La Marie-Conteuse raconte...

Guillaume et le grain de maïs 4

Guillaume et le grain de maïs 4

 1-Version sonore 

Guillaume et le grain de maïs 4

Copyright © La Marie-Conteuse

 

2-Transcription

Tacatac tacatac tacatac catac (cuillères musicales)

Pis là, Guillaume, il s’est retrouvé avec sa vache. Pis ça tombait mal pour la journée, parce qu’il s’en allait travailler à Westmount. Avec une vache, c’est pas évident, il y a des côtes, là… Ça faisait plusieurs fois qu’il allait à Westmount travailler dans une grosse famille riche, anglophone, qui avait un beau domaine. Il y avait même une écurie. En tous cas, il s’en allait là. Il arrive avec sa vache. Pis il dit à la dame, (il travaillait toujours pour la dame parce qu’il s’occupait de ses rosiers) il dit à la dame, Bronfman qu’elle s’appellait :– J’ai un problème aujourd’hui, j’ai une vache, Madame.– Pas de problème, mets ton vache dans l’écurie.Ah bon, et il est allé mettre sa vache dans l’écurie. Pis il est allé s’occuper de ses rosiers, il a taillé, il a coupé, il a nettoyé, il a faite un petit bouquet comme il faisait d’habitude. Pis là, il revenait, il avait fini son travail, quand tout à coup, il voit-tu pas la dame Bronfman arriver en courant :

– Guillaume, ton vache, ton vache s’est enfoui de l’écurie !

– Oh… non ! PAS MA VACHE ! Hé, j’ai perdu mon grain de maïs, le coq, le cochon…

Pis là, sa vache, oh! il était découragé, découragé, comme ça s’peut pas.

– Mais c’est mon porte-bonheur, c’est tout ce que j’avais dans la vie. Une vache, Madame Bronfman !

Il était tellement découragé… Pis là, tout à coup, il a vu la porte de l’écurie qui s’est ouverte. Un beau cheval noir avec quelqu’un dessus. Pis le cheval s’est approché de lui. Y’a une belle jeune fille rousse qui a sauté du cheval. Elle l’a regardé, elle a dit :

– Hello, je suis Mary-Ann, désolée pour ton vache.

– Ah mais…Mon vache ?

Finalement, ça avait plus l’air d’i faire grand chose, la vache.

Madame Bronfman a demandé à Guillaume qu’est-ce qu’elle pourrait bien faire pour remplacer sa vache ? Guillaume a regardé Mary-Ann puis il a dit :

– Me donnez-vous la permission d’aller danser avec Mary-Ann ?

La dame Bronfman a regardé sa fille pis sa fille a faite signe que oui, toute gênée.

Alors, c’est comme ça que le lendemain soir, Guillaume et Mary-Ann sont partis danser.

Mary-Ann a commencé à le trouver pas mal de son goût, Guillaume. Pis lui était tombé amoureux aussitôt qu’il l’avait vue. Fait qu’c’était pas compliqué, fait qu’ça’été le début d’une belle histoire d’amour. Ils se sont mariés, ils se sont achetés, pas acheté, le père Bronfman leur a donné une belle petite maison, en bordure de Westmount pis ils se sont installés là. Pis le champ en arrière de la maison était suffisamment grand pour faire pousser du maïs. Fait qu’ils ont fait pousser un beau champ de maïs en souvenir du début de leur histoire.

Alors ce soir, nous, les trois de la Marie-Conteuse, Hélène, Françoise la grande, et moi-même Diane-Marie, on vous a apporté des grains de maïs à chacun et à chacune comme porte-bonheur. Suivez-le, on ne sait jamais où il pourrait vous mener…

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>