Ligne du temps : 2011

29 juillet – 31 juillet 2011

29 juillet – 31 juillet 2011

Actualités du Québec, juillet 2011

du 29 juillet au 31 juillet 2011

Voir aussi : Semaine précédente (du 22 juillet au 28 juillet 2011)

29 juillet 2011 : Une des deux femmes hospitalisées après un traitement à la boue dans un centre énergétique, près de Durham-Sud, dans le Centre-du-Québec, est décédée.  Les deux femmes avaient été trouvées inconscientes dans par des ambulanciers dépêchés à la ferme Reine de la Paix, un centre offrant plusieurs services, dont l’initiation au reïki, des soins énergétiques, des massages et de la thérapie par les plantes. Selon les informations recueillies, des gens participaient à des traitements qui consistaient à s'enduire de boue et à s’envelopper dans une pellicule de plastique et du carton. Selon une des victimes, certaines personnes auraient passé plusieurs heures enfermées, sans boire. Les traitements à la boue sont fréquents dans plusieurs centres. C'est une pratique courante dans les spas et dans les centres de santé et c'est exécuté avec professionnalisme et protocole. « On va enduire, oui, de boue de tourbe ou de boue professionnelle le corps du client, le recouvrir d'une pellicule et laisser un temps de pause qui n'excède jamais 25 minutes », a expliqué Geneviève Poirier, enseignante à l'Académie de massage scientifique.

29 juillet 2011 : Un inventeur lavallois veut mettre sur pied un regroupement afin de forcer le gouvernement à revoir ses méthodes qui permettront aux détenteurs de brevets de jouir de leurs propriétés intellectuelles. Depuis de nombre d’années, Vénérand Champagne se bat contre la machine gouvernementale. «La bureaucratie est beaucoup trop lourde, peu importe la couleur de gouvernement. C’est sans compter sur la Commission de la construction du Québec qui en mène trop large chez nous», a indiqué le septuagénaire, quelque peu désespéré de la situation. M. Champagne mène son combat contre ce qu’il qualifie «d’immobilisme administratif» et il revient à la charge cette fois-ci en espérant convaincre d’autres inventeurs de se joindre à lui pour faire la pression nécessaire qui poussera le gouvernement provincial à réformer son système. Il y a 25 ans, le Lavallois, originaire de la Beauce, a conçu des escaliers en kit, un procédé unique qu’il a fait breveter tant aux États-Unis qu’au Canada. De l’avis de plusieurs experts menuisiers, il s’agit des plus beaux escaliers de la province. La méthode de travail, qui est d’une extrême précision, épargne temps et argent au consommateur. Le produit peut provenir de tout type de matériau (bois, verre, métal, etc.).

30 juillet 2011 : Un homme âgé d'une quarantaine d'années s'est noyé dans la rivière Saint-Maurice, près de l’île Saint-Quentin, à Trois-Rivières, devenant la 27e personne à perdre la vie dans les eaux du Québec au cours du mois. Des baigneurs ont tenté de lui porter secours, mais sans succès.Le nombre de noyades survenues en juillet est d'ailleurs le plus élevé des 10 dernières années.

30 juillet 2011 : Mario Deslauriers a fait vibrer la foule de l’International Bromont, en obtenant la première place du Grand Prix modifié, dans une épreuve ayant nécessité une séance de barrage. Troisième concurrent en piste, l'Irlandais Andrew Bourns a réussi le premier parcours parfait, en un temps de 80,06 secondes. Le Colombien Roberto Teran l’a imité peu après, assurant ainsi la tenue de la séance de barrage. Ensuite, Mario Deslauriers, avec son cheval Whistler, a réalisé un excellent chrono de 76,30 secondes, avant que Yann Candele, avec Ariana, n’effectue lui aussi aucune faute. Au cours de la seconde ronde, Bourns a réalisé un temps de 34,28 secondes, mais une barre au sol a donné la chance à ses rivaux de prendre la tête. Deslauriers, avec ses 35,24 secondes et son parcours parfait, a ainsi pris les devants. Candele, dernier concurrent au barrage, a été plus rapide que le favori local, mais une barre au sol l’a relégué en quatrième place. Quant au jeune cavalier québécois Nicolas-Xavier Bélanger, en selle sur Papabili, il a maintenu un incroyable chrono de 75,67 secondes lors du parcours initial, mais une barre tombée en fin de parcours lui a enlevé toute chance de l’emporter.

30 juillet 2011 : L’expérience de Simon Tobin l’a bien servi dans cet autre duel épique contre l’increvable Petar Stoychev. Habitué de disputer la victoire au tsar du lac Saint-Jean, Tobin a usé de stratégie et de patience pour récolter une deuxième place bien méritée après le grand Bulgare. L’étudiant au doctorat en psychologie de l’Université Laval ne se berçait pas d’illusions. Il se doutait bien qu’il devait mettre une croix sur un triomphe. Tobin nagera le lac Memphrémagog dimanche prochain, puis le lac Mégantic dans deux semaines avant de tirer sa révérence.

30 juillet 2011 : Une explosion a secoué un immeuble résidentiel de l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal, à Montréal. Un des locataires a subi une grave blessure en fracassant la fenêtre de son logement pour se sauver. La déflagration est survenue au quatrième étage du bâtiment comptant une trentaine d'appartements, situé à l'intersection des rues Frontenac et Rachel Est. L'explosion a été suivie d’un incendie qui a rapidement été maîtrisé par les pompiers dépêchés sur les lieux.

30 juillet 2011 : Le mafioso Danny De Gregorio, se retrouve au centre de procédures entre Ottawa et Québec qui voudraient saisir ses «économies». L’affaire a débuté en juin 2008 alors que De Gregorio a été arrêté individus pour l'enlèvement de Nino Bartolomeis, proche de Francesco Arcadi. Au cours des perquisitions effectuées à sa résidence de la rue de Baccarat à Laval et à celle de sa mère, les policiers avaient alors saisi 138 525 $. Mais à la suite d'une volte-face de la victime, De Gregorio a bénéficié d'un arrêt des procédures. Il a alors voulu récupérer son argent, mais Québec a manifesté l'intention de conserver 58 000 $, jugeant qu'ils provenaient d'activités criminelles. Le 29 avril, l'Agence du revenu du Canada a envoyé un huissier à la conjointe de De Gregorio lui signifiant qu'il devait 473323,72 $ en impôts impayés depuis 2004. Le même jour, l'Agence a signifié au Directeur des poursuites criminelles et pénales du Québec son intention de mettre la main sur l’argent saisi à De Gregorio pour rembourser une partie de sa dette. Le 22 juillet, l’Agence a déposé une requête en Cour du Québec pour qu'on lui remette les 138000$. L'avocat de De Gregorio, Me Loris Cavaliere, a demandé que la cause soit reportée au 17 octobre, parce que des «discussions fiscales étaient en cours». Considéré comme une figure montante du crime organisé, Danny De Gregorio, alias «Danny Arm» (Le Bras) a été arrêté en février dernier pour une affaire de possession d'arme qui est toujours pendante. Le 15 juin 2009, De Gregorio avait été atteint de trois balles alors qu'il sortait de son gym à l'angle des rues Jarry et Champ d'Eau dans Saint-Léonard et avait miraculeusement survécu à cette tentative de meurtre. Il est proche de Giuseppe De Vito, alias «Pony Tail», un membre influent du crime organisé qui avait échappé à la vaste rafle de Colisée de novembre 2006 avant d'être arrêté après une cavale de quatre ans. De Gregorio était le parrain de l'une des deux filles de De Vito, assassinées par leur mère, Adèle Sorella, en mars 2009.

31 juillet 2011 : Par miracle, l'effondrement d'une énorme structure de béton sur l'autoroute Ville-Marie, au centre-ville de Montréal, n'a fait aucun blessé. Il était environ 9 h 15 lorsque plusieurs dalles de béton se sont affaissées sur toutes les voies de l'autoroute 720 Est, tout près du viaduc de l'avenue de l'Hôtel-de-Ville. La catastrophe a été évitée de justesse et le hasard a voulu qu'aucune voiture ne soit écrasée par les immenses morceaux de béton qui se sont détachés de la structure. Selon les données du ministère des Transports du Québec (MTQ), environ 100 000 véhicules empruntent quotidiennement l’autoroute 720 durant la semaine. Dès lors, un gigantesque périmètre de sécurité a été établi dans le secteur et le tunnel Ville-Marie a été fermé d'urgence dans les deux directions. Le béton qui est tombé sur l'autoroute est un paralume constitué d’environ huit dalles de béton en treillis servant à empêcher les automobilistes d’être éblouis par le soleil. Ces dalles, d’environ deux mètres de large par cinq mètres de long, sont supportées par une longue poutre transversale. Il semble que la poutre ait entraîné dans sa chute les dalles qu’elle soutenait. La porte-parole du ministère des Transports du Québec, Caroline Larose, a refusé de s'avancer quant aux causes possibles de cet effondrement. Le ministre des Transports du Québec, Sam Hamad, a tenu à se rendre, tout comme le maire de Montréal, Gérald Tremblay, sur les lieux de l’effondrement, afin de constater la gravité de la situation.

Actualités de la semaine suivante : du 1er août au 7 août 2011.

Pour cette semaine, voici nos sources :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>