Ligne du temps : 2012

22 janvier – 28 janvier

22 janvier – 28 janvier

C’est arrivé au Québec du 22 janvier 2012 au 28 janvier 2012

Voir aussi : la semaine précédente du 15 janvier au 21 janvier 2012

22 janvier 2012 : La compagnie française OVH, l’un des principaux acteurs européens des services et d’hébergement de données, pourrait établir sa première division nord-américaine à Beauharnois, dans les anciens locaux de Rio Tinto Alcan. Cette nouvelle n’est pas encore officielle, mais le fondateur d’OVH, Octave Klaba aurait laissé entendre qu’il existe un grand projet d’expansion à Beauharnois. Il s’agirait d’un centre de très grande envergure où seraient logés 360 mille serveurs. On parle d’un investissement de quelque 125 millions de dollars qui générerait quelque 115 emplois dans la région (note : Cette annonce sera officialisée le 26 janvier prochain).

22 janvier 2012 : Le dernier motoneigiste à perdre la vie sur les pistes enneigées du Québec porte à onze le nombre de morts depuis le début de la saison. L’homme dont l’identité n’a pas été révélée est mort sur la rivière des Outaouais hier en soirée. En fait, l’hiver n’est vieux que de quelques semaines et déjà le nombre de morts fait figure d’hécatombe. Vendredi seulement, trois motoneigistes, deux hommes et une femme, sont morts dans des accidents survenus en Estrie, dans la région de Chaudière-Appalaches et au Saguenay-Lac-Saint-Jean.  Samedi, un homme de 29 ans a péri à son tour dans un accident survenu à Gracefield, en Outaouais. Encore en Outaouais, un homme a perdu la vie près de Pontiac samedi en soirée. Selon Patrick Boucher, président de l’Association des motoneigistes du Québec, les conditions météorologiques pourraient être en cause dans ce lourd bilan.

22 janvier 2012 : Le Québec a été secoué par un petit tremblement de terre dans la nuit de samedi à dimanche. La secousse qui est survenue un peu avant une heure du matin a atteint une magnitude de 3,6 sur l’échelle de Richter, et a été ressentie à Nominingue, Mont-Laurier et Mont-Tremblant, dans les Laurentides, selon Séismes Canada. Il n’y a aucun rapport de dommages et aucun ne serait prévu.

22 janvier 2012 : Les militants de l’Action démocratique du Québec (ADQ) ont accepté la fusion entre leur parti et la Coalition Avenir Québec (CAQ) de François Legault. Parmi les 1373 membres qui ont voté, 943 membres ont répondu être en faveur de la fusion, tandis que 388 ont répondu être contre. Ceci signifie que 70,48 % des membres ayant participé à ce processus appuient ce mariage. Environ 54 % des membres ont voté.Cette fusion avait reçu l’aval du chef de l’ADQ, Gérard Deltell, ainsi que des trois autres députés de ce parti. M. Deltell a affirmé, dimanche, que ce résultat est la preuve que son plan de fusion était «réaliste et responsable». Les ex-péquistes Daniel Ratthé, Benoît Charette et François Rebello de même que les indépendants Éric Caire et Marc Picard ont déjà officiellement rallié la CAQ. L’ADQ fera donc place à la CAQ qui regroupera neuf députés à la reprise des travaux parlementaires à l’Assemblée nationale le 14 février. Les adéquistes déçus ont accepté le résultat du vote, mais ont promis de lancer un nouveau mouvement politique qui fera la promotion des idées de droite et qui deviendra éventuellement un parti politique.

23 janvier 2012 : La Sûreté du Québec annonce qu’elle a saisi dix mille comprimés de méthamphétamine lors de son opération antidrogue, à Baie-Comeau et Chute-aux-Outardes. C’est une très grosse saisie. Le but était de déstabiliser complètement le réseau. L’enquête se poursuit. Des petites quantités de cocaïne, de marijuana et de champignons magiques ont aussi été retrouvées, en plus de trois plants de marijuana, deux armes prohibées, plus d’une vingtaine de cellulaires et une importante somme d’argent. Sur le marché de la revente, la drogue saisie représente une somme d’au moins 50 000 $. Le petit comprimé peut coûter de 5 $ à 35 $, voire 40 $, selon sa rareté dans le milieu auquel il est destiné. Quarante-huit policiers ont participé à une enquête de près d’un an qui a mené à l’opération. Lors de la saisie, neuf perquisitions ont été réalisées et 14 personnes ont été arrêtées. D’autres arrestations devraient se faire prochainement.

23 janvier 2012 : La compagnie crie UUCHII, qui regroupe des familles de maîtres trappeurs, bloque depuis jeudi dernier l’accès à la route 167 dont le prolongement, première étape du Plan Nord de Jean Charest, traversera sept territoires de trappe. La compagnie crie a utilisé une pelle mécanique et un tracteur pour barrer la route aux travailleurs, dont le contrat a été octroyé par le conseil de bande de Mistissini. La compagnie tente ainsi de faire valoir son droit de négocier de gré à gré avec le gouvernement pour le contrat du prolongement de la 167 (route des monts Otish), et ce, sans l’intermédiaire du conseil de bande. En s’appuyant sur la Convention de la Baie-James, ces protestataires souhaitent faire reconnaître leurs droits auprès du gouvernement. Ils veulent aussi obtenir une indemnisation. Selon Jocelyn Deschamps, consultant lobbyiste et représentant de ces familles de trappeurs, les redevances demandées par ce groupe cri s’établissent à 10 % du coût de la route, voire «15 %, selon l’avis de certains», a-t-il précisé. Si le prolongement de la route 167 totalisait des investissements d’environ 333 millions $, cela signifie qu’ils demanderaient une somme d’environ 33 millions $. Le président de Carrières Bon-Son, a confirmé qu’aucun véhicule de sa compagnie ne s’était déplacé vers le premier tronçon, lundi, pour amorcer les travaux comme il était prévu par l’entreprise et le Ministère des Transports du Québec.

23 janvier 2012 : Reconnu coupable d’agressions sexuelles sur cinq garçons et une fille il y a plus d’un an, le pédophile originaire de Sorel-Tracy Roger Beaudreault devrait connaître sa sentence l’été prochain, une attente insoutenable pour les victimes qui déplorent que leur agresseur soit toujours en liberté. L’homme de 57 ans, qui a été reconnu coupable d’agressions sexuelles et d’atteintes à la pudeur sur des mineurs le 25 novembre 2010, recevra sa sentence au mois de mai. Le dossier traine en longueur en raison de problèmes de santé liés à l’opération à la prostate qu’il a subie. Alors qu’il devait recevoir sa sentence le 12 janvier dernier, Roger Beaudreault, qui réside maintenant à Saint-Hyacinthe, a convaincu le juge Denys Noël de retarder les procédures jusqu’au 19 janvier. Le temps d’apporter les papiers médicaux nécessaires pour une autre opération. Le 19 janvier, le juge n’a pas conclu que le papier médical était convenable, mais il a tout de même fait preuve de clémence. Il a décidé de reporter une dernière fois le dossier. Le 8 mai prochain, Roger Beaudreault connaitra sa sentence pour les agressions sexuelles qu’il a commises sur cinq garçons. Quant au cas d’agression sexuelle sur une jeune fille mineure, le juge Richard Marleau a décidé, pour les mêmes raisons que son homologue, de remettre la sentence au 14 mai prochain. Une situation insoutenable pour les victimes qui pensent que le pédophile ne fait que multiplier les excuses pour repousser le prononcé de la sentence. Selon une des victimes, le criminel attirait les mineurs de toutes sortes de façons: ses motoneiges neuves, des chips, cigarettes, des bonbons, de la liqueur, etc. Dans un cas, le pédophile a attiré un garçon chez lui en lui promettant de faire un tour de motoneige.

24 janvier 2012 : La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a annoncé le démantèlement d’un réseau de fraude par cartes de crédit et de débit. Sept personnes ont été arrêtées et accusées de possession illicite de données de cartes de crédit, de trafic de données de cartes de crédit et de perpétration d’une infraction pour une organisation criminelle. Les accusés sont originaires de Montréal, de Laval, et de Dollard-des-Ormeaux. Ils auraient cloné les claviers d’identification personnelle de commerçants de la grande région de Toronto pour obtenir des données liées à des cartes de crédit et de débit. Ils auraient ensuite chargé ces données sur des cartes de paiement afin d’avoir accès aux comptes des clients, à travers tout le Canada. L’Équipe intégrée de lutte contre la contrefaçon (EILC) a procédé à ces arrestations.

24 janvier 2012 : Le ministère des Transports du Québec a décidé de rouvrir le dossier de construction d’un nouveau lien routier rapide entre les autoroutes 20 et 10, dans l’est de la Montérégie. Au coût d’un demi-million $, les études d’opportunité mises sur les tablettes depuis 1992 seront actualisées d’ici août 2012. En ce moment, pour traverser l’est de la Montérégie dans l’axe nord-sud, les automobilistes n’ont d’autre choix que d’emprunter les routes 137 et 139, qui ne comportent qu’une seule voie dans chaque direction et sont parfois sinueuses. L’idée de construire une autoroute entre Saint-Hyacinthe et Granby, avec un éventuel prolongement vers l’État américain du Vermont, est apparue au début des années 1980. Ce nouveau lien devait servir à accélérer le développement économique de toute la région, avec des effets bénéfiques jusqu’à Drummondville, Bromont et Acton Vale.

24 janvier 2012 : Google s’apprête à fermer, le 19 avril prochain, son application de retouche d’image en ligne Picnik. D’autres services sont également condamnés, comme Sky Map (carte des étoiles) ou Urchin (analyse statistique). Google a racheté Picnik en 2010, mais a depuis intégré une grande partie de ses outils d’édition d’images directement sur Google+ («kit de création»). La disparition de Picnik est donc une façon comme une autre d’attirer un nouveau public vers son réseau social, via cette fonctionnalité. Durant ses dernières semaines d’existence, le service Picnik Premium sera accessible gratuitement. Quant aux abonnés, ils seront intégralement remboursés de leur dernière année de souscription (24,95$). Au mois d’octobre dernier, Google avait déjà annoncé la fin de nombreux services, tels que son réseau Google Buzz, son service de micro-blogging Jaiku ou encore Google Labs.

24 janvier 2012 : Il y a eu une augmentation « significative » des cas de crime d’honneur au cours des 12 dernières années, selon une étude menée par l’Université de Sherbrooke. « Tandis que trois cas ont été répertoriés entre 1954 et 1983, les crimes d’honneur ont fait au moins 13 victimes depuis 1999 », a indiqué Marie-Pier Robert, professeure à la Faculté de Droit de l’Université de Sherbrooke et auteure de la recherche. L’étude fait état de 12 dossiers où la notion d’honneur était spécifiquement invoquée comme mobile du crime. Tous les dossiers impliquent au moins une victime de sexe féminin. Aucun acquittement n’a été recensé.

24 janvier 2012 : Une grue a défoncé en direct l’une des vitrines de la station de radio CIBL, au centre-ville de Montréal. L’équipe de l’émission Les Oranges Pressées était en ondes lorsque l’incident s’est produit, vers 6 h 40, à l’angle de la rue Sainte-Catherine et du boulevard Saint-Laurent. L’un des collaborateurs répondait à une question de l’animateur quand il a soudainement été interrompu par un énorme fracas. « Oups ! On a eu un petit accident ici, en direct », a alors lancé avec stupéfaction l’animateur et réalisateur de l’émission, Marc-André Carignan. Au retour de la pause publicitaire, celui-ci a tout de même trouvé une façon humoristique de raconter l’incident aux auditeurs. Personne n’a été blessé. Une fausse manœuvre serait à l’origine de cet incident. « Les énormes vitrines sont belles et ça permet aux gens qui marchent sur le trottoir de nous voir, mais après l’incident, on s’est rendu compte que ça pouvait être dangereux, a avoué Marc-André Carignan. On n’avait jamais pensé à ça. »

25 janvier 2012 : Amir Khadir, leader et député du Québec solidaire, a démenti l’affirmation du député péquiste Nicolas Girard selon laquelle il aurait approché des députés du PQ pour proposer des alliances électorales entre les deux partis dans certaines circonscriptions. « C’est un mensonge éhonté », a scandé le député de Mercier. Ce sont des députés du Parti québécois qui l’ont approché, il a dit, pour discuter de ce genre d’alliance électorale dans laquelle un ou l’autre des deux partis s’engagerait à ne pas présenter de candidat dans certaines circonscriptions pour améliorer les chances d’un candidat souverainiste d’être élu. Le PQ et QS préconisent tous les deux la souveraineté du Québec.

25 janvier 2012 : Deux aventuriers montréalais s’apprêtent à vivre une expérience unique en prenant le large pour atteindre l’île Bouvet, qu’ils décrivent comme le point le plus isolé du monde. Perdue à 2500km du territoire habité le plus proche, cette parcelle de terre a la réputation d’avoir accueilli moins d’êtres humains que la Lune. Jason Rodi et son père Bruno sont les instigateurs de ce voyage qui rassemblera dès le 8 février une équipe d’une quinzaine de personnes, dont des scientifiques, à bord du brise-glace Hanse Explorer. Le groupe partira du Cap Horn, à l’extrémité de l’Amérique du Sud, pour se rendre sur l’île en question dans l’Atlantique Sud, avant de terminer son périple au Cap de Bonne-Espérance, en Afrique du Sud. «Nous partons du bout du monde pour nous rendre là où la civilisation a débuté, a expliqué Jason Rodi, réalisateur de formation. Étant une île volcanique couverte par une épaisse calotte glacière, elle est entourée de récifs de roche et baigne dans un océan glacial. Les expéditionnaires souhaitent relever un défi encore jamais réalisé: escalader le sommet de l’île Bouvet, qui culmine à 780 mètres. «On va devoir quitter le brise-glace dans lequel nous voyageons et prendre un zodiac pour aller sur l’île, a expliqué M. Rodi.

26 janvier 2012 : La plus haute grue mobile au monde a fait son arrivée à Montréal. La grue, qui fait 192 mètres (627 pieds) de hauteur, est déployée sur les terrains de l’entreprise qui l’a achetée, Grue Guay, dans l’arrondissement d’Anjou. Elle est presque aussi haute que la Place Ville-Marie. Cette nouvelle grue permet d’effectuer des travaux d’envergure. Elle pourrait, par exemple, servir aux travaux de reconstruction de l’échangeur Turcot. C’est la compagnie Liebherr qui l’a conçue et fabriquée. Les gens qui empruntent l’autoroute 25, à Anjou, peuvent facilement l’apercevoir dans le ciel.

26 janvier 2012 : Le Québec arrive bon dernier parmi les dix provinces canadiennes au chapitre du taux d’infirmières qui travaillent en milieu hospitalier, selon l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS). Un rapport sur les tendances des effectifs infirmiers au Canada de 2006 à 2010, publié aujourd’hui par l’ICIS, indique que 53,6 % des quelque 86 600 infirmières au Québec travaillaient dans un hôpital en 2010. C’est le Nouveau-Brunswick qui affiche la meilleure note à ce chapitre, avec une proportion de 64,3 % des effectifs infirmiers qui œuvrent en milieu hospitalier. La moyenne canadienne est de 58,7 %. Les autres secteurs d’activités pour les infirmières sont, entre autres, les soins en santé communautaire, les centres d’accueil, les établissements carcéraux et les établissements de formation. Le Québec continue d’afficher un important retard sur d’autres provinces quant au nombre d’infirmières praticiennes dans le réseau de la santé. Les statistiques de l’ICIS révèlent que le Québec comptait 64 infirmières praticiennes en 2010, comparativement à 69 au Nouveau-Brunswick, 1482 en Ontario, 263 en Alberta et 129 en Colombie-Britannique. Il faut préciser que les infirmières praticiennes sont devenues légales au Québec en 2003, comparativement à 1997 en Ontario et 2002 en Alberta. Les superinfirmières peuvent pratiquer leur profession en Colombie-Britannique depuis 2005. L’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec a toutefois indiqué que la province compte aujourd’hui 132 infirmières praticiennes. L’ICIS a aussi mentionné que le Canada comptait 354 910 infirmières en 2010, soit une augmentation de 8,8 % par rapport à 2006.

26 janvier 2012 : L’usine Mabe Canada, située dans l’Est de Montréal, fermera ses portes en 2014 entraînant la perte de près de 700 emplois. La nouvelle a été annoncée par le président de l’entreprise. Mabe est le plus grand manufacturier d’électroménagers au Canada. Il fabrique notamment les produits de marque GE et Hotpoint. En 2008, Mabe avait déjà annoncé le transfert d’une partie de sa production au Mexique. En 2009, Mabe avait licencié 150 travailleurs parmi les quelque 850 qu’elle employait à l’époque, parce que le Home Depot avait cessé ses commandes de sécheuses. Controladora Mabe, une entreprise mexicaine, est propriétaire de l’usine montréalaise depuis l’achat des actifs de Camco, en 2005.

26 janvier 2012 : La 58e édition du Carnaval de Québec prendra son envol dès 19 h ce vendredi sur les plaines d’Abraham. Suite au déménagement du Palais de glace sur les Plaines, toutes les activités marquant l’ouverture de la plus grande fête d’hiver ont pour la première fois été centralisées derrière le Manège militaire. Bonhomme accueillera donc les carnavaleux à partir de 19 h avec de l’animation en prévision du discours d’ouverture qui aura lieu vers 20 h. La cérémonie sera ensuite suivie du traditionnel feu d’artifice. La soirée se terminera en danse avec la musique de D. J. Marco G, qui mettra de l’ambiance jusqu’en fin de soirée. Dès samedi, la vaste programmation du Carnaval se mettra en branle avec notamment la course de traîneaux à chiens dans les rues de Québec, qui s’amorcera en début d’après-midi. En soirée, la Dégelée du Carnaval fera vibrer les festivaliers au son de la musique électro.

27 janvier 2012 : Deux pannes de trains survenues à moins d’une heure d’intervalle sur la ligne orange du métro de Montréal ont perturbé l’heure de pointe matinale, vendredi. La première panne est survenue à la station Plamondon, vers 8 h, forçant l’interruption du service entre les stations Snowdon et Côte-Vertu. Un second train est tombé en panne près de quarante minutes plus tard, à la station Place-Saint-Henri.  « Il a fallu étendre l’arrêt de service jusqu’à la station Lionel-Groulx, le temps que notre équipe d’urgence se déplace à la station Place-Saint-Henri », a indiqué Isabelle Tremblay, porte-parole de la STM. Le service a repris graduellement vers 9 h 10. Des autobus de la STM assuraient les déplacements entre les stations touchées par la panne.

27 janvier 2012 : Le mélange de pluie, de neige et de verglas qui s’est abattu sur le Québec a causé bien des ennuis, autant sur les routes que du côté d’Hydro-Québec. En soirée, la plupart des autoroutes de la Rive-Sud (20, 30, 10, 132 et 138) étaient glacées par endroits, a indiqué Bruno Lacombe, porte-parole de Transports Québec. Sur la couronne nord, les autoroutes 13 et 640 étaient également partiellement glacées, a ajouté le porte-parole. La Sûreté du Québec a dénombré quelque 150 de sorties de route dans la grande région métropolitaine. Aucune de ces sorties de route n’a eu de conséquences graves. À l’aéroport Pierre-Elliot-Trudeau, plusieurs vols ont été retardés ou annulés. Un peu plus de 46 000 abonnés d’Hydro-Québec ont aussi été privés d’électricité, en soirée, dans la province. La plupart des pannes se concentraient dans les secteurs de Laval, de Lanaudière et des Laurentides. À Québec, un mélange de neige, de grésil et de pluie verglaçante est tombé. Le mauvais temps a même fait en sorte que l’ouverture du Carnaval de Québec a été repoussée d’une journée. De nombreuses écoles ont fermé leurs portes et les cours étaient suspendus pour la journée. Les fermetures d’écoles ont touché entre autres maintes institutions de Montréal, de Laval, de Lanaudière, de la Capitale nationale et de Chaudière-Appalaches. Entre 10 et 30 centimètres de neige sont prévus d’ici samedi et les vents forts combinés à la neige devraient réduire les visibilités à presque nulles sur plusieurs secteurs du centre et de l’est de la province.

28 janvier 2012 : Le gouvernement de la province argentine de La Rioja annonce qu’il reporte le début des travaux à la création d’une mine d’or à ciel ouvert par la firme canadienne Osisko qui a son siège social à Montréal, en raison de protestations d’habitants et d’associations écologistes. «Une procédure d’information en bonne et due forme va être engagée et il n’y aura pas d’autre activité (sur le site) tant que les gens ne seront pas d’accord», a déclaré vendredi soir Luis Beder Herrera, gouverneur de La Rioja, dans le nord-ouest de l’Argentine. La population de Famatina, une localité de 7 000 habitants, exige que les autorités de la province annulent le contrat conclu avec Osisko Mining Corporation qui veut ouvrir une mine d’or à ciel ouvert sur le mont General Belgrano (6 250 mètres d’altitude), à 20 kilomètres de Famatina. La population estime que l’exploitation d’une telle mine constituerait un danger pour l’environnement.

28 janvier 2012 : Vision Montréal, l’opposition officielle à l’Hôtel de Ville de Montréal, a opposé une fin de non-recevoir à la proposition d’introduire 19 taxations locales différentes, selon la richesse foncière de chaque arrondissement. En marge du chantier sur les budgets d’arrondissements, les élus du parti de Louise Harel sont montés au front pour réclamer à l’administration Tremblay-Applebaum l’équité entre Montréalais et l’application du principe de base que dans toute ville pour une même valeur foncière, la taxation doit être la même. «Il faut plutôt envisager un niveau de services municipaux de qualité, normalisé à travers la ville et en amélioration pour tous les Montréalais, plutôt que d’examiner la diminution au plus bas dénominateur commun de l’offre municipale et une taxation d’arrondissement pour ceux qui pourraient s’en payer plus», a dit le maire de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, Réal Ménard.

28 janvier 2012 : Une manifestation anti-motoneige a attiré une cinquantaine de personnes, cet après-midi, à l’intersection de la route 329 et du chemin du Lac des Trois-Frères, à Saint-Adolphe-d’Howard. C’est à cet endroit, en effet, que les motoneigistes transitent vers la 43, en direction de l’ouest (Outaouais), après avoir emprunté le chemin du Lac des Trois-Frères et la Montée Sauvage sur 5 km environ. Les citoyens du secteur estiment que le conseil municipal ne les a jamais consultés et que le trajet emprunté n’est pas sécuritaire, particulièrement au niveau de la route 329 à cause de la présence d’une courbe tout près. La manifestation s’est terminée par une marche jusqu’à l’hôtel de ville.

28 janvier 2012 : Les stratèges péquistes avaient une invitée spéciale à leur conseil national, à Montréal, en Mme Muguette Paillé, cette femme qui avait volé la vedette pendant le débat des chefs lors de la dernière campagne électorale fédérale. Mme Paillé dit avoir envoyé un courriel à Pauline Marois pour lui signifier son appui. Il n’en fallait pas plus pour que les stratèges péquistes invitent au Conseil national cette dame de 53 ans, qui avait demandé aux protagonistes du débat des chefs comment ils entendaient créer de l’emploi en Mauricie pour les personnes de 50 ans et plus. Mme Paillé était en chômage. En juillet, elle a pu décrocher un emploi saisonnier de guide à la Maison du Commis-Voyageur, un musée situé à Louiseville. Le contrat a pris fin en décembre avec la fermeture du musée pendant la période hivernale et Mme Paillé est retombée au chômage. «Je viens ici pour appuyer le parti de Mme Marois; pour dire à la population que je suis souverainiste», a dit cette résidante de Sainte-Angèle-de-Prémont dans Maskinongé, en Mauricie.

La semaine suivante : 29 janvier – 31 janvier 2012.

père Noël

Le chapeau rouge du père Noël

L’hiver bat son plein… Photo : GrandQuebec.com

Nos sources pour cette semaine :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>