Ligne du temps : 2011

8 octobre – 14 octobre

8 octobre – 14 octobre

Actualités : octobre 2011

du 8 octobre jusqu'au 14 octobre 2011

Voir la semaine précédente : période du 1er octobre 2011 au 7 octobre 2011

8 octobre 2011 : Les millions pleuvent pour des projets immobiliers dans le secteur du Mont-Sainte-Anne, dans les Laurentides. Le Château Mont-Sainte-Anne subit une rénovation complète évaluée à 16 millions $ et  les hommes d’affaires Jean Campeau et Louis Massicotte mettent la main sur l’Hôtel Val-des-Neiges pour réaliser un autre projet de condominiums de 12 millions $ comprenant une deuxième phase de 15 millions $. Tout cela sans compter le mégaprojet de construction dans la municipalité de Beaupré d’un centre des congrès et d’un parc aquatique intérieur, totalisant des investissements de 60 millions $, dont les études de marché sont presque complétées. Le centre des congrès et le parc aquatique devraient être construits sur les terrains qui appartiennent à la SÉPAQ (près du tremplin de saut à ski et des chutes Jean Larose), mais sous la gestion du Mont-Sainte-Anne. L’entreprise Resorts of the Canadian Rockies est toujours à l’étape de réflexion concernant le plan de développement pour l’avenir du Mont-Sainte-Anne.

8 octobre 2011 : Les amateurs de bières artisanales montréalais ont dégusté les produits de 44 micro-brasseries et cidreries provenant de différentes régions du Québec, lors de la quatrième édition de l’Octoberfest du marché Atwater de la Fromagerie Atwater. L’évènement, prévu du 7 au 9 octobre, a attiré plusieurs centaines de profanes et de fins connaisseurs. Les brasseurs en profitent pour entrer en contact avec leur clientèle. Une proximité qu’ils apprécient beaucoup. «C’est génial pour la promotion. On peut conseiller nos clients, leur dire quoi manger et quoi boire avec nos produits. Les gens en retour posent des questions. Il y a beaucoup d’intérêt», a expliqué Yves Bellefeuille, d’AMB maître brasseur.

9 octobre 2011 : La communauté innue de Mashteuiatsh, au Saguenay-Lac-Saint-Jean, est frappée par l’accident ayant impliqué six membres de leur réserve, sur la route 175, dans la réserve faunique des Laurentides. Le conducteur d’une Pontiac Sunfire a dévié de sa voie, près de l’Étape, pour entrer en collision avec une camionnette qui s’amenait dans le sens opposé. L’automobiliste de 32 ans, Mathieu Cleary, est mort dans l’accident. Ses propres enfants, son ex-conjointe avec qui il avait rompu au printemps, ainsi que ses ex-beaux-parents étaient à bord du véhicule qu’il a percuté. Le conducteur, l’ex-beau-père, serait toujours dans un état critique, selon la SQ. Une proche a précisé que l’homme de 51 ans allait devoir passer à travers une longue période de réhabilitation pour retrouver l’usage complet de ses membres. Les deux enfants et l’ex-conjointe, assis sur la banquette arrière, ainsi que l’ex-belle-mère reprennent du mieux, a ajouté cette proche de la famille. Le service de police de Mashteuiatsh a confirmé que Mathieu Cleary était un homme connu par les forces de l’ordre. L’individu faisait face à cinq accusations criminelles et devait revenir en cour le 29 novembre.

9 octobre 2011 : Le weekend de l’Action de grâce a été marqué par une vague de chaleur exceptionnelle. Le mercure a frôlé le record à Montréal, et l’a pulvérisé à Québec. Le 9 octobre, après-midi, le thermomètre affichait 24 degrés Celsius dans la capitale nationale. Du jamais vu un 9 octobre, qui restait sur une température maximum de 22,4 degrés en 1994, selon les données enregistrées par Environnement Canada. Le 8 octobre avait été tout aussi chaude (24 degrés Celsius) à Montréal. C’est 10 degrés de plus que les normales de saison, mais il a manqué un petit degré pour égaler le record de chaleur de l’année 1958. Le record de chaleur a été battu à Sherbrooke, une première fois samedi (24,1 degrés), puis une nouvelle fois dimanche (25 degrés). La température la plus chaude un 9 octobre remontait à 2006 (21,8 degrés). Environnement Canada a, par ailleurs, relevé dimanche des températures de 28 degrés Celsius à Gatineau, 27 degrés à La Tuque et à Pointe Noire, 26 degrés à Jonquière et La Baie, et 25 degrés à Gaspé. Samedi, le mercure avait grimpé jusqu’à 25,8 degrés dans la ville de Gaspésie, battant le record de 1994 (24,8 degrés).Le mercure avait atteint 26,5 degrés Celsius à Val-d’Or, explosant le précédent record (23,9 degrés) enregistré en 1970. Pour l’anecdote, le mercure était descendu à -2,3 degrés Celsius à Montréal en 1978, et à -1,4 degrés Celcius à Québec en l’an 2000. Il s’agit là des températures les plus froides enregistrées un 9 octobre dans les deux principales villes de la province.

10 octobre 2011 : Un colis suspect découvert à la suite d’une alerte à la bombe à proximité du magasin Canac-Marquis Grenier, à Québec, s’est avéré inoffensif. Un périmètre de sécurité avait été établi à proximité du commerce. La circulation a été détournée pendant plusieurs heures. En fin de journée, la situation était revenue à la normale. Le colis suspect a été repéré aux alentours de 13 h 15 sur une colonne de l’établissement, situé au 1177, Pie XI Sud. Selon Sandra Dion, porte-parole de la police de Québec, tout le personnel et tous les clients de l’établissement ont été rapidement évacués. Les artificiers de la Sûreté du Québec ont été dépêchés sur les lieux. Les pompiers ont aussi été appelés, par mesure préventive.

10 octobre 2011 : Des centaines de joueuses de la ligue Tennis Féminin Interclub Montréal ont été privées, il y a une dizaine de jours, de leur activité pendant une journée en raison de la fête du nouvel an juif, Rosh Hashana. «Je vous dirais que les gens, en général, étaient un peu frustrés. On se disait que c’était encore un accommodement raisonnable. Questionnée à ce sujet, Tennis Féminin Interclub Montréal n’a pas souhaité commenter la situation. «Le conseil d’administration n’a aucun commentaire à émettre à ce sujet», a indiqué la présidente, Marilou Boivin. Récemment, une controverse a éclaté autour du règlement municipal interdisant le bruit pendant des fêtes religieuses à Hampstead, dans l’île de Montréal. Contrairement à ce dernier cas, où la population est à 85% juive, impossible de savoir combien de joueuses de religion juive font partie de la ligue. Tennis Féminin Interclub Montréal est une ligue de tennis qui a vu le jour en 1978. Elle est dirigée par un conseil d’administration qui voit au bon fonctionnement de celle-ci. La ligue regroupe plus de 60 équipes et compte jusqu’à 800 joueuses réparties dans les 11 clubs de tennis intérieurs de Montréal et des environs.

11 octobre 2011 : Une enquête a été ouverte par la Sûreté du Québec après que le corps inanimé d’un homme eut été trouvé à l’intérieur d’un véhicule accidenté, en bordure d'une route de la réserve faunique Rouge-Matawin, dans la région de Lanaudière. Ce sont des gardiens de la réserve qui ont fait la macabre découverte et qui ont alerté les policiers de la Sûreté du Québec. Le décès de l’automobiliste a été constaté par un médecin quelques heures plus tard. Son identité et son âge n’ont pas été révélés par les autorités. Selon toute vraisemblance, le conducteur aurait été terrassé par un malaise cardiaque et aurait ensuite perdu le contrôle de son véhicule. Selon les informations recueillies par les policiers, il semble que la victime souffrait de problèmes de cœur.

11 octobre 2011 : Chantal Rouleau, la mairesse de l’arrondissement Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles, à Montréal, continue de demander une enquête publique sur l’industrie de la construction. Elle a fait parvenir une lettre à Jean Charest, afin de dénoncer la corruption et la collusion dans l’industrie de la construction. «Je veux montrer au premier ministre la situation que je vis dans mon arrondissement et que vivent plusieurs maires à Montréal et au Québec», a indiqué Mme Rouleau à TVA nouvelles. La mairesse a critiqué le système d’attribution des contrats municipaux. Mme Rouleau croit que plusieurs contrats de son arrondissement ont été attribués à des entreprises proches de la mafia. Elle a déclaré que des policiers, des élus et des citoyens avec qui elle a discuté croient qu’une enquête publique ne nuirait pas aux enquêtes policières, contrairement à ce qu’ont indiqué le gouvernement et le patron de l’Union permanente anticorruption (UPAC), Robert Lafrenière.

11 octobre 2011 : Un employé d’une boutique de téléphonie cellulaire a été attaqué à l’intérieur des Galeries Chagnon à Lévis. L’employé d’un kiosque de Fido s’apprêtait à ouvrir le commerce lorsqu’il a été attaqué par derrière par un homme, avant de recevoir un coup au visage. L’agresseur lui a alors demandé tout l’argent en sa possession. L’employé, sonné par l’attaque, lui aurait remis l’argent de la caisse. Le suspect a ensuite pris la fuite. Aucun détail sur le suspect n’a été communiqué. Du ratissage a été fait aux abords des Galeries Chagnon et le service d’identité judiciaire s’est rendu sur les lieux. Les policiers tentaient de savoir comment l’individu a pu pénétrer dans le centre commercial alors qu’il était fermé.

12 octobre 2011 : Des équipes de l’hôpital de l’Enfant-Jésus ont conçu un logiciel qui améliore les soins en salle de réanimation. La plateforme technologique recueille et enregistre les données cliniques, signes vitaux et autres, en temps réel, tâche qui était auparavant dévolue à l’infirmière. Elle peut désormais consacrer 30 % de temps en plus au chevet du patient, selon le Dr Marcel Émond, qui a participé à la mise au point de ce nouvel outil informatique. Le gain est appréciable, puisque l’équipe médicale pose des gestes importants toutes les 72 secondes, auprès d’un polytraumatisé. Trois urgentologues en collaboration avec des infirmières, des chercheurs et des informaticiens ont mis cinq ans à élaborer le ReaScribe, qui a été présenté en première canadienne à Québec. Le logiciel pourra être relié au Dossier santé. Dès 2012, la nouvelle flotte d’avions ambulances sera munie de ce logiciel.

12 octobre 2011 : De plus en plus de squatteurs au Québec. Depuis l’expulsion musclée du squat Préfontaine en octobre 2001, certains squatteurs ont déménagé quelques centaines de mètres plus loin, chez un ancien fleuriste, devenu un lieu d’injection de drogues dures. Les itinérants ont élu domicile au coin des rues de Lorimier et Sainte-Catherine, dans un immeuble qui possède une cour clôturée où des prostitués accueillent leurs clients. Les jeunes se sont aussi déplacés vers le sud de la métropole, rue Notre-Dame. TVA Nouvelles a pu visiter l’ancienne tonnellerie, située face à l’usine de sucre Lantic. C’était devenu un squat dans lequel logeaient des sans-abri jusqu’à ce qu’ils soient récemment priés de quitter ce bâtiment qui appartient au ministère des Transports du Québec. En 15 ans, le nombre d’itinérants serait passé de 15 000 à 30 000 sur l’île de Montréal.

12 octobre 2011 : Projet à l’étude depuis 10 ans dans la métropole, le service de paramédic à bicyclette deviendra permanent dès l’été prochain. Il y a maintenant une décennie, la croissance du nombre d’appels reçus durant la saison estivale forçait Urgences-Santé à revoir ses méthodes d’intervention. Avec l’étendue des pistes cyclables de Montréal, le vélo s’est imposé de lui-même comme moyen de transport. La saison s’étend de la mi-juin à la mi-septembre, mais le service demeure disponible pour les événements hors saison qui génèrent beaucoup d’achalandage, comme le Grand Prix ou le marathon de Montréal. Les intervenants se déplacent en équipe de deux, à raison de deux équipes par jour sur l’île de Montréal, beau temps, mauvais temps. Les quarts de travail sont de douze heures et s’effectuent sur un vélo hybride. Rajoutez à cela 27 kg (60 lb) de matériel à traîner et un total d’environ 6000 kilomètres de patrouille à parcourir dans l’été et vous obtenez le profil de l’emploi. Le rayon d’intervention des paramédics à vélo s’étend jusqu’à quatre kilomètres, considérant que 80 % du temps, ils se rendront plus vite qu’une ambulance sur les lieux. Cet été, 247 appels au service 911 ont pu être évités grâce aux situations repérées par les paramédics en pédalant dans la ville, alors que parmi toutes les interventions pratiquées, deux ont permis de sauver des vies sur place.

12 octobre 2011 : L’échouement d’un navire au large du Cap-Breton, en Nouvelle-Écosse, n’aura pas de conséquences environnementales, assure la Garde côtière canadienne et le gouvernement fédéral. Des agents fédéraux ont effectué des vols au large du Cap-Breton pour vérifier si du carburant s’était échappé du MV Miner, un vraquier de 230 mètres. Le 20 septembre, lors de son remorquage vers la Turquie, où il devait être détruit, le MV Miner s’est échoué près de l’île Scaterie, en Nouvelle-Écosse, en raison de vents violents qui l’ont détaché du remorqueur. De multiples tentatives pour libérer le cargo ont échoué. Le navire est en grande partie intact, mais il y a plusieurs trous sur un côté. Le premier ministre de la Nouvelle-Écosse, Darrell Dexter, avait exprimé des inquiétudes à la suite de l’échouement du vraquier, craignant que cela puisse nuire à la pêche locale et à la faune aquatique. Les employés de la Garde côtière canadienne ont retiré la semaine dernière plus de 10 000 litres de mazout marin, de lubrifiants et d’eaux usées huileuses. On n’a relevé aucune pollution sur le littoral en provenance du navire.

13 octobre 2011 : Le Service de Police de la Ville de Montréal (SPVM) enquête sur un incendie suspect qui s’est déclaré en début de soirée dans un garage de la rue Bannantyne, dans l’arrondissement Verdun. Le garage, qui est attenant à des condos en construction, doit bientôt être démoli. Le feu, qui a pris naissance dans des étagères et du matériel à l’intérieur de l’édifice vers 19 h, a rapidement été maîtrisé par la vingtaine de pompiers dépêchés sur les lieux. Les dommages sont mineurs et personne n’a été blessé.

13 octobre 2011 : 400 agents de bord d’Air Canada et sympathisants ont manifesté à l’aéroport Montréal-Trudeau, pour protester contre les mesures prises par le gouvernement fédéral, qui rendent illégal tout débrayage de leur part. «Ils sont extrêmement déçus que la ministre du Travail Lisa Raitt se soit ingérée dans les négociations de façon détournée. Les gens sont excédés», a indiqué François Bellemare, du Syndicat canadien de la fonction publique. Air Canada et ses 6800 agents de bord sont opposés dans une partie de bras de fer. Mme Raitt a laissé le dossier entre les mains du Conseil canadien des relations industrielles, ce qui empêche les employés de déclencher une grève. Le transporteur aérien a annoncé le dépôt contre le syndicat d’une plainte en vertu du Code canadien du travail pour pratique déloyale. Selon Air Canada, le dernier accord préliminaire a été rejeté en raison de la conduite de mauvaise foi du syndicat durant le processus de négociation.

13 octobre 2011 : Google met à jour son réseau Google+ (G+) en lui ajoutant la recherche en temps réel et les mots-clic. «Nous essayons de permettre à nos membres de suivre et de prendre part plus facilement à l'actualité sur Google+», a déclaré Vic Gundotra, vice-président du social chez Google, sur sa page G+. Les résultats de recherche sont maintenant mis à jour en temps réel: des alertes avertissent de nouveaux messages relatifs au sujet cherché «dès qu'ils sont publiés». Il suffit de cliquer sur ce message ou sur l’onglet «Les plus récents» pour que s’affichent les résultats les plus récents. Quand un # sera présent, Google+ renverra automatiquement, par lien, à une page de résultats correspondant au terme suivant le caractère. Comme sur Twitter, ces mots-clic permettent aux utilisateurs d’indiquer qu’un post a trait à un sujet particulier.

13 octobre 2011 : La Ville de Montréal a dû défaire et refaire des travaux qu’elle venait tout juste de terminer dans l’arrondissement Rosemont-La Petite-Patrie. Au début septembre, les résidents et les commerçants qui sont établis à proximité du parc Bélanger-Châteaubriand, à l’angle des rues du même nom, ont poussé un soupir sou-de soulagement. La Société de transport de Montréal (STM) venait d’y terminer la reconstruction d’un poste de ventilation de la ligne de métro orange et en avait profité pour réaménager entièrement ce parc de quartier. Un chantier de 15,1 millions $, qui causé des désagréments au voisinage pendant 21 mois. Mais un mois après la réouverture du parc, les travaux ont re-pris. C’est la Commission des services électriques de Montréal, qui est venu scier des dalles flambant neuves, installées autour du poste de ventilation, afin d’effectuer des travaux à un puits d’accès au réseau souterrain. En 2008, sur le boulevard Saint-Laurent, où venait tout juste d’être achevé un chantier de deux ans, Gaz Métro a dû percer une quarantaine de trous dans l’asphalte neuf. Ses travaux n’avaient pas été coordonnés avec ceux de la Ville. C'est finalement Gaz Métro qui a payé la facture.

14 octobre 2011 : Un meurtre vieux de 24 ans pourrait avoir été résolu, en Outaouais. Roger Lepage, un homme de 58 ans, qui avait été arrêté par la Sûreté du Québec, a été accusé du meurtre au premier degré de Marie D’Amour. Ce meurtre était survenu en 1987, à Ripon. La victime, qui avait 31 ans, avait été froidement abattue de deux balles à la tête. Elle était la fille d’un ancien maire de Hull Marcel D’Amour. Plus tôt cette année, la SQ avait lancé un site Web sur les affaires non classées et sollicitait l’aide du public.

14 octobre 2011 : Jocelyn Philogène Mior, un ancien membre du gang de rue Wolfpack, n’a pas été vu depuis mars et est recherché par la police de Québec. La famille de l’homme de 31 ans a communiqué avec le service de police il y a quelques semaines pour signaler sa disparition. Pour l’instant, la police n’a aucune idée de ce qui a pu lui arriver. «C’est traité comme tout dossier d’un adulte qui est porté disparu, a indiqué Catherine Viel, porte-parole de la police de Québec.» Jocelyn Philogène Mior a un lourd passé judiciaire. En 2002, il été arrêté à la suite de l'Opération Scorpion qui a mené au démantèlement du réseau de prostitution juvénile Wolfpack. Mior a été condamné à 11 mois de prison pour proxénétisme. En 2009, il a de nouveau été appréhendé, pour trafic de drogue. Des condamnations pour fraude figurent aussi à son dossier. Toute personne qui détient de l'information concernant cet individu peut composer le 911 ou encore le 418 641-2447.

14 octobre 2011 : Des émissaires du ministère des Ressources naturelles et de la Faune se sont rendus vendredi à Sherbrooke pour enquêter sur la présence d’un couguar qui rôderait dans la ville. Deux témoignages ont été recueillis. Ils recoupent les déclarations effectuées plus tôt cette semaine par des citoyens qui ont affirmé avoir aperçu le félin à proximité de la garderie que fréquentent leurs enfants. Des recherches effectuées par les agents du ministère en vue de retrouver des indices permettant de valider la présence de couguars sur ce territoire n’ont toutefois rien donné. En août dernier, des attaques perpétrées contre au moins deux chevaux dans les secteurs de Danville et de Stukeley-Sud avaient semé l’émoi dans la région. Les propriétaires étaient convaincus que leurs animaux avaient été la cible d'un couguar. Mais le ministère des Ressources naturelles et de la Faune n’avait pas pu non plus valider cette hypothèse après des analyses menées sur le terrain.

14 octobre 2011 : Un homme a été poignardé dans l’arrondissement sud-ouest à Montréal. La victime était engagée dans un conflit avec deux individus survenu vers 23 h jeudi sur la rue Jolicoeur. Au terme de la querelle, la victime a été légèrement blessée au haut du corps. Les deux suspects ont pris la fuite. La police a néanmoins indiqué que la victime connaît l’identité de ses agresseurs.

Semaine suivante : 15 octobre 2011 – 21 octobre 2011

Sources utilisées :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>