XIX siecle

Ligne du temps : 1855

Ligne du temps : 1855

Ligne du temps : 1855

23 février 1855 : Reprise de la session du parlement, qui avait été ajournée le 18 décembre 1854.

5 mars 1855 : Comparution à la barre de la Chambre du notaire Jean Gagné, du comté de Saguenay, qui, en participant à l’altération de « livres de poll » et à l’inscription de faux noms à la dernière élection, s’est rendu coupable de violation des privilèges de la Chambre. Il sera condamné à la prison pour 24 heures.

7 mars 1855 : Comparution à la barre de la Chambre de Joseph-Magloire Hudon, fonctionnaire d’élection de Rivière-Ouelle, dans le comté de Kamouraska. Il est accusé de corruption et de fraude commises lors de la dernière élection dans ce comté. Il sera condamné à la prison pour 24 heures pour avoir participé à l’inscription frauduleuse et illégale de noms dans un « livre de poll ».

19 mars 1855 : Présentation de la première d’une série de 60 pétitions venant de diverses villes et villages du Bas-Canada, présentées en Chambre au cours du printemps 1855, pour demander que le siège du gouvernement de la colonie soit fixé d’une façon permanente.

10 avril 1855 : Rapport du comité spécial nommé pour étudier les irrégularités commises à la dernière élection dans le comté de Lotbinière. Le comité admet que des votes illégaux ont été inscrits, mais pas en nombre suffisant pour changer la majorité des votes accordés au député élu, John O’Farrell.

28 avril 1855 : Deux projets de loi sur les élections : l’un pour établir le vote au scrutin secret et l’autre pour instaurer le suffrage universel sont rejetés par le parlement.

2 mai 1855 : Rejet de motions pour faire biffer le vote de certains députés concernant l’octroi d’une aide financière à la Compagnie du Grand Tronc parce qu’ils seraient actionnaires de cette compagnie. Les députés admettent qu’ils sont actionnaires, mais prétendent ne pas avoir d’intérêt personnel dans la question.

27 mai 1855 : Ouverture de l’exposition universelle à Paris. Joseph-Charles Taché y représente le Canada. Il est l’un des principaux organisateurs du pavillon du Canada. Au terme de sa mission, M. Taché sera fait chevalier de la Légion d’honneur par Napoléon III.

30 mai 1855 : Sanction du projet de loi sur les droits de vote. En vertu de la loi pourra exercer son droit de vote celui qui a 21 ans révolus et qui est, depuis six mois, dans les cités ou villes, propriétaire ou franc-tenancier, locataire ou occupant d’une propriété foncière évaluée à au moins 75 louis, ou ayant une valeur annuelle de sept louis et dix chelins, et en dehors des cités ou villes, d’une propriété de 50 louis, ou d’une valeur annuelle de cinq louis.

13 juillet 1855 : Pour la première fois depuis la capitulation de 1760, un navire militaire français navigue sur les eaux du fleuve Saint-Laurent. La frégate «La Capricieuse» entre dans le port de Québec en mission commerciale et la visite a un extraordinaire retentissement chez les Canadiens-Français. La terrasse, les quais et tous les points qui ont vue sur le fleuve sont remplis d’une foule immense qui, en voyant le tricolore d’artimon, se met à crier des hourras.

8 octobre 1855 : Toronto devient la capitale de l’Union du Canada. Le gouverneur Head quitte Québec pour Toronto, officialisant ainsi un nouveau déplacement de la capitale. En même temps, le déménagement de l’Administration et du siège du gouvernement est entrepris.

17 novembre 1855 : La Grand Trunk inaugure la ligne ferroviaire Montreal-Brockville. Il s'agit de la première section de la ligne Montréal-Toronto qui sera mise en opérations en octobre 1856.

corruption quebec

La corruption de ce qu'il y a de meilleur est la pire. (Maxime latine. Photo : © GrandQuebec

Pour compléter la lecture :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>