XIX siecle

Ligne du temps : 1834

Ligne du temps : 1834

Ligne du temps : 1834

7 janvier 1834 – 18 mars 1834 : Tenue des élections générales au Bas-Canada. Louis-Joseph Papineau obtient une écrasante victoire électorale.

23 janvier 1834 : Le château Saint-Louis, résidence des gouverneurs depuis le XVIIe siècle, est détruit par le feu et ne sera plus reconstruit. L’édifice avait été reconstruit et réaménagé à maintes reprises. Le feu éclate dans l’après-midi dans la partie supérieure du château St. Louis qui a été réduit en cendres du haut en bas. On a eu le temps de sauver tout l’ameublement et les meubles et effets particuliers de Lord Aylmer, qui étaient assurés pour £3000. Le feu a duré jusqu’au matin 24 janvier. Le froid excessif qu’il faisait a beaucoup nui au jeu des pompes. Malgré cela dans un édifice aussi haut, aussi grand, et où l’on ne pouvait servir le feu que d’un côté, il n’y avait guère de chance de le sauver. Les médias de l’époque font écho de ce malheureux épisode, en soulignant la nécessité de faire dans les grands édifices publics des murs avec garde-feu au-dessus du toit, et portes de fer dans l’intérieur, de distance en distance. De cette manière on ne risque de perdre qu’une partie de l’édifice.

21 février 1834 : Dépôt de 92 résolutions qui constituent un véritable programme politique du Parti patriote (Parti canadien). Ces résolutions recommandent, entre autres, que les membres du Conseil législatif et exécutif soient élus et que les ministres soient choisis parmi leurs pairs et soient responsables devant l’Assemblée législative. D’ailleurs, les résolutions recommandent que le budget soit contrôlé par l’Assemblée, laquelle doit obtenir les mêmes pouvoirs, privilèges et immunités que le parlement britannique. En dépit des votes contre, les résolutions sont adoptées à la majorité et envoyées à Londres pour régler l’impasse politique. Les résolutions sont rejetées et les députés canadiens encourageront un boycott des produits britanniques.

18 mai 1834 : Vers 3 heures, on voit au-dessus de l’église des Récollets, à Montréal, une boule lumineuse en forme de ballon descendre avec une grande rapidité en gagnant l’Est; un instant après on remarque une lumière éblouissante qui a l’air d’avoir été produite par ce météore en éclatant. (Paru dans La Minerve, 19 mai 1834).

Juin 1834 (date exacte inconnue) : Un cyclone terrible passe sur la ville de Montréal. Les tours de l’église paroissiale ne sont pas encore terminées et leur sommet est revêtu d’un « cap », d’une charpente très lourde, assujettie par une couverture de plomb très épaisse. Le cyclone est assez violent pour enlever un des « caps » qui tournoie dans l’air et va s’abattre sur le toit de la troisième maison de la rue Notre-Dame, près de l’endroit où s trouvait plus tard l’atelier de photographie de M. Archambault, immédiatement à l’est du nouvel édifice Dulhut. La toiture fut mise en pièces, mais heureusement personne ne fut blessé.

24 juin 1834 : Ludger Duvernay fonde la Société Saint-Jean-Baptiste qui a pour but la défense des droits du peuple du Bas-Canada et qui propose que la Saint-Jean devienne la Fête nationale.

7 août 1834 : Naît Sévère Rivard, (à Yamachiche) avocat, homme politique et homme d’affaires, maire de Montréal de 1879 è 1891. Décédera à Montréal le 4 février 1888.

9 août 1834 : Naissance d’Hector Fabre, journaliste, écrivain, diplomate et sénateur, décédé le 2 septembre 1910.

Automne 1834 : Les travaux du nouvel édifice parlementaire sont terminés.

Octobre-novembre 1834 : Lors des élections générales, 95 % des électeurs votent pour Joseph-Louis  Papineau et le parti des Patriotes qui obtient 78 députés sur 84.

Sans date exacte :

1834 : La population blanche du Bas-Canada est de 650 000 âmes et la population blanche du Haut-Canada est de 450 000 âmes.

1834 : L’esclavage est aboli dans toutes les colonies britanniques

1834 : L’équipe de la crosse de Caughnawaga (Kahnawake) fait une démonstration du jeu à Montréal. À partir de ce moment-là, l’intérêt pour le jeu de la crosse s’accroît.

1834 : Le deuxième maire de la ville de Québec, M. René-Edouard Caron est élu par le Conseil de la ville de Québec.

1834 : Jacques Viger est élu maire de Montréal par le Conseil exécutif. Il fait adopter  Les armes de Montréal. Seul le maire reçoit des appointements qui ne doivent pas dépasser $400.00.

1834 : Le maire de Montréal Jacques Viger fait don, avec M. Lacroix, de propriétés que la ville a converties en parc public, le parc Viger, le tout premier parc de la ville.

1834 : Les parlementaires du Bas-Canada, de même que les Patriotes, sous la gouverne de Louis-Joseph Papineau, expriment leur intention de retirer le droit de vote aux femmes (ce qui deviendra réalité en 1849)

1834 : Une épidémie de choléra s’abat sur le Bas-Canada.

puits histoire du canada

C’est quand le puits est sec que l’eau devient richesse (Proverbe français). Photo : © GrandQuebec.com

À lire également :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>