XIX siecle

Naissances 1868 – 1880

Naissances 1868 – 1880

Naissances 1868 – 1880

Naissance des principaux personnages de l’histoire du Québec, nés dans la période du 1er janvier 1868 jusqu’au 31 décembre 1880

1868

16 janvier 1868 : Naît à Montréal Octavia Grace Ritchie, enseignante, docteure, la première femme à recevoir un diplôme de médecin au Québec. Elle a d’abord été refusée l’entrée à l’Université McGill et elle est entrée au collège Kingston Women’s Medical College. Elle termine l’Université Bishop à Sherbrooke pour obtenir son diplôme en médecine le 31 mars 1891. Elle passe un stage et elle est nommée assistante gynécologiste à l’Western Hospital de Montréal. Elle enseigne l’anatomie à l’Université Bishop. Elle meurt le 1er février 1948 à Montréal.

30 mai 1868 : Naît à Montréal Eugénie Tessier, chanteuses, soliste-soprano, pianiste. Fille de Léandre-Wilfrid Tessier, trésorier de la Cité de Montréal, et de Virginie (ou Eugénie) Sentenne (ou Sincennes), elle perd la vue quand elle n’a que douze jours. À dix-huit mois à peine elle chante en français, en anglais et en latin. À trois ans elle rend très bien des morceaux de Faust et du Trouvère. Entrée au couvent de Nazareth à sept ans, elle y fait des études classiques. Elle y devient l’élève de Rosalie Euvrard et de Paul Letondal (aveugle lui-même). Elle est soliste-soprano à la cathédrale d’Albany, de New-York, de 1894 à 1910. Ensuite elle revient enseigner la musique à Montréal jusqu’en 1921. Elle donne des concerts au Canada et aux États-Unis comme pianiste et chanteuse lyrique. Elle épouse Pierre Sirois, le 16 avril 1912.Elle est décédée le 16 février 1946 à Chicopee, Massachussetts. Une rue à Montréal, dans le secteur du Bout-de-l’Île, a été désignée en son honneur le 9 décembre 1992.

2 août 1868 : Naissance de Joseph Alfred Leduc, marchand, exploitant d’abattoirs et homme politique. Né à Montréal, Vice-président de la Montreal Livestock Exchange, président de l’Association des bouchers de Montréal de 1900 à 1905. Élu député du Parti libéral du Canada dans la circonscription fédérale de Westmount-Saint-Henri en 1917, élu député du Parti libéral du Québec dans la circonscription provinciale de Montréal-Saint-Henri en 1927. Ministre sans portefeuille dans le cabinet de Louis-Alexandre Taschereau dès 1927. Décédé le 24 juin 1957, à Montréal.

1er septembre 1868 : Naît Henri Bourassa (baptisé Joseph Henry Napoléon, homme politique, journaliste, fondateur du quotidien Le Devoir en 1910. Il est fils de Napoléon Bourassa et d’Azélie Papineau. Il fait ses études à l’école Archambault, à l’École polytechnique de Montréal et au Holy Cross College à Worcester, Massachusetts. Il est élu maire de Montebello (1890 – 1894) et de Papineauville (1896 – 1898). Il est élu député fédéral de la circonscription de Labelle en 1896 (Parti libéral du Canada). En octobre 1899, il démissionne pour marquer sa dissidence à l’égard de la politique du premier ministre Wilfrid Laurier, qui appuyait la participation du Canada à la guerre des Boers en Afrique du Sud, réélu par acclamation comme député indépendant en 1900. Le 4 septembre 1905 il épouse Joséphine Papineau. Il se lance dans la politique provinciale, en 1907. Il fonde le quotidien Le Devoir. Il meurt le 31 août 1952 à Montréal. Voir aussi : Biographie d’Henri Bourassa.

8 octobre 1868 : Naît à Saint-André d’Argenteuil, Edmond-A.-B. Ladouceur, le fils d’Odilon Ladouceur, entrepreneur, et de Mathilda Lalande. Il fait ses études classiques au collège Bourget, à Rigaud, et ses études de droit à l’Université Laval, à Montréal. Il est admis à la pratique de sa profession, en juillet 1894. Il crée le conseil du Roi en 1904. Il a été maire de la Pointe-aux-Trembles.

5 novembre 1868 : Naît à Yamachiche, comté de Saint-Maurice, Eugène Merrill-Desaulniers, docteur, homme politique. Il est le fils du colonel Louis-Léon Lesieur Desaulniers et de Flora Merrill. Il fait ses études médicales à l’Université de Montréal.  Établi à Saint-Lambert, il y exerce la médecine, est commissaire d’écoles, maire de la ville (1908-1909), président de l’Association libérale de Chambly. Il est nommé membre du Conseil d’hygiène de la province le 25 août 1915. Il est élu député provincial, nommé vice-président de la Chambre. En 1922, le gouvernement provincial le désigne comme membre de la Régie des boissons de la province de Québec, poste qu’il conserve jusqu’en 1937. Il épouse Mathilde Duchesneau, et le couple a trois enfants. Il est décédé à Montréal, le 6 décembre 1939.

1868 : Naît Aldège Ethier, médecin, chef du département de la gynécologie à l’hôpital Notre-Dame de Montréal. Fils  médecin, il obtient son doctorat en médecine à Montréal en 1892. Il devient médecin à l’hôpital Notre-Dame, et ensuite il  travaille sept ans à Paris dans l’hôpital du docteur Récarmier. De retour à Montréal en 1905, il devient assistant dans le département de la gynécologie à l’hôpital Notre-Dame. En 1911, il devient chef de ce département et  professeur de gynécologie de l’Université de Montréal, postes qu’il occupe jusqu’en décembre 1938, où il s’est démis de ces fonctions. Il est marié à Béatrice Champagne. Il est décédé le 3 juin 1939, à Montréal.

1869

10 mars 1869 : Naît à Montréal Joseph-Edmond Dubé, médecin reconnu.  Il est le fils de Pierre Dubé, industriel, et d’Henriette Lévesque. Il étudie chez les Frères des Écoles Chrétiennes à Montréal, au Séminaire de Joliette, à l’Université Laval de Montréal et à Paris. Il est admis à la pratique de la médecine en 1894. Depuis 1896, il est attaché à l’Hôtel-Dieu, où il est professeur titulaire. Il est professeur de l’Université de Montréal et l’un des fondateurs de l’Institut Bruchési, créé pour la lutte contre la tuberculose. Il est l’un des fondateurs de la Goutte de Lait, de la Société Médicale de Montréal, des camps de santé Bruchési au lac l’Achigan, auxquels il s’intéressait avec une prédilection très marquée. Il prend une part active à la campagne antialcoolique de 1909 et 1910 à Montréal. Il joue un rôle important dans la fondation du Royal Edward Institute, en 1903. En 1915, il fait à travers les écoles une campagne en faveur de l’enseignement de l’hygiène dans les écoles primaires dans les collèges et couvents du Québec. Il est propriétaire de la revue L’Union Médicale du Canada. Il épouse Marie-Louise Quintal avec qui il a deux enfants. Il est mort en février 1939, à Montréal.

6 avril 1869 : Naît Marc-Aurèle de Foy Suzor-Coté (baptisé Hypolite Wilfrid Marc-Aurèle Côté, peintre et sculpteur canadien. Il naît à Arthabaska (aujourd’hui Victoriaville). Il est un disciple de Joseph Chabert. Influencé par l’impressionnisme, il étudie aux académies Julian et Colarossi à Paris. Il produit des œuvres académiques et il est reconnu pour l’envergure et la variété des sujets. La majorité de ses œuvres sont marquées du courant impressionniste. Il est considéré l’un des peintres canadiens les plus importants des débuts du XXe siècle. En 1927, une attaque d’apoplexie l’oblige à cesser ses activités créatrices. Il meurt le 29 janvier 1937. Ses œuvres sont exposées dans plusieurs musées.

22 avril 1869 : Naît à Montréal Médéric Martin, homme d’affaires, homme politique, le trente-deuxième maire de Montréal. Il grandit dans le Quartier Sainte-Marie à Montréal. Son père était Salomon Martin et sa mère était Virginie Lafleur. Il s’est marié trois fois. Propriétaire d’une usine de cigares, il est élu député libéral en 1906. Il est réélu en 1908 et 1911. Il est élu maire de Montréal en 1914. Il accorde des contrats aux petits entrepreneurs mais se trouve mêlé à des scandales. Il est réélu maire en 1916. De retour à la mairie en 1926, il est battu par Camillien Houde en 1928. Il demeure dans le Conseil législatif jusqu’à sa mort le 12 juin 1946 à Pont-Viau. Le Pont Médéric-Martin et le Parc Médéric-Martin lui sont dédiés.

24 juillet 1869 : Naît à Montréal J. A. Duhamel, médecin, professeur à l’Université de Montréal. Il fait ses études au Collège de Montréal et à l’Université de Montréal. Admis à la pratique de médecine en 1896, il est nommé en 1907 professeur d’anatomie à la chaire de la Faculté Dentaire, poste qu’il occupe encore à sa mort, survenu le 8 janvier 1943.

12 août 1869 : Naît à Pantucket, USA, Elzéar à Montréal François Xavier Montpetit, docteur en médecine, homme politique. Il étudie la médecine à l’Université Laval de Montréal. Il exerce sa profession aux États-Unis. De retour au Canada il s’établit à Rigaud, et il a été élu maire de Rigaud en 1920-1923 et en 1924-1927. Il est candidat dans le comté de Vaudreuil comme député à l’Assemblée législative. Il est frère de M. Édouard Montpetit, secrétaire général de l’Université de Montréal. Il s’installe à Montréal, où il meurt à Outremont, le 19 avril 1938.

17 septembre 1869 : Naît à Montréal Georges-Avila Marsan, professeur titulaire de jurisprudence dentaire à l’Université de Montréal, avocat, éducateur et auteur. Il fait ses études classiques au séminaire des Trois-Rivières et est licencié en droit de l’Université Laval de Québec en 1894. Il est l’auteur des ouvrages suivants : Le 75e anniversaire de la Société Saint-Jean-Baptiste », « Les honoraires des médecins », « Le secret médical », « Le code des médecins et chirurgiens », « Professional secret ». Il collabore à un grand nombre de revues littéraires et médicales. Il meurt en 1942 à Montréal.

1869 : Naît à Trois-Rivières Napoléon Lambert, docteur en médecine, chef du bureau municipal d’hygiène de Trois-Rivières. Il fait ses études au Séminaire des Trois-Rivières. Il est reçu médecin à l’Université Laval de Montréal en 1895. Il pratique toujours la médecine aux Trois-Rivières, où il est un des premiers médecins de l’hôpital St-Joseph. Il épouse Aimée Désilets et le couple a deux filles. Il meurt à Trois-Rivières, le 28 août 1938.

1869 : Naît Roch-T. Beaudoin, notaire. Il fait ses études classiques au Collège de l’Assomption et ses études légales à l’Université de Montréal. Bien connu dans le monde des affaires, il est président de l’Association du Notariat canadien pour le district de Montréal et président de la section Saint-Roch de la Société Saint-Vincent-de-Paul. Il est décédé en février 1944 à Montréal.

1870

1er mai 1870 : Naît Frédéric Pelletier, historien de la musique, compositeur, chef d’orchestre. Né à Montréal, il fait ses études au Collège de Montréal, au Collège Sainte-Marie et à l’Université Laval pour la médecine. Plus tard la même Université lui décerne un doctorat de musique. Il se consacre au journalisme. Il est successivement aux Débats, au Nationaliste, au Canada, à la Presse, à la Patrie et, pendant trente-trois ans, au Devoir, comme rédacteur et ensuite comme critique musical. Il est secrétaire du Service de santé municipal, bibliothécaire et publiciste du Bureau provincial d’hygiène. Il est chevalier de l’Ordre de Saint-Grégoire-le-Grand. Il est maître de chapelle à l’église Saint-Jacques et à l’église Sainte-Brigide, président de l’Académie de Musique de Québec, de 1932 à 1935, correspondant canadien de l’Association supérieure de Musique d’Outremont, professeur d’histoire de la musique. Comme compositeur, il laisse plusieurs oeuvres dont les principales sont une Messe de requiem, un Stabat Mater, un Triptyque d’oraisons, un oratorio intitulé La Rédemption, des pièces pour piano et pour orgue, et nombre de motets qui sont encore au répertoire de nos églises. Il écrit aussi une comédie en musique La Torrera. Il est aussi capitaine du 65e régiment des Fusiliers Mont-Royal et gradué de l’École militaire; de Saint-Jean. Il est mort à Montréal le 30 mai 1944.

20 octobre 1970 : Naît à Saint-Barthélémi J.-A. Rouleau, docteur en médecine, spécialiste en pédiatrie. Il fait ses études classiques au Collège de Joliette. Il fut reçu médecin en 1894 avec grande distinction, à l’Université Laval de Montréal.Outre la pratique de la médecine, il consacre beaucoup de son temps à la mutualité et aux œuvres sociales. Il est président du bureau central des Gouttes de Lait de Montréal. Il  avait aussi été médecin en chef de la Société des Artisans Canadiens-Français.

22 octobre 1870 : Naît Camille Roy, prêtre, enseignant, critique littéraire, recteur de l’Université Laval. Natif de Berthier-en-Bas (Berthier-sur-Mer), il est le premier critique littéraire québécois du XXe siècle. Il étudie au Petit séminaire de Québec de 1884 à 1890 et au Grand Séminaire de Québec de 1890 à 1894. Il est ordonné prêtre en 1894. Il obtient son doctorat en 1895 puis sa licence à la Sorbonne en 1900. Mgr Camille Roy devient Supérieur du Séminaire de Québec et recteur de l’Université Laval en juin 1924, poste qu’il gardera presque toute sa vie. Il fait partie des prêtre-critiques qui ont marqué la littérature canadienne-française au début du XXe siècle. Il a fondé la revue Le Canada français. En raison de son moralisme, il n’a pas fait la critique des œuvres symbolistes et surréalistes. Il a fait la synthèse de l’historiographie canadienne, il a abordé le problème universitaire québécois et il a composé quelques ouvrages d’apologie de la religion chrétienne qui défendent l’humanisme croyant. Il est décédé le 24 juin 1943, à Québec.

1870 : Naît à Saint-Domingue, diocèse de Saint-Hyacinthe, Auguste Lapalme, abbé, écrivain. Il fait ses études classiques chez les Jésuites, au Collège Sainte-Marie. Il obtient son baccalauréat, il étudie durant trois ans le droit à l’Université de Montréal (alors Université Laval). Il entre ensuite au grand séminaire de Montréal. Il est ordonné prêtre en 1899 et fait de l’enseignement au Collège de Montréal. Il est nommé ensuite vicaire à la paroisse Saint-Jean-Baptiste, à Montréal, puis curé à Saint-François-de-Sales, près Terrebonne, à Sainte-Clothilde et à Notrc-Dame-des-Neiges. Écrivain et conférencier, il s’intéresse surtout aux questions nationales et éducationnelles. Ses livres Pèlerinage à l’école de rang, paru en 1928 et Dialogues des Vivants et des Morts, paru en 1931, ont soulevés un vif intérêt. Il est mort le 8 mai 1938, à Montréal.

1870 : Naît Noe Fournier, médecin, chef du service d’urologie de l’hôpital Notre-Dame de Montréal. Il était attaché à l’hôpital Notre-Dame depuis 1888. Il était une autorité en maladies génito-urinaires.

1870 : Naît à Rivière Blanche Germain Beaulieu, avocat, naturaliste et homme de lettres, Il suit les cours de l’École Normale Jacques Cartier et de la faculté de Droit de l’Université de Montréal. Il fait ses débuts comme avocat à l’étude de Monk et Beaulieu. Fondateur de l’École littéraire de Montréal avec Jean Charbormeau, il entre également au service de l’État fédéral en qualité d’entomologiste, puis au ministère de l’Agriculture à Québec, comme conseiller légal. Auteur de plusieurs ouvrages d’Entomologie et d’oeuvres littéraires, il est aussi reconnu comme l’un des pionniers des questions sociales dans la province. Il est décédé à Rigaud le 18 juin 1944.

1870 : Naît à Lavaltrie L.-J.-S. Morin, avocat, professeur à l’Université de Montréal. Il fait ses études au Collège de Montréal et à la Faculté de droit de l’Université Laval de Montréal. Il est admis à la pratique de sa profession en 1895 et fait partie de la société légale Taillon, Bonin et Morin jusqu’à la mort de sir L.-O. Taillon survenue en 1923. Il devint alors le chef de la société Morin Laramée & Morin. Le 7 janvier 1899, il épouse Auréa Desjardins, fille de l’honorable Alphonse Desjardins et le couple a trois fils. Il est nommé professeur de droit criminel en 1904 et Conseil du roi en 1910. Il est aviseur de la cite de Maisonneuve de 1899 à 1917, trésorier du Barreau de Montréal en 1911.

1871

1871 (date exacte inconnue) : Naissance à Montréal d’Éva Circé-Côté, journaliste, écrivaine, dramaturge. Elle est la fille d’Exilda Décarie et de Narcisse Circé. Elle collabore aux journaux L’Avenir, Le Monde illustré, L’Avenir du Nord, Le Nationaliste, Le Pays et Le Monde ouvrier. Dans ses chroniques, sous le pseudonyme de Julien Saint-Michel, elle dénonce les injustices économiques et sociales, fait la promotion de la formation professionnelle pour les filles et les garçons, réclame le suffrage féminin (autres pseudonymes : Colombine, Musette, Jean Nay, Fantasio, Arthur Maheu, Julien Saint-Michel, Paul S. Bédard. Décédée à Montréal en 1949 (date exacte inconnue).

1871 : Naît à Ottawa Hector Garneau, bibliothécaire, avocat, écrivain. Fils d’Alfred Garneau et d’Élodie Globensky. Il épouse Blanche Pillet en 1905. Il étudie au Collège d’Ottawa, à l’Université Laval à Montréal, il obtient le diplôme de bachelier en droit. Il débute au journal Le Monde, en 1892. Il est admis au Barreau en 1892. Il publie ses articles dans Le Temps, Ottawa; Le Soleil, Québec; La Patrie, Montréal; Le Canada, Montréal. Il est chef du secrétariat de Louis-Philippe Brodeur, ministre du Revenu et de l’Intérieur du Canada de 1904 à 1906. Il épouse Blanche Pillet le 18 janvier 1905. Il est nommé bibliothécaire en chef de la Ville de Montréal en 1916. Il tient, à la fin des années 1920, une chronique de cours de langue « Learn French» dans le Montreal Daily Star. Il est membre de l’American Historical Association, de la Société de l’histoire des colonies françaises. Il meurt à Montréal en 1954.

1871 : Né à Sherrington Delphis Chouinard, docteur en médecine. Fils de Delphis et de Delphine Fortin, il débuté dans l’enseignement à Saint-Isidore de Laprairie. Il étudie la médecine et est admis à la profession en 1898. Il pratique à Saint-Isidore de Laprairie jusqu’en 1909, d’où il vient s’établir à Montréal dans Hochelaga, où il exerce sa profession jusqu’à que la maladie l’immobilise. Il est marié à Hermine-AuroreDeBlois, avec qui il a 6 enfants. Il est mort en novembre 1941.

1871 : Né à Saint-Antoine-sur-Richelieu le Dr Euclide Archambault, l’un des médecins les plus respectés au Québec. Il obtient son diplôme à l’Université Laval en 1898. Il pratique la médecine à Grondines quelques années, puis il est  venu s’établir à Montréal. Il épouse Clémentine de Blois et ils ont cinq enfants. Il meurt à Montréal en mars 1939.

18 février 1871 : Naît Albert Laberge, écrivain et journaliste. Né à Beauharnois, dans une famille de cultivateurs, il fait ses études à l’école Saint-Clément et au Collège Sainte-Marie de Montréal. Il est renvoyé de l’école en 1892 pour avoir lu des auteurs interdits et il commence à travailler dans un cabinet d’avocats. En 1896, il devient chroniqueur sportif pour La Presse, un poste qu’il garde jusqu’en 1932.Il est membre de l’École littéraire de Montréal depuis 1909, En 1910, il se marie à Églantine Dubé. Il est le premier écrivain canadien-français à faire du réalisme. Son premier roman La Scouine, paru en 1918, lui mérite une place dans la littérature québécoise. Il est mort le 4 avril 1960, à Montréal. Voir sa biographie : Albert Laberge.

21 mars 1871 : Naît à Saint-Antoine-de-Richelieu, comté de Verchères, Jean-Baptiste Archambault, juge en chef de la Cour de circuit de la province de Québec. Au moment de sa mort, il est président de la Commission scolaire d’Outremont. Il a été marguiller de la paroisse St-Viateur. Fils de Stanislas Archambault et de Catherine Dupré, il fait ses études classiques au Séminaire de St- Hyacinthe et son droit à l’Université Laval de Montréal. Admis au Barreau en 1895, il devient, en 1905, assistant-éditeur des Rapports judiciaires de la Cour supérieure et de la Cour du Banc du Roi. Il est aussi journaliste et collabore au Rappel, en 1902 et en 1903. Il est l’un des premiers avocats du Canada à préconiser la représentation proportionnelle, il publie sur le sujet un travail important. Il épouse Corine Marcoux avec qui il a quatre fils et trois filles. Il est décédé le 3 novembre 1937, à son domicile, à Outremont.

13 mai 1871 : Naît à Yamachiche J.-Cléophas Lamothe, avocat et enseignant. Il fait ses études primaires chez les Frères des Écoles chrétiennes, il fait ses études classiques au séminaire des Trois-Rivières et étudie le droit à l’Université Laval, de Montréal. Il est admis au Barreau de la province en 1894, il obtient son doctorat en droit en 1908 et en 1916 il était nommé conseiller du Roi. Il publie plusieurs ouvrages de droit, notamment l’histoire de la corporation de Montréal et une étude sur la loi des accidents de travail. Il est mort le 2 mai 1937 à Montréal.

31 mai 1871 : Naît à Saint-Georges d’Henryville Joseph Deniers, avocat, juge de la Cour Supérieure. Fils d’Alexis Deniers et de Marie Goyette, il fait ses études au séminaire de St-Hyacinthe et au Collège Ste-Marie. Il étudie le droit à Montréal. Il est admis au barreau en 1895. Il pratique d’abord à Montréal, puis il transporte son étude à St-Jean-Iberville. Il est  élu député fédéral pour la première fois en 1906, par acclamation et réélu par la suite, sans interruption, jusqu’à sa nomination au banc de la Cour supérieure, le 19 juillet 1922. Le 8 janvier 1890, il épouse Mlle Berthe Gravel, d’Arthabaskaville. De ce mariage sont nés quatre fils et une fille. Il est mort le 29  juillet 1940, à Montréal.

9 octobre 1871 : Naît à Montréal Georges Gauthier, monseigneur, troisième archevêque et cinquième évêque de Montréal. Fils de François-Xavier Gauthier et de Marie Généreux, il fait ses études classiques et théologiques au Séminaire de Montréal et il est élevé au sacerdoce, par Mgr Fabre, le 29 septembre 1894. Étudiant à Rome à l’Apollinaire (1894-95) et au Collège Romain (1895-97), il obtient son doctorat en droit canon. Il est professeur au Grand Séminaire de Montréal (1897-98), aumônier du Mont-Sainte-Marie, à Montréal, (1898-1900), vicaire à la cathédrale de Montréal (1900-1904), curé de la cathédrale (1904-18), chanoine de la cathédrale (1904-12). Il est nommé évêque titulaire de Philippopolis et auxiliaire de l’archevêque de Montréal, Mgr Bruchési, le 28 juin 1912. Il fut sacré le 24 août suivant dans la cathédrale-basilique Saint-Jacques. Il est nommé vice-recteur de l’Université Laval à Montréal, le 12 septembre 1917, puis recteur, le 19 juin 1920; il résigne ce poste en 1923. En accédant au trône épiscopal de Montréal, il est devenu, de droit, chancelier de l’Université de Montréal. Il est nommé administrateur apostolique du diocèse de Montréal, par un rescrit de la Sacrée Congrégation de la Consistoriale, le 18 octobre 1921. Le 14 février 1923, il fut promu archevêque titulaire de Tarona et coadjuteur « cum futura successione ». A la mort de Mgr Paul Bruchési, en septembre 1939, il devient archevêque de Montréal. Il est honoré du pallium le 11 décembre 1939. Il est mort à Montréal le 31 août 1940.

21 octobre 1871 : Naissance à Sorel de Charles Gill, poète, artiste peintre et professeur. Il est le fils du député et juge Charles-Ignace Gill. Il fait ses études au collège Sainte-Marie de Montréal, le séminaire de Nicolet et le collège Saint-Laurent. Il suit des cours privés chez Adrien Leblond de Brumath en 1888 et à l’Association des beaux-arts de Montréal avec William Brymner. Il est président de l’École littéraire de Montréal à partir de 1912. Il était franc-maçon et appartenait à la loge L’Émancipation. Fauché par la grippe espagnole, il meurt à l’hôpital Notre-Dame de Montréal le 16 octobre 1918.

17 novembre 1871 : Naît à Saint-Raymond, dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Joseph Edmond Lesage, médecin et homme politique. F ils de Charles A. LeSage, médecin, député de Dorchester aux Communes, et d’Euphémie Vézina, fille de C. Vezma, financier, fondateur de la Banque Nationale et de la Caisse d’économie de Québec. Il étudie au Séminaire de Québec et à l’Université Laval. Admis dans la profession en 1905, de 1895 à 1909, il pratique la médecine à Cleveland, Ohio aux États-Unis. Il revient à Montréal en 1909. Élu député des Libéraux de Laurier dans la circonscription fédérale d’Hochelaga en 1917, il ne se représente pas en 1921. Gouverneur à vie de l’Hôpital Notre-Dame et de l`A.A.A. Nationale. Membre du Club de Réforme, du Cercle Universitaire. Médecin examinateur du Royal Arcanum et des Amis Choisis, Chevalier de Colomb, Cercle Lafontaine, de l’Alliance Nationale, des Forestiers Indépendants et de la Société des Artisans, président honoraire du Boulingrin Delorimier. Il épouse à Cleveland, Ohio, en 1901, Delphine Brillon, dont il a deux enfants. Il meurt 25 1941, à Montréal.

1872

23 août 1872 : Naît à Montréal Albert Ferland, poète et dessinateur autodidacte. Il est le fils d’Alfred Ferland, liquoriste, et de Joséphine Hogue. Il abandonne ses études pour travailler avec son père. Il épouse Eugénie Chapleau en 1894 et couple aura cinq enfants. Il devient professeur de dessin et il ouvre son propre studio dans le Vieux-Montréal. En 1909, il est employé au bureau des postes de Montréal, où il dessine des cartes géographiques. Dès 1890, ses premiers poèmes sont publiés dans Le Samedi et Le Monde. En 1893, son premier recueil parait : Mélodies poétiques, suivi de Femmes rêvées (1899), du Le Canada chanté (1908) et d’autres recueils de poésies.  Son talent de dessinateur se manifeste dans la calligraphie de ses poèmes. Il se fait connaître en dessinant le portrait de personnalités qui font partie de l’histoire et de la vie religieuse canadiennes. Il est décédé le 9 novembre 1943, à Montréal.

17 octobre 1872 : Naît à Saint-Romuald, comté de Lévis, François de Martigny, médecin, chirurgien. Fils d’Adelstan LeMoyne de Martigny, il fait ses études au collège de Lévis et au collège des Jésuites à Montréal. Il est reçu docteur en médecine de l’Université Laval de Montréal en 1893. Il est interne de l’hôpital International de Paris, assistant-chirurgien de l’hôpital Jean de Paris, chirurgien de l’Hôtel-Dieu de Montréal, chirurgien en chef de l’hôpital Français de Montréal, membre de la Société Française d’Urologie, rapporteur au Congrès des médecins de langue française de l’Amérique du Nord, rapporteur au Congrès international d’Urologie à Berlin en 1914, fondateur et directeur de la revue médicale « La Clinique ». Pendant la première grande guerre il est chirurgien militaire au Woolwich Hospital de Londres, chirurgien en chef du Risborough Line Hospital, chirurgien en chef de l’hôpital canadien de Saint-Cloud. puis chirurgien de l’hôpital Carrel à Compiègne. Il épouse, en 1904, Marie Tarte. Il meurt le 28 septembre 1940 à Montréal.

1872 : Naît à Saint-Louis de Gonzague Joseph-Claver Trudeau, notaire et homme politique. Il fait ses études au Petit Séminaire de Montréal et à l’Université de Montréal. Il est admis à la pratique du notariat en 1898. Il commence à pratiquer sa profession à Beauharnois. Il est élu maire de Beauharnois en 1924 et 1925. Il meurt à Montréal, à l’hôpital Royal Victoria, après une longue maladie, en octobre 1937. Une rue de la ville de Beauharnois rappelle sa mémoire.

1872 : Naît à Varennes Uldéric Jodoin, docteur en médicine. Gradué du collège de Juliette et de l’Université Laval en 1900, il exerce sa profession pendant 38 ans à Sainte-Julie de Verchères. Il épouse Orpha Malo avec qui il a un fils et deux filles. Il meurt en 1938.

1872 : Naissance de Léglius-Antoine Gagnier, docteur en médecine. Originaire de Sainte-Martine (Châteauguay), il fait ses études classiques à Sainte-Thérèse et à Saint-Hyacinthe et ses études médicales d l’Université Laval de Montréal. Admis à la pratique de sa profession en 1895, il pratique la médecine générale et des études poussées en Europe et aux États-Unis, se spécialise en électroradiologie. Membre-fondateur et ancien président de la Société canadienne-française d’électroradiologie, membre de la Canadian Médical Association, de la Canadian Association of Radiologists et de la Société de radiologie médicale de France. Pendant de longues années, il est attaché à la Commission des Accidents du Travail de la Province de Québec. Lieutenant-colonel de réserve, il est commandant du régiment de Beauharnois-Chàteauguay. Il est mort en 1944.

1873

9 janvier 1873 : Naît à Meriden, Connecticut, États-Unis, Roméo Neveu, ecclésiastique,  supérieur de la Compagnie de Saint-Sulpice au Canada. Il fait ses études classiques et théologiques dans les maisons sulpiciennes de Montréal. Ordonné prêtre le 21 septembre 1895, il fait deux stages au grand séminaire comme professeur, après quoi il devient supérieur du Collège de Montréal, poste qu’il occupe de 1920 à 1931. Du 9 octobre 1931 à sa mort, il remplit les fonctions de supérieur général de la Compagnie de Saint-Sulpice au Canada. Il meurt à Montréal le 8 novembre 1938.

18 janvier 1873 : Naît à North Adams, Massachussetts, C.-P. Verdon. Il fait ses études collégiales au Collège Sainte-Marie de Monnoir, à Marieville et à l’Université Laval de Montréal (de 1892 à 1897). Il séjourne ensuite en Europe, puis s’établit aux États-Unis, à Saint-Paul-d’Abbotsford, et, dès 1803, à Granby, où il exerce sa profession jusqu’à sa mort. Il épouse en 1903 Marie-Louise D’Artois. De cette union sont nés six enfants. Il meurt à l’Hôtel-Dieu de Montréal, en 1939.

25 mars 1873 : Naît à Saint-Ambroise-de-Kildare, dans la région de Lanaudière, Joseph-Adélard Dubeau, avocat, homme politique, magistrat du district de Joliette. Il fait ses études classiques au séminaire de Joliette et sa cléricature au bureau de sir Joseph-Mathias Tellier. II représente le comté de Joliette aux Communes, de 1904 à 1911, comme député du Parti libéral du Canada. Il est défait en 1911. Il est nommé magistrat de Joliette, en 1919, par sir Lomer Gouin. Il a eu cinq enfants. Il est mort le 10 octobre 1937, à Joliette.

24 septembre 1873 : Naît à l’Avenir, comté de Drummon, Vincent Lemire, prêtre. Fils de Vincent Lemire et de Clarisse Jutras, il fait ses études classiques et théologiques au Séminaire de Nicolet entre 1886 et 1898. Il est ordonné prêtre à Nicolet, le 26 juillet 1898, par Mgr Gravel. Il devient vicaire à Gentilly (1898), à Saint-Sophie-de-Lévrard (1900), à Saint-Cyrille-de-Wendover (1901), à Victoriaville (1902), à Nicolet (1903), à la Baie-du-Febvre (1903), à Sainte-Anne-du-Sault (1904), à Pierreville (1905) et à Saint-Grégoire-de-Nicolet (1906), à Saint-Samuel-de-Horton (1907-1919), à Sainte-Eulalie-de-Nicolet (1919-1927) et à Saint-François-du-Lac (1927-?). Il a été fait chanoine honoraire, le 10 octobre 1937. Date de son décès est inconnu. À Saint-François-du-Lac, l’École Vincent-Lemire porte son nom.

22 octobre 1873 : Naît J.-C. Ducharme, docteur en médecine. Natif de Waterloo, il est fils du Dr Joseph Ducharme et d’Emilie-Anne Laramée. Il fait ses études classiques au séminaire de Saint-Hyacinthe et ses études universitaires à Laval. Il est reçu médecin en juin 1900. Il s’établit d’abord à Coteau-Station puis dès 1904, il vit dans la paroisse St-Édouard. Il épouse Théophita  Guilbault et le couple a 9 enfants. Il meurt en septembre 1940, à Montréal.

1873 : Naît à comté de Wright, province d’Ontario, Alban Germain. Il fait ses études au séminaire de Sainte-Thérèse, puis au séminaire de Joliette, ensuite à Faculté de droit de l’Université Laval de Montréal. Il pratique le droit dès 1900, comme associé d’Albert Théberge. Il est l’une des  criminalistes les plus renommés au Québec. Il perd la vie le 22 février 1941 dans l’incendie de sa bibliothèque, à sa demeure d’Outremont. En 1903, il épouse Helene Persillier Lachapelle.

1873 : Naît Honoré Damphousse, avocat. Il fait ses études à la faculté de droit de l’Université de Montréal, il est au Barreau en 1898. Quelques années plus tard il est nommé Conseil du Roi. Il est en outre Gouverneur à vie de l’Hôpital Notre-Dame. Durant 33 ans, il fait partie du contentieux de la ville de Montréal. Il meurt fin de de janvier 1943, à Montréal.

1874

15 mars 1874 : Naissance d’Eugène Fiset, futur lieutenant-gouverneur du Québec.

11 avril 1874 : Naît à Sainte-Anne-de-Sorel N.-A. Millette, syndic du Barreau de Montréal et greffier de la Couronne. Admis au Barreau de la province en 1899, il est nommé conseil du roi en 1914. Il est élu syndic du Barreau de Montréal, en 1931. Enrôlé en 1900 au 85e régiment, unité d’infanterie rurale, il en est commandant avec le grade de lieutenant-colonel en 1920. Il obtient en 1922, la décoration de longs services des forces auxiliaires de l’Empire britannique. Il épouse Nora-Catherine Malpas, et le couple a quatre fils. Il est mort en 1940.

24 mai 1874 : Naît à Woonsocket, Rhode Island, États-Unis, Alphonse Gaulin. Il fait ses études classiques au collège Saint-Charles-Borromée de Sherbrooke et au collège Sainte-Marie de Montréal, ses études de droit à l’Université Laval de Montréal et à l’Université Harvard. Il entre dans le service consulaire des États-Unis et il est consul général de la République américaine à Paris, de 1926 à 1929. Il enseigne à l’Université de Montréal et il est décédé à New-York le 6 mars 1937.

13 juin 1874 : Naît à Pembroke, province d’Ontario, Antoine-Hector Desloges, médecin, directeur médical général des hôpitaux d’aliénés de la Province de Québec.  Fils de J. A. Desloges, médecin et de Azilda (Théberge) Desloges, il fait ses études classiques au Collège Ste-Marie, de Montréal. Admis à la pratique en 1897, il exerce sa profession à St. Albans, dans l’État du Vermont, des États-Unis. Il s’établit à Montréal en 1903, où il est nommé chef du service d’électrothérapie et de maladies nerveuses à l’Hôtel-Dieu de Montréal. En 1919, la direction médicale générale des hôpitaux d’aliénés, des écoles de réforme, d’industrie et de l’assistance publique, lui est confiée. En 1920, il est chargé de l’organisation de la lutte contre les maladies vénériennes dans la province de Québec. Il est membre de l’American Psychiatrie Association ; la Canadian National Commission for Mental Hygiene ; la Société Médicale de Montréal ; l’Association des Médecins de Langue Française de l’Amérique du Nord ; le Royal Institute of Public Health de Londres ; la Canadian Public Health Association ; la Société de Prophylaxie morale et sanitaire de Paris ; le Canadian National Council for Combating General Diseases et d’autres institutions. Membre du club de Réforme, St-Denis et du Club de la Garnison de Québec. En 1900, il épouse Amanda Thouin. De ce mariage est né un fils. Il est décédé en décembre 1941 à l’hôpital Notre-Dame, à l’âge de 67 ans.

16 juin 1874 : Naissance d’Arthur Meighen, politicien, premier ministres du Canada.

12 juillet 1874 : Naissance à Sainte-Geneviève (comté de Jacques-Cartier) d’Emmanuel Alphonse Deschamps, futur vicaire général du diocèse de Montréal, spécialiste dans l’enseignement et l’éducation des sourds-muets.  Il était le fils de Paul Deschamps, cultivateur, et de Marie-Anne Mélanie (Sauvé) Deschamps. Il fait ses études classiques au Collège de Montréal et au Collège Sainte-Marie, et sa théologie au Grand Séminaire de Montréal. Ordonné prêtre le 23 décembre 1899. Membre de la Société Générale pour l’Enseignement de la parole aux Sourds-muets, de la Société Géographique Nationale des États-Unis; de la Société du Parler Français; de la Société des Artisans Canadiens-français; de l’Alliance Nationale; de la Société Saint-Jean-Baptiste. Évêque auxiliaire de Montréal de 1925 jusqu’à sa mort en 1940 (date exacte inconnue), à Montréal. Le nom de la rue Deschamps de Montréal honore sa mémoire.

20 août 1874 : Naît Edmond Normand, ingénieur civil, homme politique. Fils de Gérin Normand, avocat. Il étudie à l’École Polytechnique, où il obtient le titre d’ingénieur civil et de bachelier ès-sciences appliquées. En 1921, il entre au service de la Commission de l’Aqueduc où i demeure jusqu’en 1929. II est ensuite pendant dix ans au service de A Janin & Cie, d’abord à titre d’ingénieur pour la construction puis à titre d’assistant ingénieur en chef. En 1937, il est nommé ingénieur divisionnaire  à la Commission de l’Aqueduc. Il épouse Aurelie Hamilton et le couple a 15 (quinze) enfants. Il est décédé le 3 novembre 1942 à Montréal.

20 septembre 1874 : Naît Joseph-Eudore Lemay, grand photographe.

20 octobre 1874 : Naît à Saint-Benoît, comté des Deux-Montagnes, Guillaume-André Fauteux, homme politique, sénateur. Il est nommé solliciteur général du Canada en 1921. Il est un fils de Francis Fauteux et d’Arthémise Denis. Il fait ses études au séminaire de Sainte-Thérèse, puis poursuivit à Montréal ses études de droit. Il épouse en 1909 Jeanne Rolland. Il fait de la politique active dans les rangs du parti conservateur. Il est candidat aux élections fédérales dans le comté de Terrebonne en 1921, dans le comté de Bagot en 1925 et en 1926, mais il est défait. Le 23 août 1926 il fut assermenté comme membre du Conseil privé. En 1933, il est nommé membre du Sénat pour la division de Salaberry. En 1934, il est décoré de la Légion d’Honneur. Il meurt le 10 septembre 1940, à Ottawa.

30 octobre 1874 : Naissance de Louis-Joseph Doucet, poète et conteur. Né à Lanoraie, décédé le 15 avril 1959.

8 novembre 1874 : Naissance d’Olivar Asselin, Le petit caporal, journaliste célèbre, essayiste, propriétaire de journaux, pamphlétaire, connu pour son militantisme nationaliste et ses pamphlets. Il naît à Saint-Hilarion, dans Cherlevoix, baptisé comme Joseph François Olivar Asselin.Il est le fils de Rieule Asselin, maître tanneur et cultivateur, marguillier et maire, et de Adèle Cédulie Tremblay. Il fait ses études primaires à Sainte-Flavie et ses études secondaires, de 1886 jusqu’au 1891, au Séminaire de Rimouski. Sa famille émigre aux États-Unis en 1892, à Fall River (Massachusetts). Il devient journaliste au Protecteur canadien de Fall River en 1894. En 1895, il est rédacteur au National de Lowell (Massachusetts) et au Jean-Baptiste de Pawtucket (Rhode Island). De 1896 à 1898, il est secrétaire de rédaction au journal La Tribune de Woonsocket (Rhode Island). En 1899, il s’établit à Montréal et collabore à divers journaux, dont les Débats. Le 3 août 1902, il épouse Alice Le Bouthillier, et le couple aura 4 enfants. En 1903, il participe à la fondation du journal Le Nationaliste, qu’il dirige. De 1901 à 1903, il est secrétaire du ministre de la colonisation Lomer Gouin. Il met sur pied la Ligue nationaliste canadienne en mars 1903. De 1902 à 1910, il travaille avec Henri Bourassa. Il est élu, en 1913, président de la Société Saint-Jean-Baptiste. En 1915, il s’enrôle dans l’armée canadienne. Il est reçu Chevalier de la Légion d’honneur en 1919. En 1930, il devient rédacteur en chef du quotidien Le Canada et fonde, en 1935, ses propres journaux : l’Ordre et la Renaissance. Il meurt à son domicile le 18 avril 1937. Depuis 1955, la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal décerne annuellement (ou presque), en son honneur, le Prix Olivar-Asselin à une personne s’étant démarqué pour la défense du français au Québec.

23 novembre 1874 : Naît à Saint-Boniface, au Manitoba, Gustave Dubuc, docteur en médecine. Il est  le fils de sir Joseph Dubuc et de lady Dubuc. Il fait ses études secondaires, au collège des Jésuites de Saint-Boniface et ses études médicales à l’Université de Montréal. Il suit des cours de perfectionnements en chirurgie à Paris et à New York. Il exerce sa profession à Pincher Creek, Albertea, où il remplit les fonctions de coroner et d’officier de santé. Il est aussi médecin de la Légion Canadienne et des Chevaliers de Colomb. Il sert durant la Première guerre mondiale dans le corps médical en qualité de capitaine. Il épouse Louise Bélanger, et le couple a deux fils. Il meurt le 8 novembre 1939, à Pincher Creek, en Alberta.

17 décembre 1874 : Naissance de William Mackenzie King, politicien, premier-ministre du Canada.Il naît à Berlin (aujourd’hui, Kitchener, en Ontario), il est le dixième premier ministre du Canada du 29 décembre 1921 au 28 juin 1926, du 25 septembre 1926 au 7 août 1930, et du 23 octobre 1935 au 15 novembre 1948, totalisant ainsi plus de 21 ans, King occupa le plus longtemps le poste de premier ministre dans l’histoire du Commonwealth. Il est décédé le 22 juillet 1950 dans sa résidence de Kingsmere, près d’Ottawa.

Date exacte inconnue, noms cités dans de différentes publications de l’époque :

Janvier 1874 : Naissance de Michael (Mike) Grant, hockeyeur professionnel (il joua pour Montreal Victorias), arbitre. Décédé le 19 août 1955.

1874 : Naissance d’Henry-Marie Desjardins, poète.

1874 : Naissance de Maxine, romancière.

1874 : Naît à Saint-Hyacinthe J.-B.-A. Quintal, médecin. Il commence à étudier la médecine en 1892, il obtient ses diplômes avec grande distinction en 1896. Il exerce sa profession dans le quartier Maisonneuve et s’intéresse à de nombreuses oeuvres de charité. Il est officier spécial de l’Assistance publique, directeur de l’Aide à la femme et directeur de la Société d’adoption et de protection de l’enfance. Il est décédé en janvier 1943 à Montréal.

1874 : Naît Georgine-Bernadette Normandin, soprano d’oratorio et compositrice. Le 23 janvier 1894, elle épouse Pierre Urgel Boucher, médecin et professeur de l’Université de Montréal, avec qui elle a deux filles. Elle quitte Montréal avec ses filles vers 1919 pour s’installer à Paris où elle tient un salon fort bien fréquenté, tant par des Canadiens de passage que par des Français. Ses œuvres sont jouées et publiées, avec celles d’autres compositeurs canadiens d’entre les deux guerres, mais il en reste peu de trace.

1874 : Naît Louis-Octave Mauffette. Il obtient son baccalauréat en médecine vétérinaire de l’Université de Montréal. Il obtient son doctorat en médecine vétérinaire. Après une trentaine d’années de pratique, il devient médecin hygiéniste de la ville de Saint-Lambert. Depuis 1932, il est attaché au Service d’Hygiène de la ville de Montréal.

1875

8 mars 1875 : Naît à Marieville, homme politique. Fils d’Isaïe-Denis Rainville, marchand, et de Cordélie Rainville, il complète ses études classiques de 1889 à 1897. Il entre à l’Université Laval à Montréal pour poursuivre ses études légales, et en juillet 1900, muni de son baccalauréat ès-arts, il était admis à la pratique de sa profession. Il pratiqua le droit à Montréal. En 1911, il est élu député de Chambly-Verchères au fédéral. Deux années durant, il occupe la position honorifique de vice-président de la Chambre. En 1930, il est organisateur en chef des forces conservatrices. Le 10 septembre 1930, il est nommé président de la Commission du Havre de Montréal. En octobre 1932, il était nommé sénateur. Il est directeur de la Compagnie d’Assurances Générales, La Prévoyance, et membre du Board of Trade et de la Chambre de Commerce. Il est le fondateur d’une fanfare de musiciens professionnels qui donnaient des concerts publics et gratuits dans les villes de Saint-Lambert, Longueuil et Montréal. Le 18 septembre 1910, il épouse Ferréola Gendreau. Il est décédé le 14 avril 1942.

20 mars 1875 : Né à Saint-Hyacinthe Honoré Mercier, fils d’Honoré Mercier, avocat, et de Virginie Saint-Denis. Il étudie Collège Sainte-Marie et à l’Université Laval à Montréal. Admis au Barreau en 1900.  Directeur et secrétaire-trésorier de la corporation de l’École des hautes études commerciales de Montréal de 1907 à 1921, député libéral dans Châteauguay, ministre de la Colonisation, des Mines et des Pêcheries dans le cabinet Gouin du 29 avril 1914 au 25 août 1919, Ministre des Terres et Forêts dans les cabinets Gouin et Taschereau du 25 août 1919 au 27 juin 1936. Décédé à Châteauguay, le 19 juin 1937.

29 avril 1875 : Naît à Nashua, Massachussetts, Alphonse Phaneuf, optométriste, directeur et doyen de l’École d’Optométrie de l’Université de Montréal. Il fait un cours élémentaire à l’École Montcalm, ses études classiques au Collège Ste-Marie et au Séminaire de Saint-Hyacinthe. En 1896, il se rend à Manchester, New Hampshire, où il suit pendant trois ans des cours spéciaux d’Optométrie sous la direction du Dr Charles Babbitt. En 1899, il débute dans sa profession à Manchester et après un séjour de 12 ans il vient s’établir à Montréal. Il est gouverneur du Collège des optométristes et opticiens de la province de Québec, membre de la Commission des Études, l’un des vice-présidents de la Société Saint-Jean-Baptiste, de la Société du « Bien-être de la jeunesse » et membre d’autres sociétés de bienfaisance. Il est décédé à Montréal le 26 novembre 1941.

12 août 1875 : Naît Albert Laramée, docteur en médecine, bibliothécaire de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal. Né à Saint-François-du-Lac, il est un fils du docteur Alfred Laramée, professeur à la Faculté de médecine de l’Université Laval de Montréal. Après ses études primaires, il étudie la médecine à Paris. Il travaille ensuite à Montréal et il enseigne à l’Université Laval de Montréal et à l’Université de Montréal. Il est mort le 12 novembre 1937, à Montréal.

15 novembre 1875 : Naît à Saint-Scholastique Joseph Drouin, avocat et généalogiste. Il est né du mariage de Firmin Drouin et Mathilde Lafrance. Il fait ses études au Collège Sainte-Thérèse. Il est admis au Barreau en 1904. Ses travaux de généalogie ne lui font pas abandonner sa profession d’avocat.  Il se marie avec Thérèse Leduc, et le couple a six enfants. Il meurt le 9 octobre 1937, à Montréal.

24 décembre 1875 : Naissance à Québec, dans la paroisse Saint-Roch, de Pierre Bertrand, fils de Pierre Bertrand, cordonnier et charpentier, et d’Élisabeth Therrien. Président de l’Union des cordonniers-machinistes du Québec. Propriétaire d’une manufacture de chaussures. Élu député ouvrier à l’Assemblée législative dans Saint-Sauveur en 1923. Commissaire du Havre de Québec de 1930 à 1935. Député conservateur dans Saint-Sauveur en 1931 et en 1935, député de l’Union nationale en 1936. Décédé à Québec, le 22 décembre 1948. Avait épousé, en 1901, Délima Landry, fille de Louis Landry, menuisier, et de Marie-Gavelème Ferland ; puis, en 1931, Marie-Florida-Bernadette Darveau, fille de Victor Darveau et de Florida Dufresne, et veuve de Pierre Gingras.

1875 : Naît à Rimouski Anne-Marie Gleason-Huguenin, journaliste et chroniqueuse. Elle publie ses écrits sous les pseudonymes Madeleine, Luc Aubry, Myrto. Elle étudie au Couvent des sœurs de la Charité de La Malbaie de 1883 à 1890 et elle devient professeure au Couvent des soeurs de la Charité de Rimouski. Elle se remarque comme auteure de bref récits. Elle reçoit les Palmes académiques du gouvernement français en 1910, le prix de l’Instruction publique du gouvernement français La Reconnaissance française (1920) et la Reconnaissance belge de sa majesté le roi Albert, en 1921. Elle est décédée en 1943, à Montréal.

1875 : Naît à Saint-Charles sur Richelieu J.-H.-E. Brodeur, pharmacien. Il est un fils de François Brodeur et de Louise Hébert. Il fait ses études classiques au séminaire de Saint-Hyacinthe, il étudie la pharmacie à l’Université Laval de Montréal, et il exerce sa profession à Saint-Hyacinthe depuis 1897.

1876

25 avril 1876 : Naît à Roxton Pond Jacob Nicol, homme politique, propriétaire de plusieurs journaux dont Le Soleil de Québec, Le Nouvelliste de Trois-Rivières et La Tribune de Sherbrooke, qu’il a fondé. Il est le fils des cultivateurs Philipe Nicol et Sophie Cloutier. Il étudie à l’Institut Feller de Saint-Blaise-sur-Richelieu puis fait son droit à l’université McMaster de Hamilton (Ontario) et à l’université Laval. Il est admis au Barreau du Québec le 8 juillet 1904, il est créé conseil en loi du roi le 9 novembre 1912. Il est secrétaire du trésorier provincial (ministre des Finances) de 1900 à 1904. De 1906 à 1921, il est procureur de la Couronne pour le district de Saint-François. Le 21 février 1910, il fonde La Tribune de Sherbrooke. À l’automne 1921, il devient trésorier et ministre des Affaires municipales. Il est directeur de plusieurs compagnies d’assurances et membre de la Chambre de Commerce de Sherbrooke. Il est président des stations radiophoniques CHLN de Trois-Rivières et CHLT de Sherbrooke. Le 12 septembre 1929, il devient conseiller législatif pour la division de Bedford. Le 25 juillet 1934, il devient chef du gouvernement au Conseil législatif ainsi que ministre sans portefeuille. En 1936, il achète L’Événement de Québec. En 1938, il achète Le Journal qu’il décide de faire fusionner avec L’Événement qui devient L’Événement Journal. Il est directeur puis vice-président de la Banque nationale de 1945 à 1955. Il meurt à Sherbrooke le 23 septembre 1958.

7 juin 1876 : Naît à Hull Antonio Pelletier Antaya, médecin, poète, journaliste. Il fait ses études au collège de Lévis, Nicolet et Ste-Marie de Montréal. Il obtient son diplôme de médecin et chirurgien, en 1898. 3 février 1899, il est élu membre de l’École littéraire de Montréal. Son nom est mentionné aux côtés d’Émile Nelligan, Charles Gill et les autres. Il travaille comme médecin dans les cantons de l’Est, en 1903. Il épouse Florina Champagne le 20 janvier 1904 à Hull. Ensuite, il demeure à St-Jean-Deschaillons, puis à Hull. Il décède le 28 mai 1917 au même endroit.

26 juin 1876 (1873, selon d’autres sources) : Naît à Montréal Arthur Laramée, homme de loi, avocat, juge. Fils de Joseph-Alfred Laramée, médecin et de Delphine Chaput, il fait ses études classiques au Collège Sainte-Marie de Montréal et ses études légales à l’Université Laval à Montréal-ULM. Le 8 juillet 1898, il était admis avec distinction à la pratique du droit. Il débute seul, puis s’associe à MM. Taillon, Borain et Morin. Au cours de sa carrière professionnelle, il a maintes fois l’occasion de plaider en justice dans des causes civiles d’une importance capitale. En 1938 il est élu juge, puis juge en chef de la Cour des jeunes délinquants et plus tard, il devient juge de la Cour de Bien-être social.Le 21 avril 1903, il épouse Hortense Desjardins. De cette union, sont nés treize enfants. Il est décédé le 23 mars 1968, à Montréal.

17 août 1876 : Né le Léotable Dubuc, médecin et enseignant. Né à Saint-Isidore, comté de La Prairie, du mariage de Joseph Dubuc, cultivateur, et d’Amélie Gravel, il fait ses études à l’école normale Jacques- Cartier, de Montréal. Après ses études médicales à l’Université Laval de Montréal, il est reçu docteur en médecine, le 8 juin 1900. Il exerce d’abord sa profession pendant 12 ans à Saint-Michel de Napierville, qu’il quitte en 1912 pour aller s’établir à La Prairie où il a toujours demeuré. La rue Léotable Dubuc à La Prairie porte son nom depuis 1991. Il meurt le 17 mars 1937 à Montréal.

27 septembre 1876 : Naît dans la paroisse de Sainte-Cunégonde  de Montréal  Aegidius Fauteux, historien, journaliste, essayiste, archiviste. Fils d’Hercule Fauteux, menuisier, et d’Exilda Dagenais, il fait ses études classiques au Collège de Montréal et poursuit ses études en théologie au Grand séminaire de Montréal. Ensuite, il s’engage dans des études en droit à l’Université Laval de Montréal.  Il fonde en 1902 le journal Le Rappel, organe du parti conservateur, et en assure la publication jusqu’en 1904. Il est ensuite correspondant parlementaire pour le journal La Patrie à Québec, puis rédacteur en chef du quotidien La Presse de 1909 à 1912. En 1911, il épouse Antonia Chevrier. Dès 1912, il se consacre à l’histoire, les livres et les archives. Il bibliothécaire de la bibliothèque Saint-Sulpice et de la Bibliothèque centrale de Montréal. En 1937, il participe à la fondation de l’École de bibliothéconomie de l’Université de Montréal dont il devient le directeur. Il est membre fondateur de la Société des Dix. Il est membre de la Société royale du Canada ou Académie canadienne, président de la Société historique de Montréal.  Il décède à Montréal le 22 avril 1941. Parmi les ouvrages publiés, on peut citer : Études historiques sur les bibliothèques canadiennes, La Famille d’Ailleboust, Journal inédit du Siège de Québec, Monsieur Lecoq, souvenir d’un ancien séminariste, Les débuts de l’imprimerie au Canada, Le duel au Canada, Les Chevaliers de Saint-Louis au Canada. Voir aussi : La biographie d’Aegidius Fauteux.

22 octobre 1876 : Naît à Beauport, Mgr Arthur Robert, P.A., V.G., supérieur général du séminaire de Québec et recteur de l’Université Laval. Né du mariage de Pierre Robert, cultivateur, et de Félicité Parent, il fait ses études classiques au Petit séminaire et ses études théologiques au Grand séminaire. Il obtient le grade de licencié en philosophie, summa cum laude, à l’Université Laval, le 20 juin 1899. Le 24 mai 1902, il est promu au sacerdoce. Associé dès ce moment à l’oeuvre du séminaire, il commence sa carrière professorale, d’abord au Grand séminaire, puis en philosophie, de 1903 à 1905. Il prend sa licence en théologie summa cum laude, et son doctorat en théologie à l’Université Laval, au printemps de 1903. Il part pour Rome, le 14 septembre 1905, afin de parfaire à sa formation. Il devient diplômé de l’Académie romaine de St-Thomas d’Aquin, le 18 avril 1906, et docteur en philosophie à la Propagande, le 9 juillet suivant. Il obtient la licence en sciences politiques et sociales de l’Université catholique de Louvain, le 8 juillet 1907. De retour au Québec, en juin 1912, l’Université Laval lui confère le titre de maître es arts, le 13 juin 1913. De 1918 à 1921, il occupe la charge de directeur des élèves au Petit séminaire. Il collabore à la revue universitaire le « Canada français », dont il est secrétaire à partir de 1921, puis le directeur, de 1924 à 1931. Il devient professeur de l’École supérieure de philosophie de l’Université Laval en 1926 et il est nommé son directeur en 1928. Le 15 juin 1938, il est élu supérieur général du séminaire et recteur de l’Université Laval. Le 23 du même mois il est promu au titre de Vicaire général du diocèse, et au mois d’août, il reçoit la dignité de Protonotaire apostolique. Il est l’auteur d’une Histoire de la philosophie, parue en 1912, d’un Manuel d’apologétique, en 1917, d’un Traité élémentaire de philosophie, en 3 volumes; de Leçons de logique, 1914, de Leçons de morale, 1915, de Leçons de psychologie, 1916. Il meurt en 1939, à Québec.

1876 : Naît à Pike-River, comté de Missisquoi, Joseph-Avila Molleur, avocat, fils d’Alfred Molleur. Il fait ses humanités au collège de Sainte-Marie-de-Monnoir et sa philosophie au séminaire de Saint-Sulpice. Il étudie le droit à l’Université de Montréal. Au cours de sa carrière, il fait partie des études Molleur et Brosseau, Molleur, Ross et Charness, et il est au moment de sa mort l’associé de Me Antonio Allard, substitut du procureur général de la province de Québec. Il s’est surtout intéressé à l’étude des questions de corporations rurales après la mise en vigueur du Code municipal. En 1902 il épouse Alice Brosseau avec qui il a cinq enfants. Il est mort le 23 avril 1938 à Montréal.

1876 : Naît à Saint-Marc-sur-Richelieu Médéric Le Moyne, docteur, spécialiste en maladies des yeux et des oreilles. Il fait ses études à l’Université Laval et à Paris, de 1906 à 1910, sous la direction des professeurs Hautant et Larmoyiez. Il exerce sa profession à Montréal sans interruption depuis 1910. Il est décédé subitement, à son domicile, en 1941.

1877

1877 : Naît à Montréal Joseph-Marie Melançon, poète, connu sous le nom littéraire de Lucien Rainier. Il fait ses études classiques au Collège Sainte-Marie de Montréal de 1889 à 1897 et suit le cours dans le domaine de l’enseignement au Grand séminaire de Montréal jusqu’à 1900.Il est ordonné prêtre le 21 décembre 1900. Il est professeur de collège de 1900 à 1902, vicaire, aumônier et curé jusqu’à 1947. Il est l’un des membres-fondateurs de l’École littéraire de Montréal. Il est mort en 1956, à Montréal.

1877 : Naît J.-A.-N. Pruneau, criminaliste bien connu, greffier de la Cour de Circuit. Il fait ses études secondaires au Collège Sainte-Marie et, en 1899, il est admis au Barreau dont il est élu secrétaire en 1908. Il est aussi membre-fondateur du Conseil Lafontaine des Chevaliers de Colomb. Il est d’abord l’associé de Me N.-U. Laçasse, puis de Me Alban Germain et ensuite de Me Philippe Monette. Criminaliste bien connu il participe à plusieurs causes célèbres dans les annales judiciaires de la métropole. Il meurt en 1944.

1877 : Naît à Bécancour, comté de Nicolet, Benjamin-Georges Bourgeois, médecin, chirurgien en chef de l’Hôpital Notre-Dame. Il fait ses études au Collège Saint-Joseph des Trois-Rivieres et a l’Université Laval de Montréal. Il est admis à la profession médicale en 1902. Il complète ses études à Paris. De retour à Montréal, il devient chirurgien attitré de l’Hôpital Notre-Dame. Il est l’un des fondateurs de l’Hôpital Ste-Justine. Il occue divers postes universitaires et exerce la présidence de plusieurs institutions dont l’Hôpital Notre-Dame la Canadian Clinical Surgeons of Canada, la Société médicale de Montréal. Il est Fellow des Collèges des Chirurgiens et Médecins du Canada, des États-Unis et de Londres. Il est officier de l’Académie de France et membre correspondant de l’Académie de Paris et de l’Association internationale d’Urologie. Il meurt en 1943 à Montréal.

1877 : Naît Henri-Auguste Terrault, ingénieur civil et directeur du Service d’urbanisme de la ville de Montréal. Il étudie le génie civil et l’architecture à l’École Polytechnique. Après un séjour dans divers bureaux au Canada et aux États-Unis à titre d’ingénieur civil, il entre en 1920 au Service de la ville de Montréal. En 1922, il est nommé ingénieur en chef de la ville et devint subséquemment ingénieur en chef de la Commission Métropolitaine. Il meurt en janvier 1943 à Montréal.

1877 : Naît Eugène Gagnon, médecin. Il est diplômé de la Faculté de Médecine de l’Université de Montréal  en 1902. Il entré au service de la ville en 1914 et il est attaché à la division de la statistique. En 1916 il est chargé de l’organisation de la section de l’hygiène de l’enfance. En 1928, il est nommé surintendant de la statistique et en 1938 directeur-adjoint du service de santé et de démographie de la ville. La haute considération dont il jouit parmi les spécialistes de la démographie le fait élire président de la section des statistiques de la Canadian Public Health Association. Il est décédé en 1942 à Montréal.

1877 : Naît à Saint-Joachim A.A. Gauhier, pharmacien, un des praticiens le mieux connus du quartier Saint-Denis de Montréal. Il fait ses études au Collège de Sainte-Thérèse et ensuite il obtient son diplôme de médecine à  l’Université Laval de Montréal en 1902. Il a un grand nombre d’habitués dans sa pharmacie.

17 mars 1877 : Né dans la paroisse Saint-Martin (île Jésus, comté de Laval), Joseph-Ernest Ouimet, dit Léo-Ernest, pionnier du cinéma canadien. Fils aîné d’un producteur laitier. Il quitte prématurément l’école pour venir prêter main-forte à sa famille. Attiré par le monde des arts, il devient, à partir de 1894, un électricien très en demande dans le milieu du théâtre à Montréal. En 1905, il invente un projecteur qu’il baptise d’un nom désormais célèbre : le ouimetoscope. À la fois premier cinéaste, premier producteur et premier distributeur de films au Canada, il est également le concepteur de courts métrages d’actualité. Il ouvre en janvier 1906, le « Ouimetoscope », la plus grande salle de cinéma au monde, climatisée de surcroît. Il décède à Montréal le 2 mars 1972.

19 avril 1877 : Naît à Napierville Wilfrid Derome, pionnier de la médecine légale au Québec. Fils de Médard Derome, cultivateur, et de Philomène Fortin, il fait son cours classique au collège de Montréal, puis au collège Sainte-Marie, et enfin au séminaire de Joliette, où il obtint le degré de bachelier ès-arts et 1898. Gradué en médecine à l’Université Laval de Montréal, en 1902, devient interne à l’Hôpital Notre-Dame (1903-1904), puis démonstrateur d’histologie à l’Université (1904-1908). Gradué de l’Université de Paris en 1909, il est nommé professeur titulaire de médecine légale et de toxicologie à l’Université de Montréal en 1910 et chef du laboratoire de l’Hôpital Notre-Dame, la même année. Il est médecin consultant de l’Hôpital Saint-Jean-de-Dieu, directeur du laboratoire de médecine légale et de police technique depuis sa fondation en 1914 et médecin expert près des tribunaux. Auteur d’un « Précis de médecine légale », 1920, il est membre à vie de l’Hôpital Notre-Dame, membre à vie du Cercle Universitaire, vice-président de la Société Médicale de Montréal. Il est Président de la Société Canadienne Française de Médecine industrielle en 1928 puis en 1930, membre de l’exécutif de la Société Canadienne de Médecine industrielle (Union de l’anglaise et de la française), sous la présidence du docteur O. Mercier. Il est « Associate Editor » du « American Journal of Police Science ». Il épouse le 16 août 1909, Catherine Dubuc. De ce mariage sont nés deux enfants. Il est mort le 24 novembre 1931 à Montréal.  L’édifice Wilfrid-Derome, à Montréal, abrite le Laboratoire des sciences judiciaires et de médecine légale. Le Prix Wilfrid-Derome est décerné par la Société canadienne des sciences judiciaires. Jacques Côté a consacré à Wilfrid Derome un livre intitulé Wilfrid Derome Expert en homicides.

1878

1878 : Naît Ludovic Verner, docteur en médecine. Après les études au collège de Montréal, il est reçu médecin avec grande distinction à l’Université Laval en 1902. Il fait des études complémentaires à Pans et est professeur de clinique à l’Hôtel-Dieu de Montréal depuis 1904. Il épouse Jeanne Lazure et le coupe a 4 fils. Il est mort à Montréal, en 1938.

1878 : Naît Olivier Lefebvre, ingénieur civil, spécialisé dans les travaux hydrauliques, vice-président de la Commission des Eaux courantes et membre du Conseil d’Administration de l’Université de Montréal. Élève au Collège du Mont-Saint-Louis, il entre à l’École polytechnique de Montrél en 1898. Il débute en 1902 comme assistent-ingénieur au ministère fédéral des Travaux publics et est attaché à l’ingénieur du district d’Ottawa jusqu’en 1912.  En 1924, il fait partie du bureau d’ingénieurs chargés d’étudier le projet de canalisation du Saint-Laurent. Il est délégué à la conférence internationale de l’hydro-électricité tenue à Berlin en 1930, de même qu’à celle de Washington, en 1936. En 1925, l’Université de Montréal lui accorda le doctorat en sciences. Membre de l’American Society of Civil Engineers, de la Corporation des Ingénieurs professionnels du Québec, du Comité administratif de l’École polytechnique, il est en outre président de la Commission scolaire d’Outremont et il manifesté envers les questions d’éducation un intérêt qui ne s’est jamais démenti. Il est de plus président du Cercle universitaire. Il est connu d’un bout à l’autre du Dominion pour ses connaissances professionnelles et son exceptionnelle compétence. Il a à son actif la construction du barrage Gouin et d’un grand nombre de digues sur les lacs et les rivières. Il est décédé en février 1944.

1878 : Nait à Piedmont Alcide Mathieu, médecin. Il fait ses études au Séminaire de Sainte-Thérèse de Longueuil. Il est reçu médecin à l’Université Laval de Montréal (promotion 1904). Après un séjour de quelques années dans les Cantons de l’est, il se fixe à Saint-Vincent de Paul, près de Montréal, jusqu’en 1936, date à laquelle il vient résider à Montréal. Il est décédé en 1942 à Montréal.

1878 : Naît à Trois-Rivières Charles St-Pierre, médecin et militaire. Il commence ses études chez les Frères des Écoles Chrétiennes, les poursuit au séminaire des Trois-Rivières et au séminaire St-Dunstan, Île du Prince-Edouard. Il s’inscrit à la Faculté de médecine dé l’Université de Montréal. Il fait un stage d’un an à l’Hôpital Notre-Dame comme chef interne, il va ensuite à Paris où il est l’élève du Dr Letulle. À son retour au Canada il est attaché au laboratoire de l’Hôtel-Dieu. Il donne un cours d’anatomie pathologique à l’Université de Montréal. En mai 1915, il s’enrôle pour service outre-mer et travaille dans l’hôpital militaire de Saint-Cloud et l’hôpital universitaire Laval. En 1939, il est appelé de nouveau sous les drapeaux. On lui confie la tâche de chef de laboratoire du bureau central de recrutement à Montréal. Il meurt en 1943 à Montréal.

1878 : Naît à Hull Josephat Isabelle, docteur en médecine. Il obtient son doctorat en médecine de l’Université Laval de Montréal en 1903. II remplit les fonctions de coroner du district de Hull et est officier de santé de la municipalité. Il est décédé le 13 janvier 1942, à Hull.

13 janvier 1878 : Naissance du chanoine Lionel Groulx, prêtre, historien, écrivain. Né à Vaudreuil, il décédera dans la même ville le 23 mai 1967.

19 mai 1878 : Naissance d’Alfred Laliberté à Sainte-Élisabeth-de-Warwick dans le canton d’Arthabaska, l’un des plus grands sculpteurs québécois. Il est le fils du cultivateur Joseph Laliberté et de Marie Richard. Il s’initie à la sculpture à l’âge de quinze ans. Il fait ses études au Conseil des arts et manufactures (CAM) de Montréal. Il remporte son premier prix à l’Exposition provinciale de la Ville de Québec à l’âge de 20 ans grâce à une statue grandeur nature de Wilfrid Laurier. En 1902, il étudie à l’École des beaux-arts de Paris. En 1922, il devient professeur à l’École des beaux-arts de Montréal. Il est auteur de plus de 900 sculptures en bronze, marbre, bois et plâtre. Son oeuvre comporte également des centaines de peintures. En 1940, il épouse Jeanne Lavallée. Il meurt à Montréal le 13 janvier 1953.

23 juin 1878 : Naissance d’Albert Lozeau (Charles-Joseph-Albert Lozeau), poète. Né à Montréal, décédé le 24 mars 1924, fils de Joseph Lozeau and Adèle Gauthier.

29 juin 1878 : Naît à Varennes Louis Azarias Gaspard Bousquet, médecin et homme politique.  Ayant fait ses études classiques au collège de l’Assomption, il avait eu son doctorat en médecine à l’Université Laval de Montréal en 1905. Il fut élu maire de Varennes en 1919 y occupa ce poste jusqu’en 1944. En plus de ses fonctions de premier magistrat, il était préfet du comté de Verchères depuis 1923. Il est décédé dans son village natal, le 22 janvier 1945.

3 août 1878 : Naissance de Lionel-Dominique Lemieux, prêtre et écrivain québécois. Date du décès inconnue.

1er septembre 1878 : Naît à New York Jules-A. Duchastel de Montrouge, gérant-général adjoint du port de Montréal. Fils du baron Duchastel de Montrouge, ancien consul de France à New-York et à Montréal, il étudie en Hollande, en France, à Reims et à Mont-Saint-Louis, et à l’École Polytechnique de Montréal, et où il obtient le degré de bachelier es sciences, et en 1901 le diplôme d’ingénieur civil. Il travaille successivement pour la compagnie Phoenix Bridge, le Pacifique Canadien et la Société Vautelet. Le 24 octobre 1904, il épouse Jeanne Lacoste, fille de sir Alexandre et de lady Lacoste, ancien juge en chef de la province de Québec et ancien président du Sénat. Le couple a sept enfants.En 1906, il devient ingénieur de la ville d’Outremont. En 1924, on le nomme gérant de l’Association des industries forestières de Québec. Le 1er août 1936, il devient gérant adjoint du port de Montréal, poste qu’il occupe jusqu’à sa mort. Il est trésorier de l’Engineering Institute of Canada. Durant la Première guerre mondiale il est officier avec le grade de major, membre de l’état-major et l’Intelligence Service à Montréal. Il est membre du Cercle Universitaire de l’University Club du club de la Garnison, de Québec, du club de golf de Boischatel et du club des ingénieurs de Montréal. Il meurt le 20 février 1838, à Montréal.

9 novembre 1878 : Naissance de Télesphore Simard, à Saint-Joachim. Mort le 10 mai 1955 à Québec. Homme d’affaires et homme politique. Maire de Québec du 7 décembre 1927 au 1er mars 1928. Fils de Louis Simard et d’Isabelle Brown.

1878 : Naît à Montréal Hector Demers, poète québécois. Il publie ses premières poésies le 25 juillet 1896. Il est admis à l’École littéraire de Montréal le 17 février 1899. Il est décédé en 1923.

1878 : Naissance d’Alexandre Cinq-Mars, avocat au Barreau de Montréal. Il fait ses études au collège de Montréal et obtient sa licence en droit de l’Université Laval. En 1920, il est créé Conseil du roi. Ill fut le conseiller juridique de l’Association pharmaceutique de la Province de Québec. Il est décédé en février 1944.

1879

1879 (date exacte inconnue) : Naît Anne Greenup. Née aux États-Unis, elle s’est installée au Québec à la fin du XIX siècle. En 1903, elle a fondé le Club de femmes de couleur (Coloured Women’s Club de Montréal) à Saint-Henri. Noire et immigrante, elle fait partie d’un groupe doublement opprimé. Il s’agit de la première association de femmes noires au Canada. La date de son décès est inconnue. Le Prix Anne-Greenup souligne les efforts déployés en matière de lutte contre le racisme au Québec.

1879 : Nait Louis Hurtubise, ingénieur consultant. Il fait ses études au collège Ste-Marie et à l’École Polytechnique, il est entré au service du C. P. R., pour le compte duquel il séjourne quelques années en Colombie-Britannique. Il quitte cette compagnie pour entrer à l’emploi du Transcontinental Railway, puis, en 1910, il afonde la firme Hurtubise et Hurtubise, en société avec son frère. Il est au service de plusieurs municipalités de l’est de Montréal, s’intéresse à des entreprises minières et est directeur de la Drummond Trust Realty Corp. Il est membre du Cercle Universitaire, de l’Engineering Institute et de la Corporation des ingénieurs professionnels. Il est décédé en 1943.

1879 : Naît à Sainte-Rosalie J.-Aimê Lussier, notaire et homme politique. Fils d’Adolphe Lussier et d’Albina Maynard, il fait ses études classiques au séminaire de Saint-Hyacinthe. Il étudie le notariat à l’Université Laval de Montréal et au bureau du notaire J.-B. Demers, de Saint-Jean. Admis à la pratique du notariat en 1904, il pratique jusqu’à 1919, époque où il est nommé régistrateur du comté de Saint-Jean. En 1904, il épouse Clara Mayrand, fille de Louis Mayrand, shérif du district d’Iberville, le couple a un enfant. Il s’occupe de la politique municipale et est élu conseiller de Saint-Jean de 1914 à 1917. Il est secrétaire de plusieurs conseils municipaux. Il fut secrétaire de la Société d’agriculture du comté de Saint-Jean. Il est décédé en février 1939.

1879 : Naît Lacasse Rousseau, électricien, pionnier du développement de l’électricité, homme d’affaires et homme politique.  Il est élu échevin de la ville de Thetford Mines, de 1914 à 1920, il est élu maire de cette ville en 1921 et 1922. En 1915, il s’établit à Montmagny avec sa famille. Il fonde à Montmagny la Electrical Manufacturing, une compagnie spécialisée dans la fabrication de produits de transmission électrique.  Il épouse Gabrielle Fafard avec qui il a 14 enfants (12 garçons et 2 filles) un pionnier du développement de l’électricité dans la région de Montmagny-L’Islet.Son fils André  est aussi un influent homme politique et homme d’affaire et son fils Jacques est l’un des botanistes les plus réputés au Québec.

1879 : Naît à l’Épiphanie Pierre-Édouard Riopelle, docteur en médecine. Il fait ses études au collège de l’Assomption et à l’Université Laval de Montréal, puis lait un stage de cinq ans à l’Hôpital des enfants malades à Paris. Ensuite, il est attaché comme clinicien et médecin du cloître à l’Hôtel-Dieu de Montréal. Il est en outre médecin attaché à l’Institut des Sourdes et Muettes. Il meurt à Montréal en 1942.

1879 : Naît à Drummondville l’abbé Edmour Hebert, curé, fondateur du syndicalisme catholique de Montréal et auteur de plusieurs textes sur l’organisation ouvrière. Il était le fils d’Arthur Hébert, fonctionnaire, et de Marguerite Cooke. Il fait ses études classiques au petit séminaire de Sainte-Thérèse, puis au Collège Sainte-Marie de Montréal. Ensuite, il fait ses études théologiques au grand séminaire de Montréal. Mgr Bruchesi l’ordonne prêtre en 1903. II étudie quatre ans à Rome, où il prend son doctorat en philosophie, en théologie et en droit canon. Il est ensuite vicaire à Lachine, à Saint-Stanislas de Montréal, au Saint-Enfant-Jésus de Montréal. Il est directeur des oeuvres sociales catholiques, fondateur du syndicalisme catholique à Montréal et de l’Union régionale des Caisses populaires Desjardins.  Il est l’auteur de plusieurs brochures de l’École sociale populaire sur l’Église et l’organisation ouvrière, le Socialisme, l’organisation ouvrière, le Problème social et sa solution, le Salaire, les Trois étapes de la question sociale. Il enseigne la philosophie de 1924 à 1927 au séminaire de Sainte-Thérèse, est supérieur de ce collège de 1927 à 1930, curé de la paroisse Notre-Dame-des-Victoires.

25 mars 1879 : Naît à Trois-Rivières Louis-Joseph Arthur Melanson, prêtre, archevêque de Moncton. Il est d’origine acadienne, il est un fils de Raphaël Mélanson et de Mme Mélanson (née Philomène Leroyer). En 1894, il débute ses études rhétoriques au Séminaire de Rimouski. Ordonné prêtre le 9 juillet 1905 à Chatham, il est curé de Balmoral, Nouveau-Brunswick (1907 à 1919) et de Campbellton, N.B., (1919 à 1932). Ayant été monseigneur au siège de Gravelbourg, Saskatchewan, de 1933 à 1936, il exerce les mêmes fonctions dans l’archidiocèse de Moncton, érigé par Pie Xi, le 22 février 1936, jusqu’à 1941. Il meurt le 23 octobre 1941 à Moncton.

24 avril 1879 : Naît Rodolphe Girard, écrivain, journaliste et militaire canadien. Son œuvre majeure est Marie Calumet qui, à l’époque, fut condamnée. Né à Trois-Rivières. Décède à Richelieu, le 29 mars 1956.

21 juin 1879 : Naissance à Montréal de l’honorable Raoul-Ovide Grothé, fils de Louis-Ovide Grothé, et de Madame Arthémise (David) Grothé. Il reçut son éducation au Collège Saint-Laurent, et, son cours commercial terminé, débutait en 1896 dans l’industrie du cigare établie par son père, en 1882, apprenant le métier de cigarier par un stage dans chacun des départements, y compris une étude spéciale du tabac en feuille aux entrepôts « A. Cohen & Co., » de New-York, U. S. A. En 1911, il succède à son père à la tête de la Maison L. O. Grothé & Compagnie. Il fut le Président de la Corporation du Pont du Lac Saint-Louis, assignée par le Gouvernement pour surveiller les opérations du Pont Honoré Mercier, Directeur de la Banque Provinciale du Canada; Président de la West Valley Land, Co.; Directeur du Sun Trust; de la West Hill Land; Montreal Life Insurance Co.; Fire Insurance Co. of Canada; Club de Hockey Les Canadiens, etc. Décédé le 21 août 1969, à Westmount.

22 juin 1879 : Naît à Montréal Thibaudeau Rinfret, avocat, juge, juge en chef de la Cour suprême du Canada. En 1897, il obtient un baccalauréat ès arts au Collège Sainte-Marie de Montréal. Ensuite, il entreprend des études de droit à l’Université Laval à Montréal mais les termine à l’Université McGill, où il obtient un baccalauréat en droit civil en 1900. Il est admis au barreau en 1901. Il pratique le droit pendant 21 ans de devenir professeur de droit à temps partiel à l’Université McGill. Il est nommé à la Cour supérieure du Québec en 1922 et à la Cour suprême du Canada, le 1er octobre 1924. Le 8 janvier 1934, il devient juge en chef du Canada et il siège à la Cour suprême jusqu’à sa retraite, le 22 juin 1954. Il est décédé le 25 juillet 1962 à Montréal.

28 juin 1879 : Naît à Sorel Pierre Joseph Arthur Cardin, avocat et homme politique. Il fait ses études à l’Université de Montréal et pratique le droit pendant de nombreuses années dans la ville de Sorel. Élu député du Parti libéral à la Chambre des communes dans la circonscription de Richelieu en 1911, réélu en 1912, 1917, 1921, 1925, 1926, 1930, 1935, 1940 et 1945. Ministre de la Marine et des Pêcheries de 1924 à 1930, de la Marine en 1930, des Travaux publics et 1935 à 1942 et des Transports de 1940 à 1942. Il démissionne en 1942 pour protester contre l’établissement de la loi sur la Conscription. Meurt en fonction à Ottawa le 20 octobre 1946.

5 juillet 1879 : Naissance de Jules Tremblay, poète, journaliste, conférencier, traducteur. Né à Montréal. Le 26 mars 1902, il est élu membre de l’École littéraire de Montréal. Décédé le 28 novembre 1927 à Ottawa. Fils de Rémi Tremblay et de Julie Lemery, marié à Blanche Carter avec qui il a eu cinq enfants.

11 juillet 1879 : Naît à Montréal Charles Lafleur, docteur en médecine, chef du bureau médical du service des incendies de Montréal. Il fait ses études au collège Ste-Marie et à l’Université Laval de Montréal. Il est reçu médecin en 1902 et il est médecin du service des incendies pendant 26 ans. Il est mort le 31 mars 1939 à Montréal.

31 août 1879 : Naît à Longueuil Louis-Joseph-Émilien Brais, notaire, homme politique, maire de Longueuil.  Fils du couple de Pierre Brais, notaire, et de Marie Dufresne, il reçoit son éducation, au Jardin de l’Enfance à Longueuil, puis chez les Frères des Écoles Chrétiennes, à Longueuil. Il fait ses études classiques au Collège Sainte-Marie, à Montréal. Diplômé de l’Université Laval de Montréal, il est admis à la pratique du notariat en 1902. En 1905, il était nommé secrétaire-trésorier de la corporation du comté de Chambly. Il est secrétaire-trésorier de la paroisse de Saint-Antoine de Longueuil depuis 1904. Il est élu maire de Longueuil en 1925 et occupe ce poste jusqu’en 1933. En 1939, il reçoit de Mgr Anasthase Forget, évêque de Saint-Jean-de-Québec, l’insigne et le titre de chevalier de l’Ordre pontifical de Saint-Sylvestre. Il fait partie du 4e degré des Chevaliers de Colomb. Il est mort le 18 mars 1939, à Longueuil.

4 octobre 1879 : Naît Marie LeFranc, poète, essayiste, romancière franco-québécoise. Née à Sarzeau dans le Morbihan en France, décédée le 29 décembre 1964 à Saint-Germain-en-Laye dans les Yvelines. Elle a obtenu le prix Femina en 1927 pour son roman Grand-Louis l’innocent, publié aux éditions Rieder. Marie LeFranc part en 1905 pour le Québec et s’établit dans la région de Montréal où elle enseigne. Elle retourne en France en 1929.

16 octobre 1879 (1882, selon certaines sources) : Naissance de Damase Potvin, journaliste, romancier. Né à Bagotville, Fils de Charles Potvin et Julie Hudon. Il obtient son baccalauréat ès arts au Séminaire de Chicoutimi. Il travaille successivement au Progrès du Saguenay (1906), au Devoir (1910), tout en collaborant à plusieurs journaux et revues: Chasse et Pêche, Culture, Le Samedi, Le Terroir, Le Canada Français. En 1927, il fonde la Société des Arts, des Sciences et Lettres et en 1938 le Club des journalistes de Québec. En 1937, il reçoit le Prix David et en 1940, le Prix du Ministère des Mines pour son roman Sous le signe du quartz. Le Prix littéraire Damase-Potvin est remis à sa mémoire. Il décèdera à Québec le 9 juin 1964.

21 octobre 1879 : Naît à Saint-Charles sur Richelieu Hermas Deslauriers, homme politique. Il était le fils de Misaël Deslauriers et de Cordélia Phaneuf. Il fait ses études à Saint-Hyacinthe, puis à la Faculté de médecine de l’Université Laval de Montréal. Il entre dans la politique active en 1917, se faisant élire par acclamation à la Chambre d’Ottawa comme député du comté de Sainte-Marie. À chaque élection suivante, il se fit réélire avec de fortes majorités. Il épouse en 1905 Lucie Renaud, et le couple a quatre enfants. Il est mort en mai 1941 à Montréal après quelques semaines de maladie.

24 octobre 1879 : Naît à Coaticook Joseph-Ernest Gendreau (1879-1949), pionnier des sciences physiques et de la radiologie au Québec. Fils de Baptiste Gendreau, notaire, et de Marie-Rose Durocher, il fait ses études classiques au Séminaire de Saint-Hyacinthe de 1893 à 1899 et chez les Pères Jésuites à Montréal. Après des études à l’Université d’Angers, en France où il s’initie à la médecine et à la radiologie avec le docteur Antoine Béclère, il participe en 1920 à la création de la Faculté des sciences de l’Université de Montréal. En 1922, il fonde l’Institut du radium, qu’il dirige pendant 23 ans. À l’Université de Montréal, il occupe successivement les postes de professeurs de chimie et de physique, puis de directeur des facultés de médecine et des sciences. De 1928 à 1942 il est président d’honneur de la plupart des Congrès de Radiologie dans le monde entier. Il est décédé le 5 juin 1949 à Montréal.

16 novembre 1879 : Naissance de Joseph-Eugène Limoges, évêque de Mont-Laurier. Il reçut l’ordre en l’année 1902, nommé évêque du diocèse de Mont-Laurier par le pape Pie XI, le 11 septembre 1922 et consacré à l’épiscopat par Mgr Joseph-Médard Émard, archevêque d’Ottawa, le le 30 novembre 1922. Décédé le 2 mars 1965 à Mont-Laurtier. Il est décédé en 1965.

24 décembre 1879 : Émile Nelligan, grand poète québécois naît à Montréal au sein d’une famille irlandaise. Le 10 février 1897, il est admis à l’École littéraire de Montréal. En juin 1898, il est engagé comme matelot. 24 mai 1899, il subit une première crise de cyclothymie, et il est interné à la Retraite Saint-Benoît, le 9 septembre 1899. 23 octobre 1825, il est interné à l’Hôpital St-Jean-de-Dieu, où il passera le reste de ses jours. Il décédera le 18 novembre 1941. Voir sa biographie : Émile Nelligan.

1880

1880 : Naît Anthime Fortin, futur avocat de renom de Montréal. Il épouse Amélia Morin avec qui il aura cinq fils. Il est mort le 18 janvier 1938, à son domicile d’Outremont.

1880 : Naît J.-C. Langlois, de la Cour des Sessions de la Paix. Né à Montmagny, il fait ses études au collège de Sainte-Anne de la Pocatière, puis à l’Université d’Ottawa. Il fait ensuite ses études de droit à l’Université de Montréal et il est admis au Barreau de la province en juin 1903. Il pratique sa profession à Hull, puis à Buckingham, d’abord en société avec le recorder Beaudry et ensuite seul. Il est nommé juge des Sessions de la Paix en 1937. Il est décédé en 1944.

1880 : Naît Aimé Lamontagne, médecin. Il fait ses études à l’Université de Montréal, où il obtient son diplôme en 1902. Ilsuit des cours de perfectionnement dans les hôpitaux de Paris où il est interne pendant deux ans. Durant la guerre de 1914, il est attache avec le grade de capitaine, au service de 1 Hôpital Laval no 6. Il est décédé en janvier 1943 à Montréal.

1880 : Naît Louis-Philippe Dorval, médecin. Originaire de Juliette, il fait ses études classiques au collège de l’Assomption. Il fait ses études médicales à l’Université de Laval de Montréal  où il obtient son diplôme de médecine en 1903. Il suit également un cours post-universitaire, à l’Université de Rome. Il a toujours suivi de très près les intérêts de sa profession. Il aida fi la fondation de la Société Médicale de la province de Québec. Il est élu président du Collège des médecins de la province et son secrétaire depuis 1932. Il collabore eu outre à la revue L’Action Médicale. Il épouse Berthie Guertin avec qui il a deux filles.

1880 : Naît Arsène Godin, docteur en médecine. Après avoir terminé ses études médicales à l’Université Laval de Montréal en 1907, il part pour Willow-Bunch, Saskatchewan. Il est le premier médecin de la ligne du C.P.R. passant à Régina. En 1909, il fond l’hôpital Pasteur. Il complète ses études en Europe, à New-York, à Chicago et à Rochester. Il est président général de l’A.C.P.C, fondateur de la Société Saint-Jean-Baptiste de Willow-Bunch ; fondateur de l’Union Chorale, fondateur de l’école Lemieux, fondateur du parlement modèle et des Soirées de Conférences.

18 mai 1880 : Naît à Montréal Arthur Édouard Dubuc. Il fait ses études primaires au Mont-Saint-Louis et son cours d’ingénieur à l’école Polytechnique, où il obtint son diplôme en 1901. Dès sa sortie de Polytechnique, il entre au service du Département des Travaux publics du Canada, comme assistant ingénieur. En 1912, il fut promu Ingénieur de district pour ce département. Il s’engage dans l’armée dans le 22 bataillon et il est promu colonel vers la fin de la Première guerre. Il participe à Ypres, Vierstraat, Kemmet, Courcelette. II commande le bataillon canadien-français à Régina Trench (1916), Vimy Ridge (1917), NeuviJle- Vitasse, Mercatel, Amiens, Meharicourt, Arras et Cherisy (1918). Il est blessé trois fois. En 1917, la décoration de l’Ordre du Service Distingué lui est décernée, et il est fait Chevalier de la Légion d’honneur. Après la guerre, il est nommé ingénieur surintendant pour le territoire de la province de Québec du Département des Chemins de fer et Canaux du Canada et en 1924, il devint Ingénieur en chef de ce département à Ottawa. En 1935, il est nommé membre de la Commission des ports nationaux, devenant par la suite vice-président et Ingénieur en chef en 1937. II est aussi membre de la Corporation des Ingénieurs professionnels des provinces de Québec et d’Ontario et membre des Diplômés de Polytechnique dont il est élu le président en 1921. II est gouverneur à vie de l’hôpital Notre-Dame. Il meurt à Ottawa, le 6 septembre 1944.

19 mai 1880 : Naissance à Montréal d’Idola Saint-Jean, journaliste, éducatrice, ardente militante féministe, fondatrice (en 1927) de l’Alliance canadienne pour le vote des femmes du Québec (la Ligue des droits de la femme).Décédée le 6 avril 1945.

14 août 1880 : Naît à Cacoune Percival Molson, hockeyeur et athlète. Fils de John Thomas Molson et de Jane Baker Butler, il était membre du club Montreal Victorias qui remporta la Coupe Stanley en 1896. Alors qu’il étude à l’Université McGill, il dirige l’équipe de hockey. Il excelle d’ailleurs en compétition d’athlétisme, joue aux sports de raquette et football. Il est nommé par l’Université McGill meilleur athlète trois années consécutives, un exploit sans égal. Il est mort lors de la Première guerre mondiale, en combat, le 5 juillet 1917, à Villiers-au-Bois, dans le Pas-de-Calais, en France. Un stade de football porte son nom à Montréal.

15 août 1880 : Naissance de Marie-Claire Daveluy, historienne, bibliothécaire, écrivaine. Née à Montréal, elle est la fille de Georges Daveluy et de Maria Lesieur Desaulniers. En 1917, elle est admise à la Société historique de Montréal et devient ainsi la première femme membre de cette sociétéé. En 1920, elle reçoit un diplôme en bibliothéconomie de l’Université McGill. Elle travaille dans la Bibliothèque municipale de Montréal en 1920 à 1943. En 1937, elle est cofondatrice, avec Aegidius Fauteux, de l’école de bibliothécaires de l’Université de Montréal. Elle est la directrice de cette institution. Plusieurs prix lui ont été décernés, dont le Prix David en 1924 et 1934. Elle est membre fondatrice de l’Académie canadienne-française. Elle meurt à Montréal, le 21 janvier 1968.

24 août 1880 : Naissance de Russell Bowie, dit Dubbie Bowie, hockeyeur. Né à Montréal, il est considéré comme un des meilleurs joueurs de hockey avant l’avènement de la Ligue nationale de hockey. Il joue pour différentes équipes junior, avant de rejoindre en 1899 les Victorias de Montréal. Il remporte avec eux la Coupe Stanley en 1899. Il remporte en dix ans cinq fois le titre de meilleur buteur de son championnat et compte plus de deux cents buts en carrière avec les Victorias. Il continue par la suite à jouer de temps en temps des matchs d’exhibition. Arbitre de hockey pendant quelques années, il fait partie de la première promotion du Temple de la renommée du hockey en 1945. Il meurt le 8 avril 1959 à Montréal.

29 août 1880 : Naissance de Marie-Louise Meilleur, née Chassé future doyenne de l’humanité. Née à Kamouraska, Fille de Pierre Chassé et Fébronie Lévesque. elle est la personne qui a vécu le plus longtemps de l’histoire du Canada. Elle a été la doyenne de l’humanité entre le 4 août 1997 et le 16 avril 1998, succédant à la Française Jeanne Calment. Elle épouse Gérald-Étienne Leclerc en 1899. Après le décès de son époux et de ses parents, elle quitte la région avec ses deux enfants survivants (sur quatre) pour s’établir en Ontario en 1913. En 1915, elle épouse Hector Meilleur, dont elle aura six enfants. Après le décès de son second époux, en 1972, elle s’installe chez une de ses filles, puis entre en maison de retraite. Elle était végétarienne. Elle est morte le 16 avril 1998.

15 septembre 1880 : Naissance d’Antonio Perrault, avocat, professeur. Né à Malbaie, il fait ses études primaires au Petit Séminaire de Québec. Il obtient sa licence en droit de l’Université de Montréal, en 1906. Il est avocat et professeur à la Faculté de droit de l’Université de Montréal. Durant toute sa carrière, il se voue à la promotion d’une doctrine juridique québécoise. Il rédige son volumineux Traité de droit commercial. Il compte, en outre, parmi les fondateurs de La Revue du Barreau. Il fréquente les milieux nationalistes et prend part à de nombreuses activités où, à titre de conférencier ou d’auteur, il défend les intérêts du Canada français et prône une rénovation sociale et nationale. Il est mort le 19 janvier 1955, à Montréal.

17 septembre 1880 : Naît à Montréal Blair Russel, hockeyeur. Il a joué pour l’équipe de Montréal Victorias dès 1894 dans la Ligue métropolitaine de Montréal, il joue avec la même équipe dans la Ligue amateure canadienne de hockey depuis 1899 et il a aidé son équipe à gagner plusieurs Coupes Stanley. Il finit sa brillante carrière en 1910. Il meurt le 7 décembre 1961. Il est intronisé dans le Hockey Hall of Fame en 1965.

12 octobre 1880 : Naît en Bretagne, à Brest, Louis Hémon, écrivain français. Il part au Canada en 1911 et il y gagne sa vie comme commis dans une compagnie d’assurances. En 1912, il déménage à Péribonka, où rédige son célèbre roman Maria Chapdelaine, publié d’abord en feuilleton dans le quotidien Le Temps.  Il meurt le 8 juillet 1913, dans un accident de train, à Chapleau, en Ontario.

27 octobre 1880 : Naissance à Montréal d’Antonio Valiquette, libraire. Fils du gérant des Éditions Beauchemin Casmimir Valiquette. Il entre en 1896 chez Beauchemin comme simple commis. Il joint les rangs du conseil d’administration en 1913 et deivent gérant et vice-président des Éditions Beauchemin le 16 avril 1925. Il meurt le 10 mars 1941, à Montréal.

27 octobre 1880 : Naît à Londres, en Angleterre, le Sir Vere Brabazon Ponsonby, 9e comte de Bessborough, gouverneur général du Canada de 1931 à 1935. Après ses études à Harrow et au Trinity college, à Cambridge, il amorce une carrière en droit en 1903. Il épouse Roberte de Neuflize, en 1912, quatre enfants naîtront de cette union. Il siège au London County Council de 1907 à 1910 et à la Chambre des Communes britannique comme député pour le parti conservateur, de 1913 à 1920. Il est assermenté comme gouverneur général le 4 avril 1931. En 1932, il inaugure le premier réseau téléphonique transcanadien en contactant chaque lieutenant-gouverneur à partir de son cabinet de travail à Rideau Hall, et il fera installer une ligne téléphonique directe entre son bureau et celui du premier ministre R.B. Bennett. En 1931, il est le premier gouverneur général à hisser ce nouveau drapeau spécialement conçu pour le Canada, sur lequel figure un lion héraldique avec le mot Canada au-dessous. En 1932, il ouvre la Conférence économique impériale à la Chambre des Communes, il inaugure également le nouveau canal Welland et le nouveau bâtiment du Conseil national de recherches du Canada à Ottawa. Au terme de son mandat comme gouverneur général, il est créé ler comte de Bessborough au Royaume-Uni pour ses états de service au Canada. Durant la Deuxième Guerre mondiale, il aide à établir au sein du Foreign Office un ministère chargé d’assurer le bien-être des réfugiés français en Grande-Bretagne. Il est décédé à Londres, le 10 mars 1956.

28 décembre 1880 : Naît à Saint-Esprit, comté de Montcalm, J.-H. Desroches, notaire et homme politique. Il fait ses études classiques au Séminaire de Joliette et ses études de droit à l’Université Laval de Montréal. Il débute dans l’exercice de sa profession à Grand-Mère  Il fonde et dirige le journal régional la Semaine. Il s’installe à Montréal où il collabore à plusieurs journaux tant quotidiens qu’hebdomadaires, notamment le Miroir et l’Illustration. Il est élu chef des Voyageurs Catholiques du Canada etle premier chef du secrétariat de la Ligue d’Achat Chez Nous. Il et sa femme, née Gendron, eurent neuf enfants.

garçon

L’humour et les blagues peuvent non seulement avoir un effet thérapeutique à court terme mais aussi sauver des civilisations tout entières. (Bernard Werber, écrivain français). Photo : © GrandQuebec.com

La suite de la liste : Naissances du 1er janvier 1881 au 31 décembre 1899

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>