Ligne du temps : 2011

8 septembre – 14 septembre 2011

8 septembre – 14 septembre 2011

Actualités : septembre 2011

du 8 septembre jusqu'au 14 septembre 2011

Voir aussi : période entre le 1er septembre 2011 et le 7 septembre 2011

8 septembre 2011 : Une demi-douzaine de familles ont été évacuées de leurs domiciles en feu sur l’avenue Argyle près du chemin Côte-Saint-Antoine, à Westmount. L’incendie s’est déclaré vers 22 heures. Il s’est répandu dans des maisons de deux étages en rangée. Une soixantaine de pompiers ont été appelés sur les lieux pour combattre les flammes. Personne n’a été blessé, mais un pompier a dû être conduit à l’hôpital pour des étourdissements.

8 septembre 2011 : Le premier ministre Jean Charest a déclaré, le 29 octobre 2009, à M. David Jacobson, l’ambassadeur américain à Ottawa, qu’Hydro-Québec planifiait d’acheter Maritime Electric, la compagnie privée d’électricité desservant l’Île-du-Prince-Édouard, révèle une nouvelle note diplomatique américaine dévoilée par WikiLeaks. Hydro voulait ainsi obtenir «d’importants actifs éoliens». Maritime Electric est une division de l’entreprise Fortis Inc. qui est établie à Terre-Neuve-et-Labrador. Le projet est tombé à l’eau devant la farouche opposition des citoyens du Nouveau-Brunswick, qui ont rejeté le projet lors d’un référendum.

8 septembre 2011 : Le journaliste et ancien diplomate Michel Roy est décédé M. Roy, né en 1929, a été durant sa longue carrière un des journalistes les plus respectés au Québec. Il a tour à tour travaillé à La Presse Canadienne, au Devoir, puis à La Presse. De la fin des années 1980 au début des années 1990, après avoir quitté La Presse, il a œuvré à la pige pour Le Soleil, L’actualité et Radio-Canada. Dans les années 1990, Michel Roy s’est éloigné du journalisme pour devenir conseiller au cabinet du premier ministre Brian Mulroney, puis ambassadeur en Tunisie. Après son retour au pays, il a été professeur à l’Université Laval. Il avait obtenu plusieurs prix et distinctions durant sa carrière, dont l’Ordre du Canada en 1987.

9 septembre 2011 : Trois personnes ont été retrouvées mortes dans une maison de Gatineau, en Outaouais. Après un appel logé au service 911, des agents de la police de Gatineau se sont présentés à la résidence située sur la rue du Saguenay, où ils ont trouvé les cadavres de deux hommes et une femme. Ils ont été alertés par une personne qui avait préalablement fait la découverte: le lien de celle-ci avec les victimes n’a toutefois pas été divulgué. «Il ne s’agit pas de morts naturelles, a précisé Yves Comtois, porte-parole de la police de Gatineau. Il s’agit de morts suspectes.»

9 septembre 2011 : D’ici 20 ans, les francophones devraient être minoritaires sur l’île de Montréal par rapport aux personnes parlant d'autres langues, selon une étude publiée par l’Office québécois de la langue française (OQLF). Même si en 2006, ils représentaient 54,2 % de la population montréalaise, les francophones pourraient n’en représenter que 47,4 % en 2031. De plus, s’il y avait une forte croissance de la démographie, ce pourcentage diminuerait encore pour atteindre 44 %. La proportion d'anglophones devrait également diminuer d'ici 2031 dans l'île de Montréal, selon les hypothèses les plus plausibles établies par l'OQLF, passant de 25,2 % en 2006 à 23,0 % dans 20 ans. Pour sa part, la proportion d'allophones (soit les personnes dont la langue parlée le plus souvent à la maison n'est ni le français ni l'anglais) devrait augmenter durant la même période, soit de 20,6 % en 2006 à 29,5 % en 2031. À l’échelle de la province, le français sera aussi en baisse d'ici 2031. Si 81,8 % de la population le parlait en 2006, une proportion de seulement 77,9 % le fera en 2031. L’étude dévoile aussi, entre autres, que les allophones qui arrivent au Canada vont opter pour le français dans 51 % des cas, alors qu’en 1996, ils n’étaient que 40 % à décider d’apprendre cette langue.

9 septembre 2011 : Deux organisations musulmanes acceptent très mal les propos du premier ministre Stephen Harper tenus lors d’une entrevue accordée à la télévision de Radio-Canada, selon lesquels l’islamisme représentait la plus importante menace à la sécurité du Canada. Le Conseil suprême islamique du Canada (CSIC) et le Congrès islamique canadien (CIC) désapprouvent fortement les propos du premier ministre. L’islamisme ne serait pas une menace, mais un bonheur pour le Canada, peut-être? Le Conseil suprême islamique du Canada (CSIC) exige même des excuses du premier ministre : « … Si les musulmans n'associent aucun fanatique, extrémiste, terroriste, avec l'islam, qui a donné le droit à un premier ministre chrétien d'associer de telles personnes avec notre religion?», a demandé le CSIC dans un communiqué cité par le radiodiffuseur public. C’est drôle quand même : les musulmans n’associent aucun terroriste avec leur religion et tous ceux qui sont d’avis contraire, n’expriment que de la rhétorique antimusulmane (c'est quoi ça?, note de GrandQuebec). Dans une dizaine d’années, toutes nos femmes porteront la voile pour ne pas offenser les hommes, auront une dizaine d’enfants chacune et n’auront aucun droit à porter la jupe! Et si quelqu’un dit que c’est inadmissible, il sera lapidé, c’est pas une menace, c’est une réalité.

islamistes contre le monde

À Londres, une cinquantaine d'islamistes ont intenté perturber la minute de silence observée pour marquer la mort tragique des milliers d'innocents aux mains d'islamistes, le 11 septembre 2001. Les manifestants appartiennent au mouvement «Musulmans contre les croisades». Ces débiles mentaux, sont-ils accusés à tort d’être une menace pour toute l’humanité? (voir la nouvelle du 9 septembre 2011 sur les protestations des confrères de ces terroristes concernant les propos du premier ministre du Canada). (AFP PHOTO / CARL COURT)

10 septembre 2011 : Une adolescente de 16 ans est morte après avoir subi de graves blessures à la tête lors d’une dispute qui a dégénéré, dans la nuit de vendredi à samedi, à Rawdon, dans Lanaudière. L’incident est survenu en début de nuit sur le chemin du Lac Brennan, a expliqué le sergent Claude Denis, porte-parole de la Sûreté du Québec (SQ). La dispute aurait impliqué plusieurs jeunes. La jeune fille a été transportée à l’hôpital dans un état critique. La police a annoncé son décès.

10 septembre 2011 : Le Canada va exporter ses sables bitumineux dans d’autres pays si les États-Unis refusent d’appuyer la construction du pipeline Keystone XL, a indiqué le ministre des Affaires étrangères du Canada, John Baird. «Si les Américains décident de décliner la promesse que représente le Keystone XL, il y a beaucoup, beaucoup d’autres pays et beaucoup, beaucoup d’autres marchés qui profiteront de notre pétrole», a dit le ministre conservateur lors d’un déjeuner organisé par le Chambre de commerce de Calgary. «Les nouvelles forces économiques qui émergent dans la région de l’Asie et du Pacifique offrent d’énormes opportunités pour plusieurs compagnies canadiennes.» Malgré ce qu’il considère comme des «coups de publicité» effectués par des acteurs d’Hollywood, comme Daryl Hannah, qui contestent la construction du pipeline, M. Baird a indiqué qu’il souhaite que la décision des États-Unis soit prise en se basant sur les faits. Les États-Unis pourraient obtenir une indépendance énergétique plus rapidement avec l’aide du Canada qu’avec celle d’autres pays fournisseurs, qui sont plus instables, a indiqué le ministre Baird.

11 septembre 2011 : Un incendie suspect au Marché Maisonneuve à Montréal, fait l’objet d’une enquête de la police. L’incendie s’est produit vers 3h, dans le secteur Hochelaga-Maisonneuve, et n’a pas fait beaucoup de dommages. Un endroit de rangement et un camion de livraison notamment ont été touchés par les flammes. Les commerces étaient tout de même ouverts ce matin, comme à l’habitude. La police de Montréal a des raisons de croire que l’incendie est de nature criminelle.

12 septembre 2011 : La police recherche les malfaiteurs qui ont braqué une banque à Westmount. Les trois ou quatre malfaiteurs munis d’au moins un pistolet électrique ont dérobé de l’argent à la succursale de la Banque TD au coin de l’avenue Greene et du boulevard Maisonneuve ouest, ce matin, à Westmount. Une femme a subi un choc nerveux lors de ce braquage. Les bandits se sont ensuite enfuis à pied. Suivis par un témoin à bicyclette, les suspects l’ont alors attaqué. Ils ont frappé le cycliste au visage et ils lui ont volé son portefeuille. Les voleurs, qui n’étaient pas cagoulés, ont alors pris la poudre d’escampette en auto. Ils ont toutefois causé un accident de circulation sur la rue Sherbrooke Ouest près de l’avenue de Melrose. Leur véhicule a percuté une camionnette, sans toutefois faire de blessé. Les suspects ont alors pris la fuite en courant. Les policiers ont réussi à rattraper un des malfaiteurs. Ses complices, deux ou trois hommes noirs, sont toujours recherchés par la police.

12 septembre 2011 : Un homme a été tué par balle dans l’arrondissement Lachine à Montréal tôt ce matin. Vers 4h, des policiers ont été interpellés par un citoyen et des appels sont entrés au 911. Il y aurait eu un conflit et des témoins ont entendu au moins un coup de feu.» À l’arrivée des policiers, l’homme gisait au sol devant un immeuble à logement de la rue Ivan Franko, près de la 33e avenue. La victime a été transportée à l’hôpital, où son décès a été constaté. Il s’agit du 26e homicide à survenir sur le territoire du SPVM en 2010.

12 septembre 2011 : Des agents de sécurité aux contrôles pré-embarquement de l’aéroport Montréal-Trudeau ont volé des effets personnels à des passagers lorsque les bacs en plastique passaient dans les appareils à rayons X et trois agents ont été congédiés depuis 2008 pour «faute professionnelle liée au vol». Si cette pratique s’avère rare, elle inquiète néanmoins M. Denis Lebel, ministre des Transports, de l’Infrastructure et des Collectivités. «Ces actions sont inacceptables et nous nous attendons à ce que les responsables de l’ACSTA (l’Agence canadienne de la sûreté du transport aérien) coopèrent avec les autorités policières, a indiqué le ministre dans un courriel. L’ACSTA est une société d’État fédérale qui supervise le contrôle et la sécurité des passagers dans les aéroports. Les opérations de fouille sont toutefois confiées à des compagnies de sécurité privées. Dans plusieurs aéroports du Canada, des passagers ont rapporté des vols d’argent, de bijoux et d’objets de valeur.

12 septembre 2011 : Avec près de 400 nouveaux utilisateurs par semaine, le réseau de jumelage Covoiturage Montréal a enregistré une hausse de 57% de ses inscriptions par rapport à l’an dernier. Une tendance que les responsables du réseau attribuent aux problèmes de circulation sur les routes de la métropole québécoise. Face à la congestion et aux nombreux travaux routiers, de plus en plus de travailleurs de la grande région de Montréal choisissent le covoiturage. «Le gros battage médiatique autour de la congestion y a contribué», a indiqué Francis Girard-Boudreault, coordonnateur aux communications et marketing chez Covoiturage Montréal. Parallèlement, le nombre de contacts établis entre les quelque 40 000 membres de ce réseau a connu une hausse de 52%.

13 septembre 2011 : Un homme de 39 ans de Saint-Elphège a été arrêté, dans un champ de Pierreville, près de Sorel-Tracy. Il aurait tiré un coup de feu lorsque des agents de la SQ sont arrivés pour procéder à une saisie de cannabis. Il devrait comparaître au palais de justice de Sorel pour usage négligent d’une arme à feu, pour possession non autorisée d’une arme, pour avoir déchargé une arme dans un dessein dangereux, et pour production et possession de cannabis. Les policiers qui se trouvaient sur le rang Sainte-Anne, à proximité d’une plantation de cannabis, avaient dû rebrousser chemin, après avoir été accueillis par une détonation. Un hélicoptère, un maître-chien et d'autres policiers se sont ensuite rendus sur les lieux, et le secteur a été bouclé jusqu’à ce qu’ils mettent la main sur le tireur présumé.

13 septembre 2011 : Le Parti québécois estime que, pour que le français se porte mieux, il faudrait réduire le nombre d’immigrants que le Québec accueille. Accueillir 50 000 immigrants par année au Québec, comme le propose le gouvernement libéral, c’est trop, compte tenu du peu de ressources disponibles pour la francisation, soutient le député péquiste Yves-François Blanchet. L’Office québécois de la langue française a rendu publiques plusieurs études qui montraient notamment que moins de la moitié des Montréalais parleront le français à la maison en 2031, phénomène qui gagnera la banlieue par la suite. M. Blanchet croit que la solution réside dans l’augmentation substantielle des moyens de francisation des immigrants. L’ex-ministre péquiste François Legault, qui dirige maintenant la Coalition pour l’avenir du Québec, a plaidé pour une réduction du nombre d’immigrants à 45 000 pour deux ans, le temps de revoir l’effort d’intégration des nouveaux arrivants à la société québécoise.

13 septembre 2011 : Des dizaines de parents se mobilisent pour éviter la fermeture des garderies privées Premiémos et Premiépas, situées à Saint-Bruno et Saint-Basile. Une centaine d'enfants fréquentent les deux garderies. La ministre de la Famille, Yolande James, a admis que la situation n'est pas facile pour les parents. «Le ministère se mobilise actuellement pour procéder le plus rapidement possible à l'analyse du dossier», a assuré Mme James, qui a tenu à préciser que la santé et la sécurité des enfants demeuraient une priorité pour le gouvernement. «On ne peut pas émettre de permis sans avoir vérifié certains éléments. Par exemple, est-ce que les locaux sont bien aménagés? On doit vérifier les antécédents du personnel également», a ajouté la ministre. En décembre 2010, après 15 ans d'opération, le ministère de la Famille a ordonné à la propriétaire des deux garderies privées, Denise Tresidder, de faire une demande de permis, mais elle n'a formulé sa demande que le 10 août. «Je ne voyais aucun avantage à avoir un permis, puisque j'opère depuis 15 ans et que Québec ne subventionne aucune place à sept dollars dans les garderies privées», a indiqué Denise Tresidder. Puisque le ministère de la Famille a 60 jours pour répondre à une demande de permis, les deux garderies devront fermer leurs portes lundi, faute d'avoir leur permis à temps. Le Québec compte actuellement 215 000 places subventionnées (places à 7 $) et près de 20 000 places en garderies privées. Ces garderies doivent avoir un permis dès lors qu’elles accueillent plus de six enfants. Le budget du ministère de la Famille pour les services de garde s'élève à plus de 2 milliards $.

14 septembre 2011 : Un parachutiste expérimenté, père de deux enfants, a connu une fin atroce sous les yeux de quelques témoins, dans un champ, près de l’aéroport du secteur Saint-Jean-Chrysostome à Lévis. Patrick Lamy a fait un dernier saut qui a très mal tourné. Courtier immobilier chez RE/MAX, l’homme d’une trentaine d’années était à bord d’un vol avec plusieurs autres adeptes de sensations fortes. La victime détenait toutes les qualifications nécessaires pour sauter individuellement.  Les deux parachutes ne se sont pas déployés normalement. Une altitude trop basse lors du déploiement pourrait expliquer le drame. Un site spécialisé fait état de 24 sauts mortels jusqu’ici en 2011 dans le monde. En 2010, 53 personnes auraient perdu la vie, contre 68 en 2009.

14 septembre 2011 : Vanessa Paradis, Kevin Parent, Hélène Florent et Évelyne Brochu accompagnaient Jean-Marc Vallée sur le tapis rouge de Café de Flore lors de la première qui se déroulait au Cinéma Impérial à Montréal. Ce film bouleversant, écrit et réalisé par Jean-Marc Vallée, prendra l’affiche le 23 septembre prochain. Vanessa Paradis y incarne Jaqueline, mère du petit Laurent (Marin Gerrier), un enfant trisomique. En parallèle, on suit Antoine (Kevin Parent), qui a quitté Carole (Hélène Florent), son amour d’enfance, pour Rose (Évelyne Brochu). Au son des Pink Floyd notamment et des différentes versions de la chanson Café de Flore, mais surtout grâce à un montage et des ellipses dignes de mention, on découvre leurs destins enchevêtrés, réflexion ambitieuse et puissante sur l’amour.

14 septembre 2011 : Plus de 2000 automobilistes ont reçu des constats d’infractions en raison de l’utilisation du nouveau système de reconnaissance des plaques d’immatriculation (SRPI) à Montréal, et ce, uniquement au cours des six premières semaines d’activité du programme implanté le 1er juin. Il capte les plaques d’immatriculation et sonne l’alarme si le véhicule est recherché. Quelque 1043 conducteurs ont été interceptés alors qu’ils avaient pris le volant sans détenir un permis de conduire valide. Ce sont 1233 autres qui n’avaient pas acquitté les frais liés à la plaque d’immatriculation du véhicule utilisé. Des constats d’infraction qui étaient accompagnés d’amendes pouvant aller de 600 $ à 2000 $ dans le cas des permis de conduire qui ne sont pas en règle et de quelques centaines de dollars pour les plaques d’immatriculation non conformes. Une trentaine de véhicules policiers ont été dotés des appareils du SRPI qui captent les plaques de tous les véhicules qui entrent dans leur champ de vision et vérifient si elles sont listées dans les bases de données auxquelles le SRPI a accès. Le système peut traiter jusqu’à 1500 plaques par minute. Ses informations sont contre-vérifiées par des policiers.

À la prochaine ! : Semaine 15 septembre – 21 septembre 2011

Voir nos sources (pour cette semaine) :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>