Ligne du temps : 2012

22 juillet – 28 juillet

22 juillet – 28 juillet

C'est arrivé au Québec du 22 juillet au 27 juillet 2012

Voir aussi : semaine précédente du 15 juillet au 21 juillet 2012

22 juillet 2012 : Des milliers de marcheurs ont pris d’assaut les rues de Montréal dans le cadre de la manifestation nationale du 22 juillet, afin de protester contre la hausse des droits de scolarité et la loi 78. Ni les vacances ni la chaleur n'auront donc empêché les quelque 10 000 personnes de se regrouper dans la métropole, énormes drapeaux rouges bien en vue. Pendant un peu plus d'une heure et demie, les marcheurs, se sont déplacés dans une ambiance festive. Malgré quelques pièces pyrotechniques lancées, la manifestation est demeurée pacifique. Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a confirmé qu’aucun méfait n’avait été commis. Par contre, pendant la marche, quelques personnes ont tenté d’attaquer un policier à moto, qui n’a heureusement pas été blessé. Une seule personne a été arrêtée pour voie de fait simple, lorsqu’une brève confrontation entre manifestants et policiers s’est produite à l’intersection du boulevard René-Lévesque et de la rue Labelle. L’individu a été libéré après s’être fait remettre une citation à comparaître. Pour les nombreux curieux réunis sur la rue Sainte-Catherine en attente du départ de la Parade des jumeaux, dans le cadre du Festival Juste pour rire, la manifestation étudiante n’était pas la bienvenue. D’autres se sont réjouis de voir la marche prendre un chemin contraire à la parade. «Tant qu’ils restent tranquilles, ça va. Il ne faut juste pas qu’ils viennent gâcher notre moment», a souligné un festivalier. La manifestation n’a finalement pas troublé la parade du Festival Juste pour rire.

22 juillet 2012 : Une manifestation ayant pour but de dénoncer le néolibéralisme s’est tenue à Québec en parallèle de celle de Montréal. Moins populaire, elle a attiré seulement quelques centaines de personnes. Tout s'est déroulé dans le calme et un seul constat d’infraction a été remis à un manifestant qui refusait de coopérer.

22 juillet 2012 : Le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, a commenté les propos de son candidat dans la circonscription de Chomedey (Laval), Kamal G. Lufti, à la suite de propos jugés «inacceptables» que ce dernier a publiés sur Twitter. «On ne peut pas tolérer qu’un candidat dise que les adversaires sont racistes, a déclaré M. Legault lors d’une entrevue à TVA Nouvelles. Comme chef de parti, je souhaite qu’on respecte nos adversaires et qu’on ait un débat serein, surtout à l’approche d’une campagne électorale.» M. Lufti a participé sur Twitter à un échange avec des souverainistes et a accusé ces derniers d’être racistes, en se basant apparemment sur son expérience d’immigrant. Cela n’excuse rien, selon le chef de la CAQ qui considère qu’il ne faut pas généraliser. M. Legault a affirmé par voie de communiqué que «les propos de Kamal G. Lutfi sont carrément contraires aux valeurs et aux orientations politiques de la Coalition Avenir Québec.» Il a prévenu les autres candidats de son parti qu’il y aura «tolérance zéro» pour ce genre de déclaration, assurant toutefois qu'il a «l'équipe la plus compétente pour gouverner le Québec».

22 juillet 2012 : Un homme de 25 ans a été transporté à l’hôpital après avoir été blessé par balle, ce dimanche, à Laval. La victime, touchée à la cuisse, était dans un état stable et on ne craignait pas pour sa vie, a expliqué le lieutenant de police de Laval, Anna Rodrigues. L’homme a été atteint par un seul projectile, a indiqué Robert Lamle, chef de division à Urgences-santé. La police a reçu un appel lui signalant une agression autour de 22 h 30, dans le quartier Saint-François.

23 juillet 2012 : Après avoir été limogé pour avoir accusé les souverainistes de «racistes», l’ex-candidat de la Coalition Avenir Québec, Kamal G. Lutfi, a récidivé ce matin en affirmant que le chef de la CAQ François Legault pensait comme lui. Dans un échange corsé sur Twitter, M. Lutfi fait valoir que son ancien chef, François Legault, partage ses opinions controversées sur l’existence d’une frange raciste au sein de la députation péquiste. «Attention: M.Legault m’a dit que quand il était au PQ il y avait effectivement des séparatistes RACISTES», a-t-il lâché sur Twitter. Dans un autre message, M. Lutfi a poursuivi sa charge à fond de train contre le Parti québécois, laissant entendre qu’«avec un Qc indépendant on va abolir le multiculturalisme (sic)». Truffée de fautes d’orthographe, la tirade de l’ex-député caquiste – qui a été mis à la porte dimanche pour ses propos – se décline en une quarantaine de gazouillis. Il se dit aujourd’hui victime de la «langue de bois» qui sévit dans la sphère politique. Pauline Marois, de passage à Lévis, n’a pas tardé à réagir aux propos tenus par M. Lutfi et aux allégations qu’il a faites. «Il y a des gens passionnés, qui croient en leur projet. Mais il n’y a pas de racisme au sein du Parti québécois», a-t-elle affirmé. Les esprits se sont échauffés sur la plateforme de microblogage. Plusieurs internautes ont répliqué aux prises de position de M. Lutfi, l’accusant entre autres de «québécophobe haineux», d’«idiot» et d’«humoriste».

23 juillet 2012 : De violents orages, accompagnés de rafales de vent, ont frappé le sud du Québec en fin d’après-midi, entraînant de nombreuses coupures de courant. Au plus fort de la journée, à 22heures, près de 60 000 foyers étaient toujours privés d’électricité. «La tendance est à l’amélioration partout», a indiqué en fin de soirée Patrice Lavoie, porte-parole d'’Hydro-Québec. On comptait alors 57 199 clients concernés par les pannes au Québec, soit près de 12 986 en Outaouais, 12 694 en Montérégie, 10 008 sur l’île de Montréal, 9022 dans les Laurentides, 3974 dans Lanaudière, 3897 à Laval et 4618 en Estrie. Les orages violents avaient été annoncés par Environnement Canada pour tout le sud-ouest du Québec. Une formation nuageuse assez particulière a été notamment aperçue à Saint-Benoit-de-Mirabel, dans les Laurentides. Alors que l’orage ne s'était pas encore abattu sur la région, un nuage descendant est apparu brièvement, avant de remonter dans le ciel. Les témoins de cette formation nuageuse ont craint une tornade, comme celle qui avait frappé cette localité le 25 mai dernier.

24 juillet 2012 : À la suite d'une veille d'orages violents qui sévissait depuis lundi après-midi, ce midi, environ 12 000 foyers étaient toujours privés d’électricité, à la suite des rafales de vent et des fortes intempéries qui ont frappé le sud-ouest du Québec. Heureusement, personne ne semble avoir été blessé au cours de ces incidents. À L’Assomption, sur les rangs du Bas-de-L’Assomption Sud et Bas-de-L’Assomption Nord (route 344), les vents violents ont causé de nombreuses pannes d’électricité dans le secteur.  Les pluies ont laissé dans leur sillage des dégâts matériaux notamment dans un parc de maisons mobiles des rues Godfrind et Les Érables non loin de la rivière à L’Assomption. Sur la rue Gauthier, à Saint-Sulpice, un poteau électrique a pris feu. À Repentigny, un arbre a été sectionné avant de s’abattre sur une résidence de la rue Maisonneuve. La foudre a frappé à deux reprises à Salaberry-de-Valleyfield. La Sûreté du Québec a confirmé qu'une résidence de la rue Masson s’est embrasée après que la foudre eut atteint un poteau situé à proximité. Les pompiers du Service de sécurité incendie de Valleyfield ont été appelés sur place et ont pu rapidement maîtriser les flammes, avec l’aide de la forte pluie qui tombait. La foudre a également frappé le pont Larocque. Cet événement a immobilisé la partie levante durant de longues minutes, occasionnant l’interruption de la circulation automobile durant plus d’une heure, en plus d’entraîner une panne de courant dans le secteur. À Laval, la foudre a frappé le toit d’un immeuble à condos de la rue de Chevillon, ce qui causé un important incendie.

24 juillet 2012 : Les Cris auront dorénavant plus de pouvoirs sur l’immense territoire d’Eeyou Istchee-Baie James à la suite de la création d’un nouveau gouvernement régional, qui remplacera l’actuel modèle de gouvernance. L’accord, qualifié d’«historique» est survenu au terme de longues négociations entamées par Québec avec les Cris et met fin à des procédures judiciaires complexes entamées au début des années 2000. «Le Plan Nord a été le catalyseur de cette négociation. Le Québec est une société ouverte, avant-gardiste. Nous avons donc choisi de créer ce précédent et nous en sommes très fiers. J’y vois la concrétisation du potentiel que nous avons ensemble de créer des projets d’envergure», a souligné Jean Charest, le Premier ministre du Québec, lors d’une cérémonie à laquelle ont pris part les ministres Clément Gignac, Geoffrey Kelley, Yves Bolduc, Yvon Vallières et de nombreux leaders autochtones dont le grand chef du Grand Conseil des Cris, Matthew Coon Come. Le gouvernement de la nation crie, qui remplacera éventuellement l’Administration régionale crie, exercera des pouvoirs équivalents aux municipalités, aux MRC et aux conférences régionales des élus (CRÉ) sur les terres de catégorie II, soit les terres appartenant à l’État, mais sur lesquelles les Cris ont des droits exclusifs de chasse et de pêche. Le nouveau gouvernement régional d’Eeyou Istchee-Baie-James sera composé de 11 sièges pour les Cris et 11 sièges pour les Jamésiens. Cette structure remplacera l’actuelle Municipalité de la Baie-James et sera régie par la Loi sur les cités et villes. Le gouvernement du Québec accordera une subvention de 9 millions $ sur cinq ans au gouvernement régional pour assurer la transition. Les organismes Initiative boréale canadienne (IBC) et Campagne internationale pour la conservation boréale ont salué la signature de cet accord qualifié d’«historique», non seulement pour le Québec, «mais aussi pour l'ensemble de l’Amérique du Nord, voire la planète entière», a souligné Mathew Jacobson du Pew Environment Group.

24 juillet 2012 : Plus de 330 employés ont été remerciés par Services I.H.D. Québec, un centre d’appel qui faisait des affaires à Montréal sous différents noms depuis 2003. Ils devront avoir quitté les bureaux dans 16 semaines. La compagnie a dit avoir pris une décision stratégique en fermant ses bureaux de la métropole, situés sur la Sainte-Catherine, au cœur du centre-ville. «Cette décision résulte d'une perte de contrats de nos clients», a expliqué Katie McDowell, porte-parole de Services I.H.D. Québec, de son bureau de New York. Une partie des emplois sera transférée aux États-Unis alors que d’autres postes seront abolies. L’entreprise compte respecter toutes les exigences légales, dont l’avis de 16 semaines donné aux employés. La fermeture complète des bureaux pourrait prendre un peu plus de temps que ce délai. I.H.D. a cependant refusé de dire si elle allait verser des compensations financières à ses employés. Services I.H.D. Québec appartient à Idea, une entreprise américaine œuvrant dans les technologies de l’information et basée à Jacksonville, en Floride. Le 30 juin dernier, l’entreprise a été rachetée par Gores Technology Services Holdings, LLC, ou The Gores Group, une firme d’investissement américaine basée à Los Angeles. L’an dernier, IQT Solutions, un centre d’appel américain, fermait ses portes sans préavis entraînant plus de 600 pertes d’emploi.

24 juillet 2012 : Les observations d’ovnis au Canada ont approché un niveau record en 2011, selon le Centre de recherche ufologique qui étudie depuis 1989 les objets volants non identifiés à l’échelle du pays. Il y aurait eu 986 observations en 2011, soit près de trois par jour. Le record pour une seule année est de 1004 observations, en 2008. C’est en Ontario que l'on enregistre le plus d'ovnis, 406 observations l’année dernière, devant la Colombie-Britannique et l’Alberta. Plus de la moitié de toutes les observations d’ovnis n'étaient que des lumières dans le ciel, selon l’étude. Des témoins ont également rapporté des sources lumineuses ponctuelles, des sphères et des boomerangs. L’une des observations les plus convaincantes est survenue au début du mois de février à St. Catharines, en Ontario. Un homme a rapporté avoir vu un objet beige, de la taille et de la forme d’un pamplemousse, tournant autour d’un poteau électrique avant de s’arrêter et de voler dans sa direction, le ratant d’environ deux mètres, pour ensuite disparaître. Environ 11 % de tous les signalements d’ovnis sont inexpliqués. De nombreuses personnes continuent de signaler des objets insolites dans le ciel, et quelques-uns de ces objets n'ont pas d'explications évidentes, est-il indiqué dans l'étude du Centre de recherche ufologique. De nombreux témoins sont des pilotes, des policiers et d’autres personnes avec d’assez bonnes capacités d’observation et un bon jugement.

25 juillet 2012 : Des voleurs ont volé huit tableaux du peintre Guido Molinari, d’une valeur d’environ 800 000 $.  Le fils du défunt artiste Guido Molinari est atterré depuis qu’il a constaté le vol de huit de ses tableaux favoris. L’homme s’est rendu à l’ancien atelier de son père à quelques pas de sa demeure reculée de Notre-Dame-de-la-Merci, non loin de St-Donat. Sur place, il a découvert la porte forcée et des cadres vides de leurs toiles.

25 juillet 2012 : Jean-Martin Aussant, chef du parti Option nationale, et Françoise David, co-porte-parole de Québec solidaire, ont annoncé une entente de non-agression dans leurs circonscriptions respectives. Les deux chefs de partis ont profité de l'occasion pour commenter la candidature de l’ancien président de la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ), Léo Bureau-Blouin, confirmée dans Laval-des-Rapides. «En tout respect pour Léo Bureau-Blouin, pour qui j’ai de l’estime, c’est un peu paradoxal de le voir être candidat dans un parti qui, de fait, prône le dégel des frais de scolarité, puisque Mme Marois a annoncé qu’elle était favorable à l’indexation des droits de scolarité», a dit Françoise David.

26 juillet 2012 : Le ministre des Affaires municipales, Laurent Lessard, a affirmé que le premier ministre va déclencher des élections et que le vote aura bel et bien lieu le 4 septembre. En entrevue téléphonique sur les ondes du 97, 3 FM de Victoriaville – Thetford Mines, le ministre a affirmé que «c’est fort probable qu’il y ait des élections… je pense que le premier ministre va déclencher des élections et que le vote aura lieu le 4 septembre». Le premier ministre, Jean Charest, a réagi avec humour aux déclarations de son ministre. Ce matin, un sondage de la firme Repère, réalisé pour le compte du Parti québécois, plaçait le parti de Pauline Marois en avance. Le PQ compterait sur l'appui, après répartition des indécis, de 33 % des électeurs, tandis que les libéraux obtiendraient 30 % du vote et la Coalition avenir Québec 21 %.

26 juillet 2012 : Gabrielle Fréchette, 53 ans de Victoriaville, Ginette Duclos, 61 ans de Saint-Germain-de-Grantham, et Gérald Fontaine, 39 ans de Danville, ont répondu à des accusations de négligence criminelle causant la mort de Chantal Lavigne et d’avoir causé des lésions corporelles à une autre dame lors d'une activité de sudation. L’affaire remonte au 29 juillet 2011 au centre de thérapie La ferme Reine de la paix de Durham-Sud, une localité située à 35 kilomètres au sud de Drummondville. Chantal Lavigne, 35 ans de Saint-Albert, une adepte des médecines douces, terminait un séjour de deux semaines appelé «Mourir en conscience» à ce centre. La dernière activité consistait à s’enduire de boue et s’envelopper avec une pellicule plastique. Le participant s’enfermait également dans une boîte de carton dans le but de transpirer. Mme Lavigne aurait passé cinq heures enfermée de cette façon et elle a été retrouvée sans vie. Deux autres participantes ont dû être conduites à l’hôpital et l’une d'elles a eu des lésions. À Durham Sud, cette histoire a bouleversé le village.

27 juillet 2012 : Le réchauffement climatique se fait de plus en plus ressentir sur la planète et le Québec n’y échappe pas. Selon des données du ministère de l’Environnement, la province aurait connu une hausse moyenne des températures de 1,3 degré Celsius entre 1961 et 2010. Ces données ont été établies dans le cadre du Programme de surveillance du climat. Avec plus de 50 stations météorologiques mises à profit, il sera possible d’observer les changements climatiques des dernières années au Québec grâce à une carte. C’est le ministre de l’Environnement, Pierre Arcand, qui a avancé ces données, lors de l’annonce de la création d’un nouveau concours visant à sensibiliser la population aux changements climatiques. M. Arcand a précisé que les phénomènes étaient encore plus « accentués » dans la partie ouest de la province. Le concours En action vert 2020 s’inscrit notamment dans le cadre de la Stratégie gouvernementale d'adaptation aux changements climatiques 2013-2020. Les gens qui voudront y participer pourront le faire en se rendant au quebecvert2020.gouv.qc.ca.

27 juillet 2012 : En raison d’un problème avec le camion-échelle du service d’incendie, un homme et sa conjointe sont restés coincés plus de 10 minutes sur le balcon de leur appartement, situé au 3e étage d’un immeuble, à la suite d’un incendie survenu dans la nuit de jeudi à vendredi sur l’avenue Chouinard, dans le quartier Saint-Sacrement à Québec. Incapables de sortir de leur appartement en raison de la fumée qui avait envahi le couloir du 3e étage, Alain Couture et sa conjointe n’ont eu d’autre choix que de se réfugier sur leur balcon en attendant les secours lorsque l’incendie a éclaté. Or, un problème avec le camion-échelle du service incendie de Québec a retardé leur évacuation. Le porte-parole du service incendie, Simon Bolduc a toutefois précisé que des pompiers sont restés en contact permanent avec les victimes prisonnières du bâtiment. Une vingtaine de locataires ont été pris en charge par la Croix-Rouge faute d’endroit pour passer la nuit. À la fin de l’intervention, un pompier a été transporté à l’hôpital pour un léger malaise.

Voir aussi : la période du 28 juillet jusqu'au 31 juillet 2012.

Les sources d'infos pour cette semaine :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>