XIX siecle

Ligne du temps : 1895

Ligne du temps : 1895

Ligne du temps : 1895

Quelques statistiques : On compte au Québec 1 450 beurreries-fromageries. On compte au Québec trois écoles normales avec 350 élèves.

12 janvier 1895 : Inauguration du parc de la Montagne Tremblante (aujourd’hui, Parc du Mont-Tremblant).

22 janvier 1895 : Lors d’une réunion avec des hommes d’affaires, le chef du Parti libéral du Canada, Wilfrid Laurier, met en valeur la politique libre-échangiste qu’il compte appliquer s’il devient premier ministre du Canada.

27 janvier 1895 : Télesphore Giroux, le fameux guérisseur populaire, a été trouvé mort dans son lit, à Beauport, où il demeurait. Il a succombé à une syncope de coeur. Le défunt était un personnage qui jouissait d’une certaine renommée, dans tout le district de Québec. Les malades venaient d’un peu partout lui demander conseil ; on dit même qu’il a accompli des guérisons étonnantes. Le gros public prêtait à M. Giroux un pouvoir quasi surnaturel. Son genre de vie n’était pas de nature à dissiper cette croyance. Il vivait depuis dix-huit ans de la manière la plus singulière, presque en anachorète; il s’était volontairement isolé de sa famille et retiré dans une modeste chambre de sa résidence, faisait carême tout le long de l’année et couchait sur un lit fait de trois planches mal jointes, sans oreillers ni couvertures. On dit même qu’on a trouvé dans sa chambre un cilice et d’autres instruments de pénitence. (Le Progrès de l’Est, 1er février 1895)

29 janvier 1895 : Le Conseil privé de Londres (Privy Council) statue que le gouvernement fédéral canadien a le pouvoir de légiférer afin de restaurer les droits des catholiques manitobains, que leur a fait perdre le gouvernement du Manitoba au niveau de la langue et de l’éducation.

18 février 1895 : L’ancien premier ministre du Québec, Henri-Gustave Joly de Lotbinière annonce qu’il se présentera à la prochaine élection fédérale, aux côtés de Wilfrid Laurier.

28 février 1895 : Félix Michael Hackett, député conservateur de Stanstead, devient président du Conseil exécutif de l’Assemblée législative.

9 avril 1895 : L’archevêque de Montréal, Édouard-Charles Fabre, fait publier une circulaire pastorale dans laquelle il énonce que l’épiscopat québécois est satisfait de l’intention du gouvernement fédéral de rendre leurs écoles aux catholiques manitobains.

18 avril 1895 : Début de la 5e session du 7e Parlement fédéral du Canada.

24 avril 1896 : Le gouvernement Taillon approuve le projet d’organiser une exposition universelle à Montréal en 1896 et promet une subvention.

24 avril 1895 : Grand incendie à la manufacture de tabac Macdonald à Montréal.

1er mai 1895 : Ouverture du musée du Château Ramesay de Montréal.

1er mai 1895 : Le gouvernement canadien annonce pour la première fois son intention de doter le Canada d’un drapeau personnalisé.

6 mai 1895 : Un incendie dans un asile près de Montréal fait 70 victimes.

27 mai 1895 : Louis Cyr donne un spectacle de force à Boston et devient célébrité internationale.

3 juin 1895 : Arrivée des soeurs de la Congrégation Notre-Dame à Lac-Mégantic

6 juin 1895 : Dévoilement d’un monument de John MacDonald au Carré Dominion, au centre-ville de Montréal.

24 juin 1895 : Inauguration du monument de Lévis, sur la façade de l’Hôtel du Parlement, à Québec, en présence du marquis de Lévis, descendant de François-Gaston de Lévis vainqueur de la bataille de Sainte-Foy en 1760, qui est en visite à Québec.

1er juillet 1895 : Dévoilement d’une statue de Paul de Maisonneuve sur la Place d’Armes de Montréal. Un certain nombre de citoyens, désireux de terminer une oeuvre de justice et de glorification, momentanément abandonnée, se sont formés sur la fin de l’hiver, en comité pour achever l’érection du monument. Après avoir surmonté un grand nombre de difficultés, ce comité a enfin réussi à terminer son entreprise.  Le projet de construire ce monument fut conçu en 1892. L’exécution en fut confiée au sculpteur Philippe Hébert. Le coût de ce monument est d’environ $25,000. Tout le monde reconnaît Jeanne Mance, la vénérable fondatrice de l’Hôtel-Dieu, dans la femme occupée à panser les blessures de l’enfant qui s’est réfugié dans ses bras. L’Iroquois ne représente aucun des grands chefs dont parle l’histoire. Le personnage armé d’une faucille est Charles Lemoyne. Il symbolise la prise de possession du sol par les colons français. Lambert Closse et la chienne Pilotte constituent le sujet du quatrième bronze. Le bas-relief où l’on voit un officier français brûler la cervelle à un Iroquois rappelle un des exploits de M. de Maisonneuve. Un autre bas-relief retrace la scène de la première messe célébrée par le Père Vimont à la Pointe à Callières. On aperçoit près de l’autel Mme de la Pelleterie, Mme Mance, de Maisonneuve, de Montmagny, le major Closse, des colons, des domestiques. C’est à cette messe que le P. Vimont annonça la grandeur future du « petit grain de sénevé que l’on jetait alors en terre. » Le bas-relief qui fait face à l’église Notre-Dame rappelle la conférence de Meudon, en 1641, alors que M. Olier, fondateur des Sulpiciens, M. de la Dauversière, le baron de Rendy et Pierre, chevalier de Faucamp, se concertèrent sur l’établissement d’une colonie dans l’île de Montréal. Enfin, le dernier tableau rapporte Dollard et le dévouement de ses compagnons, en 1660, au Long Sault, sur l’Ottawa, contre les Iroquois. Sur la face du piédestal regardant vers Notre-Dame, on lit cette inscription en lettres d’or: « Maisonneuve, 1642 » ; sur celle qui regarde du côté de l’édifice de la New-York Life, se trouvent gravées les paroles prophétiques du R.P. Vincent, S.J, quand, en disant la première messe sur l’île de Montréal, il déclara aux fondateurs que le grain de sénevé, jeté en terre ce jour-là, deviendrait un grand arbre. Les armes de la ville s’élèvent juste aux pieds de son fondateur. Maisonneuve, dans le costume de son temps, la main sur la garde de son épée, semble prendre possession du sol, au nom de la France, dont il arbore fièrement le drapeau.

9 juillet 1895 : La collision de deux trains à la gare Craig Road près de Lévis entraîne la mort de 25 passagers. Une cinquantaine d’autres sont blessés. Les 800 passagers des deux trains se rendaient en pèlerinage à Sainte-Anne-de-Beaupré.

15 juillet 1895 : Fondation du Centre Mastigouche et de l’organisme Parcs québécois.

22 juillet 1895 : Fin de la 5e session du 7e Parlement fédéral.

9 août 1895 : 50e anniversaire de naissance du Frère André est fêté par des milliers de ses adeptes.

24 août 1895 : Dévoilement d’un monument du Dr Chénier, leader des Patriotes, mort en combat, à Montréal.

18 septembre 1895 : Naissance de John Diefenbaker, futur premier ministre du Canada.

28 septembre 1895 : Décès en France du savant Louis Pasteur. On propose à ériger un monument au Québec en son honneur. Le monument sera ouvert sur la place Pasteur, dans le Quartier Latin.

2 octobre 1895 : Création au fédéral des districts provisoires d’Ungava, de Franklin, de Mackenzie et du Yukon.

8 octobre 1895 : Tenue du premier concile des évêques à Montréal.

8 octobre 1895 : Le nouvel édifice de l’Université Laval de Montréal est inauguré sur la rue Saint-Denis.

30 octobre 1895 : Ouverture de la 5e session de la 8e législature de l’Assemblée législative.

1er novembre 1895 : Création de l’École littéraire de Montréal.

19 novembre 1895 : Parution du premier numéro du journal Le Saint-Laurent.

26 novembre 1895 : Louis-Olivier Taillon, qui cumule les postes de premier ministre du Québec et de trésorier, prononce le discours du budget. Il y déclare que les dépenses de l’année en cours ont été de 4 506 000 $ et les recettes de 4 343 000 $.

12 décembre 1895 : Inauguration du parc de la Montagne Tremblante (Parc du Mont-Tremblant) dans les Laurentides.

14 décembre 1895 : Naissance du Roi Georges VI.

16 décembre 1895 : Henri Menier achète l’Ile d’Anticosti et s’y installe.

21 décembre 1895 :
Création du comté des Îles-de-la-Madeleine par détachement du district électoral de Gaspé ; le nombre de sièges à l’Assemblée législative passe de 73 à 74.

24 décembre 1895 : La cathédrale de Chicoutimi est éclairée à l’électricité.

Sans date exacte

1885 : Le gouvernement du Québec vote une loi qui impose des normes aux patrons. Il est désormais interdit d’engager des filles de moins de 14 ans et des garçons de moins de 12 ans. Le nombre maximum d’heures de travail par semaine est fixé à 60 pour les femmes et les enfants et à 72,5 pour les hommes.

1895 : Début de la construction du barrage de Saint-Narcisse.

1895 : La Société des éleveurs de chevaux débute ses registres.

1895 : Fondation de la Société des éleveurs de chevaux.

1895 : Ouverture du Western Hospital à Montréal.

1895 : Parution de la « Revue nationale » et du « Bulletin des recherches historiques ».

1895 : À Montréal, on commence à utiliser le sel pour les rails de tramways.

1895 : Fondation de la première École de danse moderne de Montréal.

quebec xix siècle

« Les livres relatent toujours l’histoire de l’homme. Ils racontent ses rêves, ses guerres, ses conquêtes, ses exploits. Son salut ou sa perte. L’homme est seul à se sauver parce que lui seul dispose du temps et de l’espace. » (Madeleine Ouellette-Michalska, écrivaine québécoise. Le Plat de lentilles). Photo : © GrandQuebec.com

Lire aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>