La guerre et le Québec

Chronologie 40 – juin 41

Chronologie 40 – juin 41

Ligne du temps : La guerre 1940 – juin 1941

Janvier – Juin 1940 : Les sous-marins Allemands attaquent des Canadiens dans le golfe de Saint-Laurent. Des dizaines des vaisseaux canadiens sont coulés chaque mois. Au même temps, à partir de ses bases dans l’Arctique, L’URSS commence à fournir des renseignements sur la météo, indispensables pour les activités de l’aviation et les navires allemands.

La 1re et la 2e Divisions canadiennes sont en Grande Bretagne.

Au même temps, quatre destroyers de la Marine Royale Canadienne aident à l’évacuation des troupes de l’Europe, débarquent des militaires et effectuent des démolitions (en ce moment, au total, le Canada avec une population minuscule, ne compte que 13 navires et 3000 mille hommes dans la Marine).

Juillet 1940 : Les deux divisions canadiens sont affectés au 7e Corps d’armée britannique. Ce Corps se prépare pour défendre la Grande Bretagne contre l’invasion allemande.

L’été 1940 : La Bataille de la Grande Bretagne. Les Allemands attaquent les îles de l’air. Au même temps ils essayent d’interrompre la vie maritime qui lie l’Angleterre et les États-Unis qui deviennent la principale source des matériaux aux combattants contre le nazisme.

23 août 1940 : M. Molotov, Premier Ministre de l’URSS déclare officiellement (l’intervention dans le Soviet Suprême de l’URSS) que l’URSS est l’Allemande sont Alliés dans la guerre.

26 août 1940 : la 1re Escadrille de chasseurs du Corps d’aviation royal canadien (CARC) engage le combat contre des avions allemands. Les Canadiens interceptent des bombardiers ennemis au-dessus du sud de l’Angleterre. Trois avions allemands sont abbatus, un avion canadien est détruit, le premier pilote canadienne est mort.

caserne ministère défense canadien

Forces armées canadiennes, Caserne Côte-des-Neiges, Montréal, © Granduebec.com

27 août 1940 : Le blé, les métaux nécessaires pour la construction des avions afin de palier les pertes causées par les Alliés qui combattent le nazisme, commencent à être fournis par l’URSS à Hitler. Au même temps, la construction des navires de guerre allemands débute dans les ateliers navals de l’URSS.

En Angleterre, les Canadiens s’engagent dans le deuxième combat aérien contre les Allemands : trois avions canadiens sont abattus, sans pertes pour les nazis.

30 août 1940 : Stalin et Hitler échangent des félicitations en occasion du premier anniversaire de la guerre. L’escadrille canadienne #242 (de la RAF), composée de  neuf avions rencontre une centaine d’appareils allemands au-dessus de l’Essex. Les Canadiens remportent 12 victoires et sortent indemnes de l’affaire !

Mi-octobre 1940 : L’escadrille # 1 Canadienne rentre du front pour le repos. 31 appareils allemands sont abattus, 43 autres sont endommagés. 16 avions canadiens sont perdus. Plusieurs pilotes sont morts.

Octobre 1940 – juin 1941 : Les Allemands intensifient leur attaques dans l’Atlantique. Si la situation n’est pas renversée, les Allemands arriveront à couper des voies d’approvisionnement. Les pertes en navires atteignent des proportions très graves.  Le Canada commence à construire de petits navires. 14 premiers sont construits à la fin de 1940. Ils s’avérèrent précieux dans la guerre anti-sous-marins.

Les Alliés n’arrivent pas à remplacer les navires aussi vite qu'ils sont perdus; les escortes sont presque toujours en infériorité numérique par rapport aux bandes de sous-marins allemands et il devient manifeste que la guerre pourrait bien être perdue en mer.

Dans les chantiers de L’URSS (à Leningrad), des navires allemands sont construits sans crainte d’être bombardés par l’aviation alliées. Les bateaux marchands soviétiques sont obligés par leurs autorités de fournir les renseignements sur tout le mouvement des Alliés aperçu par eux dans l’Atlantique. Ces renseignements sont rapportés immédiatement aux Allemands.

La Marine Américaine, quoique officiellement neutre, agit au contraire : en effet. Ce sont les Américains qui organisent la défense des côtes canadiennes contre l’action des sous-marins allemands, car les Canadiens et les Britanniques n’ont pas de forces suffisantes.

Juin 1941 : Au cours du mois de juin, un total de plus de 500 000 tonneaux sont perdus aux mains des sous-marins allemands.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>