Ligne du temps : 2012

1er mai – 7 mai 2012

1er mai – 7 mai 2012

C'est arrivé au Québec du 1er mai au 7 mai 2012

Voir aussi : semaine précédente du 22 avril au 30 avril 2012

1er mai 2012 : La direction du Collège de Maisonneuve, du Cégep de Saint-Laurent et du Cégep de Sherbrooke ont annoncé la levée des cours, malgré des injonctions par des élèves de ces établissements pour retourner en classe. «On est extrêmement déçus, on vient de se faire dire que ce n'est pas assez sécuritaire», a expliqué une étudiante du Collège de Maisonneuve. «Ce qu'on comprend, c'est qu'il n'y a pas assez d'effectifs du Service de police de la Ville de Montréal pour nous escorter dans l'enceinte», a déploré un autre étudiant, alors qu'un peu plus loin, les applaudissements se faisaient entendre parmi la foule d'élèves qui espéraient cette levée des cours. À Sherbrooke, des étudiants pour la reprise des cours et ceux pour la poursuite de la grève se faisaient face devant l'entrée du cégep, tout en restant calmes. Peu avant 9 h, la direction a confirmé que les cours avaient été annulés pour une troisième journée de suite. Le cégep de Saint-Laurent à Montréal devait lui aussi rouvrir ses portes mardi matin. La direction a cependant annulé ses cours parce qu'elle a jugé le climat n'était pas propice.

1er mai 2012 : Après une enquête préliminaire qui s'est étirée sur plus d'un an, l'ex-lieutenante-gouverneure du Québec, Lise Thibault, a été citée à procès dans les dossiers d'abus de confiance et de fraude envers les gouvernements provincial et fédéral. C'est ce qu'a déclaré mardi matin le juge Michel L. Auger, expliquant cette décision dans un document de 10 pages dont le contenu est toutefois frappé d'une ordonnance de non-publication. L'ex-représentante de la reine au Québec devra donc se présenter devant un jury, qui aura à déterminer si elle a commis les fautes reprochées. «Je regrette la décision du tribunal, même si je ne souscris pas. J'ai toujours agi de bonne foi et travaillé dans l'intérêt des Québécois et des Canadiens», a laissé tomber la principale intéressée, visiblement émotive, quelques minutes après l'annonce de cette nouvelle. Lise Thibault fait face depuis 2009 à deux chefs d'accusation de fraude, deux autres d'abus de confiance, un chef de production de faux documents et une accusation d'utilisation de faux documents, pour des gestes posés alors qu'elle occupait ses fonctions de lieutenante-gouverneure du Québec, de 1997 à 2007. Ces accusations avaient été déposées après que les vérificateurs généraux du Québec et du Canada eurent conçu un rapport conjoint dans lequel ils reprochaient à la septuagénaire des dépenses de 700 000$ pour des activités qui n'étaient pas liées à ses fonctions. Mme Thibault a affirmé à nouveau qu'elle n'avait rien à se reprocher dans cette histoire.  Les accusations auxquelles fait face Lise Thibault pour des événements produits à Québec entre le 30 janvier 1997 et le 7 juin 2007, alors qu'elle était lieutenante-gouverneure du Québec.

1er mai 2012 : «L'engouement pour le Plan Nord entraîne un développement économique sans précédent et des besoins importants en matière de croissance urbaine», a souligné par communiqué Serge Simard, ministre délégué aux Ressources naturelles et à la Faune. Des municipalités touchées par le Plan Nord verront débarquer chez eux de nouveaux travailleurs qui iront s'y installer. Lorsqu'il est question de nouveaux travailleurs, cela implique également une croissance urbaine et le programme permettra de «rendre disponibles de nouveaux espaces requis pour le développement de secteurs résidentiels, commerciaux et industriels», a soutenu le ministre.

2 mai 2012 : Un promoteur de la région de Québec souhaite instaurer un nouveau service de traversier entre la pointe de Longueuil et le bassin Bickerdyke, situé dans le Vieux-Port de Montréal, dont la réalisation nécessiterait un investissement minimal de 80 millions $. Dans un document intitulé « Projet de traversier TLM Montréal-Montréal : une option durable et complémentaire », selon le promoteur, Roger Dumas, le projet « répond à la problématique de la congestion quotidienne des ponts ». Il s'agit d'un projet de deux traversiers de type « Sister Ships » qui assureraient le service aux heures de pointe, toutes les trente minutes, et qui pourraient transporter un maximum de 96 000 personnes et 9600 voitures par jour, 12 mois par année. La mise en place d'un service de traversiers entre les deux rives serait particulièrement utile lorsque des chantiers sur les routes font leur apparition, ou lorsque surviennent des pannes de métro. Les traversiers peuvent s'articuler au système de vélos Bixi.

2 mai 2012 : Un accident d'aéronef s'est produit au lac Noir près de la rue de la Ceinture à Saint-Jean-de-Matha, dans Lanaudière. Selon la Sûreté du Québec, deux personnes ont été blessées légèrement et ont été soignées sur place, par les ambulanciers. L’hydravion, de type Cessna 185, aurait connu des problèmes mécaniques au décollage. Le pilote de l'avion serait un homme possédant une dizaine d'années d'expérience dans la conduite de ce type d'engin. Une enquête sera instituée par le Bureau de la sécurité des transports.

2 mai 2012 : Après la levée des cours ce matin, une soixantaine d'étudiants du clan des Verts ont marché jusqu'au palais de justice où trois de leurs collègues ont déposé une requête pour outrage au tribunal. Les intimés sont la direction du Cégep de Sherbrooke et son association étudiante. Les demandeurs reprochent aux deux parties de ne pas avoir pris les mesures nécessaires pour que les cours puissent reprendre normalement comme l'ordonne l'injonction provisoire émise le mardi 24 avril, par le juge Gaétan Dumas de la Cour Supérieure. Le juge avait ordonné à la direction du cégep de faire en sorte que la reprise des cours se fasse dans l'ordre et la paix et lui avait donné jusqu'au jeudi 26 avril pour se conformer à l'injonction. Mercredi matin, malgré l'injonction, les cours ont été levés pour une quatrième fois depuis vendredi dernier. La direction du cégep a tenté à nouveau de procéder à la reprise des activités scolaires, mais des centaines d'étudiants en grève formant une chaîne ont bloqué les entrées aux différents pavillons de l'établissement. La requête déposée par des membres du groupe des Verts demande que la Cour condamne les défendeurs à une amende de 20 000 $.

2 mai 2012 : Le Mouvement national des Québécoises et Québécois a dévoilé certains détails entourant les célébrations de la Fête nationale du Québec, qui se déroulera, cette année, sous le thème «Le Québec en nous». Louise Forestier et Christopher Hall ont été choisis pour être les porte-parole de cette 178e édition de l'événement. Le point de presse a en outre été l'occasion, pour les médias, d'entendre en primeur une nouvelle chanson de Loco Locass, «Les géants», dernière pièce de leur album qui paraîtra en juin. Biz et Batlam – Chafiik ayant été retenu en studio pour, justement, peaufiner le disque à venir – ont d'ailleurs annoncé que leur trio se produirait en spectacle sur une scène de la province dans le cadre des festivités, mais ont refusé de dire dans quelle ville. Richard Petit et son groupe, Les Vikings, accompagnés d'une pléiade d'autres artistes, feront aussi danser la foule dans une municipalité encore inconnue. Au total, plus de 700 rendez-vous familiaux seront organisés aux quatre coins du Québec pour permettre aux gens d'honorer leur identité. Plus de 20 000 bénévoles rendront possibles les différentes activités qui inviteront la population à s'amuser, mais aussi à réfléchir à la «Terre française d'Amérique» et à notre langue.

2 mai 2012 : On a appris que la centrale nucléaire de Gentilly-2 de Bécancour a été évacuée en raison d'une fuite d'eau lourde le 25 avril dernier. L'alerte a été déclenchée en avant-midi lors d'une opération sur une machine à combustible. Quelque 70 litres d'eau lourde se sont répandus dans une conduite de ventilation et sur le plancher. Le bâtiment du réacteur a alors dû être évacué. Deux employés ont été exposés à la radioactivité en très faibles doses, selon la Commission canadienne de sureté nucléaire. Il a fallu trois heures pour rétablir la situation. Le gouvernement Charest n'a toujours pas statué sur l'avenir de la seule centrale nucléaire du Québec. Les coûts envisagés pour sa réfection ont grimpé, passant de 1,2 milliard $ en 2004 à 1,9 milliard $ en 2008. Récemment, le PDG d'Hydro-Québec, Thierry Vandal a affirmé qu'à «l'évidence» il en coûtera plus de 1,9 milliard $ pour la remettre à neuf.

2 mai 2012 : Un collectif de douze auteurs dont l'ex-premier ministre Lucien Bouchard s'est prononcé en faveur de la hausse des frais de scolarité, de l'instauration de la modulation de ces frais selon le domaine d'étude et pour une bonification du régime de prêts et bourses. Dans une lettre ouverte intitulée « Faisons le choix de l'excellence universitaire » signée également par l'ex-ministre des Finances du Québec, Monique Jérôme Forget, l'économiste Pierre fortin, la présidente de la fédération des chambres de commerce du Québec, Françoise Bertrand et deux ex-recteurs dont Robert Lacroix (Université de Montréal), le collectif estime « qu'une grande majorité de Québécois reconnaissent la nécessité de mieux financer nos universités tout en se dotant d'un système bien calibré pour s'assurer de l'accessibilité aux études universitaires ». Le collectif rappelle que, dans son budget 2010, le gouvernement avait décidé d'augmenter sa propre contribution à l'éducation supérieure, qu'il avait demandé une contribution supplémentaire du secteur privé et que, désormais, c'est « au tour des étudiants de s'engager ». Le groupe d'auteurs souligne également que « les étudiants doivent retourne en classe et tous les efforts doivent être déployés pour sauver une session déjà terriblement compromise ». Le collectif termine sa lettre ouverte en indiquant que d'éventuelles élections permettront de statuer sur le débat en cours et que les sociétés démocratiques résolvent leurs conflits dans les urnes plutôt que dans la rue.

3 mai 2012 : La Monnaie royale canadienne a l'intention de commémorer la fin de la production de la pièce d'un cent lors d'une cérémonie, qui se déroulera vendredi matin à Winnipeg. Le ministre des Finances, Jim Flaherty, a annoncé la fin de la production de la pièce d'un cent dans son budget du mois de mars. Il en coûte 1,6 cent pour produire un cent. Le gouvernement fédéral économisera 11 millions $ par année lorsque la production prendra fin. Les pièces d'un cent seront progressivement retirées de la circulation, mais les consommateurs pourront continuer à les utiliser indéfiniment.

3 mai 2012 : Les étudiants du Cégep de Sherbrooke ont voté jeudi après-midi à 55% en faveur d'un retour en classe, ce qui mettra fin à la grève qui durait depuis 46 jours dans cet établissement. Les cours doivent reprendre au début de la semaine prochaine, mais entre-temps, les étudiants devraient demeurer en grève jusqu'à vendredi soir. Plus de 2000 étudiants ont participé au vote à l'invitation de l'Association étudiante du Cégep de Sherbrooke (AECS) qui a demandé de prendre part aux débats et au vote «de façon respectueuse et civilisée». «Aucune forme de violence ou d'intimidation ne sera tolérée lors de cet évènement», pouvait-on lire sur le site Internet de l'AECS. Les tensions entre les étudiants étaient visibles lors des derniers jours, alors que des manifestants empêchaient depuis vendredi dernier la reprise des cours.

4 mai 2012 : Réunis sous le thème « En sous-vêtements pour un gouvernement transparent », près de 1200 manifestants, dénudés à divers degrés, ont marché dans les rues de Montréal. Mais la  manifestation nocturne qui a pris le relais a été déclarée illégale, peu avant 23 h, lorsque la situation a dégénéré devant le domicile du maire Tremblay dans l'arrondissement d'Outremont. C'est à la toute fin de la marche que des manifestants plus hargneux se sont fait arrêter. Les policiers dénombraient six arrestations. Ces personnes pourraient notamment faire face à des accusations d'agression armée et de voies de fait sur des policiers. La première manifestation, qui s'est mise en branle à 19 h en direction nord depuis la place Émilie-Gamelin avec quelques centaines de protestataires, a pris de l'ampleur, des manifestants se joignant en grand nombre au groupe, enlevant leurs vêtements en courant. Un marcheur s'est complètement dénudé devant un policier avant de déguerpir. Cette manifestation, forte de plus de 4000 personnes, a emprunté plusieurs artères, dont Saint-Denis, Sainte-Catherine, l'avenue du Parc, en omettant à quelques reprises de respecter les consignes de direction émises par la police. De nombreux policiers protégeaient le quartier général du SPVM. Une trentaine de participants habillés en noir et cagoulés ont été aperçus en tête de la manifestation, et au moins trois pièces pyrotechniques ont été lancées. En remontant l'avenue du Parc vers le nord, des manifestants ont baissé leurs pantalons aux clients des bars et un troisième avis a été donné à la foule de ne pas renverser les cônes sur la chaussée.

4 mai 2012 : Le conducteur de la bétonnière qui s'est renversée dans la bretelle menant à l'autoroute Duplessis en direction sud, à la hauteur de l'autoroute Charest Ouest, à Québec, jeudi matin, est décédé. L'homme de 62 ans, de Québec, a succombé à ses blessures après avoir été transporté à l'hôpital. Selon la Sûreté du Québec, la vitesse et peut-être une distraction pourraient être à l'origine de cette sortie de route fatale.

4 mai 2012 : Le gouvernement Harper a pris les employés de Parcs Canada par surprise en annonçant d'importantes réductions de postes, quelques semaines avant le début de la haute saison touristique. Ces annonces font suite au budget fédéral du 29 mars dernier. À Gaspé, c'est le Parc national de Forillon qui écope, tandis dans la Baie des Chaleurs, c'est le Lieu historique national de la Bataille-de-la-Ristigouche qui subira des coupures. Au total, ce sont 33 postes qui sont touchés. La majorité des employés touchés par les mesures auront jusqu'au 30 août 2013 pour être affectés, postuler à un autre emploi dans l'organisation ou effectuer un retour aux études. À noter que le Parc national de Forillon, qui planifiait des associations d'affaires cet été avec Escale Gaspésie et le Festival Musique du Bout du Monde, n'a toujours pas confirmé l'aboutissement de ces projets.

4 mai 2012 : Un incendie d'origine suspecte a réduit en cendres un hélicoptère, près de l'aéroport de Mascouche, dans Lanaudière. Les flammes ont éclaté vers 21 h à l'arrière des hangars de la compagnie Passport. L'appareil, un Eurocopter Astar 350, était garé à l'extérieur. C'est un passant qui a prévenu les secours. À leur arrivée, les pompiers ont dû rabattre les flammes, mais aussi protéger un important réservoir de carburant situé tout près. Fait intrigant: il s'agit du troisième incident du genre à survenir dans le secteur depuis peu. Selon le Service de police de Mascouche, au moins deux avions ont été vandalisés ces dernières semaines à proximité de l'aéroport de Mascouche. Des bandes vidéo sont actuellement étudiées par les enquêteurs. Cet hélicoptère servait principalement à réaliser des missions pour le compte d'Hydro-Québec, du gouvernement du Québec et de la SOPFEU.

5 mai 1012 : Depuis quatre ans, des milliers de Québécois ont profité de la crise immobilière qui a frappé la Floride comme pour y acheter un condo ou une maison. Mais depuis quelques mois, les offres sont de plus en plus rares. Des condos dans de chic tours de West Palm Beach valaient seulement 200 mille dollars environ.

5 mai 2012 : Les policiers craignaient pour la vie d'un homme dans la vingtaine, alors que deux jeunes ont été gravement blessés en chutant d'un balcon, à Montréal. Vers 3 h 30, les policiers ont été appelés à se rendre au 6442, boulevard Saint-Laurent, près de la rue Beaubien. Les deux individus avaient effectué une chute d'un étage pour atterrir directement sur le trottoir. Un des hommes a été transporté dans un centre de traumatologie où il reposait dans un état critique, ce matin. L'autre homme a également subi d'importantes blessures, mais son état n'inspirait aucune crainte. À première vue, tout porte à croire que ce serait purement accidentel.

5 mai 2012 : La 11ème édition du Festival du Jamais Lu s'est ouverte, avec la soirée Lettres ouvertes/poings fermés, une « indignation joyeuse » constituée de lectures de textes engagés, dramatiques ou humoristiques. Dans une mise en scène de Louis Champagne, les artistes Normand Canac-Marquis, Justin Laramée, Jean-Philippe Lehoux, Anne-Marie Olivier, Julie-Anne Ranger-Beauregard et Madeleine Péloquin (enceinte et sur le point d'accoucher) sont montés sur les planches du Théâtre Aux Écuries, à Montréal, pour faire part de leurs réflexions parfois candides, souvent cinglantes, mais toujours lucides, sur la société d'aujourd'hui et le « printemps érable » que connaît actuellement le Québec. Les différents chapitres du spectacle se déroulaient dans un décor convivial et dépouillé de cuisine et de salon, et plusieurs extraits musicaux venaient appuyer les propos des créateurs. Dès le lever du rideau, le directeur artistique Jean-François Nadeau a souhaité la bienvenue à l'assistance en lançant un clin d'œil senti à la manifestation étudiante qui battait son plein à Victoriaville. Le ton était alors donné : les deux heures qui allaient suivre seraient teintées de cynisme et davantage réalistes qu'optimistes, mais aussi porteuses d'espoir et très divertissantes. Même l'entracte a généré son lot de réactions et de rires, le slogan « Vive le Québec ivre » s'affichant sur un écran avant la sortie des gens, et un discours de la ministre Line Beauchamp résonnant entre les murs du théâtre pendant que le parterre se dégourdissait les jambes. Et, si la vulgarité de certains discours en a probablement saisi quelques-uns, la majorité des présentations ont semblé faire mouche auprès des spectateurs. Le Festival du Jamais Lu se tient cette année pour la première fois au Théâtre Aux Écuries, après avoir passé une décennie complète dans la petite salle O Patro Vys. L'événement se consacre à faire découvrir au public de nouveaux auteurs, qui verront sans doute leurs œuvres prendre vie dans un théâtre de la province au cours des prochaines années. Lectures, tables rondes et salons littéraires ponctueront cette nouvelle mouture du rendez-vous, qui se terminera le 11 mai.

5 mai 2012 : Les noms des manifestants blessés grièvement lors de l'émeute survenue à Victoriaville, ont circulé sur les médias sociaux samedi. Alexandre Allard aurait subi de graves blessures et Maxence L. Valade, co-porte-parole de l'Association étudiante du Cégep de Saint-Laurent (AECSL), aurait pour sa part été gravement blessé à l'œil. Les blessures auraient été provoquées par des projectiles lancés dans la foule. Il pourrait s'agir de morceaux de pavé ou de boules de billard ou encore des balles de caoutchouc tirées par la police. Plus tôt samedi matin, la SQ a confirmé que neuf personnes soit six manifestants et trois policiers avaient été transportées à l'hôpital. Laurent Leclerc-Robichon, 23 ans, Julien De Bellefeuille, 25 ans, et Sylvain Lamothe, 39 ans, font face à des accusations telles qu'agression armée, voies de fait sur un agent de la paix et violation de la paix. Ils sont demeurés détenus. Kevin Paul, 21 ans, Daniel Wolfe, 21 ans et Brandon Gamblem, 31 ans ont comparu pour violation de la paix et ont été libérés avec des conditions de remise en liberté. «Malheureusement, des groupes d'individus, qui visiblement n'avaient pas l'intention de manifester, mais plutôt, de commettre des actes criminels, ont rapidement, et malgré les nombreux avertissements (…) fait tomber la clôture, la ligne à ne pas franchir», a indiqué le capitaine Jean Finet, de la SQ, lors du point de presse.

6 mai 2012 : Les Québécois dépensent de plus en plus pour leurs bouteilles de vin. Selon les plus récentes données, le prix moyen des vins a augmenté de 3,06 % depuis un an. Cette hausse résulterait d'une augmentation des ventes de vins d'une gamme supérieure. Autrement dit, les clients seraient prêts à payer davantage pour des vins de meilleure qualité, ce qui fait grimper la moyenne des prix, a expliqué la porte-parole de la SAQ, Isabelle Merizzi. « Les Québécois consomment de plus en plus des vins qualitatifs et de moins en moins de vins entre 9 $ et 12 $. Ils poussent de plus en plus la barre de 20 $, même en semaine ». Le ”packaging” est super important. Il y a 7000 sortes de vin en SAQ; alors, il faut trouver des techniques de vente pour charmer l'œil des clients. »  Pour la deuxième année d'affilée, c'est le vin rouge californien Ménage à Trois (Folie à Deux) qui domine outrageusement le palmarès de la SAQ, au chapitre des ventes. Plus de 1,2 million de bouteilles vendues dans la Belle Province. À lui seul, ce vin rouge représente 0,67 % des ventes totales de la société d'État, soit 23,9 millions $, loin devant son plus proche poursuivant, un spiritueux (la Vodka Smirnoff triple distillation), qui a rapporté 18,4 millions $. Dans le palmarès des ventes, publié dans le cahier des crédits budgétaires de la SAQ déposé récemment à l'Assemblée nationale, on retrouve donc 33 vins, 15 spiritueux et deux boissons panachées (Cooler Smirnoff Ice et Rev Vodka). À noter que le Fuzion argentin (Shiraz/Malbec Zuccardi Mendoza), un vin bon marché qui a dominé le classement des ventes pendant plusieurs années, a glissé au second rang, l'an dernier, et se retrouve au 5e échelon, cette année.

6 mai 2012 : Le premier ministre québécois Jean Charest a écarté le scénario d'élections anticipées pour capitaliser sur l'accord de principe conclu avec les associations étudiantes pour mettre fin au plus long conflit étudiant de la province. L'opposition jugeait probable le déclenchement dès cette semaine d'élections générales pour un scrutin en juin, dans la foulée de l'accord conclu samedi qui pourrait mettre fin à 12 semaines d'une grève étudiante. «Il y aura une élection générale quand nous arriverons à la conclusion que c'est dans l'intérêt du Québec. Mais nous ne sommes pas sur un programme pour le mois de juin», a déclaré M. Charest à l'issue du conseil national du Parti libéral du Québec (PLQ, fédéraliste), à Victoriaville.

6 mai 2012 : L'accord qui vise à dénouer un conflit aux accents de crise sociale, doit encore être approuvé par les étudiants. Aux termes de celui-ci, les droits de scolarité à l'université augmenteront de 1 780 dollars sur sept ans (environ 254 dollars/an) pour les ramener à environ 4 000 dollars par année, plus près de la moyenne nord-américaine. En contrepartie, les frais annexes imposés par les universités aux étudiants seront réduits, ce qui forcera les établissements à revoir leur mode de gestion. M. Charest a maintenu la ligne dure dans ce conflit, une stratégie qui semble lui avoir profité, selon de récents sondages.

6 mai 2012 : Un individu s'est retrouvé coincé sur une clôture alors qu'il tentait d'échapper aux policiers tôt dimanche à Laval. Vers 1 h, les policiers de Laval ont pris en chasse l'individu dans la fin vingtaine qui venait de commettre une introduction par effraction dans un commerce situé sur la rue de la Station, près du boulevard des Laurentides et de l'autoroute 440, dans le parc industriel de Laval. L'individu n'a pas eu le temps de voler quoi que ce soit à l'intérieur et, en prenant la fuite, il a voulu enjamber une clôture qui se trouvait sur son chemin. Malheureusement pour lui, son pantalon est resté coincé. À l'arrivée des policiers sur les lieux, l'homme était toujours coincé, la tête en bas. Les policiers ont dû lui enlever son pantalon pour le déprendre et l'arrêter.

6 mai 2012 : Des spécialistes du Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS) surveillent de très près ce qu'ils appellent eux-mêmes le «printemps québécois». Alors que plus de 180 manifestations ont eu lieu à Montréal au cours des dernières semaines et que 30 % d'entre elles se terminent par des actes illégaux et des blessés, selon le SPVM, le SCRS aurait à l'œil certains groupes d'anarchistes et des militants plus extrémistes qui prennent part à ces rassemblements. Des agents du SCRS étaient présents lors de l'émeute à Victoriaville afin de recueillir des informations et identifier des individus qui pourraient représenter une menace à la sécurité nationale. « On a réellement eu affaire à un groupe très bien organisé, qui s'était très bien préparé et qui avait un plan bien précis», a souligné l'ex-directeur des services d'urgence de la Sûreté du Québec, Maurice Bezombes. Parmi les groupes ciblés par le SCRS, certains plus connus tels que le Black Block, mais également des membres de la Convergence des luttes anti-capitalistes (CLAC), le Parti communiste révolutionnaire (PCR), l'Union communiste libertaire (UCL) et le Réseau de résistance du Québécois (RRQ). L'ancien directeur du SCRS, Michel Juneau-Katsuya, a mentionné à TVA Nouvelles que des groupes de terroristes canadiens ont fait exploser 30 bombes, dont 20 par convictions politiques depuis 2001.

6 mai 2012 : Des Suisses, des Français et des Anglais seront à Québec, du 1er au 3 juin, pour pratiquer l'art du déplacement en milieu urbain. Ils ont été invités par leurs collègues de Québec qui s'adonnent à cet hébertisme urbain depuis quelques années. «Nous sommes tannés d'entendre dire que nous sommes des sauteux. Nous ne sommes pas des gens qui sautent n'importe comment. Ça prend de la technique», a insisté Nicolas St-Pierre, l'un des fondateurs de l'Association québécoise d'art du déplacement (ADD Québec). « Avec le phénomène internet, il y a eu de la mauvaise publicité autour de cet art qui a démarré en France », selon M. St-Pierre qui a souligné que les gens intéressés à découvrir l'art du déplacement auront une belle opportunité de le faire début juin. « Nous attendons encore des confirmations pour les endroits où ça se tiendra, mais tous les détails seront sur notre site addquebec.ca », a-t-il conclu.

7 mai 2012 : Facebook rend jaloux. Un sondage a permis de constater que plus un individu va sur Facebook, plus son conjoint se plaint de son intérêt pour le réseau social. Aussi, plus une personne a d’amis sur Facebook, plus elle risque de développer des conflits avec son partenaire. Près de la moitié des gens en couple s'avouent jaloux lorsque leur conjoint navigue sur le populaire réseau social Facebook. « Je suis plus ou moins surprise, mais Facebook a clairement un impact sur le fonctionnement des couples», indique l'auteure du sondage, Anik Ferron.

7 mai 2012 : La Ville de Métis-sur-Mer, dans la région du Bas-Saint-Laurent, souhaite qu'Ottawa octroie au phare de Métis le statut de phare patrimonial, de sorte que la ville puisse avoir la responsabilité de son entretien et de son éventuelle restauration. Le gouvernement fédéral propose en effet de céder 970 phares répartis sur le territoire canadien à des organismes ou des personnes qui pourraient les entretenir et les conserver dans le cadre de la Loi sur la protection des phares patrimoniaux. Construit en 1874 au coût de 3500 $, le phare de Métis surplombe le fleuve Saint-Laurent du haut de ses 16 mètres. Pour accéder à son sommet, il faut grimper 103 marches. Tout en haut, on y trouve le prisme importé d'Angleterre qui permet de projeter la lumière sur une distance de 20 kilomètres. C'est l'un des 24 phares, propriété du gouvernement fédéral, que les communautés du Québec souhaiteraient conserver à titre patrimonial, tout comme le phare de Cap-Chat, le phare de l'île Verte ou le phare de l'île Bicquette.

7 mai 2012 : « Il est interdit à quiconque participe ou est présent à une assemblée, un défilé ou un attroupement sur le domine public d'avoir le visage couvert sans motif raisonnable, notamment par un foulard, une cagoule ou un masque », stipule l'article que tente de faire adopter M. Tremblay. Le maire a voulu se faire rassurant, lundi, en affirmant que son intention était « de garantir la sécurité des manifestants, des commerçants et des policiers ». De plus, l'interdiction du port du masque ne sera pas appliquée en d'autres circonstances, lors de défilés festifs par exemple. Autre la prohibition des manifestations à visage couvert, M. Tremblay veut obliger les organisateurs à communiquer l'itinéraire et le lieu exact des rassemblements au Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

Voir aussi : du 8 mai au 14 mai 2012.

Voici nos sources d'infos pour cette semaine :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>