XIX siecle

Décès : 1880 – 1889

Décès : 1880 – 1889

Décès au XIXe siècle

(la période de 1880 à 1889)

de personnages de renom

1880

28 février 1880 : Décès de Gonzalve Doutre, président de l’Institut canadien de Montréal, avocat, professeur, écrivain, historien, docteur en droit. Il naît à Montréal le 12 juillet 1842. Il est à l’origine de la réorganisation du Barreau québécois, il surveillé au Parlement l’adoption de la loi sur le Barreau de 1866. Élu président de l’Institut canadien, il fait face à Mgr Bourget, chef de l’ultramontanisme pendant de longues années.

1881

9 janvier 1881 : Décédé à Outremont Pierre Beaubien (né le 13 août 1796 à Baie-du-Febvre), médecin, homme politique, député à l’Assemblée législative, conseilleur et échevin de la ville de Montréal fondateur de la ville d’Outremont. Il joua un rôle important dans le développement des sociétés bancaires canadiennes, il participa notamment à la fondation de la Banque d’Épargne de la Cité et du District de Montréal, lancée par Mgr Ignace Bourget, et siégea au conseil d’administration jusqu’en 1850. Membre de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal, élu son président en 1859.

28 janvier 1881 : Est décédé à Rivière-Ouelle Luc Letellier de Saint-Just, lieutenant-gouverneur, ministre. Né à Rivière-Ouelle, le 12 mai 1820, il fait ses études à l’École primaire de Rivière-Ouelle et de Kamouraska, au Collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière et au Petit Séminaire de Québec. Il est reçu notaire en 1841. Il est élu député à plusieurs reprises. Il fait partie de différents ministères. Il est nommé lieutenant-gouverneur de la province de Québec le 15 décembre 1876. Il perd son poste le 25 juillet 1879.

28 septembre 1881 : Mort à Montréal de James D. Duncan (né en 1806 à Coleraine, Irlande du Nord), artiste peintre, professeur. Il émigre au Bas-Canada vers 1825. Ila peint des scènes de la vie montréalaise, dont l’incendie de 1852, des paysages et des portraits. Ses œuvres demeurent l’un des plus importants témoignages de l’architecture montréalaise.

1882

7 août 1882 : Meurt à Ottawa Antoine Gérin-Lajoie, poète, romancier, avocat, fonctionnaire. Né à Yamachiche, le 4 août 1824, il est l’auteur du roman canadien Jean Rivard, de l’étude Dix ans d’histoire du Canada et de la chanson « Un Canadien errant ». Il fait ses études classiques à Nicolet, il travaille comme avocat et il occupe de différentes fonctions au sein du gouvernement, dont le poste de conservateur de la bibliothèque du Parlement fédéral du Canada.

1884

1er mars 1884 : Décès de Jean-Baptiste Renaud, industriel de Québec, l’un des hommes d’affaires francophones les plus importants au Canada en raison de sa participation dans un grand nombre de compagnies. Sa mort n’entraîna pas la disparition de son commerce qui continua de prospérer sous la direction de ses associés Le Moine et Chateauvert. En 1912, la maison J.-B. Renaud avait un chiffre d’affaires annuel de $3 000 000, somme très grande pour l’époque. Il était né le 22 juin 1816.

5 mars 1884 : Meurt à Québec George Okill Stuart (né à York, le 12 octobre 1807), avocat, juge, homme politique. Il étudie le droit auprès de son oncle James Stuart, Procureur général du Bas-Canada et il est admis au Barreau en 1830. Il est élu député et occupe plusieurs postes d’importance : bâtonnier du Barreau de Québec de 1851 à 1853, conseiller de la reine en 1854, juge adjoint de la Cour supérieure du Bas-Canada 1855), juge de la Cour de vice-amirauté de la Cité de Québec (1874).

15 novembre 1884 : Décès des suites d’une tuberculose de Frédéric Houde, né le 23 septembre 1847, à Rivière-du-Loup, journaliste, écrivain, rédacteur en chef, homme politique, député fédéral.

1885

25 février 1885 : Meurt à Whitewood, Saskatchewan, Joseph-Édouard Cauchon, homme politique, journaliste, rédacteur. Il est cofondateur du Journal de Québec (1842) et il occupe les fonctions de premier ministre de Québec pendant une quinzaine de jours, mais il ne réussit pas à former son cabinet. Il est nommé lieutenant-gouverneur du Manitoba en 1884, peu avant son décès. Il était né à Québec le 31 décembre 1816.

15 avril 1885 : Décès d’Oscar Dunn, célèbre journaliste qui collabora à plusieurs journaux et revues. Il était né à Coteau-du-Lac le 14 février 1845.

8 juin 1885 : Décès de Mgr Ignace Bourget, ancien évêque de Montréal. Il était  né à St-Joseph-de-la-Pointe-Lévy (Lévis) le 30 octobre 1799 et décédé à Sault-au-Récollet (Montréal-Nord). Il fait ses études à Québec et à Nicolet. Il est ordonné prêtre le 30 novembre 1822, à Montréal. Il est nommé secrétaire de Mgr Lartigue, auxiliaire de Québec en résidence à Montréal. Le 10 mars 1837, il est élu évêque de Telmesse et coadjuteur de Montréal. Il est sacré le 25 juillet 1837. Nommé évêque de Montréal en 1840, il démissionne en 1876. Il participe au concile Vatican I de 1870. C’est aussi lui qui commence en 1870 la construction de la Cathédrale Marie-Reine-du-Monde sur le modèle de Saint-Pierre de Rome.  En 1867 ou 1868, c’’est surtout à lui que l’on doit le mouvement des zouaves, qui mène à Rome, pour la défense de Pie IX, des centaines de jeunes Canadiens. Il crée des monastères du Précieux-Sang et des Carmélites en 1874-1875, ainsi que deux monastères de pieuses recluses, celui du Précieux-Sang fondé en 1874 et celui des Carmélites fondé en 1875. Il démissionne le 11 mai 1876.

25 juin 1885 : S’éteint en fonctions Jean-Louis Beaudry, maire de Montréal (1862-1865, 1877-1879, 1881-1885), né à Saint-Henri-de-Mascouche (aujourd’hui, Mascouche), le 27 mars 1809.

17 juillet 1885 : Décède Jean-Charles Chapais, marchand et homme politique, considéré comme l’un des pères de la Confédération canadienne. Né le 2 décembre 1811 à Rivière-Ouelle, il est élu maire du village de Saint-Denis en 1845 et député de Kamouraska en 1851. En 1864, il participe à la conférence de Québec pour négocier, comme représentant du Canada Est en faveur de plus grands pouvoirs pour les gouvernements provinciaux dans le futur système fédéral canadien. En 1867, il devient ministre de l’agriculture. Il est nommé sénateur en 1868 et restera sénateur jusqu’à sa mort. La ville de Chapais au Québec a été nommé en son honneur. Il est inhumé dans l’église Saint-Denis-de-la-Bouteillerie au Bas-Saint-Laurent.

4 août 1885 : Meurt à Saint-Jérôme Jean-Baptiste Lefebvre de Villemure, homme politique, maire de Saint-Jérôme. Né à Terrebonne, le 29 janvier 1828, il travaille d’abord comme instituteur, il devient notaire le 14 juin 1851, il est nommé maître de poste à Saint-Jérôme en 1861. Il est maire de Saint-Jérôme de 1874 à 1879, puis échevin de 1879 à 1881. Nommé conseiller législatif de la division des Mille-Isles le 3 juin 1880 pour le Parti conservateur. Il démissionne le 4 mars 1882. Il est inhumé dans le caveau de l’église de Saint-Jérôme, le 8 août 1885.

1er septembre 1885 : Décès de Marie-Josephte Fitzbach, mère Marie du Sacré-Cœur, fondatrice et première mère supérieure des Servantes du Cœur Immaculé de Marie du Bon-Pasteur de Québec. La congrégation est présente aujourd’hui au Québec, au Canada et dans six pays du monde. Elle était née le 16 octobre 1806, à Saint-Valier.

1885 (date exacte inconnue) : Décès à Montréal de Côme-Séraphin Cherrier, avocat et homme politique, député de Montréal, né à Repentigny en 1798.

1885 (date exacte inconnue) : Décès d’Henri de Brie (né en 1825), premier curé de Sainte-Justine,, compté de Dorchester (aujourd’hui, Bellechasse), membre de l’ordre de la Trappe de Notre-Dame du Saint-Esprit. Né en 1825 aux Pays-Bas.

1886

1er janvier 1886 : Décès de Robert Chambers, politicien, avocat, 17e maire de la Ville de Québec, dernier maire anglophone de la vieille capitale. Né à Hull le 17 mars 1809.

3 février 1886 : Décès à Montréal de Joseph Doutre, avocat, membre et directeur de l’Institut canadien de Montréal, écrivain, journaliste, homme politique. Il mène une lutte anticléricale sans précédent contre Mgr Ignace Bourget avant de réaliser que sa cause était perdue. Il publie en 1844 un roman intitulé Les Fiancés de 1812, mais son livre fut condamné par l’Église et jugé immoral. Pourtant, il écrit en 1846 un récit de relation incestueuse qui s’inspirait du René de Chateaubriant. Il exige la suppression des dîmes et l’annexion du Canada aux États-Unis. Auteur dans plusieurs revues juridiques, il plaide en faveur des censitaires et prend une part active dans l’affaire Joseph Guibord. Il est enterré dans le cimetière protestant de Mont-Royal. Il était né à Beauharnois, le 11 mars 1825.

30 mars 1886 : Décès à Montréal de Joseph-Alfred Mousseau, juge, 6e premier ministre du Québec, avocat. Il démissionne le 1er novembre 1884, comme premier ministre du Québec. Il est nommé juge à Rimouski le même jour. Il était né le 17 juillet 1837 à Sainte-Geneviève-de-Berthier. Il est enterré au cimetière Notre-Dame-des-Neiges, à Montréal.

25 juin 1886 : Mort de Jean-Louis Beaudry, politicien, maire de Montréal, homme d’affaires. Né le 27 mars 1809, dans la paroisse Saint-Henri de Mascouche, il quitte le milieu agricole à l’âge de quatorze ans pour débuter une carrière commerciale à Montréal. En association avec son frère Jean-Baptiste, il ouvre en 1834, une entreprise spécialisée dans la vente de marchandises sèches et dans la liquidation de faillites qui sera un succès financier. Vice-président des Fils de la liberté, en 1837, se rallie à Louis-Hippolyte La Fontaine tout en restant dans le milieu des affaires. Il s’expatrie pour revenir après la proclamation de l’amnistie en juin 1838. Il est élu échevin du Quartier Saint-Jacques au conseil municipal de Montréal de juin 1860 avant d’être élu maire de Montréal en février 1862. Il est défait en février 1866 en raison de ses interventions jugées frauduleuses. En 1867, il est nommé membre du conseil législatif pour Alma. Revenu à la mairie de Montréal en mars 1877, il est défait en mars 1879 avant d’être réélu en mars 1881. Son corps a été mis en terre dans le cimetière Notre-Dame-des-Neiges le 28 juin.

1887

25 février 1887 : Décès de Mgr Augustin-Magloire Blanchet à Vancouver (territoire de Washington à l’époque). Né à St-Pierre-du-Sud, Bas-Canada, le 22 août 1797, il est ordonné prêtre le 3 juin 1821. Il est missionnaire et curé de plusieurs paroisses. Il est emprisonné le 16 décembre 1837 et libéré le 31 mars 1838 monnayant un cautionnement. Il est consacré évêque dans la cathédrale de Montréal le 27 septembre 1846. En 1850, il est nommé évêque du diocèse de Nesqually (diocèse de Seatle, Washington). Il démissionne de son poste et devient évêque in partibus infidelium d’Idora le 23 décembre 1879 ; il demeure dans le diocèse de Nesqually jusqu’à sa mort.

9 juillet 1887 : Meurt à Montréal François-Maximilien Bibaud, journaliste, avocat, enseignant. Il est admis au Barreau de Montréal en 1851, il enseigne le droit et il publie de nombreux ouvrages juridiques et historiques. Il était né à Montréal le 23 octobre 1823.

19 août 1887 : Décès à Montréal d’Édouard-Elzéar Gérin, journaliste, avocat et homme politique (né à Yamachiche, le 14 novembre 1843). Il fait ses études classiques au séminaire de Nicolet. Il devient journaliste et il collabore dans plusieurs publications, dont le Journal de Québec, La Minerve, le Canadien, le Constitutionnel, etc. Il devient avocat, est admit au barreau en 1868 et vient exercer sa profession à Trois-Rivières. Il se présente aux élections fédérales, mais il est battu. En 1875, il est élu au provincial.

1er octobre 1887 : Meurt à Montréal Louis-Adélard Senécal, homme d’affaires et politicien, personnage controversé, vu par ses contemporains soit comme un spéculateur peu scrupuleux et malhonnête sans scrupule qui n’hésite pas à puiser dans les coffres de l’État pour s’enrichir, mais considéré par d’autres comme la personne qui a incarné le réveil économique des Canadiens-français. Il commence sa carrière en 1851, en devenant copropriétaire d’un magasin général à Verchères. En 1854, il crée avec son père et son beau-père la Senécal, Dansereau et Compagnie, ensuite, il fonde plusieurs compagnies, dont la Compagnie de navigation d’Yamaska, la Compagnie de navigation de Trois-Rivières, la Compagnie des moulins à vapeur de Pierreville, la compagnie des Chemins de fer Richelieu, Drummond et Arthabaska, etc. Il est élu député aux niveaux provincial et fédéral. En janvier 1887, il est nommé sénateur. Il est inhumé au cimetière Côte-des-Neiges. Il était né le 10 juillet 1829, à Varennes.

18 novembre 1887 : Meurt à Saint-Hyacinthe Mgr Joseph Larocque, prêtre, évêque de Saint-Hyacinthe de 1860 à 1866. Né à Chambly, diocèse de Montréal, le 28 août 1808, il est ordonné le 15 mars 1835. Il succède à Mgr Prince, comme évêque de Saint-Hyacinthe, le 3 septembre 1860. Il remet, le 31 juillet 1866, l’administration entre les mains de Mgr Charles Laroque, qui le nomma vicaire général du diocèse. Le 15 janvier 1861, il est nommé à l’évêché de Germanicopolis in partibus infidelium.

29 novembre 1887 : Décès à Montréal de Charles-Odilon Beauchemin, imprimeur, libraire, fondateur de la maison d’édition Librairie Beauchemin et Valois (depuis 1876. La Librairie C.-O. Beauchemin et fils). Dès 1855, la maison Beauchemin avait fait paraître son célèbre Almanach du peuple, une publication, irrégulière dans les premiers temps, mais qui devient annuelle à partir de 1870 et occupe encore aujourd’hui une place de choix dans la littérature populaire du Québec. Après la mort de Beauchemin, cette maison d’affaires connaîtra des développements extraordinaires et les propriétaires en tireront des profits appréciables. Né à Sainte-Monique-de-Nicolet, le 29 mars 1922.

1888

28 janvier 1888 : Meurt Mgr Dominique Racine, le premier évêque du diocèse de Chicoutimi, surnommé l’apôtre du Saguenay. Né le 24 janvier 1828 à Saint-Ambroise-de-la-Jeune-Lorette1, aujourd’hui Loretteville, il est ordonné à Québec le 24 septembre 1853. Il est ensuit vicaire à Québec en 1858, curé de Saint-Basile en 1859, de Saint-Patrice-de-la-Rivière-du-Loup en 1862.Il est nommé évêque de Chicoutimi le 28 mai 1878 et il est sacré sous ce titre dans la basilique de Québec le 4 août suivant. Il fonde en 1873 le Séminaire de Chicoutimi. Une école d’enseignement secondaire de Chicoutimi fut nommée en son honneur.

4 février 1888 (5 février, d’après certaines sources) : Décès de Sévère Rivard, homme politique, maire de Montréal de 1879 à 1881. Il était né le 7 août 1834 à Yamachiche.

1er mars 1888 : Décès à Montréal de Victor Bourgeau, célèbre architecte, auteur de plusieurs églises du Québec. Né le 26 septembre 1809, à Lavaltrie.

22 mars 1888 : S’éteint à Montréal Jean Baptiste Rolland (Roland), imprimeur, libraire, homme d’affaires, conseiller municipal et sénateur, né à Verchères, le 2 janvier 1815. Il ouvre 1842 sa première librairie, rue Saint-Vincent, à Montréal et y ajoute un atelier d’impression et de reliure. Il imprima, entre autres, l’Écho du Cabinet de lecture paroissial (Montréal), de 1861 à 1864, et le Journal de l’éducation (Montréal), de 1880 à 1884. Sa carrière politique est couronnée par sa nomination au sénat du Canada, le 22 octobre 1887.

1er mai 1888 : Décès à Glen Sutton d’Allan Aaron Edson, peintre québécois, né le 18 décembre 1846 dans le canton de Stanbridge, Bas-Canada. Il est considéré comme le meilleur peintre de paysages qu’ait produit le Canada à ce jour. Ses œuvres furent montrées à des expositions universelles, à Philadelphie, en 1876, et à Anvers, en 1885. Il est inhumé le 3 mai au cimetière du Mont-Royal, à Montréal.

30 mai 1888 : S’éteint à Montréal James Ferrier, homme politique, 4e maire de Montréal (1844-1846). Originaire de Fife, une région côtière dans l’est de l’Écosse, né le 22 octobre 1800, il travaille dans une maison de commerce de Perth en Écosse avant d’immigrer au Canada en 1821. Il ouvre son propre magasin en 1822. Il ramasse une grande fortune et se lance dans le domaine financier et dans le développement de l’entreprise ferroviaire du Canada. Il est membre du Sénat du Canada à partir de 1867.

4 août 1888 : Meurt à Montmagny Charles-Joseph Coursol, avocat, fonctionnaire, homme politique, homme d’affaires. Il est maire de Montréal de 1871 à 1873. Il entre au cabinet de Côme-Séraphin Cherrier et est admis au barreau le 24 février 1841, après ses études au séminaire de Montréal. Il est élu conseiller comme représentant du quartier Saint-Antoine de 1853 à 1855. En 1856, il est nommé au poste d’inspecteur et de surintendant de la police de Montréal. Il organise un premier rassemblement monstre des francophones d’Amérique à Montréal en 1874 en l’honneur de la culture française avec la participation de plus de 20 000 personnes venant des États-Unis, de l’Acadie, du Manitoba et de l’Ontario. Élu maire de Montréal, il contribue à la création de parcs publics. Son administration sera malheureusement marquée par des interventions à son profit personnel dans les affaires de la cité. Il était né le 3 octobre 1819 à Fort Malden au Haut-Canada.

1889

15 janvier 1889 : Décès à Montréal de Joe Beef (Charles McKiernan), né dans le comté de Cavan, en Irlande, le 12 avril 1835, restaurateur et philanthrope montréalais. Il fonda la taverne la plus célèbre de l’époque, la Taverne de Joe Beef. Les Montréalais et sa famille lui ont organisé de grandioses funérailles. Les bureaux situés dans le quartier commercial de Montréal ont fermé pour l’après-midi et les représentants d’un grand nombre d’associations ouvrières et marchandes, ainsi qu’une représentation de la municipalité, ont pris part au cortège funèbre qui conduisit le corps au cimetière Mont-Royal.

5 juin 1889 : Décès à Victoria de Sir John Hamilton Gray, homme politique et juge, l’un des pères fondateurs de la Confédération canadienne. Il était né le 3 mai 1814 à St. George, Bermudes.

23 juin 1889 (1er mars 1884 d’après certaines sources) : Décès de Jean-Baptiste Renaud, industriel, marchand, propriétaire de terrains de Québec, homme politique. Né le 22 juin 1916 à Lachine, il ouvre un magasin à Lachine en 1847 et il déménage à Québec en 1850, où il ouvre un magasin et quelques moulins. Il est propriétaire de quelques bateaux de pêche. Il deviant directeur de la compagnie du chemin de fer North Shore Railway, de la banque Union Bank of Lower Canada et d’autres compagnies. En 1880, qui achète le journal La Minerve. Il est l’un des hommes d’affaires les plus influentes du Québec.

1889 (date exacte inconnue) : Décès du célèbre maître potier québécois Charles Belleau, né le 30 octobre 1813 à L’Ancienne-Laurette.

tente militaire

tente militaire solitaire

Une triste tente militaire solitaire. Photo : GrandQuebec.com

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>