XIX siecle

Ligne du temps : 1844

Ligne du temps : 1844

Ligne du temps : 1844

Hiver 1844 : Déménagement de l'Administration et du siège du gouvernement de Kingston à Montréal. L’Assemblée et le Conseil législatif s’installent dans l'édifice du marché Sainte-Anne, situé place D’Youville. Le château Ramezay devient le siège des bureaux du gouvernement tandis que la résidence du gouverneur est aménagée au domaine de Monkland.

Mars 1844 : Érection canonique des Filles de la Charité d’Émilie Tavernier-Gamelin sous le nom de Sœurs de la Charité de la Providence. Les soeurs consacrent leur temps à diverses catégories de personnes démunies : orphelins, vieillards, malades mentaux, sourdes et muettes. Elles organisent des visites aux malades et aux pauvres à domicile.

17 avril 1844 : Élection partielle à Montréal. Lewis Thomas Drummond est élu, mais l’élection est marquée par des actes de violence et l’intervention de l’armée, faisant un blessé et un mort.

17 décembre 1844 : Fondation de l’Institut Canadien de Montréal, une «association littéraire et scientifique, un centre intellectuel aux diplômés des collèges classiques en l’absence d’une université laïque française».

20 décembre 1844 : Louis-Hippolyte La Fontaine propose à l’Assemblée législative d’approuver une adresse à la reine Victoria afin de la demander de recommander au Parlement impérial de révoquer l'article 41 de l'Acte d'Union, qui proscrit l'usage de la langue française dans tous les actes de la législature.

Sans date :

1844 : Ouverture de la bibliothèque de Montréal.

1844 : Fondation de la Congrégation des Soeurs des Saints-Noms de Jésus et de Marie, dont la mission principale est de contribuer à l’éducation et l’enseignement des jeunes filles.

1844 : Construction de l’église de bois de Sainte-Agnès, la plus ancienne de Charlevoix, classée aujourd’hui monument historique.

1844 : Le phare du Bicquet est mis au service des navigateurs. C’est l’un des phares les plus anciens toujours en pied.

1844 : James Ferrier, natif d’Écosse, est élu maire de Montréal.

1844 : La Ville de Québec organise son service de force municipale. Le premier chef de la police régulière de Québec est R.-H. Russel. Il servira dans le corps jusqu’en 1859.

1844 : Inauguration par Jacques Blanchard de l’Hôtel Blanchard, au 3, place Royal, à Québec (aujourd’hui Maison Picard et Maison Dumont.

1844 : La Congrégation Notre-Dame déménage son siège (l’Hôtel-Dieu de Québec) de la basse-ville de Québec (où elle s’était installée en 1685) à Sillery. Son école s’installe au couvent Saint-Roch.

1844 : Louis-Joseph Papineau est amnistié. Il rentrera d’exil en France en 1845.

1844 : John Young est nommé commissaire du Havre. Débutent les travaux d’aménagement du fleuve Saint Laurent pour permettre aux bateaux de remonter le fleuve jusqu’à Montréal.
 
1844 : Le premier Théâtre Royal de Montréal est démoli pour laisser la place au Marché Bonsecours.

9 décembre 1844 : Adoption de l’Acte pour mieux assurer l’indépendance de l’Assemblée législative du Québec. Cette loi rend inéligible à l’Assemblée législative un bon nombre de fonctionnaires publics, juges, shérifs, protonotaires, officiers de douane, maîtres de poste, membres du service civil, etc. De plus, elle enlève à certaines classes de citoyens leur droit de vote, en particulier aux juges, aux membres du clergé et à certains fonctionnaires (commissaires de banqueroute, recorders de cités et officiers de douane).

24 juin 1844 : Arrivée du gouverneur Metcalfe à Montréal. Il réussira à mettre fin à la crise ministérielle qui dure depuis le 27 novembre 1843.

2 septembre 1844 : Nomination de James Smith comme Procureur général du Bas-Canada et de Denis-Benjamin Papineau comme commissaire des Terres de la Couronne.

23 septembre 1844 : Dissolution du 1er Parlement du Canada Uni par le gouverneur Metcalfe et annonce d’un scrutin.

24 septembre 1844 : Émission des « brefs d’élection ». Les élections se déroulent du 24 septembre 1844 au 12 novembre 1844.

7 octobre 1844 : Nomination de Denis-Benjamin Viger comme président du Conseil exécutif.

12 novembre 1844 : Retour des « brefs d’élection ». Au Bas-Canada, le parti de La Fontaine, partisan du gouvernement responsable, obtient une majorité de 14 voix, soit 28 députés contre 14, tandis qu’au Haut-Canada les réformistes ou les partisans de Baldwin sont écrasés et ne comptent que 11 représentants. À Montréal, l’armée a dû intervenir pendant la campagne électorale et elle a disposé des canons près des bureaux de vote.

28 novembre 1844 : Ouverture de la 1re session du 2e Parlement par le gouverneur Metcalfe dans l’édifice du marché Sainte-Anne (sur la place D’Youville) à Montréal. Allan Napier MacNab (Hamilton, Haut-Canada) est élu orateur de l'Assemblée législative par 39 voix contre 36. Le Deuxième parlement de la province du Canada siège jusqu’en décembre 1847. Toutes les séances ont lieu à Montréal et la dissolution est annoncée le 6 décembre 1847.

histoire du canada

Les histoires sont là pour nous rappeler qu'il y a plus et autrement que la réalité, ou sinon comment ferions-nous pour changer la réalité?(Elisabeth Vonarburg, Les rêves de la Mer). Photo : © GrandQuebec

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>