Légendes du monde

Monstre du lac Blue-Sea

Monstre du lac Blue-Sea

Monstre du lac Blue-Sea

Dans la vallée de la Gatineau, au lac Blue-Sea, une étrange créature habite. Connu sous le nom de Misiganebic, ce monstre emprunte, semble-t-il, ses éléments à plusieurs animaux. Il a des traces d’un énorme lézard avec une tête de cheval et une queue ressemblant une truite.

Les histoires du serpent du lac Blue-Sea ne sont pas d’hier. En effet, plusieurs légendes algonquines en font référence et lui attribuent même un certain nombre de chasseurs disparus et de noyés. Contrairement au lacs de Champlain ou de Pohénégamook, les Amérindiens sont encore là et certains lui font des offrandes. D’ailleurs, tous, les blancs et les Amérindiens parlent de la créature avec un respect, ainsi aujourd’hui l’existence de Misiganebic est un phénomène accepté par la quasi-totalité de la population locale. La taille de la créature, selon des témoignages, serait d’une dizaine de mètres.

L’apparition de cette créature reptilienne n’est pas cantonnée à un seul lac. En effet, les résidents l’ont signalées dans une dizaine de lacs, dont lac Blue-Sea, lac des Cèdres, lac Bitobi, lac des Trente et un Milles, lac Désert, lac Pocknock, lac Deschênes, aux portes d’Ottawa et même dans l’énorme réservoir Baskatong.

Au lac Deschênes, en 1880, une créature «épaisse comme un poteau télégraphique», de couleur «vert sombre», fut aperçue entre le phare et le rivage. Le monstre est donc un serpentiforme voyageur, circulant d’un lac à l’autre, lorsque les rivières et les ruisseaux le permettent. En l’absence de ceux-ci, il n’hésite pas à creuser sa piste dans la terre ferme.

Quant au réservoir Baskatong, ce Misiganebic y aurait attaqué une petite embarcation et a failli la renverser à la fin du XXe siècle. Ensuite, en 2001, un groupe de chasseurs prétendit avoir trouvé la créature et avoir essayé de la rattraper, sans succès: « II n’y avait que dix pieds entre nous et le serpent en furie. Sa tête parut tourner et que le corps immense commença à onduler. Des jets d’eau fusèrent de sa bouche… La bête réussit à briser les attaches et à la fin, les chasseurs excités virent un spasme parcourir l’immense longueur du corps du serpent qui disparut dans les profondeurs et il ne remonta plus. »

Quant au repaire possible de la bête, on parle d’une caverne située près de l’eau, une caverne «sans fond».

Trois ou quatre expéditions privées effectuées en vue de repérer le monstre n’ont pas été facilitées par l’importance de la superficie à couvrir dans les forêts de l’Outaouais. Certains disent que Misiganebic pourrait être un plésiosaure survivant de la préhistoire, mais les hypothèses restent ouvertes.

monstre du lac blue sea

Ce monstre ressemble au monstre du lac Blue-Sea. Image © captée par les braves photographes du Site Web GrandQuebec.com

Voir aussi :

3 Comments

  1. Karl Hodgson

    2012/11/20 at 9:01

    En terme de légende, imaginez vous que ma tante m’indiqua il y’a quelque années (Joan Adox 201-836-8695) qu’il y’a longtemps un group d’oeufs d’une grande grosseur furent découverts et entreposés dans un bâtiment sur une colline a St Michel des saints. Malgré mon incrédulité , si la réalité existe d’un grand reptile qui se terre dans des lacs, il est certain que des oeufs seraient trouvées !

  2. Karl Hodgson

    2012/11/20 at 9:07

    Ma tante (Joan Adox 201-836-8695) me mentionna il y’a quelque années la découverte d’œufs qui furent transportés au village de St Michel des Saints . Si une créature marine reptilienne existe, il est certain qu’une telle créature pondérait des œufs !

  3. Louise Bédard-Rousseau

    2013/04/15 at 3:22

    En aout 1979, mon mari et moi nous prominions en chaloupe sur le Lac des Cedres et ma cousine dans une petite embacation qu’elle appelait- une tapette-. C’était durant la soirée et il faisiait sombre. Notre regard a été attiré par un bruit sur notre droite et nous avons apercu quelque chose qui ressemblait à un enorme tronc d’arbre, mais qui nageait.
    Ma cousine a ramé à toute vitesse vers nous disant qu’elle avait vu un monstre, elle était effrayée. Le chalet ou vous étions appartenait à son père sur le bors du Lac des Cedres, elle était donc habituée au lac et n’avait jamias vu une créature pareille. Mon oncle possedait aussi une maison à Messines. Je jure que nous sommes trois personnes et qu’on ne peut pas avoir revé tous les trois au meme moment. J’ai toujours été une personne très sceptique mais j’ai du me rendre à l’évidence, une tronc d’abre qui nage, c’est assez special. On était trop loin pour voir les détails, C’est quand meme assez spécial comme expérience.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>