XIX siecle

Décès : 1850 – 1859

Décès : 1850 – 1859

Décès au XIXe siècle

(période de 1851 à 1899)

des personnages de renom

1853

17 mai 1853 : Décès de l’abbé Jérôme Demers, vicaire général du diocèse de Québec, professeur de philosophie et d’architecture au Petit Séminaire de Québec, directeur du Séminaire de Québec. Il publia le premier manuel de philosophie à être édité au Canada français. Né le 1er août 1774, à Saint-Nicolas (aujourd’hui, secteur de Lévis). Un pavillon du Séminaire de Québec est nommé en son honneur.

1854

16 juillet 1854 : Meurt Édouard-Raymond Fabre, libraire,  fonctionnaire, homme politique. Il est un Patriote pendant les rebellons de 1837-1838. En 1849, il est élu maire de Montréal. Il occupe ce poste jusqu’à 1851. Il était né le 15 septembre 1799 à Montréal,

21 septembre 1854 : Décès à Québec de James Huston, né le 17 août 1820 dans la même ville, typographe, journaliste, auteur di Répertoire national ou Recueil de littérature canadienne qui fut la première compilation à paraître sur la littérature franco-canadienne. Membre fondateur de l’Institut canadien de Montréal en 1844, il en devint le président en 1847. Plusieurs historiens de la littérature, dont Edmond Lareau et Pierre de Grandpré, ont fait appel au Répertoire national pour expliquer les origines de la littérature canadienne. Une partie de l’oeuvre est réédité en 1853 à Paris sous le titre de Légendes canadiennes.

1855

21 juin 1855 : Décès de Joseph Légaré, peintre, propriétaire foncier, propriétaire de galeries d’art, homme politique et juge de paix, né le 10 mars 1795 à Québec. En 1828, il mérite une médaille de la Société pour l’encouragement des sciences et des arts en Canada, fondée à Québec, pour un tableau de sa composition intitulé le Massacre des Hurons par les Iroquois. Il peint 250 œuvres. Après sa mort, une grande partie de son œuvre demeura la propriété de sa veuve avant de passer en quasi-totalité entre les mains de l’Université Laval, en 1874.

1858

1858 : Décès, à Marseille, de Joseph-David Mermet, lieutenant et poète. Né à Lyon, en 1775, il est légitimiste (monarchiste) ardent et fait service dans le régiment suisse de Watteville, en Sicile. En 1813, il vient au Canada pour combattre les Américains. En garnison à Kingston, il rencontre Jacques Viger avec qui il échange des dizaines de lettres. Il écrit plusieurs poèmes et les fait paraître dans Le Spectateur canadien. Il retourne en France après la Restauration, en 1816. Sa poésie raconte dans un style épique les événements militaires du Canada à l’époque de la guerre de 1812. « La Victoire du Châteauguay », parue en 1813, est considéré par la critique comme son poème le mieux réussi.

3 août 1858 : Meurt Michel Bibaud (né le 19 janvier 1782), historien, poète, journaliste, fondateur de plusieurs journaux, juge de paix. Il est surtout connu parce qu’il est le premier Canadien-français à écrire une Histoire du Canada (1837-1844), mais il se limite dans son récit à une chronologie stricte des événements.

1859

5 mars 1859 : S’éteint à Montréal Joseph Bourret, maire de Montréal entre 1842 et 1844 et entre 1847 et 1849. Né à Louiseville le 18 juin 1802.

eglise ancienne

Nous tremblons de mourir et nous tremblons de vivre. Nous sommes pour toujours en deçà de la mort. (Jour de colère, Pierre Emmanuel, journaliste, poète et essayiste français). Photo : © GrandQuebec.com

À lire également :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>