La guerre et le Québec

Premier char d’assaut

Premier char d’assaut

Apparition du premier char d’assaut fabriqué dans les ateliers Angus

Le premier char d’assaut fabriqué au Canada fait son apparition à Montréal. Il est sorti des usines Angus du Pacifique Canadien, vers 10 heures, hier matin (22 mai 1941), aux applaudissements d’une assistance nombreuse au milieu de laquelle se trouvaient deux membres du cabinet fédéral, l’honorable C.-D. Howe, ministre des munitions et des approvisionnements, et l’honorable J.-L. Ralston, ministre de la défense nationale.

« Nous assistons à une grande victoire pour le Canada », a fait remarque l’honorable M. Howe, « car maintenant que nous avons pu produire ce premier char d’assaut, nous savons que nous pouvons en fabriquer un grand nombre d’autres ».

« Cet événement rend moins sombres les jours que nous traversons », a déclaré l’honorable M. Ralston, en remerciant le ministère des munitions et des approvisionnements, ainsi que les directeurs et les ouvriers du Pacifique Canadien. « C’est de tout cœur que vous vous êtes données à ce travail, a-t-il souligné, mais vous nous avez donnée une arme des plus nécessaires. L’armée canadienne est prête à en recevoir autant que vous pourrez en produire, et le plus vite vous pourrez les produire, le mieux ce sera ».

« Il s’agit là du premier tank d’infanterie de catégorie lourd fabriqué au Canada », a déclaré l’honorable M. Howe, « et nous l’avons tous constaté, il fonctionne très bien. La fabrication de ce premier char d’assaut présentait de nombreuses difficultés, mais elles ont toutes été surmontées. Et je puis vous assurer que ce tank ne laisse à désirer en rien et peut se comparer avantageusement à n’importe quel autre ».

Aucun incident

Toute la démonstration s’est déroulée sans le moindre incident. Deux membres du Royal Tank Regiment, les caporaux Stirton et Chisholm, sortirent le tank des ateliers et le promenèrent dans la vaste artère qui sépare les usines Angus. Ils le firent d’abord fonctionner lentement, puis ils s’éloignèrent de la foule et revinrent à une vitesse vraiment surprenante.

Le tank d’infanterie, a-t-on expliqué aux visiteurs, est destiné spécialement à appuyer l’infanterie à l’assaut des positions ennemies et à abattre les barricades de fil de fer barbelé, les nids à mitrailleuse ou autres défenses d’avant-poste. Il est de catégorie lourde, et à cause de son rôle particulier, il est moins rapide que le tank cruiser.

Le tank lourd d’infanterie représente un progrès immense sur le premier tank conçu en 1914 par un petit groupe d’Anglais convaincus de la possibilité de réduire de beaucoup les pertes de vie dans l’infanterie, sur le champ de bataille, et de rendre plus efficace l’action de celle-ci avec le concours d’engins appropriés. Le chef de groupe était M. Winston Churchill.

Le mot « tank » (qui en anglais signifie « réservoir ») ne fut d’abord employé que pour donner le change aux espions de l’ennemi, alors que les « landships » furent utilisés pour la première fois par les Anglais à la Somme, au moi d’août 1916.

(C’est arrivé le 22 mai 1941).

char d'assaut

L’un des premiers tanks conçus en 1914, Renault FT-17. Photo : © GrandQuebec.com

squema du char d'assaut

Squema du char d’assaut de 1914. Photo : © GrandQuebec.com

Voir aussi :

3 Comments

  1. ROBERT BEAUSOLEIL

    2015/11/24 at 2:41

    un fait cocasse…aux ateliers angus, on a même construit des chars d`assaut pour les Soviétiques…avoir sur….

    • Regent Martin

      2016/01/26 at 6:43

      Mon père Jean Martin un des conducteurs qui sortait les chars d’assauts de l’usine Angus a la dernière guerre mondiale. Il me racontait que le terrain d’entrainement pour tester les chars d’assauts était situé exactement ou est présentement le stade Olympique. Et des officiers de l’armé Canadienne accompagné d’ingénieur de l’usine prenaient des notes pour qualifier le blindé. Après autorisation il conduisait les chars au bout du boulevard Pie IX pour les embarquer dans les bateaux qui traversait l’atlantique pour l’Angleterre.

  2. ROBERT BEAUSOLEIL

    2015/11/24 at 2:42

    C`était durant la 2e guerre mondiale soit dit en passant

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>