Légendes du monde

Caméraymonde

Caméraymonde

“ Depuis que le monde est immonde,

Elle n’apparaît que trois secondes

Invisible, tu dors, Ô Caméraymonde … ”

Haïku d’un Anonyme

 

Cette créature mythique qui n’est pas vraiment une vouivre, et pas franchement un basilic non plus (encore que la couleur y est), est finalement une créature qui porte bien son nom puisque… la caméraymonde est un animal mi-caméléon, mi-Raymonde.

Caméraymonde alive 

Cet animal légendaire est difficilement visible. En effet, cette bête délicate est fort rare, sa naissance nécessitant une conjonction d’événements bien particuliers. La larve d’un caméléon pas trop mûr doit être léchée par une Raymonde aux yeux d’émeraude pendant une glauque nuit de solstice d’été.

Son existence en des temps reculés est attestée entre autres par le chanteur Boy George qui lui avait dédié une chanson : “Cam… cam… cam… cam… éraymonde”.

En juillet 2007, plusieurs apparitions de la bête ont été notées lors du festival de jazz de Montréal. Doit-on en conclure que la bête est mélomane ?

Après un examen approfondi orchestré par le groupe Mobile Home, il s’avère que la bête présente au Festival de jazz a été découverte en Égypte dans la pyramide de la déesse Toutenpoutine par l’explorateur Ferdinand Chaussure dans les années 30.

Le voile se lève 

On remarquera que l’animal dort beaucoup, sa sieste durant au moins 8 heures, mais quand elle se réveille, la Caméraymonde a faim. Quoiqu’elle se nourrisse exclusivement de mouches, la langue de la Caméraymonde peut également attraper des appareils photos en une seconde. Aussi cette photographie a-t-elle été prise à une distance de sécurité de plus d’1,50 m.

Langue de Caméraymonde

Pour réveiller une Caméraymonde, il faut qu’une âme pure lui chatouille les pieds. Quel est l’intérêt de réveiller cette brave bête, est-on en droit de se demander ? Eh bien, il faut savoir que si une caresse de Caméraymonde porte chance, avec un baiser de Caméraymonde, c’est la gloire assurée !

Sources sérieuses : Mobile Home est un groupe qui œuvre activement pour la reproduction et la sauvegarde de la Caméraymonde et d’autres espèces très délicates menacées de disparition.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>