XIX siecle

Ligne du temps : 1896

Ligne du temps : 1896

Ligne du temps : 1896

1er janvier 1896 : Début de la 6e session du 7e Parlement fédéral.

27 janvier 1896 : Inauguration du Carnaval de Québec. Plusieurs monuments de glace sont construits dont une arche de glace sur la côte de la Montagne, une forteresse face à l’Hôtel du Parlement, une statue de la Liberté, rue Saint-Joseph.

1er février 1896 : Richard Wilson-Smith est élu maire de Montréal.

18 février 1896 : Albert Laberge devient rédacteur sportif à La Presse.

28 février 1896 : Simon-Napoléon Parent est réélu pour la deuxième fois à la mairie de Québec.

31 mars 1896 : Louis Cyr donne un spectacle de force à Chicago et commence ainsi sa tournée américaine.

4 avril 1896 : Louis Cyr donne un autre spectacle de force à Chicago.

6 avril 1896 : Les premiers Jeux olympiques de l’ère moderne débutent à Athènes en Grèce.

22 avril 1896 :
Le port de Montréal débute une autre saison.

24 avril 1896 : Le premier ministre du Canada Mackenzie Bowell annonce sa démission (on l’accuse de manquer de leadership) et est remplacé par Sir Charles Tupper. Dissolution du parlement fédéral.

1er mai 1896 : Au fédéral, Alphonse Desjardins est nommé ministre des Travaux publics. Le premier ministre du Québec, Louis-Olivier Taillon, devient ministre des Postes.

4 mai 1896 :
Louis-Olivier Taillon démissionne de son poste de premier ministre du Québec après avoir décidé de faire le saut en politique fédérale et c’est Edmund James Flynn qui devient le nouveau premier ministre.

11 mai 1896 : Le gouvernement Flynn est assermenté. Le cabinet est composé de Louis Beaubien, ministre de l’Agriculture et de la Colonisation, Guillaume-Alphonse Nantel, commissaire des Terres de la Couronne, Louis-Philippe Pelletier, procureur général, Thomas Chapais, président du Conseil exécutif, Michael Felix Hackett, secrétaire et Albert William Atwater, trésorier.

23 juin 1896 : Inauguration du monument de François Gaston de Lévis, situé sur la façade de l’Hôtel du Parlement, à Québec. Cette statue sera la dernière des oeuvres de Louis-Philippe Hébert installées autour du parlement. Il n'y aura pas d'autre dévoilement avant 1916.

23 juin 1896 : Le Parti libéral de Wilfrid Laurier remporte les élections générales au Canada avec 117 députés élus contre 89 conservateurs et 7 candidats indépendants. Au Québec, le score est de 49 députés libéraux et de 16 conservateurs. Henri Bourassa, un ultramontain, est élu député libéral dans le comté de Labelle. (On le surnomme le castor rouge.) Il se rallie à Wilfrid Laurier à condition de n’être pas obligé de voter comme son parti et que sa campagne électorale soit payée à ses frais.

27 juin 1896 :
Première projection de « vues animées » au café-concert Palace de Montréal. C’est le début du cinéma canadien : Une séance a été donnée au Palace Théâtre, rue St. Laurent, à Montréal, par MM. Minier et Papier, qui qui représentent à Montréal MM. Auguste et Louis Lumière, de Leon (France). Or, MM Lumière sont les inventeurs d'un instrument qu'ils ont baptisé du nom de ''cinématographe''. Pour tout dire d'un mot, le ''cinématographe'' est pour les yeux ce que le phonographe est pour l'oreille. Il reproduit des mouvements au lieu des sons. Les personnes, les objets, les gestes, les allées et les venues, les courses, la fumée, la poussière, tout cela enfin, excepté le bruit, passe et s'anime sur une toile devant votre regard. MM Auguste et Louis Lumière ont droit aux plus chaleureux éloges pour leur invention.

8 juillet 1896 :
Ouverture du Sherbrooke Hospital et de son école d’infirmières.

14 juillet 1896 :
Le cabinet Laurier est assermenté. Quelques ministres d’origine québécoise le forment : Joseph-Israël Tarte, Travaux publics; Henri-Gustave Joly de Lotbinière, Revenu de l’intérieur; Charles Fitzpatrick, Solliciteur général.

24 juillet 1896 : Emma Lajeunesse chante dans un dernier opéra.

28 juillet 1896 : Les Pères de Sainte-Croix achètent une partie du Mont-Royal.

29 juillet 1896 : Le Palais de Cristal (Crystal Palace, situé au Fletcher’s Field, aujourd’hui Parc Jeanne-Mance) est détruit par le feu. Les flammes consomment aussi l’édifice des machineries adjacent occupé par la « Montreal Park and Island Co. » Au moment de l’incendie, le Palais de Cristal abritait l’Exposition de la carrosserie. Les pompiers de St-Louis du Miles End n’ont pu rien faire et les dommages s’élèvent à $50 000 et il y a des assurances pour le même montant. Ce superbe édifice est disparu du paysage montréalais.

17 août 1896 : Omer Gagné, le marcheur canadien, qui est parti de New Bedford, Massachussetts, est arrivée de son voyage à Chicago ce soir à 6 heures 30, au bureau du Standard. Gagné est parti de New Bedford pour Chicago le 13 juillet dernier. Il est arrivé à Chicago vendredi, 7 août, fatigué, harassé, après avoir subi plus d'une fois les attaques des vagabonds. Gagné était parti de Montréal ici avec $6. Tant que cet argent a duré tout alla bien, il put manger et dormir convenablement, mais quand l’argent fut épuisé, ce fut une toute autre histoire, il fallut se fier à la charité des gens pour la nourriture et coucher dans les granges ou dans les bois. À plusieurs endroits cependant il a rencontré des gens généreux qui se sont fait un plaisir de le recevoir. Il avait tellement eu peur des « tramps » en s’en allant, qu’il ne s’est pas décidé à revenir à pied, et comme il n’avait pas d’argent, il est revenu dans les chars de charbon pour une bonne partie du chemin. De fait il n’a marché que 315 milles en revenant. Quoique n'ayant pas remporté un succès complet, Gagné s’est cependant révélé un marcheur de première force, ayant fait 300 milles en 10 jours, ce qui lui manquait pour un voyage de la sorte, c’est l’expérience et les forces de se défendre des « tramps » qui infestent certaines parties de l’ouest de l’État de New York. Gagné raconte avec plaisir ses aventures de voyage; il dit qu’une nuit il était entré dans un petit bois pour se reposer; il vit là rassemblés pas moins de 150 vagabonds qui le prirent pour un des leurs, lui donnant à manger et pour ainsi dire le reçurent de leur mieux. À un autre endroit il tomba entre les mains de quatre fermiers qui s’étaient mis en embuscade pour surprendre les « tramps » dont ils avaient eu beaucoup à souffrir. Gagné réussit à donner des explications satisfaisantes et on le relâcha en lui faisant promettre de ne plus s’y montrer.

18 août 1896 : Guiglielmo Marconi réussit la première expérience de la télégraphie sans fil et il obtient un brevet américain pour son radio.

15 septembre 1896 : Première réunion de l’Association du Barreau de Montréal.

15 septembre 1896 : Inauguration de l’Hôtel de ville de Québec, au 2, rue des Jardins, dans le Vieux-Québec (Haute-Ville). L’hôtel de ville sera désigné lieu historique national du Canada le 23 novembre 1984.

16 novembre 1896 : Trefflé Berthiaume, propriétaire de La Presse, est nommé conseiller législatif.

17 novembre 1896 : Ouverture de la sixième session de la 8e législature du Québec. Le discours du Trône annonce la suppression de la taxe sur les mutations de propriété, adoptée en 1892, et propose de nouveaux subsides aux compagnies de chemin de fer.

27 novembre  1896 : Début de la première grande vague d'immigration au Québec.

1er décembre 1896 : Première représentation cinématographique à Sherbrooke.

10 décembre 1896 :
Le budget Atwater annonce un surplus budgétaire.

13 décembre 1896 : Incendie dans la sacristie et dans la chapelle Saint-Louis de la Basilique de Québec qui manque de peu d’être détruite. Les dommages sont évalués à 25 000 $.

19 décembre 1896 : Une brochure de Laurent-Olivier David intitulée Le clergé canadien, sa mission et son œuvre, est mise à l’index car elle est jugée trop irrévérencieuse envers l’épiscopat et le clergé québécois.

22 décembre 1896 : Une lettre pastorale épiscopale interdit aux catholiques de lire L’Électeur, un journal libéral de Québec, accusé de propager des «doctrines pernicieuses».

28 décembre 1896 :
Fin de la parution du journal L’Électeur de Québec.

29 décembre 1896 :
Le Soleil succède à L’Électeur comme journal libéral de la ville de Québec. Le nouveau journal est imprimé sous les mêmes presses et emploie les mêmes travailleurs que son prédécesseur.

Sans date exacte :

1896 : Wilfrid Laurier, aidé du premier ministre manitobain Thomas Greenway, abolit les écoles francophones séparées du Manitoba ; il autorise toutefois l’enseignement religieux en français ou dans toute autre langue étrangère dans la dernière demi-heure de cours.

1896 : Ouverture de l’école à vocation religieuse juive Talmud Torah à Montréal.

1896 : Mise en marché du soda au gingembre Bull's Head.

1896 : Première chapelle est bénie au Sanctuaire de la Réparation à Pointe-aux-Trembles.

1896 : Drummondville devient la première ville à municipaliser le service d’électricité au Québec et possiblement au Canada.

1896 : Fondation de l’Association Canado-Américaine.

1896 : Hull se dote d’un réseau de tramways.

un vase

La principale leçon de l’Histoire est que l’espèce humaine est incapable d’apprendre. (Winston Churchill). Photo : © GrandQuebec.com

Lire aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>