La guerre et le Québec

Dissolution du régiment aéroporté

Dissolution du régiment aéroporté

Dissolution du régiment aéroporté

Le régiment aéroporté canadien n’existe plus

Le régiment aéroporté canadien a été officiellement démantelé hier, le 5 mars 1995, deux ans jour pour jour après la mort sous la torture d’un jeune Somalien et quelques semaines après la diffusion de bandes vidéo montrant certains de ses membres se livrant à des actes dégradants.

Plusieurs cérémonies ont été organisées au cours du week-end dans la région d’Ottawa pour célébrer la mémoire de ce régiment, naguère considéré comme une unité d’élite des forces armées canadiennes.

Le ministre canadien de la Défense, David Collenette, avait prononcé sa dissolution le 23 janvier 1995 après la diffusion par les chaînes de télévision canadiennes de bandes vidéo amateurs, tournées entre 1992 et 1994 et montrant des soldats et des sous-officiers de ce régiment se livrant notamment à des actes dégradants ou racistes.

Créé il y a 27 ans, le régiment avait été impliqué dans pratiquement toutes les missions de maintien de la paix des Nations unies auxquelles le Canada a contribué au cours du dernier quart de siècle.

Officiellement, le régiment aéroporté avait été nettoyé de ses éléments indésirables peu avant le procès de neuf de ses membres, accusés d’avoir torturé à mort le 5 mars 1993 un jeune Somalien dans le camp de Belet Huen, en Somalie.

Pour compléter la lecture :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>