XIX siecle

Naissances : 1881-1890

Naissances : 1881-1890

Naissances de 1881 à 1899

Dates de naissance des principaux personnages de l’histoire du Québec, nés du 1er janvier 1881 jusqu'au 31 décembre 1899

1881

1881 (date exacte inconnue) : Naît Adélard Dugré, prêtre catholique jésuite, auteurs, fondateur du scoutisme canadien-français. En mars 1926, il rédige une étude sur le scoutisme alors peu développé au Québec : Éclaireurs Canadiens-Français. Son projet est soutenu de Paris par l'Action Française car son projet est nationaliste et francophile. En septembre 1926, sous son impulsion, les Frères Morel, Guido et Philippe, fondent les premières troupes à Montréal, avec l'aide de la troupe 19e Paris de Gustave Daumas, directeur du cours Saint-Louis. En 1927, il crée l'Oeuvre des terrains de jeux mais s’intéresse à de multiples questions et il est aussi un romancier. En 1934, il devient aumônier de la fédération puis joue un rôle international à Rome et en Grande-Bretagne. Il est connu par son ouvrage La Campagne canadienne. Il s’éteint en 1970.

1881 (date exacte inconnue) : Naît à La Patrie Alphonse Beauregard, poète. Il doit abandonner ses études à la mort de son père. Il pratique alors divers métiers (comptables, employé à la manufacture de chaussures Côté), tout en publiant des poèmes dès 1906 parfois sous pseudonyme de A. Chasseur). Il prend une part active à la rédaction du Terroir et devient secrétaire de l'École littéraire de Montréal, tout en travaillant comme commis au port de Montréal. À peine élu président de l'école, il meurt asphyxié au gaz, le 15 janvier 1924. Son poème « Impuissance » est paradoxalement un des plus puissants de cette époque.

1881 : Naissance à Saint-Augustin (comté de Montcalm) de Georges Mignault, médecin. Il fait ses études au Collège de Sainte-Thérèse et à la Faculté de Médecine de l'Université de Montréal. Il va ensuite poursuivre des études spécialisées à l'hôpital Laënnec et à l'hôpital Êoucicault, à Paris, et il suivit des cours à la fondation Rockefeller. Il est par la suite professeur agrégé la Faculté de Médecine de l'Université de Montréal, membre du bureau médical de l'Institut Bruchési, président, pendant quinze ans, du bureau médical de l'Hôpital du Sacré-Coeur, à Cartierville, directeur médical et chef du service de la tuberculose pulmonaire à la même institution. Il était aussi membre de la Canadian Médical Tuberculose Association, membre de la Société médicale de Montréal, membre adhérent du Congrès français de Médecine de Paris, président de l'Équitable Fire Insurance Co. Il est mort en janvier 1944.

9 janvier 1881 : Naissance à Willow Bunch, en Saskatchewan, d’Édouard Beaupré, le Géant Beaupré, l’homme le plus haut au monde qui mesurait à son décès 2 mètres 52 centimètres. Il décède dans un hôpital de Saint-Louis (États-Unis), le 3 juillet 1904. Son corps sera embaumé et exposé en vitrine au laboratoire d’anatomie de l’Université de Montréal jusqu’en 1990, quand il sera finalement enterré dans son village natal.

6 février 1881 : Naît à L’Assomption René Faribault. Il est un fils du mariage de Joseph-Edouard Faribault, avocat, et de Laetitia Lévesque. Il fait ses études au Collège de L’Assomption d’où il sort en 1900 pour entrer à la faculté de droit de l’Université de Montréal. Il est admis au notariat en 1903. Il exerce sa profession d’abord seul, puis, en 1906, en société avec Me C.-E. Leclerc jusqu’à la mort de ce dernier en 1912. Il l’ensuite exerce seul jusqu’en 1930 et depuis lors, en société avec son fils, Me Marcel Faribault. Il est l’un des fondateurs et le premier président de l’Association des Jeunes Notaires. Il est également titulaire de la chaire de législation financière de l’Université de Montréal, membre du Board of Trade. de la Chambre de Commerce. Il est tertiaire dominicain. Il est marié à Annette Pauzé, avec qui il a cinq enfants. Il est mort en janvier 1941 à Westmount.

10 mars 1881 : Naît Louis-Janvier Dalbis, future président de l'Institut scientifique franco-canadien, professeur à la Faculté des sciences de l'Université de Montréal, est mort à Paris le 11 novembre 1937. Il joue un rôle actif dans les débuts de la Société de biologie de Montréal et de l'Association canadienne-française pour l'avancement des sciences. Il fonde et dirige l'Institut scientifique franco-canadien (ISFC) en 1927. Il est élu secrétaire général de l'Alliance française. Il est docteur de l'Université de Sorbonne, docteur ès-sciences honoris causa de l'Université de Montréal et chevalier de la Légion d'honneur. Il est l’auteur du Bouclier canadien-français et de quelques autres ouvrages.

3 août 1881 : Naît J.-Elie Blanchard, directeur du service des travaux publics de la ville de Montréal. Fils de Wilfrid Blanchard, machiniste et d'Émelie] MacMitchell MacMitchell, il fait ses études primaires au Collège St-Henri, secondaires à l'École du Plateau et professionnelles à l'École Polytechnique de Montréal. C'est en juin 1902 qu'il gradue comme ingénieur civil. Il exécute divers travaux de génie civil et il construit notamment le système d'aqueduc de la ville de St-Boniface, Manitoba. Pendant les années 1905 et 1906, il est ingénieur de la ville de St-Henri. Le 1er mai 1906, il est nommé ingénieur-assistant à la ville de Montréal, au département de la voirie et comme spécialement préposé aux arpentages, à la construction des pavages et trottoirs. Promu ingénieur de division au même département en 1915, on lui confie le 1 er août 1918 la charge d'ingénieur-surintendant de la voirie de Montréal qu'il a occupée jusqu'au 29 septembre 1930, alors qu'il a été nommé ingénieur en chef et directeur du service des travaux publics de la cité de Montréal. Le 19 septembre 1916, il épouse Flore Penoy, fille d'Hippolyte Penoy et de Parmélie Parent. Il est père de trois enfants. Il est décédé le 12 décembre 1941 à Montréal.

8 novembre 1881 : Naît à Montréal Clarence Gagnon, artiste-peintre. Il entame ses études à l'Académie commerciale catholique. À l’aube du XXe siècle, il développe son intérêt pour la peinture de paysages. Il séjourne à Paris dès 1904, où il s'inscrit à l'Académie Julian. Il se marie avec la montréalaise Katherine Irwin (1871-1919) en 1907, mais le divorce sera prononcé en 1918 et il épouser en second noce Lucile Rodier en 1919. Dès 1908, il se consacre à des paysages de Charlevoix. Clarence Gagnon meurt le 5 janvier 1942. Deux bustes à sa mémoire ont été érigés à Québec et à Baie-St-Paul.

1882

29 janvier 1882 : Naît à Saint-Norbert, comté de Drummond-Arthabaska, François-Louis Demers, docteur et homme politique. Né du mariage d'Isaac Demers, cultivateur, et d'Adélaïde Morissette, il fait ses études classiques à l'Université Saint-Joseph de Meramcook, sous la direction des RR. PP. Sainte-Croix, et y obtient le titre de bachelier es arts. Gradué de l'Université Laval de Montréal en 1909, il est interne à l'Hôtel-Dieu et médecin consultant de l'Institut Bruchési et du dispensaire des Soeurs de la Providence. Au cours de la guerre de 1914, il s’enrôle avec le grade de capitaine, en novembre 1915, avec l'hôpital Laval no 6, et est démobilisé en mai 1919, après avoir fait du service militaire à Saint-Cloud, en 1916, à Troyes, en 1917, a Joinville, en 191S, et en Angleterre, en 1919. Il obtient plusieurs décorations. Il est l'un des fondateurs de VAQtion médicale. Il est à l'emploi du bureau municipal d'hygiène depuis le 23 novembre 1934 et échevin du quartier Delorimier de 1932 à 1934. Il épouse Louis Lamontagne.  Il meurt à Montréal, en 1939.

20 mai 1882 : Naît à Saint-Marc-sur-Richelieu Aimé Handfleld, docteur en médecine. Il fait ses études classiques à l’Université d’Ottawa et après avoir obtenu son doctorat de l’Université Laval, en 1900, il est parti pour Paris parfaire ses études médicales. À son retour d’Europe il  pratique la médecine à Montréal jusqu’à son décès. En 1900, il épouse Francine Goyer et le couple a un fils et une fille. Il meurt le 2 juillet 1940 à Montréal.

24 juin 1882 : Naissance de Louis Athanase David, avocat, politicien (né à Montréal). Il est fils du journaliste Laurent-Olivier David. Secrétaire de la province de Québec de 1919 à 1936, maître d’œuvre des importantes mesures sociales et culturelles du gouvernement Taschereau qui marquent des jalons importants dans l'histoire de l'intervention de l'État dans les secteurs de l'éducation, de la santé et du bien-être. Épousa, le 3 novembre 1908, Antonia Nantel, fille de l’homme politique Guillaume-Alphonse Nantel. Décédé à Montréal, le 26 janvier 1953. Son fils, le cardiologue Paul David, a fondé l'Institut de cardiologie de Montréal et a été sénateur du Canada.

22 septembre 1882 : Naît à Beauharnois Tancrède Fortin, avocat, homme politique, président du comité exécutif de Montréal. Il fait ses études au collège de Valleyfleld et au collège Ste-Marie, de Montréal, et son droit à l’Université Laval de Montréal. Il est admis au Barreau le 4 juillet 1906. En 1914, il est nommé recorder de la ville de Beauharnois. Avant d'entrer dans l'arène politique municipale de Montréal il brigué les suffrages en 1916, à une élection provinciale dans le comté de Beauharnois. En 1930, il est élu conseiller municipal de Ville-Marie, l'année suivante, il devient président du comité exécutif. Il est réélu dans  Ville-Marie, en 1932 et 1934. Il est l'un des fondateurs et le premier président de l'Idée conservatrice. Il meurt à l’hôpital Saint-Luc de Montréal, en juillet 1939.

1882 : Nait dans les Cantons de l’Est Charles-Aimé Goyette. Il fait ses études classiques au Séminaire de Saint-Hyacinthe et ses études de Droit à l'Université Laval, où il est reçu avocat en 1899. Il est décédé en 1943.

1882 : Naît à Saint-Hyacinthe Alphonse-J. Lagacé, médecin franco-américain de Franklin, Franklin, Merrimack, New Hampshire, ancien maire de cette ville. Fils d'Alfred Lagacé, il fait ses études à la fois aux États-Unis et au collège Saint-Laurent de Montréal, puis ses études médicales à l'Université de Montréal. Il s'établit à Franklin dès 1909. Il se dépense beaucoup pendant la grippe espagnole pour ses compatriotes. À Northfield, où il a une ferme, il fait l'élevage des bestiaux. Il est élu quatre fois maire de la ville de Franklin. Il était membre des diverses sociétés patriotiques. Il est marié à Germaine Tessier, et le couple a deux fils et une fille. Il est mort à Franklin, en 1941.

1882 : Naît à Montréal le docteur L.-Ernest Bélanger. Il fait ses études au Séminaire de Sainte-Thérèse et à l'Université de Montréal. Admis à la pratique de la médecine en 1909, il commence à pratiquer à Saint-Jérôme. Trois ans plus tard, il s'installe dans la paroisse de Saint-Stanislas où il demeure jusqu’à son décès survenu en décembre 1942, à Saint-Benoît, comté des Deux-Montagnes. Il était gouverneur à vie de l'Hôpital Notre-Dame.

1883

29 janvier 1883 : Naît à Westmount Alexandre Lacoste, avocat bien connu. Fils de sir Alexandre Lacoste, ancien juge en chef de la Cour d'appel de la province de Québec, et de lady Lacoste, il fait ses études à Montréal au Mont-St-Louis, au collège Ste-Marie et son droit à l'Université Laval de Montréal. Il fait sa cléricature chez MM. Campbell, Meredith, Macpherson & Hague, avocats de Montréal. Il est admis au Barreau en 1905 et nommé l'un des avocats de la Montréal Light, Heat & Power. Il pratiqua alors avec M. George-H. Montgomery, sous la raison sociale de Montgomery & Lacoste. En 1909, il fait partie de la société légale Kavanagh, Lajoie & Lacoste. En 1928, il forme Lacoste & Lacoste avec son frère Paul Lacoste. Il est créé conseil du roi en 1928. II se spécialisa surtout dans les questions des pouvoirs d'eau. Il plaida plusieurs causes importantes et comparut, avec succès, plusieurs fois devant le Conseil privé. Il épouse en 1911 Alberta Bienvenu, et le couple a deux filles. Il est mort le 14 décembre 1940, dans sa résidence de Westmount.

28 février 1883 : Naît à Montréal Fernand Rinfret, homme politique.Il est fils de François Rinfret, avocat, et d’Albina Pominville. Il étudie les arts au Collège de Côte-des-Neiges et au Collège Sainte-Marie. En 1907, il débute comme journaliste à Saint-Jérôme en plus d’être le secrétaire du ministre Raymond Préfontaine. En 1907, il devient correspondant parlementaire du journal Le Canada et en 1909 il en devient rédacteur en chef. Il est élu député libéral de Saint-Jacques à la Chambre des communes du Canada en 1920 et réélu cinq fois. Le 29 septembre 1926, il est nommé secrétaire d'état. Il est élu maire de Montréal le 4 septembre 1932 et il est défait en 1934. Il est le PDG du Canadien de Montréal et un récipiendaire de la Légion d'honneur.  Il meurt le 12 juillet 1939 dans les États-Unis, à Los Angeles. Il est enterré au cimetière Notre-Dame-des-Neiges à Montréal.

1er juin 1883 : Naît  à L`Assomption Hector Charland, Hector Charland, acteur. Il étudie au Collège de L`Assomption et dès 1906, il se joint à des troupes de théâtre amateur. Il étudie le droit, mais il devient acteur professionnel. Il est connu du grand public surtout pour avoir incarné le personnage de Séraphin Poudrier dans Un homme et son péché de Claude-Henri Grignon à la radio, au théâtre, et au cinéma. Il a interprété le rôle du Père Évangéliste dans le feuilleton télévisé « Les Belles Histoires des Pays-d’en-Haut ». Il décède le 28 décembre 1962, à Montréal.

16 septembre 1883 : Naît à Saint-Augustin, comté de Deux-Montagnes, le docteur Léo Gratton, du mariage d’Anthime Gratton et de Mathilde St-Jacques. Il étudie au séminaire de Ste-Thérèse, puis à l’Université de Montréal (Université Laval à l’époque). Admis à la pratique de la médecine en 1908 et est membre de l’hôpital Notre-Dame de Montréal, de l’hôpital général du Christ-Roi de Verdun dont il fait partie du conseil d’administration. Il est membre de l’Union médicale. Il est médecin des Forestiers canadiens, de l’Alliance nationale, de l’Union Saint-Joseph du Canada, de l’Association canado-américaine. Il est marié à Charlotte Charbonneau avec qui il a trois enfants. Il est mort en mars 1939, à Montréal.

27 septembre 1883 : Naît à Trois-Rivières Georges-Henri Robichon, avocat et homme politique, maire de Trois-Rivières. Il appartient à une vieille famille trifluvienne qui a joué un rôle important dans la vie commerciale de la région. Il naît du mariage de Treflrlé Robichon, négociant, et de Caroline Tranchemontagne. Il étudie au séminaire des Trois-Rivières, puis va poursuivre ses études au collège Sainte-Marie des Jésuites, à Montréal, et au Mont-Saint-Louis, dirigé par les Frères des Écoles Chrétiennes. Il fait ses études de droit à l'Université de Montréal, et sa cléricature à l'étude de McGibbon, Casgrain, Mitchell et Casgrain, Montréal. Il est admis à la pratique du droit en 1908. Il se spécialise dans la loi des Accidents de Travail. En 1928, il est fait Conseil du roi. En 1921, il se fait élire échevin. Il est bâtonnier du Barreau des Trois- Rivières. Il épouse, le 4 octobre 1910, Mlle Jeanne Rousseau, fille de M. Charles Rousseau. De ce mariage sont nés un fils et cinq filles. Il meurt à Trois-Rivières, le 28 mai 1937.

1883 : Naissance à Ottawa d’Alfred DeCelles, journaliste, écrivain et linguiste, membre de la société de linguistique de Paris. Il collabora dans les revues France-Canada et Paris-Canada, il étudia les liens entre la variante de la langue franco-normande et québécoise et commenta l'œuvre d'Edmond de Nevers sur l'américanité des Canadiens français. Il était le fils d'Alfred Duclos DeCelles, journaliste, avocat et bibliothécaire. Décédé en 1932.

1884

1 mars 1884 : Naissance à Sherbrooke de Fred Povey, hockeyeur professionnel (Canadiens de Montréal, saison 1912-1913). Il est mort en 1969.

11 mars 1884 : Naît Adhémar Mailhiot, directeur de l’École polytechnique de Montréal. Fils de Félix Mailhiot et de Carméla Ethier, il fait ses études primaires à l'École Ste-Brigide, à Montréal, et ses études classiques au Collège de Montréal et au Collège de l'Assomption. En 1906, il entre à l'École Polytechnique, d'où il sort en 1910, avec les diplômes d'ingénieur civil, d'ingénieur chimiste, et d'ingénieur des mines. Il complète ses études de Minéralogie et de Géologie à Paris, à l’École Nationale Supérieure des Mines et au Museum d’Histoire naturelle. De retour au pays en 1912, il est chargé des cours de Minéralogie et de Géologie à l'École Polytechnique. Le 14 octobre 1914, il épouse Virginie Carey. De ce mariage sont nés six enfants. En 1920. il est nommé professeur titulaire de Minéralogie et de Géologie, tout en conservant sa chaire à l'École Polytechnique. Il a été nommé Directeur de l'École Polytechnique en novembre 1935. Il meurt le 24 avril 1938, à Montréal.

22 juin 1884 : Naît à Sainte-Julie-de-Laurierville Arthur Maheux, homme d'Église et historien, fils de Joseph Maheux et Célina Gagné. Il a défendu la vision biculturelle de l'histoire canadienne. Préfet des études du Séminaire de Québec de 1923 à 1927, titulaire de la chaire d'histoire du Canada, directeur de l'Institut d'histoire et de géographie de l'Université Laval de 1947 à 1954, président de la Société du parler français. Il était plus libéral que Lionel Groulx, avec lequel il rivalisait. Des ses œuvres, citons les suivants : Ton histoire est une épopée – Nos débuts sous le régime anglais (1941), Le Canada parle à la France (1942), Canada Victorious, Happy and Glorious (1943), Pourquoi sommes-nous divisés? (1943), L`Université Laval et la culture française au Canada (1952). Il a reçu de nombreux prix et distinctions, dont la médaille Gloire de l'Escolle, la médaille J. B. Tyrrell, la médaille Pierre-Chauveau. Il est mort le 30 août 1967 à Québec.

20 août 1884 : Naît à Québec Lucien Borne, homme d'affaires, homme poltique, maire de la ville de Québec de 1938 à 1953. Son père, Lucien Borne, était un Français originaire de l'Isère, et sa mère, Eva Jungblutt, une Luxembourgeoise. Il étudie à l'école Jacques-Cartier de Québec et à celle de Mont-Saint-Louis à Montréal. En 1900, il débute dans le métier de tanneur de cuir dans la manufacture de son père dans le quartier Limoilou. Il se consacre au développement de sa compagnie, devenant tour à tour secrétaire, trésorier, gérant général, propriétaire de la manufacture. Le 21 février 1938, il est élu maire de Québec et assermenté le 1er mars. Le 28 octobre 1940, il est réélu par acclamation et il est réélu le 27 octobre 1942, le 30 octobre 1944, le 9 avril 1951. Il meurt d’une crise cardiaque à Québec le 23 décembre 1954.

23 août 1884 : Naît à Coteau-du-Lac Jules Fournier, journaliste, écrivain et critique littéraire. Il étudie au séminaire de Valleyfield. Il devient reporter pour La Presse en 1903 et 1904 et publie sous le pseudonyme de Pierre Beaudry. De 1904 à 1908, il est courriériste parlementaire, reporter politique et rédacteur au journal Le Canada. En 1908, il devient le directeur du Nationaliste. En 1909, il subit un procès et fait un séjour en prison. Il collabore avec La Patrie et Le Devoir. En avril 1911, il fonde l’hebdomadaire L’Action, publié jusqu'en 1916. Le 22 avril 1912, il épouse Thérèse Surveyer. En 1917, il devient traducteur au Sénat canadien. Il meurt le 16 avril 1918, à Ottawa. Le prix Jules-Fournier est remis en son honneur par le Conseil de la langue française.

4 décembre 1884 : Naît à Toxteth Park, près de Liverpool, Royaume-Uni, Philip Louis Pratley, architecte et ingénieur-conseil montréalais. Il émigre à Montréal en 1906, il est le concepteur de ponts-routes de grande portée le plus réputé du Canada pendant la première moitié du XXe siècle. Établi à Montréal, il a eu recours à des concepts et à des matériaux de pointe pour construire des ponts ultramodernes d’une grande élégance dont beaucoup sont devenus d’importants points de repère. Plusieurs de ses ouvrages remarquables sont reconnus comme des symboles de leur ville, tels que les ponts Lions Gate à Vancouver, Jacques-Cartier à Montréal et Angus L. Macdondal à Halifax. Ses œuvres monumentales relient les routes du Canada d’un océan à l’autre. Il meurt  le 1er août 1958 à Westmount.

1884 : Naît dans la région d’Auvergne, en France, Eugène Achard. Il arrive au Canada avec sa famille. Il devient professeur et écrit des manuels d’histoire et de géographie. Il fonde une revue pédagogique L`École Canadienne et une revue pour la jeunesse La Ruche Littéraire. En 1934, il fonde les Éditions Zodiaque. Il est directeur de la bibliothèque de La Salle. Il publie de nombreux contes, récits et textes. Il est commandeur de l’ordre du Mérite scolaire français, membre-fondateur de la Société des écrivains canadiens et d’autres sociétés historiques en littéraires. Il est mort à Montréal le 26 décembre 1976.

1884 : Naît F. O. Noiseux, médecin. Il obtient son diplôme de médecin en 1908. Il est professeur clinicien à l'Institut Bruchési et il est président de la Société de Phtisiologie. Il est décédé en 1943.

1885

4 février 1885 : Naît à Montréal Cairine Reay MacKay Wilson, la première femme à être nommée au sénat du Canada. Elle est la fille de Jane Mackay et Robert Mackay, sénateur libéral. En 1909, elle épouse Norman Frank Wilson, député libéral de Russell et ils déménagèrent à Rockwell. En 1918, la famille déménage à Ottawa, où Cairine aidr à fonder l’association libérale du XXe siècle et la fédération nationale des femmes libérales du Canada, pour laquelle elle est présidente de 1938 à 1948. Elle est nommée première sénatrice dans l’histoire du Canada le 15 février 1930 par le gouvernement de Mackenzie King. Elle est connue pour sa lutte qui visait à admettre davantage de réfugiés juifs allemands pendant la Seconde Guerre mondiale. En 1955, elle est devenue la première vice-présidente de la Chambre. Elle est morte le 3 mars 1962, à Ottawa.

5 février 1985 : Naît Georges-Émile Lapalme, homme politique, chef du Parti libéral du Québec, ministre et la première personne à occuper le poste de Vice-premier ministre du Québec. Il a épousé Marie Langlois. Il est élu député à la Chambre des communes du Canada à Joliette en 1945. Il est battu par Maurice Duplessis aux élections de 1952, mais il est élu député à l’Assemblée législative en 1953 lors. Il est chef de l’Opposition jusqu’en 1960. De 1960 à 1964, il est vice-premier ministre du Québec, ministre des Affaires culturelles et Procureur général (jusqu’en 1963). Il devient membre de l’Ordre des francophones d'Amérique en 1982. Il est inhumé à Outremont. Une rue a été nommée en son honneur à Québec dans le quartier de Neufchâtel. Le prix Georges-Émile-Lapalme est remis en son nom depuis 1997.

2 avril 1885 : Naissance à Sault-au-Récollet (sur l’île de Montréal) de René Chopin, poète. Il fait ses études classiques au Collège Sainte-Marie et ses études de droit à l’Université Laval à Montréal. Devenu notaire le 1er mars 1910, il poursuit son travail d’écriture. Il publie son premier recueil de poésie en 1913. À partir de 1914, il collabore au Nigog, à La Revue moderne et à L’Action. En 1944, il devient critique littéraire au Devoir. Il meurt le 28 juin 1953, à Montréal.

3 avril 1885 : Naît frère Marie-Victorin (baptisé Conrad Kirouac), religieux, botaniste, écrivain. Natif de Kingsey Falls. Il rejoint l'ordre des Frères des Écoles chrétiennes en 1901. Instruit à l'Université de Montréal, il devient professeur de botanique en 1920. Il est le fondateur et le directeur de l'Institut botanique de Montréal en 1922, et le fondateur du Jardin botanique de Montréal en 1931 (le Jardin botanique a été inauguré le 9 juin 1931). Il est admis à la Société royale du Canada, le 8 avril 1924. Il fonde en 1923 la Société canadienne des sciences naturelles. Le 9 octobre 1926, il est élu président de cette Société et la dirige jusqu'en 1940. À travers celle-ci, il inspire la création des Cercles des jeunes naturalistes en 1931. Il reçoit le Prix David en 1923 et le 25 septembre 1931. Il est décédé dans un accident de voiture le 15 juillet 1944. On a nommé en son honneur un pavillon de l'Université de Montréal dont le nouveau campus était alors en construction sur le mont Royal. Voici sa biographie détaillée : Frère Marie Victorin.

30 avril 1885 : Naît à Richmond Ernest Poulin, homme politique et médecin. Fils d'Amédée Poulin, employé de la compagnie ferroviaire du Grand Tronc, et d'Amazilie Veilleux, il fait ses études à Richmond, au Collège Saint-Charles-Borromée à Sherbrooke et à l'Université Laval à Montréal, où il est reçu médecin en 1911. Il exerce sa profession à Montréal. Il collabore au journal La Presse et pratique aussi le commerce du bois. Il est membre de la Commission des expositions et de la Société Saint-Jean-Baptiste. Échevin du quartier Saint-Jean au conseil municipal de Montréal de 1926 à 1930, il est élu député libéral dans Montréal-Laurier en 1919. Défait en 1923, mais réélu en 1927 et en 1931. Il pose sa candidature comme candidat libéral indépendant défait dans Montréal-Outremont aux élections fédérales de 1940. Le 12 février 1912, il épouse Alice Roberge. Il est décédé à Montréal, le 7 mai 1943.

12 mai 1885 : Naissance de Léonce Boivin, prêtre, écrivain, docteur en théologie. Il a travaillé à la paroisse de l’Assomption des Éboulements en tant que curé. En 1948, il mérite une médaille de l’Académie française. Il est décédé le 8 mai 1956 à Notre-Dame-Des Éboulements. Une école porte sont nom au Québec.

27 juin 1885 : Naissance à Sheffield (Angleterre) d’Arthur Lismer, peintre et professeur. Il fait ses études au Sheffield School of Art et à l’Académie royale des beaux-arts. Il immigre au Canada en 1911 et il s’installe à Halifax, où il est professeur au Victoria School of Art and Design. En 1920, il forme le Groupe des Sept qui réunit plusieurs artistes canadiens modernes. Ensuite, il dirige le Montreal Children’s Art Center. Il a été reçu Compagnon de l'Ordre du Canada en 1967. Décédé le 23 mars 1969 à Montréal.

13 juillet 1885 : Naît à Montréal Henri G. Coupal, docteur en médecine. Fils de M. Henri Coupai et de Paméla Boyer, il fait ses études classiques au collège de l'Assomption. Il entre ensuite à la Faculté de médecine de l'Université de Montréal et il est reçu médecin en 1910. Ex-interne de l'Hôtel-Dieu, il reste attaché à cette institution jusqu'à sa mort, c'est-à-dire plus de trente ans. Il épouse Berthe Clouthier, avec qui il a un fils. Il est mort en décembre 1940 à l’Hôtel-Dieu de Montréal après une courte maladie.

3 août 1885 : Naît à Sainte-Thérèse l’abbé Léon Vershelden, ordonné prêtre en 1909, curé de Saint-Augustin, professeur au Séminaire de Sainte-Thérèse, auteur de plusieurs textes ecclésiastiques. Il co-fonde la Revue d’histoire de l'Amérique française. Il est décédé en 1969.

8 août 1885 : Naissance à Montréal de Conrad Gauthier, compositeur, comédien, chanteur et folkloriste. Il enregistra plus de 100 chansons et monologues et il fut un pionnier de la radio et du disque folklorique québécois. Il fonda (avec Marius Barbeau) les Veillées du bon vieux temps. Il est décédé le 14 février 1964, à Montréal.

21 août 1885 : Naît Édouard Fabre, athlète olympique (marathon). Né à Saint-Henri, Montréal, il est baptisé le 22 août 1888, sous le prénom François Édouard, fils de Léon Fabre, chapelier, et d’Alphonsine Daoust, de la Côte-Saint-Paul. La mère meurt en 1891 et le père se remarie. Édouard est alors placé en orphelinat à Saint-Henri en 1896, à l’âge de huit ans. Mais il s’enfuit de l’orphelinat et il est recueilli par une famille iroquoise de Caughnawaga, dans laquelle il passe le reste de son enfance et sa jeunesse. Le 19 décembre 1915, il épouse Blanche Dufour. Il a participé à 315 courses et remporté de nombreux trophées. Il a notamment été vainqueur du Marathon de Boston, le 19 avril 1915 (ol est le premier Québécois à remporter ce marathon) et celui de San Francisco en 1915. Il a terminé en première place plus de 138 fois au cours de sa carrière. À la course en raquettes, il remporte la course en six étapes entre Québec et Montréal, le 6 février 1930 (34 heures 18 minutes). Il meurt à Montréal le 1er juillet 1939.

27 septembre 1885 : Naît à Smith’s Milles (Cantons de l’Est) Charles Benjamin Howard, homme d’affaires et homme politique, maire, député, sénateur du Canada. Il étude à Sherbrooke et au Collège Wesleyan de Stanstead. Au décès de son père en 1923, il devient l’administrateur de la compagnie B.C. Howard Lumber Co. La présence de cette compagnie forestière favorise grandement la colonisation dans le sud-est du Québec, plus particulièrement dans les comtés de Beauce, Dorchester, Bellechasse et Montmagny, où plusieurs scieries furent érigées. Il est maire de la ville de Sherbrooke de 1950 à 1951. Il est élu député du Parti libéral du Canada dans la circonscription fédérale de Sherbrooke en 1925, et réélu en 1926, 1930 et en 1935. En 1940, il devient sénateur de la division de Wellington. Il meurt le 25 mars 1964.

18 octobre 1885 : Naît à Sainte-Élisabeth (Joliette) Maurice Hudon Beaulieu, prêtre et écrivain, auteurs de plusieurs textes religieux. Il décède à Montréal le 21 juillet 1959.

8 novembre 1885 : Naissance d’Hector Laferté, homme politique. Né à Saint-Germain de Grantham, comté de Drummond, fils de Joseph Laferté et de Georgiana-Jeanne Tessier, il ses études au Séminaire de Nicolet et à l’Université Laval de Québec, il est admis au Barreau en juillet 1909. Il épouse le 28 juin 1911, Mademoiselle Irène Sénécal, de Saint-Césaire, comté de Rouville. Il est président du Club Mercier. En 1916 il est le plus jeune député de l’Assemblée Législative. En 1923 il est élu Vice-Président de l’Assemblée Législative et Président des Comités Pléniers. En 1929, il est nommé ministre de la Colonisation, de la Chasse et des Pêcheries et l’année suivante il est nommé Ministre intérimaire des Travaux Publics. Il est décédé le 13 septembre 1971, à Montréal.

5 décembre 1885 : Naissance à Montréal d’Ernest Cormier, architecte, ingénieur, professeur à l’École polytechnique (1921-1954) et aquarelliste. Fils de médecin, il étudie le génie civil à l’École polytechnique de Montréal, il travaille dans le bureau d'études de la Dominion Bridge Company à Montréal. En 1909, il poursuit sa formation à l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris. En 1914, il est le récipiendaire du Henry Jarvis Studenship décernée par le Royal Institut of British Architects. Il s’éteint le 1er janvier 1980 à Montréal.

10 décembre 1885 : Naît à Montréal Marie-Augustine-Adrienne Maillet, écrivaine, dramaturge, fille de Ludger Maillet, avocat, et Sarah Larose Maillet. Elle étudie à l’Académie Saint-Léon de Montréal, à l’École Slade à Fall River, Massachusetts, et dans le couvent du Mont Sainte-Marie de Montréal. Ensuite, elle étudie à l’École normale. Elle commence à publier ses pièces dans les années 1930, elle joue quelques rôles dans ses pièces. Elle a publié huit romans, a recueil de nouvelles et deux biographies. Elle est morte à Montréal le 22 septembre 1963.

1885 (la date de naissance exacte reste inconnue) : Naissance de Noisette Olier, journaliste et romancière (date de décès inconnue).

1885 : Naît Charles Henri Blouin, pharmacien bien connu à Outremont où il pratique sa profession pendant plus de vingt ans. Il obtient ses diplômes de pharmacien-chimiste à l'Université Laval de Montréal. Il épouse Marie-Alice Côtém le 16 juillet 1930 à Saint-Vallier, Chaudière-Appalaches.

1885 : Naît à Sainte-Flore, comté de Champlain (près de Shawinigan), Alphonse Ferron, fils du Dr Edouard Ferron et d‘Angèle Gérin-Lajoie. Il fait ses études classiques au collège de Trois-Rivières, puis après ses études médicales à l’Université de Montréal, il avait fait un stage à Paris où il se spécialise en chirurgie infantile et en orthopédie. À son retour, il est attaché comme chirurgien à l’hôpital Notre-Dame pendant plusieurs années, et à l’hôpital Ste-Justine, où il dirige pendant longtemps le service de chirurgie infantile. En 1926. il est nommé professeur titulaire de clinique chirurgicale et d’orthopédie à l’Université de Montréal. Il met au point une technique chirurgicale personnelle pour la réparation des becs-de-lièvre qui le fait connaître à l’étranger. Il est membre du Collège Royal des chirurgiens et membre fondateur du Cercle Universitaire. Il meurt en 1942.

1886

1er janvier 1886 : Naissance à Sorel de Mgr Olivier Maurault, prêtre sulpicien et écrivain. Ordonné prêtre en 1910, il part en 1911 faire son noviciat sulpicien ou solitude (temps de discernement et de formation proposé aux candidats à l'entrée dans la compagnie de Saint-Sulpice) à Issy-les-Moulineaux. En 1912 il entreprend sa formation en lettres à l'Institut catholique de Paris. De retour à Montréal, il est nommé directeur de la Bibliothèque de Saint-Sulpice, en 1913. En 1926, il est nomme vicaire et aumônier de l'École Polytechnique, de l'École d'architecture et de l'École des Hautes Études commerciales. Il est nommé recteur de l'Université de Montréal, en 1935. Auteur de plusieurs œuvres sur l'histoire religieuse du Canada français. Mgr. Olivier Maurault s'éteint en 1968 (date exacte à préciser).

4 janvier 1886 : Naît à Montréal J.-H. Villeneuve, docteur vétérinaire et sportif bien connu du Québec. Il est fils d'Honoré Villeneuve et de Mathilda Dault Villeneuve. Il fait ses études aux collèges Sainte-Marie et de Montréal. Il étudie la médecine vétérinaire à l'Université Laval de Montréal où il obtient son doctorat en 1915. Il est nommé professeur à l'École Vétérinaire en 1917, créé chevalier du Mérite agricole par le gouvernement français en 1924, en reconnaissance des services qu'il avait rendus à l'agriculture; éditeur de la revue canine "Ail Dogs" 1921-1923, fondateur de l'Association Canadienne Vétérinaire en 1923, fondateur de l'Association des Anciens de l'École Vétérinaire de Montréal 1922, président de l'Association Médicale de Montréal 1921- 1924, secrétaire provincial de l'Association Vétérinaire Américaine, directeur de l'Association Athlétique de l'Université de Montréal, marguillier de la paroisse Notre-Dame de Montréal 1925, gouverneur des médecins vétérinaires de la province de Québec 1924-1925, membre à vie de la Montréal Kennel Association, vétérinaire officiel de la Province of Québec Racing Association. Il est décédé le 26 décembre 1937 à Montréal.

26 février 1886 : Naissance d’Ernest (Moose) Johnson, hockeyeur professionnel (Thomas Ernest "Ernie, Moose" Johnson). Né à Montréal, mort le 25 mars 1963. Il a gagné la Coupe Stanley quatre fois entre 1905 et 1910 avec l’équipe de Montreal Wanderers de la ligue de l’Est (Eastern Canada Amateur Hockey Association – ECAHA) et avec la ligue nationale (National Hockey Association – NHA).

7 avril 1886 : Naissance de Georges-Arthur Melançon, prêtre, évêque, écrivain. Il naît à Saint-Guillaume d’Upton. Vicaire de Saint-Pierre-les-Becquets (1909-1911), de Saint-David (1911-1913) et de Saint-Frédéric-de-Drummondville (1913-1922). Curé de Saint-Frédéric-de-Drummondville (1922-1940). Mgr G.-A. Melançon est nommé le cinquième évêque du diocèse de Chicoutimi de 23 juillet 1940 jusqu’au 8 février 1961, alors qu’il est nommé archevêque titulaire d’Esbo. Décédé le 21 octobre 1982 à Chicoutimi.

30 mai 1886 : Naît à Longueuil Bernard Brault. Il est le fils de H.-A.-A. Brault, notaire, et d'Aline Fortier. Après avoir fait des études aux Collèges de Montréal et Sainte-Marie, il obtient son diplôme d’ingénieur à l’École polytechnique, en 1906. Il travaille successivement comme ingénieur civil pour le ministère de la Marine et la Dufresne Construction, pendant plusieurs années. Il exécute plusieurs travaux de voirie et de travaux publics de tous genres. Il est décédé en 1941.

1er juin 1886 : Naît à Saint-Jacques-le-Mineur Raymond Beausoleil, ingénieur civil bien connu. Né du mariage de Me Cléophas Beausoleil, C.R., et d’Henriette Audette-Lapointe, c'est au Mont-Saint-Louis qu’il fait ses études secondaires. Il est diplômé à l'École Polytechnique comme ingénieur civil et ingénieur minier. Depuis 1923, il est ingénieur-résident de la firme National Supply Company, de Chicago, et ingénieur en chef, gérant général de même que vice-président de cette firme, section canadienne. Il est membre de l'Association des Ingénieurs Professionnels de Québec, de l'American Society of Mechanical Engineers, de New-York, et de quelques autres associations analogues. Il occupe plusieurs autres postes importants dans nombre de grosses industries canadiennes, entre autres, il est assistant-ingénieur en chef de la Canadian Electrical Products, de Shawinigan. Il fait aussi des stages comme ingénieur des chemins de fer nationaux et comme ingénieur-conseil à la Commission des Eaux courantes de Québec. Il est marié à Blanche-Bernadette Jarret, avec qui il a trois filles. Il est décédé en 1939 à Montréal.

20 juillet 1886 : Naît à Montréal A.-Henri Archambault, docteur en médecine. Il fait ses études au Jardin de l'Enfance de la rue Saint-Denis, au Collège de Montréal, et à l'Université de Montréal. Il est admis à la pratique en 1909. Il épouse Alice Girardin avec qui il a un fils. Au moment de son décès il est attaché, depuis 1923, au laboratoire de l'hôpital Notre-Dame. Il est décédé en 1940.

31 juillet 1886 : Naissance de Joseph-Ernest Grégoire, avocat, homme politique. Né à Disraeli, fils d'Alfred Grégoire, marchand, et de Georgiana Frappier, il fait ses études au collège Saint-Charles-Borromée à Sherbrooke, à l'université Laval, à l'université de Lille et à l'université catholique de Louvain, admis au Barreau du Québec en 1923. Il épouse Germaine Bolduc le 28 juin 1922. Maire de Québec de 1934 à 1938, député à l’Assemblée législative de 1935 à 1939. En 1934, il est l'un des fondateurs de l'Action libérale nationale. Décédé le 17 septembre 1980 à Québec, inhumé au cimetière Notre-Dame-de-Belmont à Québec. Il est le père de l'homme politique Gilles Grégoire.

17 août 1886 : Naissance à Saint-Jérôme-de-Terrebonne d'Adolphe Nantel, fils de Pacifique Nantel et d'Onésime (ou Onézie) Maréchal. Romancier, journaliste, écrivain, typographe, il a collaboré à de nombreux journaux, dont Le Devoir et La Presse. Connu sous le pseudonyme de Gabadadi et probablement aussi celui de Jean Boudrie. Il est l'auteur de quelques romans du terroir: Au pays des bûcherons (1932), La Terre du huitième (1942) et principalement À la hache (1932) qui relate la vie de chantier. Ce dernier roman lui vaut le prix David en 1933. Il meurt le 17 janvier 1954 à l'hôpital Saint-Luc à Montréal.

17 août 1886 : Naît Joseph-Stephen Sauvé, propriétaire du magasin « Sauvé Frères ».

29 septembre 1886 : Naissance de John Lyman, peintre de renom. Né à Biddeford, l’État du Maine. Il a vécu à Montréal pendant de longues années, il a fondé la Société des Arts contemporaines  (Contemporary Arts Society) et a influencé l’art québécois et canadien. Il fut professeur à l’université McGill University de Montréal et directeur du département des Arts de l’université. Mort à Barbados, à Christ Church, le 26 mai 1967.

18 octobre 1886 : Naît à Montréal Thaïs Lacoste, suffragette, figure marquante de la lutte pour l’obtention du droit de vote des femmes. Fille de l’honorable Sir Alexandre Lacoste et de Marie-Louise Globensky. Elle étudie au couvent d’Hochelaga de Montréal. En 1910, elle épouse l’avocat Charles Frémont. Elle s’implique comme chroniqueuse en rédigeant des centaines d’articles dans différents journaux afin de promouvoir l’éducation civique et sociale des femmes. Elle s’affirme comme une conférencière, comptant à son actif plus d’un millier de discours. En 1926, elle fonde l’Association des femmes conservatrices de la cité et du district de Québec, dont elle devint la présidente. Dans les années 1930, elle fonde un bureau d’emploi pour les femmes de Québec, afin de pallier aux effets de la crise économique. Elle organise aussi la section féminine du Parti conservateur du Québec, dont elle est la première présidente. Elle décède à Montréal, le 6 avril 1963. Voir aussi : Biographie de Thaïs Lacoste-Frémont.

6 novembre 1886 : Naît à Montréal Donald, dit Don, Smith Buddo, athlète olympique, coureur, médaille de bronze aux Jeux olympiques d’été de Londres en 1908. Il est décédé à London, en Ontario, le 27 juillet 1965.

10 novembre 1886 : Naît à Saint-Rémi de Napierville Aldéric Blain, membre du Barreau de Montréal et député de Dorion. Fils de Théophile-Ernest Blain, cultivateur, et d'Odile-Malvina Primeau, il fait ses études à l'école de sa paroisse natale, chez les Frères des écoles chrétiennes, à l'École Plessis à Montréal, au Collège Sainte-Marie ainsi qu'à à la Faculté de Droit de l'Université Laval de Montréal et est reçu avocat en 1913. De 1913 à 1918, exerce sa profession à Montréal. Élu député conservateur à l'Assemblée législative dans Montréal-Dorion en 1927. Défait en 1931. Membre de la Société des artisans canadiens-français, de l'Alliance nationale et du Club canadien. Membre de la section Saint-Édouard de la Société Saint-Jean-Baptiste et membre fondateur ainsi que président de la section Lafontaine de cette même société. Il épouse à Montréal, dans la paroisse Saint-Jean-Baptiste, le 12 octobre 1915, Corinne Daniel. Décédé à Montréal, le 22 février 1943.

17 novembre 1886 : Naît à Baie-des-Pères (aujourd’hui, Ville-Marie) Albert Guay, notaire, agent des terres de la Couronne, homme politique. Fils de André-Elzéar Guay, notaire, et de Joséphine Verrault, il est le premier enfant blanc à naître dans le Témiscamingue. Il fait ses études classiques et légales au Séminaire de Québec, chez les  Sulpiciens et à l'Université de Montréal. Il est admis à l’exercice de sa profession en septembre 1913. Au cours de sa carrière, il est élu maire de Ville-Marie pendant 12 ans. Il est président de la Compagnie Minière Ville-Marie-Rouyn, a été président de 1925 à 1930, de la Compagnie Électrique de Ville-Marie et vice-président de la Chambre de Commerce du même lieu, de 1925 à 1930. Il est président de l’Association pour la Protection du gibier et du poisson de la Province de Québec, section Ville-Marie. Le 11 octobre 1915, il épouse Marthe de la Chevrotière. Il est décédé le 24 octobre 1938, à Ville-Marie.

1886 : Naît Émile Billette, avocat et conseiller en loi du Roi. Il fait ses études classiques au Collège de Valleyfield et ses études de droit à l'Université Laval de Montréal. Admis au Barreau en 1911, il est nommé recorder de la ville de Verdun en 1922. De plus, il est membre du conseil de l'Ordre des Avocats. Il publie quelques travaux juridiques, notamment une thèse sur les obligations, et le premier volume d'un traité sur les donations, qu'il interrompt à cause de sa maladie qui mène à son décès en juin 1944.

1887

21 janvier 1887 : Naît à Chicoutimi Georges Vézina (baptisé Joseph-Georges-Gonzague Vézina), gardien de but. Il joue pour les Canadiens de Montréal dans l'Association nationale de hockey puis dans la Ligue nationale de hockey. Il remporte la Coupe Stanley à deux reprises. À la suite de son décès, la LNH met en place un trophée homonyme pour le gardien de but avec la plus petite moyenne de buts encaissés. Il est décédé le 27 mars 1926 dans sa ville natale. Dès son année d'ouverture, en 1945, le temple de la renommée du hockey accueille Vézina en son sein. La ville de Saguenay nomme sa patinoire locale en son honneur : le Centre Georges-Vézina.

20 février 1887 : Naît à Toronto Charles Vincent Massey, le dix-huitième gouverneur général du Canada, le premier à être né au Canada.Charles. Il a reçu un B.A. de l'Université de Toronto et une M.A. du Balliol College, à Oxford. Il a été chargé de cours d'histoire moderne à l'Université de Toronto de 1913 à 1915 et est devenu agent d'État-major du District miliaire no 2 (Canada) de 1915 à 1918. Au début des années 1920, il a été acteur au théâtre Hart House de l'Université de Toronto et directeur de ce théâtre. En 1925, il s'est joint au cabinet libéral en tant que ministre sans portefeuille à l'invitation du Premier ministre Mackenzie King. Le 26 novembre 1926, il devient le premier ambassadeur du Canada à Washington. Il a été chancelier à l'Université de Toronto de 1947 à 1953 et président du Musée des beaux-arts du Canada de 1948 à 1952. Il a exercé les fonctions du Gouverneur général canadien du Canada de 1952 à 1959. Il est mort le 30 décembre 1967, à Londres, en Angleterre.

1er mars 1887 : Naissance à Saint-Philippe-de-Laprairie, de Gustave Monette, sénateur canadien pour le district de Mille Isles, Québec et avocat, fils d’Eugène Monette et Marie Roy. Il fait ses études à Sainte-Thérèse de Blainville et à l’Université de Montréal. Il est nommé sénateur par le premier ministre John Diefenbaker, le 12 octobre 1957 et exerce cette fonction jusqu’au 23 décembre 1969, jour de son décès survenu à Ottawa. Il a été membre du Parti progressive conservateur.

15 mai 1887 : Naît Louis-Georges Lapointe, écrivain.

2 juillet 1887 : Naît à Laurierville Marie-Rose Turcot, écrivaine et journaliste. Après ses études à l’Université d'Ottawa, elle collabore aux Annales de l’Institut canadien-français d’Ottawa, à La Revue moderne, et dirige la page féminine du quotidien Le Droit (de 1934 à 1950). Membre de la Société des écrivains canadiens-français, de la Société d’étude et de conférences, du Canadian Women’s Press Club d’Ottawa et de l’Association des femmes journalistes. Elle a publié, entre autres, L’Homme du jour (1920), Nicolette Auclair (1930), Un de Jasper (1933), Au pays des géants et des fées (1937). Elle est décédée à Orléans le 27 novembre 1977.

13 août 1887 : Naît à Montréal Armand Dupuis, ingénieur et homme politique. Il étudie au collège Sainte-Marie, au Collège de Montréal et au Mont-Saint-Louis d'où il sort diplômé du cours scientifique en 1905. II entre ensuite à l'École polytechnique de Montréal, et obtient les titres d'ingénieur civil et de bachelier es sciences appliquées en 1910. Comme ingénieur, il occupe plusieurs postes, entre autres, à la cité de Montréal et au ministère des Travaux publics. II est membre de l'Association des Ingénieurs professionnels de Québec depuis 1922. En 1916, il entre au service de la maison Dupuis Frères, Limitée. En 19I8 il est élu directeur de la compagnie et devenait secrétaire-trésorier. En 1942, il est nommé deuxième vice-président et directeur du comptoir postal de la même maison. Il est  conseiller de la Chambre de Commerce du district de Montréal ; directeur du Montréal Board of Trade ; gouverneur de l'hôpital Notre-Dame ; membre de la Ligue antituberculeuse de Montréal, Inc. ; fondateur et président de l'Institut de microbiologie et d'hygiène de l'Université de Montréal ; président du club Laval sur le Lac ; l'un des fondateurs de l'Association athlétique amateur nationale ; membre du club Canadien ; président du club Saint-Denis ; directeur de la Corporation du Cercle Universitaire ; membre à vie de l'Association générale des diplômés de l'Université de Montréal ; gouverneur de la Société des Concerts Symphoniques de Montréal ; président de l'Association des anciens élèves du Mont-Saint-Louis ; marguillier de la paroisse Saint-Louis de France ; président du Comité du logement salubre ; président de la Commission des écoles catholiques de Montréal. Il est mort le 9 août 1944.

28 octobre 1887 : Naît Frédéric Barry, dit Fred, comédien, chanteur et directeur de théâtre. Fils d’un hôtelier de Montréal, il s’initie au théâtre dès l’enfance. Dès 1916, il devient directeur de la troupe du Théâtre Impérial à Québec. En 1930, Fred Barry met sur pied, avec le comédien Albert Duquesne, la troupe Barry-Duquesne qui s’installe au cinéma Chanteclerc, qui sera connue également sous le nom de Théâtre Stella, rue Saint-Denis à Montréal. La troupe Barry-Duquesne perdure pendant près de 30 ans. Il meurt à la suite d’une longue maladie le 17 août 1964, à Montréal.

31 octobre 1887 : Naît à Montréal Hector Pellerin, chanteur (baryton), pianiste, comédien et animateur. Il étudie le piano et l’orgue, mais il se consacre à la musique populaire. Il débute comme pianiste de cinéma au Ouimetoscope à Montréal. Entre 1916 et 1928, il effectue plus de 140 enregistrements musicaux (cylindres gravés à la cire et disques 78 tours). Il a joui d’un vaste auditoire dans les régions francophones du Canada et des États-Unis. En 1934, il ouvre à Montréal un cabaret, le Versailles. Il est mort le 18 avril 1953, à Montréal.

1887 (date exacte inconnue) : Naît à Alexandria, en Ontario Annie Macdonald Langstaff, femme de loi, première femme diplômée de la faculté de droit de l’Université McGill, pionnière de la lutte des femmes pour leur droit d’exercer la profession d’avocat au Québec. En 1915, le Barreau du Québec, la Cour supérieure du Québec et la Cour du banc du roi lui refusent successivement le droit de passer les examens du Barreau du Québec et de devenir avocate ; elle doit se contenter de travailler comme conseillère para-juridique pour le sénateur Lazarus Phillips, l'un des fondateurs de l'étude Jacobs, Couture and Fitch (devenue l'étude Davies Ward Phillips and Vineberg) de Montréal. Elle meurt le 29 juin 1975 à Montréal.

1887 : Naît à Joliette Maurice Dugas, avocat de renom. Fils de François Dugas, député aux Communes et juge à la Cour supérieure de Joliette, il fait ses études au collège de cette ville, puis au Collège Sainte-Marie de Montréal. Admis au Barreau en 1910, il est nommé conseil du roi en 1924. Il se acquiert une réputation enviable d'avocat-conseil et c'est à ce titre qu’il fait partie de l'étude David, Perrier, Brossard et Demers jusqu’à 1941, l’année de sa mort. Il épouse Rhea Desrosiers et le couple a trois filles et un fils.

1888

1888 : Naissance de Léopold Houlé, dramaturge et essayiste. Né à Montréal, il fait ses études au Collège de Montréal qu’il finit en 1907. Il étudie ensuite la littérature à l’Université de Montréal et à Université Saint-Joseph de Memramcook (Nouveau-Brunswick), pour une maîtrise ès arts.Il collabore avec plusieur quotidiens et revues et plus tard avec Radio-Canada. Il reçoit plusieurs prix et honneurs littérares, dont Les Palmes académiques (1925), la Rosette d’Officier d’Académie (nommé par la France, 1926),médaille de Vermeil (1936), Prix David (1945). Il est membre de la Société Royale du Canada (Président de la section française en 1948), membre de la Société Historique de Montréal, membre de l’Association des auteurs dramatiques de France. Il est membre fondateur de la Société du parler français au Canada et du Club des journalistes, membre de l’Association des auteurs dramatiques de France. Il est décédé en 1963 à Montréal. L'avenue Léopold-Houlé de Montréal honore sa mémoire depuis 1982.

1888 : Naît à Sainte-Marie de Beauce Philippe-Auguste Lebon, chirurgien dentaire et professeur. Il fait ses études classiques au collège de Sainte-Anne de la Pocatière et ses études de chirurgie dentaire à l'Université Laval de Montréal. Il est admis à l'exercice de la profession en 1913 ; est décédé à Québec le 24 mars 1937.

1888 : Naît I.-Alfred Mousseau, médecin, professeur titulaire à la Faculté de Médecine de l'Université de Montréal. Il fait ses études classiques au Séminaire de Valleyfield, et il étudie la médecine à l'Université de Montréal et en 1925, il est reçu docteur en médecine de l'Université de Paris. Il est attaché à l'hôpital Notre-Dame avant de passer à l'Hôtel-Dieu. Il est élu président de l'Union médicale et délégué du gouvernement au congrès médical de Bruxelles en 1935. Il est membre fondateur de la Société de gastro-entérologie de Montréal, membre titulaire de la Société internationale de gastro-entérologie et membre du Collège royal des Médecins du Canada. Il est décédé en 1943.

1888 : Naît à Saint-Eugène-de-Grantham J. Henri Boucher. Il fait ses études classiques au séminaire de Nicolet, son Université, à Montréal. Il est bachelier en sciences et en pharmacie. Il épouse Sheehan, avec qui il a une fille et un fils.

14 février 1888 : Naît Paul Mercier, avocat et homme politique. Né à Montréal, il étudie à l'école de Montcalm, au Collège de Sainte-Thérèse et à l'Université Laval. Il est nommé au Conseil du Roi en 1922. En 1912, il obtient sa licence en droit avec très grande distinction. Il d'abord pratique seul et fait ensuite partie de l'étude légale Létourneau, Beaulieu, Marin et Mercier devenue l'étude Beaulieu, Gouin, Marin et Mercier.  Élu député du Parti libéral du Canada dans la circonscription fédérale de Westmount – Saint-Henri en 1921, il est réélu en 1925, 1926, 1930 et en 1935. Il démissionne en 1937 pour devenir juge dans le district de Montréal. Il est élu juge en chef de la Cour de Circuit du district de Montréal. Il meurt le 10 août 1943 à Montréal.

14 mars 1888 : Naît à Sainte-Rose Marc-Aurèle Fortin, peintre. Il étudie les rudiments de la peinture avec Ludger Larose et Edmond Dyonnet, et ensuite se rend à l'Art Institute of Chicago pour parfaire son art. Il revient au Québec en 1912. Au cours des années suivantes, se dessine chez l'artiste un style nouveau, une éblouissante transformation du paysage. En 1918, il aborde la technique de l'aquarelle. En 1935, il se rend en France et dans le nord de l'Italie, où il exposera régulièrement. Il revient au Québec en 1935. En 1939, il expérimente l'aquarelle rehaussée de crayon et de pastel à l'huile. Il s'adonne aussi à l'estampe. En 1950, il découvre la caséine (détrempe à base de lait). Il brosse des tableaux d'une puissance stupéfiante jusqu'en 1955. La maladie le mine. Il confie à son gérant près de deux mille tableaux d'une valeur inestimable dont plusieurs malheureusement prendront le chemin du dépotoir.  En 1966, il perd complètement la vue et un ami, René Buisson, l'installe au Sanatorium de Macamic en Abitibi, où il s'éteint le 2 mars 1970, aveugle et amputé des deux jambes.

18 mars 1888 : Naît à Saint-Hilaire Guillaume Lahaise, poète. Il étudie la médicine à l'Université Laval de Montréal dès 1906. Il s’intéresse à la poésie. En 1907, il publie sept poèmes dans La Patrie, sous le pseudonyme de Guy Delahaye.Il se lie d'amitié avec de jeunes poètes modernistes qui s'attaquent à l'idéologie axée sur la foi, la langue et un certain ruralisme. Ils écrivent, en 1908, deux oeuvres littéraires collectives, l'Aube et l'Encéphale. En 1910, il publie son premier recueil de poèmes intitulé les Phases. En 1912, paraît son second recueil, Mignonne allons voir si la rose…est sans épines. Ces deux oeuvres évoquent le futurisme. Après 1912, il délaisse la poésie au profit d'un certain mysticisme. Il se consacre à sa carrière de médecin, spécialisé en psychiatrie. Il est affecté à la clinique Saint-Jean-de-Dieu, dès 1924. Membre de l'Adoration nocturne et reçu à la vêture du Tiers-ordre au début des années 1930, il publie, en 1934, L'unique voie à l'unique but et signe son dernier poème, De profondis, en 1941. ùil est décédé le 2 octobre 1969.

23 avril 1888 : Naît à Montréal Georges Vanier (baptisé Georges-Philéas Vanier, homme militaire et politique, 19e gouverneur général du Canada. Il fait ses études classiques au collège Loyola de Montréal et obtient un diplôme en droit de l’Université Laval. Durant la Première Guerre mondiale, Il est décoré de la Croix militaire (Military Cross, de l’Ordre du Service distingué (Distinguished Service Order – DSO) et la barrette à la Croix militaire. En 1918, il perd sa jambe droite. Il revient à Montréal pour y exercer le droit. Il épouse Pauline Archer le 29 septembre 1921, et le couple a cinq enfants. Il est nommé aide de camp du Gouverneur général lord Byng en 1921. En 1925, prend le commandement du Royal 22e Régiment en 1925. En 1928,il est membre de la délégation militaire du Canada pour le désarmement auprès de la Société des Nations. En 1939 il est nommé ministre canadien en France. En 1941 il est commandant du district militaire de Québec. En 1944, il est nommé premier ambassadeur du Canada en France. Il est nommé gouverneur général du Canada le 1er août 1959, devenant ainsi le premier Québécois et premier francophone à occuper le poste. Il meurt le 5 mars 1967 à Ottawa.

6 mai 1888 : Naissance de Joseph-Adalbert Landry, homme d’affaires, inventeur. Né à Saint-Octave-de-Métis, il invente le système de traction à chenilles utilisé par les autoneiges. Il est mort le 22 février 1969, à Québec.

11 mai 1888 : Naît à Vannes, en France, Paul Gury (baptisé Loïc Le Gouriadec), comédien, réalisateur et dramaturge. Il émigre au Québec en 1907 et travaille alors dans une tannerie de Montréal. Il s’inscrit au Conservatoire Lassalle et suit des cours d’art dramatique. En 1918, il devient directeur du Théâtre National, à Montréal. Le Mortel baiser, sa première pièce (1923), connaît un grand succès mondial et est traduite en plusieurs langues. Entre 1923 et 1928, il séjourne à Paris et travaille (entre autres) au Théâtre de l’Œuvre avec le metteur en scène Aurélien Lugné-Poë. De retour au Québec, il participe à l’écriture de feuilletons radiophoniques dont Rue Principale et La Fiancée du commando, très populaires au Québec dans les années 1940 à 1965. Il est aussi le créateur du radioroman Vie de femmes, diffusé à CBF, de 1952 à 1966. Il fait la mise en scène des premiers films tournés au Québec : Un homme et son péché (1949) et Le Curé de village (1949). Il est décédé le 13 novembre 1974, à Montréal.

30 juin 1888 : Naît à Routhierville (Matapédia) Jules-André Brillant, homme d'affaires et homme politique. Il passe son enfance à Saint-Octave-de-Métis et fait ses études au Nouveau-Brunswick. En 1910, il est embauché comme secrétaire-gérant à la Compagnie électrique d'Amqui, dont il prend la direction en 1912. Il est ensuite président de plusieurs compagnies de téléphonie, d'électricité, de transport ferroviaire, de stations de radio et de télévision dont Québec-Téléphone, la Compagnie de téléphone du Golfe Saint-Laurent, la Compagnie de téléphone de Bonaventure et de Gaspé ltée, la Compagnie électrique d'Amqui, la Compagnie de Pouvoir du Bas-Saint-Laurent, la Central Public Service Corporation, la Compagnie de transport du Bas-Saint-Laurent, du Chemin de fer Matane et du Golfe, de la Compagnie du Progrès du Golfe ltée, CJBR-Radio et CJBR-TV.Il président, vice-président et administrateur de plusieurs banques et institutions financières. Il est conseiller législatif de la division du Golfe au Parlement du Québec du 14 janvier 1942 jusqu'à l'abolition du Conseil législatif, le 31 décembre 1968. Il est mort le 11 mai 1973 à Mont-Joli.

8 août 1888 : Naît à Saint-David-d’Yamaska Jacob-Yale Fortier, avocat. Il étudie au Collège de Nicolet, puis au Collège de Montréal et à l'Université Laval. Après avoir exercé le droit à Sherbrooke pendant deux ans, il entre à Montréal dans la société légale Perron et Vallée. Depuis 1938 il est associé de Me Demetrius Baril. Il épouse Marie Pomerleau. Il meurt en septembre 1940, à Montréal.

24 septembre 1888 : Naît à Hébertville Victor Delamarre, un grand haltérophile. Dès l’âge de 13 ans, il pratique des sports tels que la boxe et la lutte et il travaille sur la ferme. Il rêve à devenir l’homme fort et il s’établit à Montréal, où il devient policier. Le 2 avril 1914, au Théâtre Arcade de Montréal, il fracasse quatre records d'un coup : il bat Louis Cyr ; il lève à bout de bras 309,5 livres, un poids deux fois plus lourd que lui ; il effectue la plus lourde dévissée de l'histoire; il déclasse, lui poids moyen, tous les poids lourds du monde. Le 24 février 1922, il établit un nouveau record : un dévissé d'un seul doigt d'un haltère de 201 1/2 lb. Il meurt le 13 mars 1955 à Québec.

23 octobre 1888 : Naissance à Saint-Léon-de-Standon d’Onésime Gagnon, homme politique canadien, bâtonnier du Barreau du Québec, lieutenant-gouverneur de la province de Québec, ministre des Mines, de la Chasse et des Pêcheries et ministre des Finances (Trésorier) dans le cabinet de Maurice Duplessis. Fils du marchand Onésime Gagnon et de Julie Morin, il étudie au Collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière, à l'Université Laval et à l’Université d’Oxford (Angleterre). Admis au Barreau du Québec en 1912, il travaille au cabinet d'avocats Fitzpatrick, Dupré et Parent. Le 8 janvier 1920, il épouse Cécile DesautelsIl meurt en fonction à Québec le 30 septembre 1961. La ville de Gagnon a été nommée en son honneur.

25 octobre 1888 : Naissance de Wilfrid Lazure, juge, avocat. Né à Saint-Michel (Napierville), fils d’Alexandre Lazure et d’Aglae Robert, il étudie au Séminaire Saint-Charles-Borromée de Sherbrooke-SCBS et à la McGill University. Il est admis au barreau en 1915. Il est substitut du procureur général de la province de Québec en 1926 et bâtonnier du barreau de Saint-Fançais en 1928. Il épouse Yvonne Robidoux, Il est nommé juge à la Cour supérieure du Québec en 1936 et il en occupe la banque jusqu’en 1962, année de son décès. L’avenue Wilfrid-Lazure de Montréal honore sa mémoire.

11 novembre 1888 : Naît à Trois-Rivières Henri Lanouette, pharmacien bien connu aux Trois-Rivières et citoyen très en vue du Cap-de-la-Madeleine. Il fait ses études au séminaire des Trois-Rivières et à l’Université de Montréal, où il est gradué bachelier en pharmacie. Il a été membre du conseil de l’association pharmaceutique de Québec et président du conseil des anciens de l’École de pharmacie. Il épouse en 1913 Mlle Rosa Degrandmont du Cap-de-la-Madeleine. Après avoir exercé sa profession durant une vingtaine d’années à Montréal, il vient s’établir au Cap-de-la-Madeleine. Il y dirige la pharmacie Lanouette. Il est mort en 1941, à Trois-Rivières.

21 décembre 1888 : Naît à Saint-Édouard Irénée Vautrin, archtecte et homme politique. Il est élu député libéral dans Montréal—Saint-Jacques à l'élection de 1919 et défait à celle de 1923. Il est réélu en 1927 et 1931. Il devient vice-président de l’Assemblée législative, le 22 janvier 1930. En 1930 puis en 1931, il présente un projet de loi sur le vote des femmes. Il a été ministre de la Colonisation, de la Chasse et des Pêcheries dans le gouvernement Taschereau du 25 juillet 1934 au 20 décembre 1935. En 1936, il est accusé d'avoir subtilisé des fonds à son ministère à des fins personnelles. Le fait qu'il s'achète une paire de pantalons à même les fonds de colonisation devint un objet de risée pendant la campagne électorale suivante. Les « culottes à Vautrin » deviennent alors un sujet de blague fort prisée. Il meurt le 2 février 1974 à Montréal.

30 décembre 1888 : Naissance à Sainte-Geneviève-de-Batiscan, de Jean-Marie Dessureault, politicien, fabriquant marchand de bois. Il est fils d’Aimé Dessureault et Marie-Anne Rousseau. Il fait ses études à Sainte-Anne-de-la-Pérade et établit son entreprise à Québec. Il est conseilleur de la ville de Montréal de 1922 à 1926. Membre du parti libéral du Canada, il est nommé sénateur pour la division de Stadacona, le 9 juin 1945 et exerce ses fonctions jusqu’à 16 août 1970, il démissionne 10 jours avant son décès. Il est mort le 26 août 1970. Il épouse Aurore Vallée en 1913.

1888 (date exacte inconnue) : Naît à Québec Maurice Lang-Hébert (Maurice Hébert), critique littéraire, connu également sous les pseudonymes Claude Lenoir et Cotnoir. Il fait son cours classique au Petit Séminaire de Québec, ensuite, il étudie le droit au collège Sainte-Anne-de-la-Pocatière et à l’Université Laval. Il obtient un baccalauréat ès arts à la faculté des Arts de l’Université Laval. Il termine l’École Royale d’Infanterie de Québec pour devenir Officier du 9e Voltigeurs de Québec. Il est membre du Barreau de 1910-1913, mais il se consacre à la littérature. Il publie son premier livre en 1929. Il est chargé de critique littéraire à Radio-Canada. Docteur honorifique de l’Université Laval, médaille de vermeil de l’Académie française, membre de la Société des écrivains canadiens, membre de la Société royale du Canada et président de la section française en 1945, membre de la Société des poètes canadiens-français. Il est père de l’écrivaine Anne Hébert. Il est décédé en 1960, à Québec.

1888 : Né à Montréal Ernest Foucher, docteur, spécialiste pour le traitement des maladies de la tête. Après ses études à l’Université de Montréal et un stage de deux ans à Paris, il est entré dans l’armée et fait partie du régiment des Hussards. Après la guerre, il est successivement attaché au 85e régiment, au corps d’ambulance et passe à la réserve. Il est ensuite attaché à plusieurs institutions et à sa mort il est attaché à l’hôpital St-Jean-de-Dieu, à l’hôpital du pénitencier de Saint-Vincent-de-Paul et à la maison-mère des Soeurs de la Providence. Il est marié à Eugénie Déguise et il a une fille et un fils. Il est décédé le 11 janvier 1939, à Montréal d’une pneumonie.

1888 : Naît à Coteau-Landing Paul-Émile Bourbonnais, futur ingénieur-chef et secrétaire de la Commission des Eaux courantes de la province du Québec. Fils d’A.-G. Bourbonnais (député de Soulanges à l’Assemblée législative) et de Mme Boubronnais, il  fait ses études classiques au collège Sainte-Marie et ses études de génie à l’École polytechnique de Montréal où il est diplômé en 1914. Il épouse Marie-Jeanne Mathieuil. Il dirigee des équipes d'arpenteurs chargés d'examiner les possibilités d'aménagement hydro-électrique sur les principales rivières de la province. Il est aussi chargé des études sur la régularisation des débits des rivières. Nommé ingénieur-en-chef adjoint en 1928, il devient ingénieur- en-chef en 1936, poste qu'il occupe jusqu'à sa mort. Il est membre du conseil de l'Institut des Ingénieurs du Canada, section de Montréal, et membre de la Corporation des ingénieurs professionnels. Il meurt en octobre de 1939.

1889

1889 (date exacte inconnue) : Naissance de Louis-Joseph Chagnon, journaliste et poète, dont La Chanson des érables, parue en 1925 (Éditions du Devoir, Montréal) a été très populaire. Décédé en 1940 (?).

1889 : Naît à Montréal Hector Cadieux, ingénieur civil. Il fait ses études au Mont Saint-Louis et à l'école Polytechnique. Il est d'abord assistant-ingénieur de la ville de Westmount, puis nommé ingénieur à l'emploi de la ville de Montréal. Il remplit ensuite des fonctions similaires à Saint-Hyacinthe. Il est mort en 1944.

1889 (date exacte inconnue) : Naît à L’Assomption Robert Larocque de Roquebrune), fils de Louis-René Larocque et de Louise-Sophie Salaberry, archiviste, écrivain, essayiste, journaliste, directeur des Archives publiques en France. Après avoir suivi des études au Mont-Saint-Louis, il étudie au Collège de France et à la Sorbonne. En 1911, il épouse Josée Angers. Il s’établit alors à Belœil, puis à Paris. Il devient chercheur au bureau des Archives canadiennes à Paris. En 1939, il rentre au Canada et après la guerre, il retourne à Paris comme directeur aux Archives publiques du Canada et il devient directeur des Archives publiques en France. Il prend sa retraite en 1958. Il est connu par ses romans Les Habits rouges, Dames Le Marchand, D’un océan à l’autre et des mémoires présentés sous forme de saynètes : Testament de mon enfance, Quartier Saint-Louis, Cherchant mes souvenirs. Roquebrune est mythomane et il invente ainsi de longs pans de sa propre vie au profit du récit.

1889 : Naît à Saint-Eustache Joseph Plessis-Bélair, avocat. Fils d’Alphonse Plessis-Bélair et de Carmélia Bruchési, il fait ses premières études au Jardin de l’Enfance des Soeurs de la Providence, rue Fullum, puis ses études classiques au séminaire de Sainte-Thérèse. Après avoir étudié le droit à l’Université Laval de Montréal, il est admis au Barreau de Montréal en 1915. Il exerce sa profession à Montréal, puis à Saint-Jérôme durant 20 ans, où il est l’un des fondateurs du club David-Prévost.  Il est membre du club de Réforme et de l'Ordre des Chevaliers de Colomb. Il épouse Lucienne Carmel avec qui il a six enfants. Il est décédé à Montréal, en octobre 1940.

2 janvier 1889 : Naissance à Montréal d’Harry M. Hyland, hockeyeur professionnel qui joua pour les Sénateurs d’Ottawa dans la Ligue nationale de hockey, ainsi que pour les Wanderers de Montréal et les Shamrocks de Montréal dans l’Association nationale de hockey. Il gagna avec les Wanderers la coupe Stanley de 1910. En 1913, il marqua huit buts en une seule partie contre les Bulldogs de Québec. Décédé le 2 août 1969. Intronisé au Temple de la renommée du hockey en 1962.

6 janvier 1889 : Naît dans Sainte-Marie-de-Beauce (Chaudière-Appalaches) Édouard Lacroix, industriel, homme politique, marchand. Il fait sa carrière dans la foresterie et il développe un grand complexe d’exploitation du bois en Gaspésie. Il est élu député du Parti libéral du Canada dans la circonscription fédérale de Beauce en 1925, et réélu en 1926, 1930, 1935 et en 1940. Il passe du côté du Bloc populaire canadien en 1943. Dès 1944 il se présente sur la scène provinciale. Voir aussi : Biographie d’Édouard Lacroix.

13 janvier 1889 : Naissance à Escoumins de Blanche Lamontagne-Beauregard, femme de lettres, poète, première poète du Québec et la première femme du Québec à affronter la critique sans pseudonyme. Après des études primaires au couvent de Sainte-Anne-des-Monts, elle étudie au couvent du Mont-Sainte-Marie. En 1911, elle remporte le concours de la Société du Parler français avec une suite poétique écrite pour l’occasion sous le pseudonyme de «Pour la Patrie». En 1920, elle épouse Hector Beauregard et publie La Vieille Maison, titre inspiré de sa grande maison de L’Isle-Verte. Elle est décédée à Montréal le 25 mai 1958. Elle sera progressivement oubliée des années 1930 et ce n’est qu’avec les luttes nationalistes et féministes des années 1960 qu’elle reprendra peu à peu sa place dans l’histoire de la littérature québécoise.

22 janvier 1889 : Naît Vincent Dupuis, avocat et homme politique. Né à Saint-Philippe de Laprairie, en Montérégie, il étudie ‘abord à l’école normale et au collège junior de Montréal. Il étudie ensuite à l’Université McGill. Élu député du Parti libéral du Canada dans la circonscription fédérale de Laprairie-Napierville en 1929, réélu en 1930 dans le même comté et dans Chambly-Rouville en 1935 et en 1940. Sénateur du Canada (division de Rigaud) de 1945 jusqu'à son décès le 11 mai 1967.

5 février 1889 : Naissance à de Charles-Édouard Guérin, homme de loi, juge à la Cour des sessions de la paix. Il fait ses études au Séminaire de Sainte-Thérèse et à l’Université Laval à Montréal. Il est décédé le 7 juin 1953 à Montréal.

6 avril 1889 : Naissance à Montréal de Paul Morin, poète, avocat, traducteur. Admis au Barreau du Québec en 1910, il étude par la suite la littérature comparée à la Sorbonne, à Paris. Sa thèse de doctorat sur Henry Wadsworth Longfellow. Il enseigne la littérature à McGill et aux Etats-Unis. Il devient secrétaire à l’École des beaux-arts de Montréal et traducteur de cour. Il traduit Évangeline, de Longfellow et publie ses recueils de poèmes dont Le Paon d’émail (1911), Poèmes de cendre et d’or (1922, prix David), Géronte et son miroir (1960). Il obtient la médaille de l’Académie des lettres du Québec en 1961. Décédé à Beloeil en septembre 1963.

2 août 1889 : Naît Paul J. Lorrain, homme de loi. Il fait ses études au Collège de Varennes, puis à la Faculté de Droit de l’Université de Montréal, promotion 1917. Il est l’associé de Mes Dessaules, Garneau et Jean Désy, puis de Mes Philippe Brais et Camille Tessier. Sa santé ne lui permettant pas de continuer à tenir son étude d’avocat, il entre dans le personnel du Palais de Justice, à Montréal où il rend de précieux services. Il est mort le 25 septembre 1942.

13 août 1889 : Naît Camilien Houde, maire de Montréal (1928-1932; 1934-1936; 1938-1940; 1944-1954), banquier et agent d’assurances, homme politique. Né à Montréal, fils d’Azade Houde et de Joséphine Frenette ; le 22 octobre 1913, il épousa à Montréal Bertha-Andréa Bourgie; le 26 juin 1919, il épousa à Montréal Georgianna Falardeau ; décédé le 11 septembre 1958 à Montréal. Voir aussi : Biographie détaillée de Camilien Houde.

5 septembre 1889 : Naissance d’Hector Carbonneau, romancier, écrivain, traducteur. Il est né à Étang-du-Nord, Îles-de-la-Madeleine. Il fait ses études en pédagogie à l’École normale Laval, où il obtient son baccalauréat en 1909. il devient professeurs du Collège de Blainville et ensuite il travaille comme traducteur dans les douanes canadiennes et comme traducteur et directeur du Bureau de traduction de la Chambre des communes. Il a mérité le Prix du Prince de Galles (prix Wellington) par ses œuvres La Veuve et Le Vieux Coquetier en 1931. Mort le 13 février 1962, à Ottawa.

29 septembre 1889 : Naît Hortensius Béique (Béïque), natif de Marieville, fils d'Arthur Béïque, chef de gare, et d'Elmire Boulais. Il fit ses études au Collège Sainte-Marie-de-Monnoir, à Marieville, et à Montréal. Époux de Katie Champagne (1913). Courtier en valeurs immobilières, homme politique, maire de Chambly-Bassin (1930-1945), député conservateur et unioniste de la circonscription de Chambly, desservant alors Longueuil, à l'Assemblée législative du Québec de 1931 à 1935 et de 1936 à 1939. Décédé à Chambly-Bassin, le 15 août 1951.

25 octobre 1889 : Naît à La Malbaie, dans Charlevoix, Laure Gaudreault, pionnière du syndicalisme enseignant au Québec, co-fondatrice de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) autrefois la Centrale des enseignants et enseignantes du Québec (CEQ) en 1936, L’année suivante, elle a fondé la Fédération catholique des institutrices rurales, l’ancêtre de la CSQ. Elle fonde également l’Association des retraités de l’enseignement du Québec. Laure Gaudreault s’éteint le 22 janvier 1975, à Clermont.

28 octobre 1889 : Juliette Béliveau, grande comédienne et chanteuse, naît à Nicolet. A l’âge de dix ans, elle commence sa carrière de comédienne au Théâtre Monument-National. Elle fait ses études de diction à l’Académie Marchand. Sa carrière tout à fait brillante est d’une durée de plus de trois quartes de siècle. Elle décède à Montréal le 26 août 1975.

1890

16 janvier 1890 : Nait à Grandes-Bergeronnes Adéla-Lessard, promotrice des arts. Elle s’établit à Québec à l’âge de 18 ans et elle y fréquente l’École des beaux-arts pendant trois ans. Elle se marie à Alexandre-Aimé Boivin. En 1939, elle fonde Les jeudis artistiques et littéraires dont elle anime les soirées et les galas pendant près de 25 ans. Ces salons attirent les plus « beaux esprits », les meilleurs artistes et les divers représentants du monde diplomatique de l’époque. Pour les jeunes talents, les Jeudis sont une occasion unique de se faire découvrir par un public averti. Elle est gratifiée de la médaille d'argent du lieutenant-gouverneur au titre de « Protectrice des Arts et des Lettres ». Elle meurt en 1980. Une rue a été nommée en son honneur le 30 janvier 1991 à Québec (quartier Neufchâtel-Est–Lebourgneuf, dans l’arrondissement de Les Rivières).

6 février 1890 : Naissance d’Harry Cameron, hockeyeur du Canadien Harry Cameron, joueur professionnel canadien de hockey sur glace. Né à Pembroke dans la province de l'Ontario, il joue dans l'Association nationale de hockey avec les Blueshirts de Toronto dès 1912. En 1916, il rejoint les Wanderers de Montréal. Par la suite, il rejoint la LNH en jouant avec les Arenas de Toronto lors de la première saison de la nouvelle ligue, il devient le premier joueur a réaliser un Coup du chapeau à la Gordie Howe et il gagne la première Coupe Stanley de l'histoire de la LNH. Il joue ensuite pour plusieurs équipes. Il meurt le 20 octobre 1953. Il est admis au Temple de la renommée du hockey en 1962.

28 février 1890 : Naît à Sillery Maurice Joseph Malone surnommé le « Phantom », joueur de hockey sur glace. Fils de Louisa Rochon et Maurice J. Malone, il débute sa carrière en jouant en 1907-08 pour les Crescents de Québec puis signe la saison suivante pour les Bulldogs de Québec de l'Eastern Canada Amateur Hockey Association. Il joue pour plusieurs autres équipes. En 1911-12, il gagne le trophée O'Brien qui récompense le champion de l'ANH et par la suite remporte la Coupe Stanley. Au cours de la saison 1912-13, il est le meilleur buteur de l'ANH en inscrivant 43 buts en 20 matchs. Il joue sa dernière saison professionnelle en 1923-24. Il met ainsi fin à une carrière de 143 buts en 126 rencontres dans la LNH et la meilleure moyenne de buts inscrits par match de l'histoire de la LNH soit 2,2 buts par partie. En 1950, il est intronisé au temple de la renommée du hockey. Il meurt le 15 mai 1969 à Montréal. En 1975, il est admis au Panthéon des sports canadiens. En 1998, il est classé à la 39e position des 100 meilleurs joueurs de l'histoire de la LNH par le magazine The Hockey News.

11 mars 1890 : Naît à Montréal Sprague Cleghorn, hockeyeur professionnel, entraîneur, intronisé au Temple de la renommée en 1958. Il joue dix saisons dans l’Association nationale de hockey pour les Creamery Kings de Renfrew, et, depuis 1917, dans la Ligue nationale de hockey, pour les Wanderers de Montréal, les Sénateurs d'Ottawa, les St-Patricks de Toronto, les Canadiens de Montréal et les Bruins de Boston. Tout au long de sa carrière, il est un joueur redouté, accumulant les punitions en raison de sa rudesse sur la glace. Il meurt à la suite d’un accident d’auto à Montréal, le 11 juillet 1958. En 1998, le magazine The Hockey News le classe à la 88e position des meilleurs joueurs de hockey de tous les temps.

22 mai 1890 : Naissance de Stella Hamann, religieuse, historienne, écrivaine, auteur de Au fil de l’amour. Elle est mieux connue comme soeur Ste-Hélène du Bon-Conseil. Elle a vécu dans Saguenay et a écrit beacoup sur le Saguenay et la région du Lac St-Jean, ainsi que sur Chicoutimi.

12 avril 1890 : Naît Adrien Hébert, peintre. Né dans la paroisse Saint-Pierre-de-Montrouge, à Paris, il est fils du sculpteur Louis-Philippe Hébert et de Maria Emma Cordélia Roy. De 1902 à 1911, il suit des cours au Monument national et à l’Art Association of Montreal (futur Musée des beaux-arts de Montréal). Il est le seul peintre francophone du Beaver Hall Group. Il expose, en 1916, avec son frère Henri, à la Bibliothèque Saint-Sulpice. Il privilégie les thèmes urbains : Il a peint des rues, le port de Montréal et ses élévateurs et un grand nombre de scènes intérieures tranquilles. De 1917 à 1954, il enseigne le dessin à la Commission scolaire de Montréal. Il fait des séjours en France. Il expose des tableaux et des dessins, tant à Paris qu'à Montréal, et collabore à des revues.  Il est mort le 20 juin 1967, à Montréal. La rue Adrien-Hébert dans l’arrondissement Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles de Montréal honore sa mémoire.

14 avril 1890 : Naît Antoine Bernard, religieux catholique, historien, écrivain et homme de lettres. Il fait ses études au Juvénat des Clercs de Saint-Viateur d'Outremont, à l'Académie Saint-Jean-Baptiste de Montréal, au Noviciat des Clercs de Saint-Viateur de Joliette, à l’Université de Montréal, à l’Institut catholique de Paris et au Collège de France. Il obtient un doctorat ès lettres de l'Université de Montréal en 1941. Il est titulaire de la chaire d'histoire de l'Université de Montréal de 1926 à 1948. En plus d'avoir dirigé quelques établissements scolaires canadiens, il est invité à l’université de Bâton-Rouge pendant les années 1940. Il se consacre à l'histoire des Acadiens et des Gaspésiens. Il est l’auteur de L’Histoire de la Louisiane, Histoire de la survivance acadienne, La renaissance acadienne au XXe siècle, La Gaspésie au soleil (un ouvrage couronné par l’Académie Française). Il est décédé le 14 décembre 1967 à Montréal.

20 avril 1890 : Naissance à Trois-Rivières de Maurice Le Noblet Duplessis (célibataire toute sa vie, sans enfants). Avocat et homme politique. Fondateur et chef du parti l'Union nationale, premier ministre du Québec de 1936 à 1939 et de 1944 à 1959. Nationaliste, il défendait les droits du Québec face au gouvernement fédéral, mais réprimait certains droits civiques. Il est admis au Collège Notre-Dame de Montréal, le 1er septembre 1898.  Il entre au Séminaire de Trois-Rivières le 1er septembre 1902. Le 1er septembre 1910, il entre à la Faculté de droit de l'Université de Montréal. Il est admis au Barreau, le 14 septembre 1913. Le 19 janvier 1928, il prononce son premier discours au Parlement. Le 26 septembre 1929, il a un grave accident en automobile. En mars 1930, il est opéré pour une hernie. Le 1er octobre 1933, il devient chef de l'Opposition. Le 4 janvier 1934, il plaide sa dernière cause comme avocat. Le 8 novembre 1935, Duplessis et Gouin fondent L'Union nationale. Le 20 juin 1936, il débute sa compagne en réunissant ses candidats à Sherbrooke. Le 17 juin 1936, il part en tournée provinciale. Il forme son nouveau cabinet le 26 août 1936. Le 14 juin 1937, il est élu bâtonnier du Barreau du Québec. Décédé à Schefferville, le 7 septembre 1959.

23 avril 1890 : Naît à Saint-Rémi Amédée Monet, avocat, juge et homme politique. Diplômé en droit à l'Université Laval à Montréal et admis au Barreau de la province de Québec en 1916, il exerce la profession d'avocat à Saint-Jean, puis à Montréal jusqu'en 1922. Il est alors nommé juge à la Cour des sessions de la paix à Montréal. Il est élu député libéral dans le comté de Napierville en 1918. Réélu en 1919, abandonne son siège à la suite de sa nomination comme juge, en 1922. Il meurt le 23 octobre 1946 à Montréal.

3 mars 1890 : Naissance à Gravenhurst d’Henry Norman Bethune, médecin, précurseur de la médecine sociale qui a abouti au Canada à l’assurance-maladie universelle. Pendant la Première Guerre mondiale, il travaille comme brancardier jusqu'à ce qu'il soit blessé, à Ypres en Belgique. Il continue, par la suite, ses études en médecine à l'Université de Toronto, puis s’enrôle de nouveau dans l’armée britannique comme chirurgien. Après une pratique privée à Détroit, Michigan, il travaille dans l’Hôpital Royal Victoria de Montréal, puis à l’Hôpital Sacré-Cœur à Cartierville, à Montréal. Entre 1929 et 1936, il invente ou redessine 12 instruments médicaux ou chirurgicaux, et publie 14 articles décrivant ses innovations en technique thoracique.Il met sur pied une clinique médicale gratuite pour les gens défavorisés à Montréal. Engagé dans la guerre civile espagnole (1936-1939) du côté républicain. En mai 1937, il quitte l’Espagne pour aller en Chine, alors en lutte contre l’invasion japonaise. En Chine, il joint l’armée de Mao Zedong. En octobre 1939, tandis qu'il opère sans gants chirurgicaux un soldat blessé, il se coupe accidentellement la main. L’infection, en l’absence de pénicilline, se transforme en septicémie. Il meurt le 12 novembre 1939. Voir aussi : La biographie détaillée de Norman Bethune.

9 juin 1890 : Naît Marie Gérin-Lajoie, féministe. Née à Montréal, elle est la fille de Marie Lacoste-Gérin-Lajoie, pionnière du mouvement féministe québécois. Elle entre d’abord dans la Congrégation Notre-Dame de Montréal. En 1911, elle obtient un baccalauréat ès arts à l’Université de Montréal, devenant alors la première Québécoise à obtenir un diplôme à cette université. Elle arrive première de sa promotion. En 1918, elle s’inscrit en service social à l’Université Columbia de New York. De retour au Québec, elle fonde l’Institut Notre-Dame-du-Bon-Conseil en 1923 et l’association des aides-ménagères en 1931. En 1939, elle prend part à l’ouverture de l’école de service social de l'Université de Montréal où elle dispense les premiers cours.Elle milite pour le suffrage féminin avec Thérèse Casgrain. Le Prix Marie-Gérin-Lajoie est remis au Québec en son honneur. Elle meurt le 7 janvier 1971, à Montréal.

10 juin 1890 : Naît Charles Marchand, chanteur folklorique, troubadour de la Gatineau. Né à Saint-Paul l’Ermite (aujourd'hui Le Gardeur), il devient chanteur amateur dans sa jeunesse, mais il est séduit par l'interprétation des chansons du folklore canadien. Il décide alors de se consacrer à la chanson folklorique et remporte un triomphe lors d’un premier récital en mai 1920, au Monument-National. Il enregistre plus de 150 chansons de folklore et crée des chansons originales d'inspiration populaire. En 1922, il fonde un quatuor vocal, Le Carillon canadien, qui devint un mouvement voué à la promotion et à la diffusion de la chanson folklorique. Il se produit un peu partout au Québec, en Ontario et ailleurs au Canada, ainsi que dans les centres franco-américains de la Nouvelle-Angleterre, jusqu'à New York. Il meurt à Montréal le 1er mai 1930.

1890 : Naît Alphonse de la Rochelle, avocat, chef du secrétariat général de la Société Saint-Jean-Baptiste. Il est professeur à la Faculté des Sciences sociales, économiques et politiques de l'Université de Montréal. Il est mort le 10 décembre 1943, à Montréal.

1890 : Naît à Maskinongé Joseph-H. Landry, l’un des ingénieurs canadiens-français les plus en vue dans le ministère fédéral des travaux publics. Il fait ses études au Collège de Montréal et au séminaire de Joliette, d'où il sort avec les honneurs du prix du prince de Galles. À l'Ecole polytechnique, il reçoit son diplôme eu 1913. Les mathématiques semblent n'avoir pour lui aucun secret. Dès sa sortie de l'École, il passe à l’emploi du ministère des travaux publics du Canada. Pendant la Première guerre mondiale, il représente le gouvernement aux usines Canadian Vickers. Il prend une grande part aux ouvrages d'art exécutés sur les bords du Richelieu et dans le port de Sorel. Excellent ingénieur, homme de jugement, patient travailleur, modeste autant que compétent, il donne beaucoup de son temps à l’étude de la canalisation du Saint-Laurent. Il est décédé à l’Hôpital Saint-Luc de Montréal, en février 1939.

1890 : Naît Berthe Potvin, mieux connue comme Geneviève De Francheville, écrivaine et journaliste, Geneviève de (pseudo de Berthe Potvin). Elle est l’auteure du roman ‎La Pénible ascension, son première roman, paru en 1944. Elle est morte en 1978.
 

naissances et amour

Chaque matin est une naissance qu'il faut découvrir et aimer (Roger Fournier, écrivain québécois, Inutile et adorable). Photo : © GrandQuebec.com

Pour compléter la lecture :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>