Laurentides

Fromage de l’Oka

Fromage de l’Oka

Fromage de l’Oka

Faire remonter la fabrication d’un fromage à plus d’un siècle, c’est peu quand on pense aux grands de ce monde… mais c’est toujours relatif. C’est vrai que le fromage d’Oka est né en 1893. D’autres seraient plus vieux, peut-être. Mais ce fromage est le plus vieux des fromages canadiens, parce que sa fabrication n’a jamais été interrompue depuis le jour de sa naissance, à Oka.

L’histoire de l’Oka est une belle histoire. C’est un fromage importé, copié ou reproduit. Son histoire est cependant différente de celle des camembert, brie, emmental, gouda et autres fromages qu’on fabrique au Québec. C’est un fromage que l’on a eu la bonne idée de rebaptiser pour le laisser vivre sa vie. C’est un vrai fromage d’ici, né en France sous le nom de Port-Salut.

Tout a commencé lorsque les Trappistes de l’Abbaye de Bellefontaine, en France, vinrent installer une Trappe, au Lac-des-Deux-Montagnes.

En 1893, pour les aider à faire du fromage avec le lait de leurs vaches, ils firent venir le frère Alphonse Juin, responsable de la fabrication du Port-Salut qui fabriquaient les Trappistes de Notre-Dame de Port-Salut, à Entrammes. Le fromage d’Oka fut reconnu dès sa naissance. En 1896, il gagnait  le premier prix à l’exposition provinciale de Montréal.

Depuis longtemps, le fromage d’Oka a dépassé les limites de sont aire de production. Il est distribué largement dans toutes les provinces canadiennes et aux États-unis.

En 1974, les Pères vendent la fromagerie. En 1981, la compagnie Agropur en devient propriétaire.

L’Oka a trente-cinq jours lorsqu’il sort de la fromagerie. Il peut être consommé tout de suite. Mais il n’est pas au maximum de son affinage. On peut donc le faire vieillir plus longtemps. La croûte jaune paille prendra des tons plus orangés, elle s’épaissit un peu et, pendant ce temps, la pâte s’assouplira, deviendra plus tendre, plus moelleuse. L’affinage de l’Oka est mené dans un milieu frais et humide. La croûte est lavée régulièrement, à l’éponge. Il faut donc observer ces conditions quand on veut poursuivre, chez soi, l’affinage de ce fromage: ne jamais l’envelopper dans une pellicule plastique que l’empêcherait de respirer. Il faut l’envelopper dans une feuille d’aluminium et le placer, par exemple, dans le bac à légumes du réfrigérateur. On peut, aussi, le conserver dans son papier d’emballage.

On ne devrait servir l’Oka qu’après le laisser reposer, à la température de la pièce, pendant deux heures.

Fromage Oka

Fromage Oka

Fromage Oka. Image du domaine public

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>