Monde immobilier

Avant d’acheter un condo

Avant d’acheter un condo

Avant d’acheter votre premier condo : conseils

Aujourd’hui, plus de condos sont construits au Québec que de maisons unifamiliales (à Montréal, les copropriétés dominent aussi le marché de la revente). Moins dispendieux qu’une maison unifamiliale, le condo présente plusieurs avantages intéressants, mais acheter un condo est différent de l’achat d’une maison. En effet, il existe des différences notables entre la propriété et la copropriété ce qui conditionne votre gestion.

D’ailleurs, la recherche d’un nouveau condo peut être compliquée dès l’établissement d’un budget raisonnable pour l’acquisition de votre nouveau logement jusqu’aux coûts reliés au déménagement.

Avant de jeter son dévolu sur un condo, il faut en connaître les particularités pour faire un achat éclairé. Voici donc quelques conseils pratiques pour d’acquisition d’un condo à Montréal :

  • Prenez le temps de lire avec beaucoup d’attention le règlement de copropriété, parce que quand on vit en copropriété, on peut faire tout ce qu’on veut (certains règlements interdisent les barbecues sur le balcon, même si aucune loi au Québec n’en fait pas mention, sans parler des animaux de compagnie, etc.). Ainsi, demandez une copie des règles avant de passer à l’action afin de vous assurer que ces règles vous conviennent.
  • Demandez les procès-verbaux des réunions d’assemblée des copropriétaires. Ces documents vous permettront d’apprendre beaucoup sur la gestion de l’immeuble, notamment sur les sujets chauds et les décisions concernant la solution des problèmes.
  • Renseignez-vous sur les frais de copropriété, parce qu’il y aura des frais mensuels correspondant à l’entretien et à la gestion de l’immeuble. Ce montant peut être assez élevé, surtout, dans les condos de luxe ou dans les quartiers de luxe. En fait, il y existe un piège qui guette les acheteurs : si les frais de condo sont bas, ça signifie peut-être que l’entretien de l’édifice est négligé.
  • Vérifiez le montant des fonds de prévoyance. D’habitude, une partie des frais communs des copropriétaires sert à constituer un fonds de prévoyance permettant d’effectuer les réparations majeures sur l’ensemble de l’immeuble (le Code civil du Québec exige qu’un minimum de 5 % des frais de condo soit versé dans le fonds de prévoyance, mais ce montant est généralement insuffisant).
  • Évaluez vos besoins réels pour éviter de payer les options extravagantes offertes dans votre bâtisse : un gym, en avez-vous vraiment besoin ? Une piscine sur le toit à l’extérieur? Ne sera-t-il un luxe trop cher pour votre premier logement ? Un spa pour animaux, c’est cool pour bavarder avec vos collègues au bureau, mais de tels aménagements, sont-ils vraiment nécessaires ?
  • Faites faire une inspection qui permettra de vous renseigner sur l’état de la propriété. Dans le cas d’un condo, vous pouvez vérifier l’état des parties communes de l’immeuble comme les escaliers, la toiture, les corridors.
  • Renseignez-vous sur les programmes municipaux d’aide aux nouveaux propriétaires, tels le programme d’accession à la propriété de la Ville de Montréal dont vous pouvez bénéficier en recevant une aide financière et/ou un remboursement sur votre taxe de bienvenue. Peu importe quel courtier immobilier à Montréal saura vous expliquer ces détails.
  • Renseignez-vous sur le stationnement ou le garage pour vous éviter des surprises désagréables.
Nuit profonde, Montréal

Nuit profonde, Montréal

Vieux-Montréal, la nuit. Photo : GrandQuebec.com

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>