XIX siecle

Ligne du temps : 1822

Ligne du temps : 1822

Ligne du temps : 1822

Sans date exacte :

1822 : Fondation de la Chambre de Commerce de Montréal (Board of Trade of Montreal).

1822 : Démolition du pont Dorchester, sur la rivière St-Charles, inauguré en septembre 1789, le tout premier pont de Québec.

1822 : Les derniers secteurs de l’enceinte autour de la ville de Montréal sont démolis (les travaux de démolition commencèrent en 1804).

1822 : La première émission bilingue a lieu. La Chambre de Commerce de Montréal émet des pièces de 2 pences. Sur le côté face on voit les mots «Prospérité et Grandeur» – «Prosperity and Greatness».

1822 : Construction de l’école de rang Hyatt, dans le hameau de Milby. Il s’agit de l’un des plus anciens bâtiments de la région de Sherbrooke, qui témoigne de l’époque des premiers colons.

1822 : Les dames de la bonne société organisent une des premières sociétés de charité laïque, la Female Compassionate Society afin d’assister lors de l’accouchement «les épouses légitimes, protestantes ou catholiques»

1822 : Fondation du Montreal Orphan Asylum, dont la vocation première est d’accueillir des orphelins âgés de deux à douze ans, sans parenté pouvant en assumer la charge.

1822 : L’Assemblée législative du Bas Canada octroie la charte à la Banque de Montréal. Ainsi, la première banque canadienne, fondée en 1817, peut continuer de contribuer à l’élaboration de l’infrastructure naissante du pays.

Jour par jour

26 janvier 1822 : Naissance à Saint-Ambroise-de-la-Jeune-Lorette, d’Antoine Racine, premier évêque de Sherbrooke et des Cantons-de-l’Est (décédé en 1893).

25 janvier 1822 : Naissance à York (aujourd’hui, Toronto), de William McDougall, avocat, propriétaire de journaux, homme politique, l’un des pères de la Confédération canadienne (décédé en 1905).

20 juin 1822 : À Londres, présentation à la Chambre des communes d’un projet de loi qui a pour objet de réglementer le commerce des provinces du Bas-Canada et du Haut-Canada, et qui, dans l'une de ses parties, propose d'unir les deux législatures du Canada.

30 juillet 1822 : À Londres, présentation à la Chambre des communes d’un nouveau projet de loi unissant les deux législatures du Bas-Canada et du Haut-Canada. Le projet prévoit la création au Bas-Canada de nouvelles circonscriptions électorales dans les «townships», l’anglais comme langue des débats et de l’appareil législatif, l’approbation par les autorités civiles de la nomination des curés. L’étude du projet de loi est remise après la session.

7 octobre 1822 : À Montréal, grande assemblée publique de protestation contre le projet d'union du Bas et du Haut-Canada. On y adopte des résolutions pour le maintien de la constitution de 1791.

15 octobre 1822 : À Québec, grande assemblée publique de protestation contre le projet d’union du Bas et du Haut-Canada. On forme des comités constitutionnels antiunionistes qui organisent la signature d'une pétition contre l’union, qui comptera plus de 60 000 noms au Bas-Canada.

histoire du canada

L’Histoire est ce qu’on écrit, pas ce dont on se souvient (Alastair Reynolds, Les Fleurs de Minla, traduit par Laurent Queyssi). Photo : © GrandQuebbec.com

Lire aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>