XIX siecle

Ligne du temps : 1897

Ligne du temps : 1897

Ligne du temps : 1897

Quelques statistiques : Au début de 1897, la dette du Québec se chiffre à 34 000 000$. L’essence coûte 0,11$ le gallon

6 janvier 1897 : Incendie du couvent des Ursulines de Roberval. Sept religieuses meurent dans l’incendie. Les dégâts sont évalués à plus de 75 000 $.

8 janvier 1897 : Les premiers Arméniens, au nombre de 21 personnes, arrivent comme immigrants à Montréal.

7 janvier 1897 : Lors d’une assemblée libérale à Québec, le premier ministre canadien, Wilfrid Laurier, fait voter plusieurs résolutions appuyant le Règlement Laurier-Greenway, concernant la fermeture des écoles catholiques francophones au Manitoba.

12 janvier 1897 : Vildebon-Winceslas Larue est nommé orateur du Conseil législatif.

20 janvier 1897 : Les membres du clergé québécois, réunis à Saint-Hyacinthe, publient un mandement condamnant le Règlement Laurier-Greenway.

26 janvier 1897 : Environ cinquante-deux des Québécois qui étaient allés chercher fortune sous le ciel brûlant du Brésil sont revenus à Montréal. Inutile de dire avec quel bonheur, après toutes les misères qu’ils ont endurées là-bas, ces quelques compatriotes ont mis pied sur le sol natal. Le 25 janvier, le maire Wilson Smith a reçu une dépêche d’Utica, N. Y, signée par l’inspecteur des douanes de cette localité et lui annonçant que le parti des emigrés canadiens était en route pour Montréal. Le train de New York qui ramenait dans leurs foyers une cinquantaine de ceux qui ont pris passage à bord de la « Moravia » l’été dernier, n’est rentré en gare que vers 23 heures. Il était réellement impressionnant de voir descendre ces wagons ces hommes, femmes et enfants, brisés par les endurances, le teint hâle et portant au visage des signes de profond découragement. Les hommes étaient chargés de paquets et de bagages et les femmes portaient leurs enfants dans leurs bras. Le maire Wilson Smith, dès qu’il apprit la nouvelle, vit immédiatement à trouver un local pour loger temporairement tout ce monde, ou du moins ceux qui n’avaient pas de familles ou d’amis pour les recevoir. A l’arrivée du train deux grandes voitures les attendaient pour les transporter aux hôtels du Peuple, tenu par M. Deault et Bonsecours, tenu par M. Charest. Les émigrés reçurent à ces hôtels tous les premiers soins. Le maire Wilson-Smith a dit qu’il verrait la possibilité de trouver de l’emploi à ces malheureux. En attendant, les différentes maisons de refuge leur donneront toute l’assistance voulue. En 1896, plusieurs familles quittent le Québec pour s’établir au Brésil. L’expérience se révèle être un échec…

4 février 1897 : Honoré Beaugrand vend le journal La Patrie à Joseph-Israël Tarte.

9 février 1897 : Parution à Sherbrooke du quotidien anglophone le« Sherbrooke Daily Record
».

11 février 1897 : Incendie très important au Parlement d’Ottawa.

27 février 1897 : Dissolution des chambres de la 8e législature. Émission des brefs d’élection.

14 mars 1897 : Le Vatican décide d’envoyer un délégué apostolique au Canada pour y enquêter sur les conséquences que pourrait avoir le Règlement Laurier-Greenway sur l’avenir du catholicisme au Canada. L’Espagnol Merry del Val, camérier du pape Léon XIII, est nommé à ce poste.

23 mars 1897 : Un tremblement de terre d’assez forte magnitude crée un début de panique dans les rues de Montréal. La secousse fait plusieurs dommages dont un mur qui s’écroule sur la rue Saint-Jean-Baptiste.

31 mars 1897 : Le délégué apostolique spécial Merru del Val arrive à Québec.

4 avril 1897 (attention ! En novembre, selon certaines sources): Tom Nulty tue ses 2 soeurs et son frère (il sera condamné en pendu en 1898).

8 avril 1897 : Le délégué apostolique Merry del Val reçoit les évêques du Québec afin d’écouter leurs doléances concernant le problème des écoles catholiques au Manitoba.

14 avril 1897 : Le port de Montréal débute une autre saison.

2 mai 1897 : Le grand pont de Saint-Stanislas est emporté par les glaces.

3 mai 1897 : Plus d’une centaine d’immigrants galiciens (Ukrainiens de l’Ouest) arrivent à Montréal.

11 mai 1897 :
Élections générales au Québec. 338 800 personnes sont inscrites et 225 179 personnes utilisent le droit de vote. Le Parti libéral fait élire 51 candidats avec 53 % des votes et le Parti conservateur, avec 43 % des votes, obtiennent 23 circonscriptions. Le Parti libéral entame un règne qui va durer près de 40 ans11.

18 mai 1897 : Incorporation de la Compagnie de pulpe de Chicoutimi d’Alfred Dubuc.

24 mai 1897 : Assermentation de Félix-Gabriel Marchand comme premier ministre de la province de Québec, président du Conseil exécutif et secrétaire. Le Cabinet Marchand : Félix-Gabriel Marchand, trésorier; Horace Archambeault, procureur général; François-Gilbert Miville Dechêne, commissaire de l’Agriculture; Joseph-Émery Robidoux, secrétaire et registraire; Simon-Napoléon Parent, commissaire des Terres, Forêts et Pêcheries; Adélard Turgeon, commissaire de la Colonisation et des Mines; Henry Thomas Duffy, commissaire des Travaux publics; George Washington Stephens, ministre sans portefeuille; James John Guerin, ministre sans portefeuille; Joseph Shehyn, ministre sans portefeuille.

1er juin 1897 : La Presse lance son premier film de promotion. Il s’agit de tout premier film de promotion tourné au Canada.

5 juin 1897 : Wilfrid Laurier se rend à Londres assister au jubilé de la Reine Victoria.

7 juin 1897 :
Réunion de 100 rabbins tenue à Montréal.

9 juin 1897 :
Les Chutes de Shawinigan sont mises aux enchères.

17 juin 1897 : Pour la première fois, une automobile circule dans les rues de la ville de Québec. La voiture est la propriété du dentiste Édouard Casgrain.

22 juin 1897 : Le maire de Québec, Simon-Napoléon Parent, inaugure le nouveau Parc Victoria, nommé ainsi pour célébrer le soixantième anniversaire du règne de la reine Victoria.

15 juillet 1897 : Invasion de chenilles au Saguenay, tout le territoire est couvert de ces petits insectes.

20 juillet 1897 : Le tramway électrique fait son apparition à Québec.

30 juillet 1897 :
Wilfrid Laurier reçoit les insignes de grand officier de la Légion d’honneur.

8 août 1897 :
Mgr Paul Bruchési est sacré archevêque de Montréal.

17 août 1897 : Décès de Théodore Robitaille, lieutenant-gouverneur de la province de 1879 à 1884.

27 août 1897 :
Wilfrid Laurier est reçu triomphalement à Québec lors de son retour de Grande-Bretagne.

17 août 1897 : William Wakeham de Gaspé prend possession de l’Artique au nom du Canada.

30 août 1897 : Tenue du premier congrès médical interprovincial à Montréal.

6 septembre 1897 :
Un effondrement de terrain près de la rivière Sainte-Anne à Saint-Alban entraîne la perte de plusieurs hectares de terres agricoles. Il n’y a pas de pertes humaines, bien que plusieurs maisons aient été touchées.

28 octobre 1897 : Un train déraille à Saint-Tite après avoir frappé un troupeau de bêtes à cornes qui traversait la voie ferrée. Le chauffeur de la locomotive est tué sur le coup et plusieurs passagers sont blessés.

1er novembre 1897 : Inauguration du service de tramways sur rails à Sherbrooke.

22 novembre 1897 : Cordélia Viau et Samuel Parslow sont arrêtés suite à l’assassinat d’Isodre Poirier, mari de Cordélia Vieau, à Saint-Canut. Ce fait, qui connaîtra un grand retentissement au Québec, fera l’objet d’un film en 1979 nommé Cordélia.

23 novembre 1897 :
Ouverture de la 1re session de la 9e législature du Parlement. Le libéral Jules Tessier est élu orateur de l’Assemblée législative. Le discours du trône annonce le dépôt d’un projet de loi créant un véritable ministère de l’Éducation. L’évêque de Montréal, Mgr Paul Bruchési, s’en alarme et presse Rome d’intervenir, sans succès. La loi est adoptée par 44 voix contre 19, mais rejetée ensuite par le Conseil législatif formé d’une majorité du Parti conservateur.

9 décembre 1897 : Le pape Léon XIII publie l’encyclique Affari vos sur le Règlement Laurier-Greenway. Il déclare la loi « défectueuse et imparfaite » mais qu’il faut en tirer le meilleur parti possible et non pas la contester.

14 décembre 1897 : Félix-Gabriel Marchand prononce son premier discours du budget qui annonce des dépenses de 5 288 000 $ et des recettes de 4 000 000 $ pour l’année en cours.

Sans date exacte :

1897 : Apparition des premières lignes électriques haute-tension au Québec.

1897 : Construction de l’église Sainte-Victoire à Victoriaville.

1897 : Création à Montréal de la Canadian Yukon Co.

1897 : Des soupes condensées Campbell arrivent au marché canadien.

1897 : Premier numéro du journal L’Avenir du Nord à Saint-Jérôme.

1897 : Publication du premier numéro du Canadian Jewish Times dirigé à Montréal par Hirsch Wolofsky.

1897 :
Émission du timbre-souvenir pour le 50e anniversaire du couronnement de la reine Victoria.

1897 : Un citoyen de Sherbrooke fabrique une auto à essence. L’essence (la benzine comme on l’appelle alors ou encore la nafte) coûte alors 0,11$ le gallon.

1897 : Fondation de l’hôpital du Sacré-Cœur par Georgiane Généreux, sa sœur Léontine Généreux et Aglaée Laberge. L’hôpital sera destiné à recueillir des cancéreux ou des invalides.

nature de la personne

La nature n’abandonne personne au point de lui ôter tout moyen d’autodéfense. (Jacob Grimm, écrivain et philosophe allemand du XVIIIe siècle, Jacob Grimm, Discours sur la vieillesse). Photo : © GrandQuebec

En savoir plus :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>