Monde immobilier

Investissement locatif

Investissement locatif

L’investissement locatif

Aujourd’hui, plusieurs Québécois envisagent investir en Europe pour arrondir les fins de mois et sauver son argent de l’inflation. Des milliers de Québécois ont déjà investi dans l’investissement locatif en France, c’est-à-dire, ils ont acheté un appartement ou un autre bien immobilier pour le mettre en location. De cette façon, les revenus de l’investisseur sont constitués des loyers perçus. En effet, les avantages de l’investissement locatif sont nombreux, parce qu’en général les prix sur le marché immobilier sont en hausse et l’argent ainsi investi est bien protégé.

L’investissement locatif peut s’appliquer à des appartements, stationnements, locaux commerciaux ou encore aux immeubles composés de plusieurs lots. Cet investissement n’est toutefois pas si simple et il faut se renseigner très bien sur tous les secrets du marché immobilier avant de prendre une décision sur l’acquisition d’un immeuble destiné à la location.

En France, par exemple l’investissement locatif dans l’immeuble neuf comporte certains avantages fiscaux sous forme de réduction d’impôt si certaines conditions sont respectées (sans parler du fait qu’il n’y aura pas de travaux d’entretien à court et moyen terme). Pour pouvoir bénéficier de revenus défiscalisé à long terme, l’investisseur doit obtenir le statut de Loueur en Meublé, dont plusieurs types existent (Loueur en Meublé professionnel, Loueur en Meublé non professionnel, etc.).

Bref, il existe différents régimes d’imposition des revenus locatifs. Par exemple, la situation est différente si un logement est loué vide ou meublé. Il faut d’ailleurs procéder à une inspection pour voir si ce logement répond aux normes en vigueur. Par contre, investir dans le neuf est généralement moins rentable, car le prix d’achat est plus cher.

Le statut de Loueur en Meublé s’applique aux propriétaires des résidences meublées, telles les résidences étudiantes, résidences de tourisme, résidences d’affaire et résidences pour personnes âgées qui proposent aux résidents des services complets comme une salle de réunions, un service de ménage, restauration, buanderie (laverie en France), etc.

Comme un peu partout, un investisseur locatif fait l’acquisition de son bien immobilier à crédit. Les loyers perçus lui permettent de rembourser une partie des mensualités du prêt, mais c’est toujours le critère de la rentabilité qui est à la base de la décision de se lancer dans l’investissement immobilier locatif.

Il y existe plusieurs façons de maximiser le rendement locatif, d’acheter un immeuble le moins cher possible et d’obtenir un rendement maximal en fonction de la demande locale et de plusieurs autres facteurs.

La plupart des investisseurs québécois préfèrent aujourd’hui investir dans des résidences étudiantes – ayez en tête qu’en France la plupart des appartements en location pour les étudiants sont des petites surfaces, c’est-à-dire des studios, des 2 ½ ou des 3 ½.

Pour obtenir des conseils détaillés sur l’investissement dans ce secteur, pour connaître les étapes de l’investissement locatif, pour payer moins d’impôts sur les revenus grâce à la défiscalisation immobilière, bref, pour s’assurer que penser à investir dans l’immobilier locatif est une bonne idée, consultez un spécialiste de l’investissement locatif en résidence étudiante. Bonne chance!

Les toits de Paris

Les toits de Paris

Les toits de Paris. Photo : GrandQuebec.com

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>