Légendes du monde

Memphré, notre patrimoine

Memphré, notre patrimoine

Légende de Memphré

Tout le monde sait qu'habite dans les profondeurs insondables du Lac Memphrémagog un grand monstre du nom de Memphré. Au fil des années, des centaines de personnes ont eu la chance de voir surgir cette mystérieuse créature, ce terrible dragon qui est aujourd'hui devenu la mascotte officielle du Centre-ville de Magog.

C’est en 1816 que Ralph Merry, le premier colon établi à Magog, écrit dans son journal, conservé par la Société Historique de Stanstead, qu'il a rencontré 8 personnes qui lui ont relaté les 14 apparitions d’un énorme serpent au lac Memphrémagog. Il ajoute : « J'ai ouï dire que les Indiens ne se baignaient pas dans le lac à cause des monstres géants et des alligators. »

En 1871, le premier manuel officiel de la Géographie du Québec édité par l’Université Laval, mentionne: «Il n'y a pas de serpents à sonnettes, mais il ne faut pas oublier le gros serpent qu'on nomme Memphré et qui se montre au lac Memphrémagog.»

Dans les années 1850, 1853, 1855, 1866, 1871, 1877, 1879, 1892, 1901, 1922, 1927, 1939, 1940, 1956, 1967, 1969, 1973, 1974, 1988, 1991, 1995, 1996, 1998, 1999, 2000, 2002, 2004, 2005, 2006, des journaux rapportent des apparitions du dragon à chaque fois plus fréquentes sur le lac Memphrémagog.

Un moine bénédictin, a trouvé le mot dracontologie, pour identifier cette science des étranges créatures «lacustres aquatiques», pouvant habiter nos lacs.

Memphré, notre patrimoine

Ce néologisme a été accepté et officialisé par l'office de la langue française du Québec le 3 décembre 1984 ce qui est une preuve certaine de l’existence du monstre. Le mot anglais "dracontology" a été accepté un an plus tard par l'«American Heritage Dictionary» avec réticence.

La société internationale de dracontologie du lac Memphrémagog a été fondé officiellement en 1986, mais elle avait débuté ses recherches à faire la description de documents selon les RDDA depuis 1979. La célèbre archiviste Madame Isabelle Dion vient d'éditer une oeuvre monumentale en 9 volumes et 4761 pages consacré au monstre.

On sait que tous les monstres connus sont d’origine anglaise : Kelpie, Nessie, Tessie, Caddie.

Le grand Québécois Memphré est la première créature aquatique qui porte fièrement un vrai nom français (on se souvent du premier archiviste de la Nouvelle France, M. Benigne Memphré Basset, du grand Général des Sauvages, François Memphré Luc de la Corne ou encore du grand premier ministre Jean Memphré Charest).

L'Assemblée nationale du Québec a passé une loi, adoptée à l'unanimité le 31 avril 1999 ( L.Q. 19-99) déclarant Memphré Patrimoine National des Québécois et assignant une allocation de 218 763 dollars en nourriture et consommation par année afin de le préserver pour les générations à venir.

Recherches historiques : Georges B.

Photo : Memphré camouflé en pierre. Volume 11 de l'Encyclopédie de Memphré d'Isabelle Memphré Dion.

Voir aussi :

1 commentaire

  1. Jean-Philip Fournier

    2011/07/21 at 8:47

    « L’Assemblée nationale du Québec a passé une loi, adoptée à l’unanimité le 31 avril 1999 ( L.Q. 19-99) déclarant Memphré Patrimoine National des Québécois et assignant une allocation de 218 763 dollars en nourriture et consommation par année afin de le préserver pour les générations à venir. »

    Impossible de trouver cette information sur le site de l’Assemblée Nationale. De plus, le mois d’avril compte 30 jours seulement…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>