La guerre et le Québec

Le sous-marin Onondaga

Le sous-marin Onondaga

Le sous-marin Onondaga

Le sous-marin L’Onondaga, de la Défense Nationale Canadienne, a été opérationnel de 1967 à 2000, assurant la surveillance des côtes canadiennes et participant à des missions de l’OTAN. Ce vaisseau a eu la plus longue carrière active de l’histoire de la Marine canadienne. Il parcouru plus de 500 000 milles nautiques, soit l’équivalent de 23 fois le tour d la Terre. La moitié de cette distance a été parcourue sous la surface. Le sous-marin a été sous la gouverne de 33 commandants au long de sa longue carrière.

À l’été 2000, le sous-marin a été mis hors service et installé à Pointe-au-Père. D’abord, c’est le Musée de la Guerre qui devient propriétaire du navire, mais c’est le Site historique maritime de Pointe-au-Père, à Rimouski, que en assume la mise en valeur. Ensuite, L’Onondaga devient propriété du Centre de distribution des biens de la Couronne de Travaux publics Canada. Enfin, le 12 octobre le Site maritime en fait l’acquisition pour une somme symbolique de 4$.

Notons que le Canada possède des sous-marins militaires depuis le début du XXe siècle. Le NCSM Onondaga est lancé le 25 septembre 1965 et mis en service le 22 juin 1967, pendant les célébrations du centenaire de la Confédération canadienne.

Un sous-marin est une machine extrêmement solide, mais complexe et sophistiquée. L’Onondaga a passé plus de dix de ses trente-trois ans de vie active à subir des refontes.  La refonte majeure d’un sous-marin prend habituellement deux ans, pendant lesquels toutes ses pièces sont démontées, inspectées et souvent remplacées, puis réintégrées pendant la phase de reconstruction.

Le NCSM Onondaga a été le dernier sous-marin canadien de la classe OBERON en service. Ses jumeaux, l’Ojibwa et l’Okanagan ont été retirés de la flotte en 1998.

Le nom du sous-marin vient du nom d’une nation iroquoienne.

Aujourd’hui l’Onondaga est le seul sous-marin accessible au grand public au Canada. Lors de la visite, on fait une plongée dans le quotidien d’une soixantaine d’hommes confinés pendant des mois dans un vaisseau de 90 mètres.

onondaga

Le sous-marin Onondaga. Photo : © Tourisme Bas-Saint-Laurent

route navigateurs reserve bon temps tourisme bas st laurent

Voir aussi :

1 commentaire

  1. noel lejeune

    2010/07/06 at 6:42

    jaimerais savoir les dates et le cout par personne pour visiter ce sous marin. MERCIE

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>