis de la SQ. On parle de photos et de vidéos», a-t-il précisé. Des ordinateurs ainsi que du matériel périphérique de stockage tel que des CD, des DVD et des disques durs ont également été saisis, vendredi, aux domiciles respectifs des accusés. L'enquête est toujours en cours dans ce dossier.

16 juin 2012 : La chasse au radon est ouverte au Québec alors les quelque 72 commissions scolaires de la province ont commencé à effectuer des tests au cours des derniers mois afin de dépister la présence de ce gaz dangereux au sein de leurs écoles. D’ici 2014, toutes les écoles primaires et secondaires du Québec devront être testées. Cette opération d’envergure, qui coûtera des millions de dollars aux contribuables, est plus que nécessaire selon le ministère de l’Éducation qui a commandé ces tests auprès de ses commissions scolaires. À forte concentration et lorsqu’on y est exposé sur une longue période, la présence de radon augmente les possibilités d’être atteint d’un cancer du poumon. Santé Canada ayant abaissé sa limite acceptable de concentration de radon dans l’air, Québec cherche à s’assurer que les établissements scolaires sont conformes aux normes en vigueur.

16 juin 2012 : Une majorité de Québécois seraient favorables à l’idée de déclencher une campagne électorale à la mi-août, comme le veulent certaines rumeurs. Selon un sondage Léger Marketing mené pour le compte du quotidien Le Devoir, 55 % des répondants voudraient se rendre aux urnes cet été pour élire un nouveau gouvernement. Si des élections avaient lieu aujourd'hui, un gouvernement minoritaire serait probablement porté au pouvoir, puisque le Parti libéral (PLQ) et le Parti québécois (PQ) sont au coude-à-coude, avec respectivement 33 % et 32 % des intentions de vote. Toujours selon ce sondage, la Coalition Avenir Québec (CAQ) de François Legault n’obtiendrait la faveur que d’un électeur sur cinq (19%), ce qui correspond à une baisse de 50 % par rapport aux résultats d’un autre sondage tenu en décembre. Le sondage a été mené auprès de 1000 personnes entre le 12 et le 14 juin. La marge d'erreur est de 3,1 %, 19 fois sur 20.

16 juin 2012 : La Société du parc Jean-Drapeau a annoncé l’ouverture estivale de la plage et du Complexe aquatique du parc Jean-Drapeau.

17 juin 2012 : Un incendie a forcé l’évacuation de près d’une soixantaine de résidants d’un immeuble à condos, en fin d’après-midi dimanche, dans l’arrondissement de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce, à Montréal. L’ensemble des résidents de cet immeuble de 42 condos devront évacuer les lieux «pour au moins trois jours», a indiqué le chef aux opérations du Service de sécurité incendie de Montréal (SIM), Luc Robillard. «La majorité des appartements ont été touchés par l’eau et la fumée», a-t-il expliqué. Les résidents seront donc relogés «le temps que l’endroit soit complètement sécurisé.» Les flammes ont pris naissance peu avant 17 h au dernier étage de cet immeuble situé sur la rue Somerled. Des bénévoles de la Croix-Rouge ont été dépêchés sur les lieux et s'affairaient à rencontrer l'ensemble des propriétaires et locataires de l'endroit. L’incendie qui a nécessité le déploiement d'une centaine de pompiers a été maîtrisé en moins d’une heure. Personne n’a été blessé, outre un pompier qui a été transporté à l’hôpital en raison d'un coup de chaleur.

17 juin 2012 : L’arbitre a statué sur la nouvelle convention collective entre Air Canada et l’Association internationale des machinistes et des travailleurs et travailleuses de l’Aérospatiale (AIMTA). L’entente de cinq ans sera en vigueur jusqu’au 31 mars 2016. La nouvelle convention collective avec l’AIMTA intervient après 14 mois de négociation et de médiation, a annoncé dimanche Air Canada dans un communiqué. La nouvelle convention collective maintient le régime de retraite à prestations déterminées des employés actuels, mais propose un nouveau régime de retraite aux employés qui seront embauchés dès lundi. Le 2 mai dernier, le gouvernement Harper avait imposé une loi spéciale pour suspendre le droit de grève des travailleurs et interdire à l’employeur de déclencher un lock-out. La ministre du Travail Lisa Raitt avait également imposé un arbitre indépendant aux 8300 mécaniciens, bagagistes et agents de fret d’Air Canada.

18 juin 2012 : Le tiers des directeurs de funérailles au Québec gèrent mal les comptes où est déposé l’argent récolté auprès de leurs clients, pour des préarrangements funéraires. C’est la conclusion à laquelle est arrivé l’Office de la protection du consommateur après une enquête de deux ans, qui a aussi permis de décerner 250 000 $ d’amendes aux contrevenants. Le quart des Québécois qui décèdent ont opté pour un préarrangement funéraire. Cercueil, service d’incinération, exposition, pierre tombale, la facture s’élève souvent à plus de 10 000 $. Un montant réglé à l’avance pour épargner cette corvée aux proches, mais un cadeau qui peut s’avérer empoisonné si l’argent versé au salon n’est plus là dans 30 ans, au moment du décès. (D’après le Journal de Montréal : www.journaldemontreal.com/2012/06/17/gare-a-vos-arrangements).

18 juin 2012 : Le corps sans vie d’une femme a été retrouvé par un fermier à l’intérieur d’un véhicule, sur le rang de la Pointe-du-Jour, à Saint-Hyacinthe. En fin d'après-midi, les policiers n’avaient que très peu de détails à fournir quant aux circonstances entourant la macabre découverte. La thèse du suicide était privilégiée, mais l’enquête devra le déterminer. «Aucune piste n'est écartée, a indiqué la sergente Ingrid Asselin, porte-parole de la Sûreté du Québec. Nos enquêteurs sont sur place pour tenter de comprendre ce qui s'est passé.» L’identité de la victime n’a pas été révélée.

19 juin 2012 : L’ancien patron de l'unité anticollusion (UAC), Jacques Duchesneau, a décrit le financement des partis politiques au Québec comme « un système hypocrite ou l’influence est allouée, où les décisions sont à vendre ». M. Duchesneau a livré ces révélations fracassantes, devant la Commission Charbonneau. Jacques Duchesneau parle de l’empire clandestin et le fruit de son témoignage résulte d’une enquête qu’il dit avoir menée de son propre chef au cours des derniers mois, après s’être aperçu que les problèmes qui minent le financement des partis sont « d’une ampleur insoupçonnée ». « Il y a de l’argent sale qui permet de faire des élections », a-t-il tranché. Au total, M. Duchesneau dit avoir accumulé 50 pages de notes pour soutenir ses dires, qu’il entend fournir à la Commission Charbonneau. Selon M. Duchesneau, ce ne sont pas seulement les entrepreneurs et les firmes de génie-conseil qui sollicitent l'appareil politique. L’inverse est aussi vrai.

19 juin 2012 : Trois personnes ont été blessées, dont une grièvement, à la suite d’un délit de fuite impliquant au moins neuf véhicules dans un stationnement de l’arrondissement de Saint-Léonard, à Montréal. L’importante collision s’est produite dans le stationnement du Centre Jean-Talon, sur le boulevard Jean-Talon, non loin du boulevard Langelier. La conductrice d’un véhicule utilitaire sport de couleur foncée et de marque BMW a heurté sur son passage neuf automobiles et des piétons qui se trouvaient entre les voitures, avant de prendre la fuite. L’accident a causé beaucoup d’énervement au sein de la clientèle du centre commercial. Plusieurs curieux se sont attroupés autour du large périmètre de sécurité. La conductrice, une dame de 55 ans, a été appréhendée à son domicile quelques heures après l’accident. Elle pourrait faire face à des accusations de délit de fuite ayant causé des lésions. Les trois personnes blessées ont été transportées dans un centre hospitalier. Une dame qui a subi de graves blessures reposait dans un état critique.

12 juin 2012 : Les Québécois sont partagés lorsqu’on leur demande si la médiation permettrait de résoudre le conflit étudiant, révèle un sondage Léger Marketing. Selon cette étude réalisée pour le compte de la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ), 47% de la population croit que la médiation est une avenue à favoriser pour mettre fin à la crise. Cependant, 42 % se dit davantage pessimiste et pense le contraire. La suite du sondage permet enfin de constater que la population demeure principalement en défaveur de la loi 78 et juge que son adoption a alimenté le conflit plutôt que de favoriser la recherche de solution. Par ailleurs, une majorité de Québécois estime que cette loi porte atteinte à leurs droits et libertés. Le sondage a été mené auprès de 504 personnes en provenance de toutes les régions du Québec, le 18 juin, et sa marge d’erreur est de plus ou moins 4,3 % dans 19 cas sur 20.

20 juin 2012 : Le nombre de postes de cadres supérieurs en santé à combler d’ici 2016 au Québec est tellement grand que le ministère de la Santé paye des formations de 12 500 $ aux candidats potentiels. Plus de 700 postes de cadres supérieurs seront à combler. Cela représente 44 % de toute la main-d’œuvre (1622). À noter que seul un cadre supérieur sur deux est remplacé lors des retraites. Dans cette optique, un programme ­national de relève a été mis sur pied, l’an dernier. « On cherche des gens avec des compétences-clés, et il faut les préparer comme il faut, a indiqué la déléguée aux communications au ministère de la Santé, Nathalie Lévesque. Le programme permet de susciter de l’intérêt chez des candidats. » « Le défi est immense, tout le monde en est conscient, ajoute François Jean, le président-directeur général de l’Association des gestionnaires des établissements de santé et de services sociaux (AGESSS). Mais, il faut réussir. Sinon, on aura de sérieux problèmes. » Le recrutement débute par l’identification des cadres intermédiaires potentiels, qui occupent un poste dans le réseau public. Le ministère exige d’ailleurs que 80 % des postes de cadres supérieurs soient comblés par des gens qui ­proviennent du milieu clinique. Le processus de sélection, qui s’étend sur une période de neuf mois, coûte au ministère 12 521 $ par candidat.

20 juin 2012 : Les piscines extérieures de l'arrondissement du Plateau-Mont-Royal ont ouvert leurs portes pour l’été, donnant ainsi le coup d’envoi pour la saison estivale. Les piscines et les pataugeoires des parcs Laurier et Baldwin pourront rafraîchir les baigneurs. À partir du 23 juin et jusqu'au 19 août, les nageurs pourront profiter des installations selon l’horaire d'été, soit de 10h30 à 20h, tous les jours de la semaine. Quant aux pataugeoires des parcs La Fontaine et Jeanne-Mance, elles seront ouvertes au public à partir du 23 juin prochain. Concernant les piscines intérieures du Plateau-Mont-Royal, les baigneurs pourront fréquenter les piscines Schubert, Lévesque et du centre du Plateau en après-midi et en soirée. Les piscines du YMCA et du Centre Père Sablon sont ouvertes le jour seulement. Les jeux dans les parcs d'eau sont accessibles depuis le 3 juin déjà. Les horaires respectifs de chaque piscine sont disponibles à l'adresse suivante : ville.montreal.qc.ca/plateau/piscines.

20 juin 2012 : On aurait presque pu faire cuire un œuf sur l'asphalte, cet après-midi, vers 14 h, à l’intersection des rues du Square-Victoria et Saint-Antoine, à Montréal. La température du bitume était alors de 55,4 degrés Celsius alors que celle du trottoir, à l’ombre, était seulement de 35 degrés. Certaines rues du Plateau-Mont-Royal étaient beaucoup plus fraîches que celles du centre-ville. Sur la rue Boyer, par exemple, où les rideaux étaient tous tirés pour empêcher la lumière d’entrer dans les logements, les nombreux arbres aidaient le mercure à rester dans la trentaine de degrés. Au centre-ville, sur la rue Sainte-Catherine, la température ambiante était plutôt près des 40 degrés. Dans les autobus les passagers suaient à grosses gouttes.

21 juin 2012 : Un vent brûlant souffle sur Montréal et l’air est chargé d’humidité. L’été a officialisé son arrivée en faisant monter le mercure à 33 degrés Celsius en après-midi. Peu nombreux sont ceux qui osent s’asseoir sous le soleil, car le thermomètre y affiche plutôt 35 degrés. Sur le Mont Royal, les joggeurs sont bien moins nombreux qu'à l’habitude. Seulement quelques-uns se risquent à fouler le sentier Olmstead. À l’ombre, au pied de la montagne, le mercure monte à 31 degrés. Les abords du lac aux Castors sont d’ailleurs presque déserts, malgré une brise plus fraîche.

21 juin 2012 : L’escouade Marteau, bras armé de l’Unité permanente anticorruption (UPAC), a procédé à l'arrestation de 11 personnes, au terme d’une opération qui vise à démanteler un vaste stratagème de collusion qui aurait été échafaudé par neuf entreprises de construction de Saint-Jean-sur-Richelieu et des environs. Depuis 2007, un traitement préférentiel aurait été accordé à un groupe d’entrepreneurs pour l’obtention de contrats d’infrastructure dans le secteur de Saint-Jean-sur-Richelieu. Les deux fonctionnaires arrêtés sont Thierry Garcia et Jacques Vallières, respectivement ingénieur et responsable des achats à la Ville de Saint-Jean. Les deux fonctionnaires auraient transmis de l’information privilégiée à des compagnies du domaine de la construction. Neufs hommes d’affaire et dirigeants d’entreprise sont aussi visés par cette opération, soit Patrick Alain, Jules-César Badra, François Bernard, Pasquale Fedele, Louis-Philippe Lacroix, Jean-Jacques Laplante, Gaétan Paradis, Bernard Proulx et Jacques Lavoie. Parmi les entreprises accusées dans le cadre de cette enquête, notons CIV-BEC, dirigée par MM Lavoie et Fidele, qui fait l’objet à elle-seule de 57 chefs d’accusation. Carrière Bernier, Cie Wilfrid Allen, Construction Benvas, Construction G.C.P, Groupe Dubé et associés, Opron, P. Baillargeron Ltée et Verdi construction sont aussi accusés d’avoir participé à ce réseau de collusion. «La collusion et le truquage des offres sont des phénomènes insidieux qui nuisent à la saine concurrence puisqu’ils favorisent un petit nombre d'entrepreneurs au dépriment de nouveaux joueurs dans l’octroi de contrats publics», a déclaré Robert Lafrenière, le commissaire à la lutte contre la corruption. L’enquête a été réalisée de concert avec le Service des enquêtes sur la corruption de la SQ, unité de l’UPAC, et le Bureau de la concurrence du Canada. L’UPAC a été mise sur pied en février 2011 dans le but de lutter contre la corruption dans le système public.

21 juin 2012 : La 59e manifestation nocturne contre la hausse des droits de scolarité, composée d’environ 75 habitués, a pris fin après seulement 50 minutes, à Montréal. Le petit groupe s’était mis en marche à 21h, à partir de la place Émilie-Gamelin. Plusieurs participants plus âgés faisaient partie du lot. Dès le début, la manifestation a perdu des joueurs, la chaleur ayant peut-être eu raison de leur motivation. Vers 21h50, après un bref arrêt devant le bureau du premier ministre sur l’avenue McGill College, les manifestants restants, qui étaient une cinquantaine, se sont fait disperser sur la rue Sherbrooke. Un avis des policiers est venu préciser que la marche était illégale, demandant aux participants de libérer la rue.

Voir aussi : la période du 22 juin jusqu'au 30 juin 2012.

Voici nos sources d'infos pour cette semaine :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>