XIX siecle

Ligne du temps : 1858

Ligne du temps : 1858

Ligne du temps : 1858

2 janvier 1858 : On annonce qu’Ottawa a été choisie capitale du Canada-Uni.

13 janvier 1858 : Retour des « brefs d’élection ». Les conservateurs de George-Étienne Cartier sont majoritaires au Bas-Canada tandis que ceux de Macdonald perdent leur majorité dans le Haut-Canada. Les libéraux d’Antoine-Aimé Dorion, de leur côté, sont les grands perdants au Bas-Canada. Les fraudes sont fréquentes et 33 élections sont contestées devant la Chambre d’assemblée.

25 février 1858 :
Ouverture de la 1re session du 6e Parlement par le gouverneur Edmund Walker Head. Henry Smith, député de Frontenac, Haut-Canada, est élu orateur de l’Assemblée législative.

9 avril 1858 : Présentation d’un projet de loi pour empêcher la fraude et la violence aux élections. Ce projet de loi ne dépasse pas cependant l’étape de première lecture.

17 mai 1858 : Rapport du comité d’élection de l’Assemblée législative pour le comté de Lotbinière. Le comité constate que les électeurs de ce comté ont été empêchés de voter librement par la force et la violence le 29 et 30 décembre 1857. On a également inscrit dans les livres les noms de personnes qui n’avaient pas le droit de voter. En conséquence, le comité déclare l’élection de John O’Farrell illégale et nulle.

1er juin 1858 : Vote d’une adresse au gouverneur Head le priant d’ordonner que soient intentées des poursuites au criminel contre les personnes impliquées dans les fraudes qui ont été pratiquées à la dernière élection pour le comté de Russell.

2 août 1858 : Entrée en fonction du ministère Brown-Dorion. Les titulaires pour le Bas-Canada sont : Joseph-Élie Thibaudeau (Portneuf), président du Conseil exécutif et ministre de l’Agriculture; Lewis Thomas Drummond (Shefford), Procureur général; François-Xavier Lemieux (Lévis), Receveur général; Charles Laberge (Iberville), Solliciteur général; Antoine-Aimé Dorion, commissaire des Terres de la Couronne; Luther Hamilton Holton (Montréal (ville)), commissaire des Travaux publics.

4 août 1858 :
Note du gouverneur Head au premier ministre du Canada-Uni George Brown lui annonçant son refus de dissoudre le Parlement. Brown n’a plus d’autre choix que de présenter sa démission et celle de son cabinet. C’est jusqu’ici le règne le plus court d’un gouvernement qui, par la suite, a été appelé « le gouvernement de 48 heures ».

6 août 1858 : Formation d’un ministère par George-Étienne Cartier (Verchères) et John Alexander Macdonald (Kingston, Haut-Canada). Outre Cartier qui devient Inspecteur général, les nouveaux titulaires pour le Bas-Canada John Rose (Ville de Montréal), Receveur général et Charles Joseph Alleyn (Ville de Québec), Secrétaire provincial.

7 août 1858 : Remaniement ministériel et assermentation de nouveaux ministres. George-Étienne Cartier donne sa démission comme Inspecteur général et est assermenté comme Procureur général. John Alexander Macdonald démissionne comme maître général des postes et est assermenté comme Procureur général; John Rose (Montréal (ville)) démissionne comme Receveur général et est assermenté comme Solliciteur général. Nomination de Narcisse-Fortunat Belleau comme orateur du Conseil législatif en remplacement de James Morris, qui a démissionné. Alexander Tilloch Galt (Sherbrooke) est nommé Inspecteur général.

10 septembre 1858 : Dépêche du secrétaire d’État aux colonies au gouverneur Head exprimant le regret du gouvernement britannique à la nouvelle que l’Assemblée législative a rejeté la décision de la reine de choisir Ottawa comme capitale du Canada.

29 septembre 1858 :
La cathédrale de l’Assomption de Trois-Rivières, érigée selon les dessins dressés par Victor Bourgeau, est bénie.

6 octobre 1858 :
Charles-Séraphin Rodier est élu maire de Montréal. Il occupera ce poste jusqu’en 1862.

19 novembre 1858 : La Colombie-Britannique est proclamée colonie britannique et la Grande Maison, au fort Langley, sert de décor à la cérémonie officielle de l’assermentation des représentants du nouveau gouvernement. Une salve de 17 coups de canon retentit sous la pluie. La Victoria Gazette publie un article sur la cérémonie.

12 décembre 1858 :
Décès de Jacques Viger, né le 7 mai 1787. Voici sa biographie : Jacques Viger.

Sans date exacte

1858 : Les Soeurs Grises qui mettent sur pied les premières garderies au Québec.

1858 : La maison Smith, du nom de Hosea B.Smith, riche marchand bostonnais, est érigée sur son flanc nord du Mont-Royal.

1858 : Sir Hector-Louis Langevin, avocat, journaliste, homme politique est élu maire de Québec. Il occupera ce poste jusqu’à 1861.

1858 : Mgr Bourget, évêque de Montréal, donne l’ordre à l’Institut canadien de Montréal d’expurger sa bibliothèque. En cas de refus, l’Église menace d’excommunier les membres de l’institution.

1858 : On commence à utiliser officiellement le nom de Cantons de l’Est. En 1981 la région administrative prendra le nom officiel d’Estrie.

1858 : Le phare de Cap-des-Rosiers, de 34 mètres de hauteur, l’un des plus hauts phares au Canada et l’un des plus anciens, est mis en opérations. Le phare est classé monument historique.

1858 : Un incendie détruit l’église de Saint-Jacques sur la rue Saint-Denis.

1858 : Le premier câble transatlantique réunit le Canada à l’Europe.

1858 : Début des travaux de la construction du Palais de justice du comté de Brome à Knowlton (au 15 de la rue Saint-Paul).

1858 : Emission de la première monnaie canadienne. Une loi est votée au Canada Uni pour adopter une monnaie à valeur décimale au lieu de la livre sterling britannique. À l’époque, £ 1 = 20 s. (shillings) ; 1 shilling = 20 d. (pence). Le gouvernement de la colonie imprime alors son propre dollar et bien d’autres banques en feront tout autant (il faudra attendre 1944 pour que l’impression des billets de banque soit le privilège exclusif de la Banque du Canada).

1858 : Création de la Société historique de Montréal.

1858 : Inauguration de la synagogue ashkénaze Shaar Hashomayiam à Montréal (à l’angle des rues de Bullion et Craig (aujourd’hui, Saint-Antoine).

1858 : Inhumation de la dépouille du premier maire de Montréal, Jacques Viger, dans la crypte de l’église Notre-Dame-de-Grâces.

1858 : À Québec, le régiment royal canadien (Royal Canadian Regiment) est levé pour aider le gouvernement britannique à mater la révolte des cipayes en Inde.

1858 : Ont créé un service permanent de pompiers de la ville de Québec.

parlementarisme

La pire des chambres vaut mieux encore que la meilleure des antichambres. (Camillo Benso de Cavour, homme d’État italien (1810-1861). Photo : © GrandQuebec.com

À lire également :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>