XIX siecle

Ligne du temps : 1847

Ligne du temps : 1847

Ligne du temps : 1847

Jour après jour

30 janvier 1847 : Assermentation du nouveau gouverneur, James Bruce, 8e comte d’Elgin.

28 avril 1847 : Naufrage du Carrick, avec 230 passagers, près du Cap-des-Rosiers. Plus de 200 passagers et membres d’équipages y perdent la vie.

27 mai 1847 : L’arrivée à Saint-Laurent (sur l’île de Montréal) de deux pères, huit frères et quatre sœurs de la Congrégation de Sainte-Croix qui fondent le collège de Saint-Laurent (cégep Saint-Laurent), le couvent Notre-Dame-des-Anges et de l’académie Saint-Alfred.

2 juin 1847 : Ouverture de la 3e session du 2e Parlement par le gouverneur Elgin.

18 juin 1847 : Résolutions du Conseil législatif présentées par John Neilson déplorant que la population francophone ne soit pas suffisamment représentée dans le cabinet.

12 juillet 1847 : Rejet, par 22 voix contre 15, d’une motion demandant au gouverneur Elgin de proroger la session à cause de l’épidémie de fièvre typhoïde qui frappe la province.

3 août 1847 : Les lignes du télégraphe électrique entre Montréal et Toronto sont mises en opération pour la première fois. Les marchands de la métropole seront désormais à toute heure au fait de ce qui se passe dans les grandes villes des États-Unis. Les travaux débutent pour poser les fils de la ligne qui liera Montréal à Québec.

4 octobre 1847 : Le télégraphe magnétique (électrique) entre Québec et Montréal entre en opérations.

12 novembre 1847 : Décès de John Easton Mills, maire-martyre de Montréal qui est décidé à  la suite de ses visites assidues au chevet des malades et des mourants lors du typhus de 1847.

19 novembre 1847 : Inauguration par Lord Elgin du premier chemin de fer sur l’île de Montréal.

28 novembre 1847 : Naufrage d’une goélette chargée de bois, à l’extrémité ouest de l’Île-aux-Grues. Cinq matelots périssent.

4 décembre 1847 : Le naufrage du Lady Seaton, près l’île Brion qui fait partie de l’archipel des Îles-de-la-Madeleine fait. ). Le bateau était parti de Québec le 22 novembre, à destination de Londres. Deux membres de l’équipage perdent la vie lors du naufrage. Il s’agit de William Turner, chief mate (second) originaire de Dexter, Angleterre et de John Spencer, master (capitaine) de Londres, Angleterre. Ce naufrage  est l’un des 713 naufrages à avoir eu lieu près des Iles de la Madeleine. Il y aurait une soixantaine d’épaves près de l’île Brion. En 1932, Richard Dingwell sculptera deux stèles funéraires pour rendre hommage aux victimes du naufrage du Lady Seaton, mais ces stèles seront déplacées au cours des années 1970. L’île Brion  n’est plus habitée. Elle a été acquise en 1987 par le Ministère de l’environnement qui en a fait une réserve écologique.

6 décembre 1847 : Dissolution du 2e Parlement par le gouverneur Elgin.

Décembre 1847 : Élection des Réformistes. Robert Baldwin et Louis-Hippolyte La Fontaine forment le gouvernement (les élections se tiennent pendant quelques semaines par le moyen des brefs d’élection).

Sans date exacte

1847 : Inauguration de l’édifice de la Banque de Montréal, construit selon les dessins de l’architecte John Wells.

1847 : À Sherbrooke, se effectue la première opération sous anesthésie au Québec.

1847 : 10 mille immigrants meurent à cause de l’épidémie du typhus.

1847 : Le rabbin Abraham de Sola arrive de Londres pour prendre charge de la Spanish and Portuguese Synagogue. Il est nommé titulaire de la chaire de littérature hébraïque de l’Université McGill.

1847 : Fondation de la Compagnie du Cimetière Mont-Royal (en 1851 elle obtiendra un vaste terrain sur le Mont-Royal afin d’inhumer les défunts et créera ainsi l’un des plus beaux cimetières de l’Amérique.

1847 : La congrégation française des Sœurs de Sainte-Croix et des Sept-Douleurs arrive au Canada.

1847 : Inauguration du chemin de fer Montréal & Lachine.

1847 : Jean-Baptiste-Éric Dorion, «l’enfant terrible du Québec», fondé le journal L’Avenir qui prenait position contre le clergé québécois et pour l’annexion du Canada aux États-Unis.

1847 : Le typhus s’abat sur le Canada et plus de 10 mille personnes en meurent.

1847 : L’Angleterre annule la loi qui favorisait l’accès de céréales canadiennes sur les marchés anglais.

1847 : La place Jacques-Cartier obtient son nom actuel.

histoire se cache

Tout a une voix, tout a une histoire. Les histoires se cachent partout. (Théodore Roszak, écrivain américain, Les Mémoires d’Elizabeth Frankenstein). Photo : GrandQuebec.com

Pour compléter la lecture :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>