Ligne du temps : 2011

1er novembre – 7 novembre

1er novembre – 7 novembre

Actualités : novembre 2011

du 1er novembre jusqu’au 7 novembre 2011

Voir la semaine précédente : du 22 octobre 2011 au 31 octobre 2011

1 novembre 2011 : Réservé aux professionnels du jeu vidéo, le Sommet international du jeu de Montréal a réuni plus de 1500 participants venus du monde entier. Si les jeux sur consoles et PC restent les plus cotés niveau prestige, les jeux sociaux et sur téléphones mobiles sont aussi là pour rester. Il faut dire que les superproductions sur consoles comme Assassin’s Creed ont des budgets compris entre 25 et 120 millions $. Leur rentabilité se fait en vendant plusieurs millions de copies. Avec l’arrivée de nouvelles consoles infiniment plus puissantes d’ici un an ou deux, les budgets vont grimper en flèche. « Il va y avoir une explosion des coûts. De notre côté, il va falloir les stabiliser », a indiqué David Anfossi, producteur de Deus Ex chez Eidos Montréal.

1 novembre 2011 : Une trentaine de Montréalais sont partis à la découverte des dizaines de kilomètres de tunnels de métro qui serpentent la ville. C’est la première fois depuis 1988 que la Société de transport de Montréal (STM) ouvrait son réseau souterrain au public. Prêts pour une nuit sous terre, la quinzaine de gagnants d’un concours de la STM et leurs invités ont franchi les portes du complexe d’Youville, un immense bâtiment situé à l’intersection des boulevards Saint-Laurent et Crémazie. Ensemble, ils se sont dirigés vers l’atelier Grande Révision qu’abrite le complexe. Les équipes de la STM y accomplissent l’entretien d’un bon nombre de voitures de métro…  « C’est vraiment intéressant et impressionnant de voir comment le métro est fait. C’est quelque chose qui ne se fait jamais », a lancé l’une des participantes.

1 novembre 2011 : Trois des dix co-accusés impliqués dans l’altercation qui s’est terminée par le meurtre de Maxime Dallaire-Gobeil, 27 ans, lors d’une transaction de drogue à Saguenay, le 25 octobre, devront faire face à de nouvelles accusations. Neuf personnes auraient tenté de s’emparer d’une cargaison de cannabis transportée par deux hommes derrière le motel Richelieu, dans l’arrondissement de Jonquière. De nouvelles accusations de complot pour vol qualifié et trafic de drogue, voie de fait armée, port d’arme dans un dessin dangereux et possession d’armes prohibées ont été déposées contre Yves Tremblay, Kaven Moulton, et Jean-François Bergeron. Trois autres suspects reviendront en cour jeudi et pourraient faire face au même type d’accusation. Malgré ces nouvelles charges, aucune accusation de meurtre n’a encore été déposée dans ce dossier. Tous les suspects sont déjà accusés de complot dans le but de commettre un acte criminel, vol qualifié ainsi que possession de stupéfiants dans le but d’en faire le trafic. Un onzième suspect est toujours recherché par la police de Jonquière.

1 novembre 2011 : Le ministère de la Culture a donné le feu vert au projet de construction de 142 appartements en copropriété de la firme Catania au 1420, boulevard Mont-Royal, à Montréal (Château Maplewood). Comme l’ancien couvent Mont-Jésus-Marie est situé à l’intérieur des limites du mont Royal, aucune intervention ne peut se faire sans l’autorisation de la ministre Christine St-Pierre. Le bâtiment appartenait précédemment à l’Université de Montréal, qui l’avait vendu dans la controverse. L’édifice date des années 1920. Il sera complètement rénové tout en gardant l’aspect visuel d’origine. La valeur moyenne des condos atteint 2,2 millions $, le plus cher se vendant 12 millions $. Dix unités ont déjà trouvé preneur.

ancien couvent mont jesus marie

Ancien couvent et maison mère de la congrégation SNJM. On remarquera la croix au sommet. Rappelons que la firme Catania a promis de garder l’aspect visuel d’origine du bâtiment. Photo : © GrandQuebec.com 2010

2 novembre 2011 : La police d’Akwesasne a confirmé qu’elle poursuivait un véhicule qui a percuté un arbre, faisant deux morts la semaine dernière dans la réserve située à la fois au Québec, en Ontario et dans l’État de New York. La voiture conduite par Amber Aliff, 19 ans, d’Akwesasne avait omis de faire un arrêt obligatoire dans le secteur québécois de la réserve, à Saint-Régis, vers 2 h 30 du matin le 26 octobre. Des policiers mohawks l’avaient alors pris en chasse. Lors de la poursuite, la conductrice a perdu la maîtrise de son auto et a percuté un arbre. Elle est morte quelques heurs plus tard, tout comme une des passagères, Dakota Benedict, 22 ans. L’autre personne se trouvant dans la voiture a survécu après avoir été transportée à l’hôpital de Burlington au Vermont pour soigner de sévères blessures à la poitrine. Akwesasne est situé à environ 130 km au sud-ouest de Montréal.

2 novembre 2011 : Un homme de 63 ans a écopé d’une peine de 30 mois de prison pour agression sexuelle sur une victime d’âge mineur, à Matane, dans le Bas-Saint-Laurent. Raymond-Marie Marceau, qui n’avait pas d’antécédent judiciaire, ira réfléchir dans un établissement fédéral pendant deux ans et demi. Il faisait face à trois chefs d’accusation d’incitation, de contact et d’agression sexuelle à l’endroit d’une seule victime.

2 novembre 2011 : Le centre d’appels Atelka de Montréal a été avisé qu’un de ses employés était atteint de tuberculose, une maladie contagieuse plutôt rare au Québec. Atelka emploie 2500 personnes qui devront toutes passer un test de dépistage pour déterminer s’ils ont contracté la maladie. Au sein de l’entreprise, on dit collaborer étroitement avec Santé Canada pour que l’opération de dépistage se fasse le plus tôt possible. Une toux importante, des crachats, de la fièvre, une grande fatigue, une perte d’appétit, des sueurs nocturnes et une perte de poids sont les symptômes associés à la maladie.

2 novembre 2011 : Pour une sixième fois, l’Assemblée nationale a réitéré son unanimité, face à la nécessité de maintenir le registre des armes d’épaules qu’Ottawa compte abolir. Le député péquiste de Verchères, Stéphane Bergeron, a présenté une autre motion en ce sens.  «L’utilité du registre des armes à feu ne fait pas de doute», a reconnu le ministre de la Sécurité publique, Robert Dutil. Au total, les 107 députés présents ont voté en faveur de la motion mentionnant que «l’Assemblée nationale exige du contrôleur des armes à feu qu’il prenne toutes les mesures nécessaires afin de préserver l’intégralité des données provenant du Québec inscrites au registre des armes à feu.»

2 novembre 2011 : Un immeuble désaffecté a été ravagé par un violent incendie, à Montréal. Visible à des kilomètres à la ronde, l’énorme panache de fumée se dégageant du brasier a attiré de nombreux curieux sur place. Il était près de 15h40 lorsque les pompiers ont été appelés pour éteindre l’incendie, au 2750, rue Notre-Dame Est, juste en face de La Ronde. L’immeuble abandonné était facilement reconnaissable par l’immense affiche «Matelas en gros», installée sur la façade du bâtiment. La rue Notre-Dame a ainsi dû être fermée dans les deux directions entre l’avenue de Lorimier et la rue Bercy. Les 60 pompiers dépêchés sur les lieux de l’incendie ont mis environ trois heures avant de réussir à maîtriser les flammes.

2 novembre 2011 : Le Hells Angels du chapitre de Sherbrooke Steve Duquette, qui était recherché depuis l’opération SharQc effectuée en avril 2009, a été arrêté vers ce soir à Montréal. Le motard, qui n’a offert aucune résistance lors de son arrestation, a été appréhendé par des enquêteurs de l’Escouade régionale mixte de Sherbrooke alors qu’il se trouvait dans un logement situé près du stade olympique. Membre en règle du chapitre de Sherbrooke des Hells Angels depuis la fin des années 1990, Steve Duquette, 45 ans, faisait l’objet d’un mandat d’arrestation pancanadien. Il est accusé de meurtre, complot pour meurtre, trafic de stupéfiants, complot pour trafic de stupéfiants et gangstérisme.

2 novembre 2011 : Afin de contrôler la dispersion de maladies dans les plans d’eau du Québec, le ministère des Ressources naturelles et de la Faune (MRNF) envisage d’importantes restrictions réglementaires sur l’utilisation des poissons-appâts pour la pêche sportive. Une réflexion qui indispose la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs. Parmi les maladies qui inquiètent le MRNF, la septicémie hémorragique, présente dans les Grands Lacs, pourrait venir contaminer plusieurs espèces de poissons des plans d’eau québécois.  «Nous sommes contre l’interdiction des poissons-appâts, a mentionné Clément Bérubé, président régional de la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs. Ce que nous proposons, c’est d’assurer un meilleur contrôle des lots de poissons-appâts, comme le fait par exemple l’entreprise Glace Carnaval de Val-d’Or. Ils sont testés, contrôlés et corrects. Et puis il y a d’autres vecteurs qui pourraient permettre que la maladie atteigne le Québec, il n’y a pas que les poissons-appâts.» L’utilisation de menés pour la pêche représente des retombées économiques majeures pour de nombreuses entreprises au Québec, c’est pourquoi leur interdiction éventuelle inquiète de nombreux intervenants, dont les pourvoyeurs.

3 novembre 2011 : Une opération policière visant un réseau de contrebande de tabac, menée par la GRC et la Sûreté du Québec en Montérégie, a permis l’arrestation de plusieurs suspects. Les contrebandiers arrivaient d’Akwesasne, une réserve mohawk située à cheval entre l’État de New York, l’Ontario et la Montérégie. Ils se déplaçaient en bateau, la nuit, avec des stocks importants de cigarettes et de tabac. Pour naviguer dans l’obscurité, les contrebandiers disposent d’équipement de pointe, comme des lunettes à vision nocturne. Leurs bateaux sont également dotés d’un appareil permettant de brouiller les ondes radio de la police et les cellulaires. Baptisée «Coup de poing», l’opération policière d’une dizaine de jours a permis de saisir pour 1,5 million $ en produits du tabac et véhicules de contrebande, ce qui représente plus de 3700 cartouches de cigarettes, 1800 kilogrammes de tabac, 310 000 cigares ainsi que huit véhicules et remorques.

3 novembre 2011 : Dans une approche sécuritaire, les autorités municipales sont intervenues lors du premier acte d’une guerre d’usure avec les indignés du Jardin St-Roch, à Québec. Policiers, pompiers et cols bleus se sont présentés sur les lieux accompagnés du porte-parole de la Ville de Québec, Jacques Perron. Le maire de Québec, Régis Labeaume, avait sommé les occupants du Jardin St-Roch de quitter les lieux. Les indignés ont tôt fait de lui répondre qu’ils n’avaient pas l’intention de se plier à sa demande. Dans un rapport écrit, le Service des incendies de la Ville de Québec a recommandé à l’administration du maire Régis Labeaume de démanteler le campement en évoquant un risque élevé d’incendies. Le ton a grimpé d’un cran, mais l’affrontement n’a pas eu lieu.Après une tournée des différentes tentes et plusieurs discussions avec les occupants, les autorités ont quitté les lieux en répétant à plusieurs reprises qu’il n’y aurait pas d’autres interventions pour le moment. En assemblée, les indignés de Québec avaient décidé qu’ils ne quitteraient pas la place de l’Université du Québec à moins d’y être forcés.

3 novembre 2011 : Un incendie a forcé l’évacuation d’environ 2000 employés de bureau, à Montréal. Les flammes ont pris naissance vers 11 h 15, dans une aile en démolition de l’immeuble situé au 1339, rue Shearer, à l’intersection de la rue Saint-Patrick. Des travaux de soudure qui avaient lieu à cet endroit pourraient être à l’origine du sinistre, mais un enquêteur du Service de sécurité incendie de Montréal (SIM) s’est tout de même rendu sur place au cours de l’après-midi afin d’en avoir la confirmation. Entre 40 et 50 pompiers ont été appelés à combattre le feu. Ils ont pris le contrôle de la situation en moins d’une heure. Personne n’a été blessé lors de l’intervention et les employés évacués ont pu réintégrer leurs bureaux.

4 novembre 2011 : Le cardiologue Jean-Claude Fouron et l’animatrice Monique Giroux, ont été élevés au rang de Membres de l’Ordre du Canada, la plus haute distinction honorifique lors d’une cérémonie vendredi à Rideau Hall, la résidence du gouverneur général David Johnston. Le metteur en scène Robert Lepage a été nommé Compagnon de l’Ordre du Canada. Jean-Claude Fouron a fondé la première unité de cardiologie fœtale au Canada au Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine de Montréal. Il s’est fait le champion de la technique d’ultrason Doppler pour examiner les problèmes cardiaques dans le fœtus. Animatrice à Radio-Canada et à Espace Musique, Monique Giroux a été récompensée pour avoir fait rayonner la chanson francophone au Canada et sur la scène internationale. Le pianiste montréalais Alain Lefèvre a été nommé Officier de l’Ordre du Canada. Herménégilde Chiasson, auteur acadien et ex-lieutenant gouverneur du Nouveau-Brunswick, est promu au rang d’Officier de l’Ordre du Canada.

4 novembre 2011 : Le gouvernement fédéral a confirmé l’ouverture d’une enquête de la GRC sur des allégations de pots-de-vins reçus par des vérificateurs fiscaux fédéraux au Québec. Le Nouveau Parti démocratique (NPD) a interrogé le gouvernement au cours de la période de questions aux Communes, après des révélations du Globe and Mail et de Radio-Canada sur le fait que la GRC enquêtait sur les services fiscaux dans les juridictions québécoises à l’extérieur de Montréal. Le bureau de l’Agence de revenu du Canada (ARC) à Montréal est au centre d’une enquête de la GRC depuis 2007. Il aurait été infiltré par la mafia, notamment pour des évasions fiscales d’entreprise. Deux des employés sont soupçonnés d’avoir aidé à l’évasion fiscale de près de 1,7 million $ vers des paradis fiscaux.

4 novembre 2011 : Un homme de 18 ans a été gravement blessé dans la nuit de jeudi à vendredi à Montréal lorsqu’il a perdu la maîtrise de sa mobylette dans le secteur du Plateau-Mont-Royal. L’accident est survenu vers 2 h sur la rue Marie-Anne, près de l’intersection Christophe-Colomb. Il semble que le conducteur qui circulait en direction ouest ait perdu le contrôle de son véhicule après avoir heurté une voiture stationnée, avant de percuter violemment le sol. L’homme, blessé à la tête, a été hospitalisé. Au départ, les médecins ont craint pour sa vie, mais son état s’est stabilisé et il est hors de danger, selon ce qu’a indiqué vendredi matin le Service de police de Montréal.

4 novembre 2011 : Le magazine Québec Érotique et sa propriétaire, Estelle Caron, font l’objet d’une poursuite de 75 510 $ par BMO Groupe financier, qui allègue avoir été victime d’«opérations frauduleuses». L’institution financière réclame le montant des pertes encourues par une série de chèques sans provision, selon le recours intenté, à la fin octobre, devant la Cour supérieure, dans le district judiciaire de Saint-Hyacinthe. La banque soutient qu’Estelle Caron a tiré des chèques sur son compte personnel, à la succursale de Sherbrooke de la Banque HSBC Canada, totalisant 75 000 $. Les chèques étaient libellés, en parts égales, à son nom personnel, à Québec Érotique inc., ainsi qu’à Québec Érotique Web.TV.  BMO Groupe financier ajoute qu’Estelle Caron est «personnellement responsable des pertes résultant de ses opérations frauduleuses» puisqu’elle a émis tous ces chèques sans provision et a effectué toutes les transactions subséquentes en cause. La revue Québec érotique générerait plus de 400 000 $ de revenus par année.

5 novembre 2011 : Quelques centaines de défenseurs de la langue française ont marché sur la rue Sainte-Catherine, à Montréal, pour exiger du gouvernement qu’il applique plus sévèrement la loi 101 et pour franciser le nom des entreprises. La manifestation, organisée par le Mouvement Montréal français (MMF), visait particulièrement le nom des commerces anglophones. «Future Shop, par exemple, pourrait faire l’effort d’écrire “Les magasins Future Shop” ou beaucoup mieux, avoir un nom de franchise en français. Dormez-vous s’en est donné la peine», a expliqué Mario Beaulieu, président de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal, présent à l’évènement. Les chefs de la marche, le comédien et porte-parole du MMF Denis Trudel en tête, ont aussi fait intrusion dans quelques commerces, dont le Newshop. L’opération durait une trentaine de secondes alors qu’une poignée de manifestants criaient des slogans comme «le Québec, en français» devant les caisses enregistreuses. L’opération a soulevé l’ire des employés de la boutique American Apparel, qui ont bloqué l’accès au magasin et menacé d’appeler la police. La marche survient quelques jours après que l’Agence QMI eut rapporté que 76 entreprises se retrouveraient en infraction par rapport à la loi 101 dans la circonscription de la ministre de la Culture et des Communications, Christine St-Pierre, responsable de l’application de la loi.

5 novembre 2011 :
Les résidents de L’Isle-aux-Coudres, dans Charlevoix, ont eu droit à une attraction particulière, alors qu’une baleine de sept mètres s’est échouée sur le rivage. Le mammifère, un petit rorqual, a terminé son voyage près du Chemin de la Bourroche, au nord-est de l’île. La nouvelle s’est rapidement ébruitée dans le secteur et de nombreuses personnes se sont rendues sur place pour contempler ce phénomène. Bien que chaque cas soit traité en fonction des particularités de la situation, le Réseau québécois d’urgences pour les mammifères marins a indiqué que les municipalités et le ministère de l’Environnement déterminent, en général, de la manière dont on dispose de la carcasse. Lorsque l’espèce en cause ne représente pas un intérêt scientifique particulier, comme c’est le cas pour le petit rorqual, la bête est souvent enfouie à proximité du lieu où elle a été trouvée. Les citoyens qui aperçoivent tout incident impliquant un mammifère marin sont invités à contacter Urgences mammifères marins au 1-877-722-5346.

5 novembre 2011 :
Un chevreuil a terrorisé les employés d’une pharmacie de Repentigny, dans Lanaudière. Lui-même était clairement effrayé de se retrouver dans l’environnement urbain, selon des témoins. Le cervidé a défoncé la vitrine avant du commerce du boulevard Brien avant de saccager plusieurs allées à l’intérieur. Les agents du ministère de la Faune sont rapidement intervenus pour maîtriser l’animal qui tentait de fuir les lieux de son méfait. La bête avait été signalée sur la rue Notre-Dame vendredi soir, mais n’avait pu être localisée par la suite. Tôt samedi, elle déambulait sur la rue Gélinas.

6 novembre 2011 : À Longueuil, l’entourage des victimes du double meurtre survenu le 4 novembre dernier estime que le drame aurait pu être évité. Une connaissance de l’adolescente de 13 ans tuée par son beau-père affirme que la mère de la jeune fille, Emmanuelle Phaneuf, avait rencontré les policiers la semaine dernière pour dénoncer le comportement de son ex-conjoint. On a également appris que la jeune Laurie s’était plainte à plusieurs personnes du caractère apparemment très instable de l’accusé et de la grande peine qu’il éprouvait depuis la rupture. Un voisin, dont la fille était une amie de Laurie, confie que l’adolescente leur avait parlé du comportement du conjoint de sa mère. François Tartamella, 34 ans, a été accusé par vidéo-conférence de double meurtre. Il comparaîtra lundi (7 novembre) au palais de justice de Longueuil.

6 novembre 2011 : La FTQ estime que la Commission de la construction du Québec n’est pas très chaude à l’idée de prendre les rênes du placement syndical. Invité à l’émission Larocque-Lapierre diffusée dimanche à TVA, Michel Arsenault, le président de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec, a réaffirmé son opposition au projet de loi 33 qui vise à abolir le placement syndical dans l’industrie de la construction. M. Arsenault a mentionné que la position de la FTQ sur la question est appuyée par deux anciens ministres du Travail qui connaissent bien le secteur de la construction, Jean Cournoyer et Matthis Rioux, et a invité la ministre du Travail, Lise Thériault, à refaire ses devoirs. Afin de «trouver une façon de régler le problème», il a proposé que «les leaders de la FTQ-Construction rencontrent régulièrement les hauts fonctionnaires de la CCQ».

7 novembre 2011 : Le lancement du fonds de 100 millions $ du gouvernement du Québec voué à l’exportation des produits culturels a eut lieu à Montréal. Annoncé dans le dernier budget Bachand, le Fonds capital culture Québec (FCCQ) sera financé à 40% par le Fonds de solidarité FTQ. Québec, par l’entremise de la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC), assurera la différence. Québec a indiqué que la gestion de la société en commandite serait confiée à une «entité possédant une solide expérience». Le fonds aurait une durée de huit ans, prolongeable à 10 ans et ciblerait prioritairement les projets québécois, mais également des productions étrangères réalisées au Québec. Production de spectacles, édition de livres, achat et vente de droits d’édition, production cinématographique et télévisuelle, production multiplateformes sont quelques exemples de projet pour lesquels le fonds pourrait être utilisé.

7 novembre 2011 : Quatre opérations policières en trois jours ont mené à la saisie de plus de 2,7 millions de cigarettes et 320 kilos de tabac de contrebande sur le territoire de la MRC de Beauharnois-Salaberry. Le premier coup de filet s’est déroulé le 2 novembre sur le chemin du Canal, à Saint-Stanislas-de-Kostka. Le patrouilleur a intercepté un véhicule Chevrolet Silverado dont la boîte du pick-up contenait 30 caisses de cigarettes de contrebande, soit un total de 300 000 cigarettes. Deux heures plus tard, des informations policières ont mené à la vérification d’une remorque à Saint-Étienne-de-Beauharnois. L’agent a découvert sous la corde de bois, un faux plancher qui cachait plus de 80 caisses de 50 sacs de 200 cigarettes. Le véhicule de marque Dodge modèle Ram ainsi que la remorque style Goose Neck ont été saisis pour des biens infractionnels, car la passagère est une récidiviste. Le lendemain, les mêmes agents ont découvert 42 caisses de tabac d’origine égyptienne et des Émirats arabes unis dans un Ford F-150. Un homme d’une cinquantaine d’années, de Dundee, a fait l’objet de la dernière arrestation. Le conducteur a attiré l’attention des policiers en commettant une infraction au Code de la route à l’intersection des rangs 3 et 40 à Saint-Louis-de-Gonzague. Ils ont alors découvert 160 caisses de tabac à l’intérieur de la remorque. Les contrebandiers seront poursuivis en justice en vertu de la loi sur les impôts du tabac.

7 novembre 2011 : L’Armée du Salut craint que des gens mal intentionnés fassent du porte-à-porte à Montréal pour recueillir des dons, en se faisant passer pour des bénévoles de l’organisme de charité. Des fraudeurs profiteraient généralement d’un drame dans un quartier, comme l’incendie d’un immeuble en fin de semaine dans le quartier de Pointe-Claire, dans l’ouest de l’île, pour passer à l’acte. «Nous demandons à la population de faire preuve de vigilance», a dit Michel Tassé, le directeur des relations publiques de l’Armée du Salut, dans un communiqué, précisant qu’aucune campagne de collecte de dons par du porte-à-porte n’a été autorisée au Québec. M. Tassé conseille aux personnes qui seraient confrontées à une telle situation d’appeler la police et de décrire les individus qui viendraient frapper à leur porte.

Semaine suivante : 8 novembre 2011 – 14 novembre 2011

Sources utilisées :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>