XIX siecle

Décès : 1860 – 1869

Décès : 1860 – 1869

Décès au XIXe siècle

(la période de 1860 à 1869)

des personnages de renom

1860

27 mars 1860 : Décès à Québec de François-Réal Angers, écrivain, poète, journaliste, avocat, connu par ses poèmes et nouvelles, mais surtout par son œuvre Les Révélations du crime ou Cambray et ses complices : chroniques canadiennes de 1834, récit romancé des méfaits, vols, sacrilèges et meurtres d’une bande de brigands ayant sévi à Québec de 1834 à 1837. Il est inhumé à Pointe-aux-Trembles (aujourd’hui Neuville), où il était né le 20 novembre 1812.

1862

8 août 1862 : Décès de Sir Allan MacNab, né à Niagara-on-the-Lake (alors appelé Newark) au Haut-Canada le 19 février 1798. Il était un homme d’affaires, promoteur des chemins de fer et homme politique, premier ministre du Canada-Uni (1854-1856), conseiller législatif de 1860 à sa mort.

1863

17 juin 1863 : Décès de Wolfred Nelson, homme politique, patriote, juge de paix, maire de Montréal. En 1837, il organise et préside la première assemblée populaire à Saint-Ours (le gouvernement le démet de ses fonctions de juge de paix par la suite). Il résiste à l’arrestation en novembre 1837. Après les coups de feu, il soigne les blessés sur le champ de bataille. Il est recherché et arrêté le 11 décembre prochain. Il est condamné à l’exil aux Bermudes. Son frère organise le soulèvement de 1838. Il est de retour en 1842 et élu député de la circonscription de Richelieu au nouveau parlement du Canada, en 1844. Il est élu maire de Montréal en 1854, poste qu’il occupera jusqu’en 1856. Il était né à Montréal le 10 juillet 1791.

6 juillet 1863 : Décès à Montréal de Patrice Lacombe, écrivain, fondateur du genre littéraire roman du terroir. Il est originaire d’Oka, où il était né le 20 février 1807. En 1846, il fait paraître dans l’Album littéraire de la Revue canadienne La Terre paternelle, son roman. Ce roman est aussi un témoin de la littérature canadienne naissante.

1865

11 janvier 1865 : Meurt à Québec  l’abbé Ferland (Jean-Baptiste-Antoine Ferland), né le 25 décembre 1805 à Montréal, historien, professeur et prêtre. Il fait ses études au collège de Nicolet et il est ordonné prêtre en 1828. Il porte son ministère aux paroisses de la campagne jusqu’en 1841, lorsqu’il est nommé directeur d’études au collège de Nicolet dont il devient supérieur en 1848. En 1853, il publie ses Observations sur l’histoire ecclésiastique du Canada, une réfutation et une critique de l’œuvre de l’Abbé Brasseur de Bourburg. Il publie plusieurs autres ouvrages, dont La bienheureuse Sophie Barat, le Cours d’Histoire du Canada (incomplet, s’achevant avec la Conquête du Canada par les Britanniques en 1760.

25 mai 1865 : Meurt à Paris sainte Madeleine-Sophie Barat, religieuse française, fondatrice de la Société du Sacré-Cœur de Jésus, béatifiée par Pie X, le 24 mai 1908, puis canonisée par Pie XI, le 24 mai 1925. Issue d’une famille d’artisan tonnelier, elle reçoit une solide éducation chrétienne. Elle fonde en 1800 la Société du Sacré-Cœur de Jésus dont l’objet était de développer l’enseignement pour les jeunes filles. Elle est supérieure de la congrégation dès le 18 janvier 1806 jusqu’à sa mort le 25 mai 1865. Sa congrégation s’est développée à travers le monde, notamment en Amérique du Nord. À Montréal, une école porte son nom. Elle était né le 12 décembre 1779.

1867

25 août 1867 : Décès à Québec de Pierre-Flavien Turgeon, archevêque de Québec entre 1850 et 1867. Né le 12 novembre 1787, à Québec. Ordonné prêtre le 29 avril 1810, secrétaire de Mgr Joseph-Octave Plessis, archevêque de Québec. Agrégé au séminaire de Québec dès octobre 1811. En 1819-1829, il accompagna, Mgr Plessis dans son voyage à Rome, en qualité de secrétaire. Le 8 octobre 1850, il devient archevêque de Québec. Frappé de paralysie, en février 1855, il remit à son coadjuteur le soin de l’administration de l’archidiocèse. Décéda à l’archevêché, inhumé le 28 août prochain dans le sanctuaire de la cathédrale, à côté de l’évangile, près de la tombe de l’évêque Plessis.

1868

7 avril 1868 : Thomas D’Arcy McGee, homme politique et journaliste, l’un des pères de la Confédération canadienne, est tué à Ottawa. Il a été partisan de l’indépendance de l’Irlande et du Canada et il a lancé un nombre de revues et journaux prônant cette cause. Il s’établit à Montréal en 1857. Il est élu député de l’Assemblée législative en 1867. Il est enterré au cimetière Notre-Dame-des-Neiges à Montréal. Il était né le 13 avril 1825, à Carlingford, en Irlande. L’édifice Thomas D’Arcy McGee du gouvernement fédéral est situé près du lieu de l’assassinat et un monument en son honneur se dresse sur la colline du Parlement. Voir aussi : Biographie de Thomas D’Arcy McGee.

Jésus île

Île Jésus en face de Bordeaux

L’île Jésus en face de la prison de Bordeaux. Photo : © Grandquebec.com

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>