XIX siecle

Décès au XIX siècle (1801-1850)

Décès au XIX siècle (1801-1850)

Décès entre 1801 et 1850

des Québécoises et Québécois illustres

1801

28 décembre 1801 : Décès de Samuel Johannes Holland, ingénieur militaire britannique, arpenteur, hydrographe, homme politique et propriétaire foncier, né en 1728 à Nimègue, Pays-Bas. Il a dressé de nombreuses cartes géographiques du Bas et du Haut Canada et il fut un personnage important dans la vie politique du Canada.

1802

14 juillet 1802 : Meurt à Baie-Saint-Paul John Nairne. Né le 1er mars 1731 en Écosse et issu d’une famille noble, il s’engage dans la Scots Brigade, en 1748. Après neuf ans de service, il est promu lieutenant dans le 78e règlement d’infanterie de sa Majesté, connu sous le nom de Fraser Highlanders, et s’embarque pour la Nouvelle-France en 1757. Il participe à la Guerre de Sept ans et est nommé capitaine en 1761. Il prend possession de la seigneurie de Murray Bay, en 1762. En1766, il épouse Christiana Emery avec qui il aura neuf enfants. En 1775, il assiste avec brio au siège de Québec et accède au rang de major puis, à la fin de la guerre, à celui de lieutenant-colonel. Il devient colonel de la milice de Baie-Saint-Paul, pour le demeurer jusqu’à la fin de ses jours.

1804

4 octobre 1804 : Meurt à Saint-Michel-d’Yamaska Théophile Dugast, missionnaire et prêtre. Il est curé d’Yamaska. Il signe de nombreux actes de baptême et de décès qui témoignent du développement de la région. Il est inhumé le 16 octobre, dans l’église. Il était né le 4 juillet 1743 à Montréal (ou en France, en  1738).

1808

10 novembre 1808 : Meurt à Maidenhaead, en Angleterre, Guy Carleton, Lord Dorchester, le deuxième gouverneur de la Province of Quebec et le premier gouverneur général de l’Amérique du Nord britannique. Il est surtout connu sous le nom de Lord Dorchester. Né à Strabane, en Irlande, le 3 septembre 1724, il s’engage dans l’armée britannique le 21 mai 1742. Il participe au siège de la ville de Québec en 1759, où il est blessé au cours de la bataille des plaines d’Abraham. Il prend par la suite plusieurs positions importantes dans la colonie britannique de Québec. Il est nommé lieutenant-gouverneur et administrateur en avril 1766. En octobre 1768, il est nommé capitaine général et gouverneur en chef du Canada. Il est populaire auprès des Québécois de langue française. Il est nommé en mars 1782 commandant en chef des forces britanniques en Amérique du Nord. En avril 1786 il est nommé gouverneur général pour l’ensemble des colonies britanniques d’Amérique du Nord. Il termine sa vie dans ses diverses demeures de la campagne anglaise.

1809

2 ou 3 juillet 1809 : Meurt à Montréal Joseph Quesnel. Né à Saint-Malo, en France, le 15 novembre 1746, compositeur, violoniste, dramaturge, poète, auteur de librettos d’opéras, directeur de troupe théâtrale. Il déménage à Montréal en 1779. L’opéra Colas et Colinette, créé le 14 janvier 1790, est le premier opéra comique dont la composition et une représentation ont lieu au Québec et vraisemblablement en Amérique du Nord. Il a écrit deux pièces : L’Anglomanie ou Le Dîner à l’anglaise et Les Républicains français. Une rue de l’arrondissement des Rivières de la ville de Québec porte le nom de rue Quesnel en son honneur.

1811

20 août 1811 : Décès à Paris de Louis-Antoine de Bougainville, comte de Bougainville officier de l’armée français, héros de la guerre pour la Nouvelle-France, né le 12 novembre 1729 à Paris.

1813

19 décembre 1813 : James McGill est décédé à Montréal. Né le 6 octobre 1744 à Glasgow, en Écosse, il était un homme d’affaires, marchand, homme politique et philanthrope écossais. James McGill a été enterré au cimetière protestant « Dufferin Square Cemetery », mais en 1875, ses restes ont été transférés en face de l’édifice des Arts, sur le campus du centre-ville de l’université McGill.

1829

27 février 1829 : Décès du héros de guerre, conseiller législatif du Bas-Canada, Charles-Michel d’Irumberry de Salaberry.

20 novembre 1829 : Meurt à Sainte-Marie-de-Monnoir, le prêtre Charles-Ambroise-Brouillet. Né le 4 mai 1768, il est ordonné prêtre le 21 septembre 1800, il est vicaire à Saint-Denis, Chambly, Montérégie,  curé en 1805 à Saint-François-des-Abénaquis, vicaire en 1817 à Saint-Philippe, Montérégie, vicaire en 1825 à Sainte-Marie-de-Monnoir. Son rôle dans le développement des régions desservies est très important.

1830

25 août 1830 : Décès du vieux soldat anglais James Thompson dans sa résidence de Québec, rue Parloir. En 1775, lors de l’invasion américaine, Thompson est chargé des travaux de défense de Québec. On lui doit donc en partie le succès des Canadiens qui ont réussi à repousser les forces américaines. Né en Écosse en 1731.

1831

18 mai 1831 : Meurt à Montréal John Richardson, natif de Portsoy, Écosse, marchand prospère, fondateur de la Banque de Montréal,  membre du Beaver Club, politicien, chef du contre-espionnage du Bas-Canada. Il fait ses études au King’s College d’Aberdeen, en Écosse.  En 1779, il devient capitaine des fusiliers marins sur le corsaire Vengeance. En 1787, il est envoyé à Montréal par sa compagnie qui étend, grâce à lui, le commerce transitaire, surtout vers Kingston, dans le Haut-Canada, et York (Toronto). En 1796, il est nommé chef du service de contre-espionnage du Bas-Canada. Durant la guerre de 1812, il sert dans les Montreal Incorporated Volunteers. En 1816, il entre au Conseil législatif du Bas-Canada. Après son décès, au port de Montréal, les pavillons des navires furent sont en berne jusqu’aux obsèques nationales, à la Christ Church, où une plaque est consacrée à sa mémoire.

1841

7 mars 1841 : Mort à Halifax de Philippe Aubert de Gaspé fils, auteur du premier roman de la littérature canadienne-française L`Influence d’un livre qui paraît en septembre 1837. Il était né à Québec, le 8 avril 1814.

1843

26 avril 1843 : Meurt à Saint-Hyacinthe Louis Dulongpré, né probablement à Saint-Denis, près de Paris, le 16 avril 1759. Il vient en Amérique du Nord avec les troupes françaises dépêchées pour soutenir les insurgés américains lors de la guerre d’indépendance américaine. En 1785, il est attesté à Montréal. Il connaît beaucoup de succès comme peintre, notamment grâce à son réseau étendu de relations. Au cours d’une carrière de peintre qui s’étend sur un quart de siècle, il peint plus de 3 000 portraits et tableaux à thème religieux pour des églises paroissiales et des couvents. De ces peintures, seule une petite partie a été retrouvée et formellement identifiée.

19 mai 1843 : Décès à Alwington de Charles Bagot (né le 23 septembre 1781), diplomate qui occupa le poste de gouverneur général de la province du Canada de 1841 à 1843. On lui doit la première extradition criminelle du Canada aux États-Unis de l’esclave fugitif, Nelson Hacket (Hackett). La consternation du public, ainsi que des abolitionnistes aux États-Unis et au Canada, fut telle que le mécontentement conduisit à un traité formel codifiant les règles d’extradition, qui en retour émut considérablement les fugitifs, les abolitionnistes et les propriétaires d’esclaves.

30 décembre 1843 : Meurt à Drummondville Frederick George Heriot, officier dans l’armée et dans la milice, propriétaire terrien, juge de paix, fonctionnaire, homme politique. Il était né le 11 janvier 1786, à St. Hélier, île de Jersey. Dès l’âge de 15 ans, il entre dans l’armée à titre d’enseigne. Il voyage au Canada en 1802 et il est promu capitaine en 1808 et major de brigade en 1811. Il est nommé officier au corps des Voltigeurs canadiens le 26 mars 1813. Il participe au combat de Crysler’s Farm, dans le Haut-Canada, entre autres, au cours duquel il faillit être fait prisonnier et ne réussit à s’échapper que grâce à ses talents de cavalier ; sa conduite lui vaut une citation et une médaille d’or. Le 11 avril 1814, il est nomme commandant des Voltigeurs. Le 1er mai 1815, il devient le directeur des villages militaires du Bas-Canada et il s’installe près de la ville de Drummondville qu’il fonde. Il cumule les fonctions de juge de paix, de commissaire et visiteur des écoles, ainsi que de commissaire chargé de la construction des routes dans la région. À la subdivision de la circonscription de Buckingham en 1829, il est élu député de la nouvelle circonscription de Drummond le 7 novembre. Ses états de service lui valent la croix de compagnon de l’ordre du Bain en 1822 et, en 1826, le titre d’aide de camp du gouverneur. Le 22 juillet 1830, il avait atteint le grade de colonel et il allait être promu major général le 23 novembre 1841.

5 avril 1844 : Meurt à Québec Joseph-François Perreault, professeur, archiviste, fondateur et directeur d’écoles, didacticien, rédacteur de manuels scolaires, homme politique. Né le 2 juin 1753, dans la ville de Québec, il fait ses études au Petit Séminaire de Québec. Dès l`âge de 34 ans se consacre à la culture. Il s’occupe d’abord de théâtre de société à Montréal. Il participe à la création du journal Le Courrier de Québec, en 1806, avec le juge De Bonne et Jacques Labrie. Il œuvre aussi au journal Le Vrai Canadien, dans les années 1810. En 1832, il y publie une brochure intitulée Moyens de conserver nos institutions, notre langue et nos lois. Il fait paraître son projet d’organisation scolaire pour le Bas-Canada dans La Gazette de Québec (le journal officiel du gouvernement), le 3 octobre 1833. En 1796, il est élu député du Comté de Huntingdon à la Chambre d’assemblée du Bas-Canada. Il est réélu en 1800, mais défait, en 1804, 1808 et 1810. Il est franc-maçon et il est élu « second grand surveillant » de la « Provincial Grand Lodge of Lower Canada », en 1812 et grand maître provincial adjoint en 1920. Le monument Perrault. Le monument Joseph-François-Perreault, œuvre de Raoul Hunter, se trouve à Québec devant l’école du même nom, chemin Sainte-Foy, près de l’avenue Cartier.

1847

18 mars 1847 : Meurt à Woolwich, Grande-Bretagne, James Pattison Cockburn, militaire et aquarelliste, né le 18 mars 1779 à New York. Il est élevé dans une famille de militaires. Il fait ses études à la Royal Military Academy de Woolwich. Il séjourne deux fois à Québec en tant qu’officier de la Royal Artillery, de 1822 à 1823, et de 1826 à 1832, en tant que commandant. Ses peintures témoignent avec précision de l’architecture de la ville de Québec. En 1831, il publie son propre récit de voyages, Quebec and Its Environs. Deux ans plus tard, à Londres, il réalise une série d’aquatintes de la ville de Québec et de Niagara Falls.

1849

11 août 1849 : Décède à Montréal Elzear Bédard, juge, premier maire de la cité de Québec (1833 – 1834), député à l’Assemblée législative du Bas-Canada. Né dans la paroisse Notre-Dame de Québec le 24 juillet 1799.

1850

23 février 1850 : Décès de Matthew Whitworth-Aylmer, 5e baron Aylmer, officier et administrateur colonial britannique, gouverneur général de l’Amérique du Nord britannique. (Né le 24 mai 1775).

21 juin 1850 : Décès de Barthélemy Joliette, fondateur de la ville de Joliette, notaire et lieutenant-colonel (né le 9 septembre 1789 à Montmagny).

3 octobre 1850 : Meurt à Québec Mgr Joseph Signay, archevêque de Québec de 1833 à 1850. Il devient évêque de Québec à la mort de Mgr Panet, et prend possession du poste le 16 février 1833. Il fut inhumé le 7 octobre 1850 dans le sanctuaire de la cathédrale de Québec, côté de l’épitre. Il était né le 8 novembre 1778 à Québec.

4 octobre 1850 : Décès de Cyrille-Hector-Octave Côté, médecin, homme politique, Patriote, journaliste et ministre baptiste. Décédé à Hinesburg, l’État du Vermont.

structure tour eiffel

La mort est un ennemi supérieur en ombres. (André Ruellan, médecin et écrivain français). Photo : © GrandQuebec.com

Pour en apprendre plus :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>