Légendes du monde

Légende du Cheval Noir

Légende du Cheval Noir

Légende du Cheval Noir

On constate qu’il existe au Québec plusieurs versions et variantes de la légende du cheval qui a aidé à construire l’église d’une ou l’autre localité et qui était en fait le diable déguisé.

À croire cette légende, le diable aurait pris part à la construction des chapelles, des églises, des cathédrales un peu partout. On peut expliquer la popularité de la légende pour le fait que les bons paroissiens se sentaient contents et satisfaits par le fait de réussir à dompter le diable en le faisant travailler pour une bonne cause. Alors, Satan constructeur de l’église apparaît à Saint-Augustin dans la région de Portneuf, à Saint-Michel en Bellechasse, dans le village de Saint-Laurent sur l'Île d’Orléans, à Trois-Pistoles, à L’Islet et dans plusieurs autres localités.

En tout cas, on peut lire la version de la légende du cheval de l’Île d’Orléans et celle de L’Islet, telles qu’on les racontait dans les longues soirées en famille ou dans les tavernes : 

Voici le résumé de la légende, repris de la description de la construction de l’église de Trois-Pistoles (version présentée d’une façon succincte). Remarquez que même les détails de la bride et de la dernière pierre manquante coïncident dans toutes les versions :

Cheval Noir à Trois-Pistoles

Lors de la construction de la cinquième église de Trois-Pistoles, de 1882 à 1887, on put compter sur un cheval noir d’une vigueur exceptionnelle. Ce cheval apparut sans que personne ne sache d’où il venait et on s’en servit pour transporter la pierre de l’église d’en bas jusque sur la côte où l’on érigeait la nouvelle construction.

Or, c’était le diable lui-même à qui on ne devait jamais enlever sa bride. Malheureusement, quelqu'un passa outre la recommandation et le cheval disparut aussitôt, les travaux n’étant pas encore terminés. D’ailleurs, une pierre manque toujours à l’église au sommet d'un des murs.

Notons finalement que l’image du Cheval Noir sur l’étiquette de la célèbre bière de Trois-Pistoles reprend cette légende.

trois pistoles

Trois-Pistoles et son église. Photo : E. et V. Petrovskiy

Lire aussi :

3 Comments

  1. salmane

    2011/10/19 at 6:04

    je suis très contente de m’avoir lire cette belle histoire et j’aimerai bien que je lis les autres romons

  2. llama

    2013/02/05 at 3:32

    pouver vous faire un lien entre la légende et des elements de la vie

  3. Philippe

    2014/03/31 at 6:37

    Je peux vous confirmer que la pierre manquante se trouve tout en haut du mur sud de l’église. À peu près au milieu près de la frise se trouve une pierre blanche et lisse. Il s’agit de béton. Je ne sais pas si la légende du cheval noir est vraie mais il manque effectivement une pierre à cet endroit!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Plus dans Légendes du monde

  • Un conte pour Issoudun

    Un conte pour Issoudun Mme Chantal Jacques, petite-fille du forgeron M. Joseph Demers et fille de Mme Réjeanne Demers a offert à la municipalité d’Issoudun, un conte qu’elle a écrit et dont l’histoire se déroule à Issoudun au début du XXe siècle. S’adonnant à l’écriture depuis quelques années; Mme Jacques a été...

  • Histoire du sirop d’érable

    Histoire du sirop d’érable Légende amérindienne Les différents peuples amérindiens qui habitaient le Québec bien avant l’arrivée des colons (Micmacs, Algonquins, Iroquois) avaient chacun une légende pour expliquer la provenance du sirop d’érable. La légende de Nokomis (la Terre) nous raconte que Nokomis, grand-mère de Manabush, aurait été la première à percer...

  • Légendes de Noël

    Légendes de Noël L’enchantement de Noël c’est la magie d’Orient. Au Moyen-Âge, les trouvères et troubadours allaient de villes en villages relatant et chantant les merveilles de la Sainte Nuit, la Légende de la Fuite en Égypte ou celle du paysan à qui Hérode demandait la direction dans laquelle allait la Sainte...

  • Maison hantée de Maska

    La maison hantée du chemin de Maska Légende ancienne de Saint-Germain-de-Grantham Normand Grandmont en avait assez cette fois. Il allait remonter en Canada pour régler cette histoire de fantômes une fois pour toutes. Il venait tout juste de recevoir une nouvelle lettre de plainte d'un de ses anciens voisins de Saint-Germain et...

  • Pianiste du diable

    Le Pianiste du diable à l'auberge Cotnoir Légende québécoise de Saint-Germain-de-Grantham Son nom était Fabien L. Un bon travaillant et un bon mari. Sa passion, jouer des tours pendables.  N'avait-il pas grimpé sur le toit d'une grange le "sleigh" d'un de ses amis, qui l'avait cherché désespérément après la veillée. N'avait-il pas...

  • La promesse du vétéran Sabolle

    La promesse du vétéran Sabolle Le vétéran Sabolle en avait vu de toutes les couleurs dans sa vie. Mais par ce beau matin ensoleillé de fin de printemps, le vieux soldat dans l'âme était fier de lui. Il allait enfin remplir sa promesse. Il avait travaillé une bonne partie de l'hiver à...

  • Les seins perdus de la belle fiancée

    Conteuse sénégalaise Dieynaba Guèye « Baol-baol » de Bambey, Diéo est née Foulacounda à  Kolda il y a plusieurs hivernages. Elle fit ses études à : – l’école I de Kolda, – Bassam Goumba de Dakar ; – CEMG de Dieppeul à Dakar ; -Gambetta à Kaolack. Puis elle suivit une formation...

  • Légende de la Dame Blanche

    Légende de la Dame Blanche Une légende entoure la beauté de la chute Montmorency. La légende se déroule lorsque le Québec s’appelait encore la Nouvelle-France, en 1759, à la frontière de Boischâtel et de Beauport, à quelques kilomètres de la ville de Québec. Une jeune fille de nom de Mathilde et un...

  • Ridha, Lune et Sahara

    Ridha, Lune et Sahara de Natalie Kurtog Traduit du russe par Yulia Smirina, adaptation Nathalie Nédélec-Courtès Illustré par l'auteur Brouillon !! Ridha cheminait en compagnie de sa vieille ânesse. De grands yeux ronds et jaunes semblables à deux astres lunaires illuminaient la tête noire et velue de la brave bête. C'est pourquoi...